Tol Orëa, la Terre de l'Aube

Le Ciel est notre Empire ... pour Vaincre ... ou pour Mourir !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:09

Posté par Ohiro

C'est quoi cette histoire? Je ne comprends pas... Des gardiens, des morts, des guides... Je n'ai jamais entendu parler de cela. Et ce combat peu après notre... mélange? Je n'en ai pas le moindre souvenir. Pourtant, d'après mon frère, il a duré un bon moment. Je devrais m'en souvenir. Mais rien... nada... Pourquoi? Je ne comprends pas, je ne comprends pas...

Sake. Je t'expliquerai plus tard, là, c'est pas le moment.

Mais...

Disons qu'il a fallut plusieurs jours pour que tu reviennes à toi. C'est tout ce dont tu as besoin de savoir pour le moment.

Mais...Mais...
On a un autre problème un poil plus urgent pour le moment. S'occuper des autres par exemple.

Ohiro se tourne vers les deux autres personnes... Et le dragon. Autant n'oublier personne sans doute. Il les regarde tous lentement, se sachant soutenu par le poid du regard d'Errya derrière lui. Il rentre, lentement, ses différentes lames et continue à les écouter se plaindre lentement de son silence ( et du mien. Comme si j'y pouvais quelque chose. Il y a dix minutes, j'ignorais tout de cette situation). Lorsqu'assez temps lui semble être passé, il consent enfin à leur donner une explication supplémentaire.

Je ne vous ai rien dit parce que ça ne vous regarde pas le moins du monde. C'est mon problème, et je le règlerai à ma façon. Et je ne pensais pas que ce sort en ramènerait un... ou deux autres. Osake l'avait déjà lancé plusieurs fois auparavant, et ce n'était pas arrivé. Maintenant, à moins que vous ne voulez vraiment que je m'énerve, arrêtez de faire ch*** votre monde avec ça, et avançons. On a un monde sauver je vous rappelle. Errya, tu passes devant s'il te plait, tu ne déblayeras le chemin.

Ohiro se détourne alors d'eux. Il m'étonneras et je ne... qu'est ce que...

~~~~~~~~~~~~
~

J'ai vu Ohiro leur tenir tête, et je l'ai soutenu de mon propre regard. C'est lorsqu'il s'est détourné d'eux qu'il y a eu un problème. Et un gros. J'ai d'abord entendu Osake hurler, à m'en déchirer la tête. Et peu, après, ce fut Ohiro qui tomba à genoux. Mais il ne hurla pas. Il s'évanouit, simplement. Moi... Moi j'ai réagit instinctivement. Sans vraiment savoir quoi faire. Je me suis mis juste à côté d'eux, et j'ai posé mes ailes par dessus. On leur demandant de s'éveiller.

Sans réaction. J'ai donc appellé les autres.

Aidez-moi!. Je sais pas se qui se passe, mais aidez moi... Je les ne les entends plus, plus du tout. Aidez-moi...


[note: je vous conseille de vous arranger pour déjà partir en forêt. Riho va rester dans les pommes pour un moment]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:09

Posté par Peddyr

Les choses se compliquaient trop rapidement au goût de l'humain. Outre le jeune neutre qui était blessé et qui semblait déjà un peu s'exciter à peine revenu à la conscience qu'Ohiro tomba à genoux avant de s'écrouler à son tour. Il n'avait pourtant pas été touché à ce qui semblait. Sa liée était arrivée de vitesse, paniquant de plus entendre les deux esprits dans le même corps de son bipède. Dire que c'était juste après avoir fait des remarques hautaines sur les questions des deux autres chevaliers. La colère avait pu réveiller quelque chose ou alors était-ce en rapport avec l'attaque du démon, qu'il connaissait ? L'affaire pouvait se lier, mais Peter ne préférait ne pas s'avancer dans un terrain inconnu ; déjà qu'ils étaient dans une jungle dangereuse.

°Svear, rejoins nous, nous allons avoir besoin de toi°
°J'arrive°


Le dragon brun les rejoignit rapidement et se posa d'abord dans une clairière avant de marcher pour rejoindre leurs positions. Il n'eut pas besoin d'un résumé, il avait tout suivi par la voie mentale de son lié. Au moins, se rassurait-il d'être plus proche de son ami humain pour être à même de le défendre. Peddyr essaya de calme la liée d'Ohiro. Il n'approcha pas.

"On dirait qu'il a fait une crise...J'ai moi-même des maux de têtes violents qui plongent dans l'inconscience. Je ne veux pas m'avancer, mais il faudra attendre qu'il se réveille... Il sera sans doute pas en forme à son réveil... Tout ce que je peux te suggérer, est de leur parler, les appeler, leur dire que tu es là... Je peux aussi lui donner de mes feuilles, mais cela ne le ramènera pas de suite...En attendant, nous ne pouvons pas rester là. Ils voulaient qu'on avance, nous allons avancer. Nous ne pouvons pas vraiment attendre. Tu seras derrière avec Sveargith, pour mieux les protéger. Non ne proteste pas Svear. "

Les capacités du groupe était déjà assez réduits comme cela. Ohiro au tapis, Siegfried blessé... Deux dragons qui auraient des limites de défense dans cette forêt touffue...Et lui ? Il restait certes le seul valide, mais si le destin pervers décidait de le frapper à son tour... Il n'osait pas imaginer ce qui se passerait si ses migraines venaient à monter d'un coup. Ce n'était pas le moment en tout cas. Le monde avait besoin de gagner du temps pour sa survie.

Le vieux chevalier aida Siegfried à se lever, en s'assurant que la blessure ne saignait et lui demanda si cela allait.

"On fera des pauses si c'est nécessaire. Je présume que nous devons plus être trop loin de la destination..."

Il jeta un regard à Ohiro et à sa dragonne.

"En espérant que tout aille. "

Et le chemin reprit....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:09

Posté par Ohiro

nous avançons, plus ou moins difficilement, dans la forêt, qui n'a manifestement pas été conçue pour permettre à quelqu'un de ma taille d'avancer librement. Fort heureusement pour moi, Sveargith passe devant et s'occupe du plus gros des branches, me permettant de me concentrer sur le plus important. Ohiro et Osake.

je ne comprends pas ce qu'ils ont, je ne sais pas pourquoi ils ne se réveillent pas, je ne vois pas comment les aider. Je suis perdue. Je ne sais pas... je ne sais pas ce qu'il se passe, ni ce qui arrive. Je... je ne sais pas comment réagir. C'est quelque chose dont j'ignore tout. Seul Riho sait de quoi il s'agit, mais il a refusé de nous en parler... Qu'est-ce donc de si terrible? Que se passe-t-il? Et pourquoi maintenant? Maintenant que nous n'avons plus le temps de nous en occuper correctement? Le monde... Le monde passe avant eux, je suppose.

Il n'empêche que je m'inquiète. Ils ne se seraient jamais évanoui en même temps. Il se passe quelque chose, quelque chose que je ne comprends pas. Et pendant ce temps, nous avançons, encore et toujours, dans la direction que l'âme nous a indiqué. Et nous n'avons pas de nouvelles de la chose nous ayant attaqué. Le temps file et nous nous devons de le rattraper.

Mais je crains de ne pouvoir y arriver aujourd'hui. Déjà, le ciel s'embrase des couleurs orangés du couchant,et nous devrons sans nul doute nous arrêter pour la nuit. S'avancer ainsi dans le noir, dans cette jungle dont nous ne savons pas grand chose, serai tdes plus dangereux. Et je me refuse de risquer plus que ce n'est déjà le cas la vie de mes liés. Fort heureusement, je ne suis pas la seule à penser cela. Un des des hommes propose de s'arrêter pour bivouaquer, ce que je m'empresse d'approuver. Peut être découvrirons-nous à cet endroit un moyen... un moyen de le réveiller.

Aussi nous avançons jusqu'à une petite clairière légèrement en hauteur. C'est loin d'être parfait, mais nous ne trouverons sans doute pas mieux, où que nous allions. Aussi nous installons-nous, et je dépose délicatement Ohiro au sol. Espérant une quelconque réaction. Mais il ne vient rien.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ténèbres et vide m'entourent. Je ne sais où je suis, et je ne suis même pas sur de savoir qui je suis. Quelque soit cet endroit, il m'effraye. Solitude, froid... Où suis-je? Comment faire pour sortir d'ici? Qu'on me laisse. Qu'on me laisse...

Voleur...
Tricheur...
Assassin...
Voleur...
Tricheur...
Assassin...
Voleur...
Tricheur...
Assassin...


Ces voix... que me veulent-elles? Pourquoi, pourquoi me semblent-elles si froides? Pourquoi me semblent-elles... mortes?

Ce corps... n'est pas le tient... tu l'as volé... à celui dont tu as assassiné le destin... on ne triche pas... avec la mort... il est temps... que revienne ce qui aurait du être... il est temps... que tu nous rejoignes...

NON!

Cette voix... elle me rappelle quelque chose... vaguement... mais quoi? Serait-ce celui que j'ai... à qui j'ai... mais qui...

Je ne vous laisserai jamais me le prendre... Mon frère est à moi et pour toujours! Vous ne l'emmènerez nulle part...

Mon frère... ces mots... ces mots me disent quelque chose...Ohiro...?

Un corps... une âme... nul ne peut s'y déroger...

Vous ferez une exception... vous l'avez fait jusque maintenant...

Le pouvoir des lunes... nous permet bien des choses... de même que... la blessure du gardien... nous ne... vous laisserons pas... vivre ainsi...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'ouvre les yeux, en prenant un profonde respiration. Je ne sais pas ce qui s'est passé exactement, mais c'était tout sauf agréable. Pour ne rien arrangé, un violente lumière éclaire la... l'endroit où nous sommes. Visiblement, je ne suis pas le seul à la voir, les autres se cachant les yeux eux-aussi. L'un d'entre eux -Siegfried- a d'ailleurs l'air très mal en point. Vraiment très mal en point.

RIho?


Pas de réponse. Voilà qui n'est pas normal.

f]]Riho? Tu m'entends?[/i]

Toujours rien, ça en devient inquiétant. Je tourne le tête, et voit une mèche noire voler devant mes yeux. Je n'enregistre cependant pas ce fait, car quelqu'un d'autre est là aussi, avec nous. Un homme aux cheveux blanc, à la silhouette élancée...

Ohiro... Une mèche de cheveux noirs... je...

Tu as un corps, oui. Ton corps.

Même dans la voix de mon frère, je ressens de l'émotion. Errya, elle ne dit rien. Elle est toujours sous le choc je suppose. Et moi... je...

J'écoute les battements de mon corps. Je caresse mes mains. Je sens mon odeur. Je parle... de ma propre voix.

J'ai mon corps.

Mais...comment?

J'en sais foutre rien, et entre nous, je m'en fous.


Je cherche à comprendre pourquoi, et comment. Je n'y arrive pas... et, comme le dit Riho, au final, je m'en moque. J'ai à nouveau un corps, un corps à moi, qui m'appartiens et je compte le garder le plus longtemps possible cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:09

Posté par siegfried

La route se faisait de plus en plus difficile. La chaleur humide était étouffante et le sol semblait lui-même se dérober sous les pieds de Siegfried.

Peu avant, Peddyr lui avait proposé de faire des pauses mais Siegfried ne répondit rien. Certes un repos n'était pas de refus mais le fait que quelqu'un puisse éprouver de la compassion ou de la pitié, qui soit dit en passant était pareil, à son égard, ça, il ne le supporterait pas.

Plus il avançait et plus sa douleur le tirait. Peddyr l'avait soigné comme il pouvait mais que faire si ça se rouvrait ? De toutes manières, ce n'était certainement pas dans cet enfer vert qu'il risquait d'aller mieux.

"Maudite bestiole... Quand je pense qu'il savait qu'un tel monstre en avait après lui et qu'il nous a fait risquer nos vies pour en arriver là."

Il lança un regard haineux à l'ardent puis s'adressa à sa liée.

"Tu crois que cette bestiole va revenir parce que je te préviens, je ne pourrais pas le cogner cette fois-ci. J'avoue même que je serais tenté de trancher la tête de ton copain pour que ce monstre nous laisse tranquille..."

Son pied se prit dans une racine et il se vautra face contre terre. La douleur fut fulgurante et Siegfried eut fort à faire pour ne pas échapper un cri de douleur. En se levant, il regarda l'état de sa blessure. Il s'en était fallu de peu pour qu'elle s'ouvre. Toutefois, la douleur l'avait fatigué plus qu'il n'en fallait.

"Bon sang... Je dis ça mais je ne suis même pas sûr de pouvoir lever mon arme même contre un cadavre. Je te le dis, moi ! Y a intérêt à ce qu'il ne me manque pas de respect quand il se réveillera s'il ne veut pas retourner à la sieste avec quelques dents en moins !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:10

Posté par Peddyr

Peddyr estima qu'il était temps de faire une pause. Si cela ne tenait qu'à lui, tout cesserait. L'ardent était dans les vapes, le jeune aspirant était blessé et avait besoin de se reposer et non de bouger comme là... Mais voilà, la décision ne lui appartenait pas. La quête était primordiale, vitale même pour le monde, tout le Rhaeg et ils ne pouvaient pas faire marche arrière. Il ne pouvait pas prendre l'initiative d'envoyer Sveragith avec le neutre blessé pour le retirer des dangers qui restaient encore à affronter. Il comprenait sa colère. Lui aussi était encore sous le fait haineux de s'être battu contre un monstre que Ohiro connaissait parfaitement l'existence. Mais qui n'affirmait pas que c'était là dans les plans du Destin, pour les tester ? Tout était si difficile à comprendre que le céleste ne préférait pas chercher à se poser plus de question que cela, et encore moins à remuer le couteau dans la plaie. Ils avaient autre chose à faire que de se quereller. Ils étaient encore en vie, donc à-même de réussir leur objectif.

Voyant Siegfried trébucher, il estima qu'il était temps de vraiment faire la pause.

"Siegfried, soufflez un peu, et buvez un peu. Pour le moment nous progressons bien et si jamais nous avons encore un autre combat, vous ne devriez pas en faire part car...."

Il fut aveuglé par une intense lumière, levant sa main pour tenter de s'en protéger. Il fut contraint de fermer les yeux.

"Mais qu'est-ce que...."

Il réussit à empêcher Sveargith de passer à l'attaque, contre la source même de la lumière aveuglante. Le pauvre dragon n'y voyait rien lui-même. Et quand enfin ce fut un peu plus acceptable, Peddyr plissa les yeux et fut estomaqué par ce qu'il voyait. Il y avait maintenant un homme qui faisait face à l'Ardent, lui-même réveillé. Les deux individus semblaient se connaître et étaient un peu surpris par l'évènement....

"Qu'est ce que cette nouvelle sorcellerie....Sveargith attend"

Le jeune brun s'était mis en avant de l'autre saurien, pour se tenir prêt à bondir, en cas de danger absolu. Il avait encore dans la tête l'image du monstre des enfers et ne tenait pas à voir une autre diablerie sortir du néant. Hors là, il s'agissait bien d'un homme sorti du néant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:10

Posté para Siegfried

Contrairement à l'Ardent, Peddyr semblait nettement plus conciliant. Ce guerrier était même allé jusqu'à lui offrir une pause, ce qui, en soi, n'aurait pas été de refus... Pour ne pas faire partie du combat, Siegfried était là un peu moins d'accord sur ce fait. Avec l'autre andouille endormie, ils ne serait pas trop de deux pour un combat difficile. Qui savait ce qui les attendait en fin de compte ?

Siegfried allait lui répondre quand soudain une lumière apparut. Peddyr se mit sur ses gardes et le lié du Céleste fit de même.

Le Neutre, quant à lui, serra le pommeau de son épée et tenta de sortir celle-ci de son fourreau. Mais la douleur était si forte qu'il abandonna très vite son geste.

Puis il porta sa main à sa sacoche et sortit un bout de parchemin.

*Heureusement que j'ai fait un stock de sorts de foudre. Avec cette chaleur, des sorts de glace auraient été inutiles et des sorts de feu auraient incendié tous les environs... Reste plus qu'à espérer que je ne sois pas amené à en lancer un vu mon état sinon je risque d'être dans le même état que l'autre crétin...*

Voyant alors une silhouette humaine sortir peu à peu de la lumière, Siegfried ne put réprimer un juron.

"C'est quoi encore ce bordel !"

Serrant son parchemin contre lui, il s'adressa à Peddyr.

"Sire Peddyr, cet homme m'a tout l'air d'être un magicien. S'il se montre agressif, il faudra nous défendre et on ne sera pas trop de deux pour ça ! Vu mon état, je ne pourrai lancer qu'une attaque qui devrait le neutraliser avec un peu de chance ou au pire l'affaiblir suffisamment pour que vous puissiez l'achever. Le hic, c'est qu'après ça, je serai dans les pommes comme l'autre débile et il faudra attendre un certain temps avant que je soit de nouveau en état."

Ses yeux se posèrent ensuite vers l'étranger qui se tenait devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:10

Posté par Ohiro

Alors que je lève les mains pour apaiser nos compagnons, Ohiro a une solution plus... expéditive. Il vient se placer devant moi, faisant jaillir ses lames dans un bref bruit métallique et regarde les deux hommes d'un air que je suppose menaçant - étant dans son dos, je ne peux guère le voir. S'ensuit alors un discours qui, comme la plupart de ceux qu'il prononce, est affligeant de banalité, mais pourtant efficace. Allez comprendre.

Le premier qui ose s'approcher aura besoin d'aide pour compter ses entrailles répandues au sol. Quand au reste il ne faudra pas trop compter les retrouver.

Qu'est-ce que je disais. Affligeant. Sans oublier la répétition du mot compter. Enfin... Je crois qu'il est grand temps que j'intervienne, ce n'est pas avec ce genre de choses qu'on va avancer bien loin. Je pousse un soupir, me relève et époussette un peu le vêtement que je porte- sorti de dieu seul sait où d'ailleurs, mais là n'est pas la question. Et je n'ai d'ailleurs pas l'intention de m'en plaindre. Je pose ma main sur l'épaule de Riho, lui jette un regard en coin comme je n'ai plus pu le faire depuis bien des années déjà et m'avance devant nos compagnons de voyage.

Il me semble en effet que la situation mérite quelques éclaircissements. Après tout, on ne voit pas une résurrection tous les jours et les évènements de la journée peuvent vous rendre quelque peu septiques par rapport à ce genre de situation ce que je peux comprendre aisément. D'abord, je vais me permettre de vous rassurez sur mon identité: je suis Osake, le frère d'Ohiro, celui avec qui il partageait son corps. J'ignore comment cela s'est produit exactement, mais il semblerait que... quelque chose nous ai séparé. Et rendu nos corps. J'ignore si cela sera définitif ou s'il y aura des effets secondaires, mais je puis vous assurer que vous ne risquez rien avec moi. Je suis totalement inoffensif : je suis érudit et forgeron, non pas guerrier. Pour cela, voyez mon frère. Qui plus est, ma nature me pousserait plus rapidement vers le Kaerl engloutit. Voilà qui devrait suffire à vous rassurer. Errya, tu...


Tu dors...

Et visiblement, ce n'est pas la seule. Ohiro a les yeux totalement vides - ce qui ne change pas tant de son état habituel pourriez-vous dire, sans compter qu'il a toujours été incapable de se concentrer sur un discours- et même les autres ne semblent plus des plus attentifs. Charmant! Mon premier discours depuis que je suis revenu, et j'endors tout le monde. Mais cela fait si longtemps que je n'ai plus entendu ma voix propre... que je n'ai plus accompagné ma parole par mes propres gestes, avec mon propre corps. Je pourrais parler ainsi la nuit durant, rester éveillé à observer les réaction de mon corps... et le silence dans mon crâne. Ne plus avoir d'apartés ou de commentaires sur mes actions, cela fait un bien fou. En regardant les autres, je me rends cependant compte que ce n'est pas vraiment ce qu'ils désirent.

Je vais donc proposer l'option B. On verra ce qu'ils en pensent. Je leur dit donc que s'ils le souhaitent, je prendrai le premier tour de garde cette nuit, qu'ils se reposent ici. Je ne suis de toute façon pas du tout fatigué? bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:10

Posté par Peddyr

Aussitôt, le jeune aspirant neutre, se tenait prêt à prendre la solution radicale, à savoir agir martialement contre les deux êtres maintenant qui étaient devant eux. Peddyr admettait que les choses changeaient trop vite à son goût et que de se retrouver maintenant non pas avec un seul Ardent, mais deux hommes... Qui ne disait pas qu'ils n'allaient pas les frapper ? Avec Siegfried qui était épuisé et blessé et Peddyr qui n'en rendait pas mieux, malgré la présence de son lié, le céleste n'était pas certain de pouvoir remporté l'issu du combat. et en plus, pourquoi se battre alors que la quête restait encore à faire ! Les autres comptaient sur eux - comme eux comptaient pour ce groupe là. On n'avait pas le droit à l'échec.

"Siefried, attendez... Il a une chose à nous dire. Et je pense pas que la violence soit la solution à tout. Nous avons besoin de tous pour réussir notre objectif."

Une paire de bras ne serait pas de trop. Les animosités devront attendre. Surtout que ce n'était pas le moment. Peddyr se voyait mal se retrouver au milieu pour calmer l'affaire. Pourtant, il se retint à peine sous la menace balancée par Ohiro. Il ne put se retenir de lancer, avant qu'Osake prenne la parole :

"Ne poussez pas l'agressivité à son comble Ohiro. Nous ne sommes pas là pour nous massacrer me semble-t-il. Nous avons été surpris, rien de plus."

Et pendant que le revenu d'entre les morts calma les choses, il retira sa main de son épée, se détendant et regardant la plupart de ses compagnons s'endormir. La journée avait été longue. Osake, se proposait même à faire la première garde. Un bon point pour permettre aux autres plus épuisés de récupérer un peu.

"Je n'y vois pas d'inconvénient, je prendrais le second et mon lié le troisième. Siegfried et votre frère a besoin de se reposer..."

Sous le couvert protecteur de son dragon, Peddyr aida Siegfried à changer ses cataplasmes et le força à mâcher quelques unes de ses feuilles pour l'aider à ne pas trop avoir mal pendant son sommeil. Lui-même prit une feuille, refoulant le goût âcre que cela provoquait. C'était à titre préventif. Il ne tenait pas à subir une migraine durant son tour. Et avant de se laisser s'endormir, il demanda à Osake...

"Dites-moi, Est-ce que nous devons encore rester dans le flou de certaines choses que vous deux seuls connaissez ? Déjà outre le démon que nous avons affronté, nous avpons besoin de savoir ce qui se trame. Plus nous avançons et plus vous semblez vous et Ohiro lié à cette quête de façon plus ancrée qu'on pourrait le croire...."

Il voulait juste savoir. Trop de choses coinçaient pour n'être lié qu'au hasard....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:10

Posté par Siegfried

"Bon sang... Quand est-ce que s'est réveillé l'autre andouille ?"

Ceci fut la première pensée de Siegfried lorsqu'il aperçut Ohiro se placer devant l'étranger, enfin... devant Osake, d'après les dires de l'autre... Le guerrier serra son parchemin et commença à se demander s'il ne valait pas mieux se débarrasser de ces deux abrutis tant qu'il le pouvait. Et même s'ils étaient encore en vie après ça, un traitement de ce genre pourrait tout aussi leur fermer leur clapet durant un bon moment.

Alors qu'il allait commencer à lancer des propos sarcastiques à l'encontre des deux types, Peddyr intervint, l'obligeant ainsi à ranger son sort et à se calmer.

Les choses calmées, le groupe monta le campement pour la nuit et Peddyr en profita pour soigner le jeune guerrier neutre en changeant ses bandages et en lui faisant bouffer sa mixture. Qu'est-ce que ça peut avoir un goût dégueulasse...

Ceci fait, Siegfried fut pris d'une énorme fatigue et ne tenta pas de rester plus longtemps éveillé. Il partit rejoindre son lit de fortune et se laissa aller à un sommeil sans rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:11

Posté par ohiro

Je m'assois sur un buche, à la limite de la luminosité dispensée par le feu de notre petit campement. Les yeux tournés vers les ténèbres impénétrables de la forêt, j'écoute ce qui se passe, et ce qui se dit, chez les autres. Trop de choses se sont passées, en trop peu de temps, pour tout le monde. Je ne m'étais certes pas attendu à cela lorsque je me suis engagé dans cette quête. Mais, pour être franc, je dois avouer que je ne m'en plains pas. J'ai récupéré mon corps et, depuis de bien nombreuses années, mes pensées sont miennes.

Peddyr se pose des questions. Me pose des questions. Comme j'aimerais avoir des réponses à lui donner! Ohiro me semble savoir bien plus de choses qu'il ne veut bien m'en dire, mais il se tait. Et moi... mes souvenirs de ma mort sont flous, et il m'en manque bien trop que pour pouvoir servir à quelque chose. Soupir...

Je ne sais que vous répondre. J'ignore tout autant que vous ce qu'il se passe et, comme vous l'aurez certainement remarqué, mon frère n'est guère... communicatif. Lorsque je suis mort, il y a de cela plus de dix ans déjà, je n'ai pas pu mémoriser ce qu'il se passait. Ces instants appartiennent à Ohiro, et à lui seul. Je ne puis vous être d'une grande aide sur ce point. Quand au lien existant entre nous et la quête... J'ignore s'il existe réellement, ou s'il ne s'agit que d'une simple réaction face à ce que nous sommes. face à ce que nous étions plutôt. Mais dormez Sire Peddyr, demain risque d'être une longue journée...


Je me tais, laissant dormir mes compagnons, savourant la conscience retrouvée de mon corps. Il ne me reste plus qu'à surveiller ces arbres, vérifier que rien ne tente de nous tuer. Et réveiller Peddyr lorsque son tour viendra.

Hormis un léger mouvement dans les branches au cœur de la nuit, je ne remarque rien.

~~~~~~~~~~

Je déteste ce coin. C'est de la chair que ces lames devraient trancher, pas de vulgaires branchages. Ce n'est pas drôle, et ça n'a pas la moindre intérêt.

Ohiro... arrête de râler et avance.

N'empêche, je me demande ce qu'on fout là.

On tente de sauver le monde sombre abrutit.


Cela fait presque deux heures que nous avançons dans cet enfer vert maintenant. Je me demande quelle distance nous avons parcouru depuis hier et notre arrivée si mouvementée sur ce continent. Siegfried est installé sur le dos d'Errya. Ce fut décidé après d'âpres discussion, dans le but de le reposer et de lui permettre de cicatriser au plus vite. Au cas où ce "gardien" nous retomberait dessus. ce que personne ici ne souhaite. Je crois que même Riho le craint.

Concernant ce dernier, je me dois cependant de l'approuver sur un point : cet endroit est un véritable enfer pour les nerfs. La chaleur et l'humidité omniprésente épuise rapidement et rend les corps lourds. Il n'y a rien d'agréable à voyager ainsi.Sans compter la végétation elle-même qui nous barre le chemin et qu'Ohiro, l'homme de tête actuel, se doit de trancher avec ses lames. Errya quand à elle se doit de se faufiler comme elle le peut, brisant banches et branchages de sa force de dragonne.

Je cherche du regard cette pyramide en ruine annoncée. La distance nous est inconnue, mais elle ne peut pas être trop éloignée. Le temps joue contre nous, et nous en avons déjà que trop perdu. Aussi marchons-nous, en silence la plupart du temps. Jusqu'à ce que soudain, la lumière perce à travers la végétation, nous aveuglant un instant. Lorsque nous rouvrons les yeux, nous savons que nous nous trouvons au bon endroit.

Face à nous, il y a un marécage. Et au centre de ce dernier, des ruines évoquant une pyramide. Et, sans nul doute, au centre de cette dernière, se trouve la pierre que nous recherchons. Encore faut-il que nous la trouvions... Pour plus de prudence, et afin d'être certain de ne perdre personne dans une quelconque tourbière les dragons nous déposent à l'entrée du temple. Avec un sourire victorieux aux lèvres, Ohiro passe le premier.

Il ne voit pas la lanière verte qui l'attrape par la taille. Moi bien, mais j'ai à peine le temps de crier pour attirer son attention que cette dernière l'attire à l'intérieur d'un mouvement vif. Nous nous précipitons à l'intérieur.

Il n'y a plus rien, ni personne. Ohiro a disparu.

(hrp : Bon voilà, ça avance XD. Donc pour vous aidez un brin à avancer, vous pouvez évidemment rajouter des passages du voyage, j'éditerai au pire, et décrire ce que vous découvrez à l'intérieur du temple. Pour ce qui a bouffé Riho, ça arrive assez rapidement.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:11

Posté par Peddyr

Peddyr manqua de vouloir poser des questions en plus, mais il préféra s'abstenir. Le frère revenu d'outre-tombe ne pouvait pas en savoir plus... Autant ne pas chercher à l'interroger sur les dangers possibles qu'ils pourraient encore rencontrer. Puis il fut temps pour le groupe de se reposer. Heureusement, il ne se passa rien pendant la nuit pour chacun des tours de gardes. Heureusement... Car s'il avait fallu affronter une autre bête comme le monstre précédent... Ils auraient été mal. Même si Sveargith avait été présent. Avec un épuisé, et un blessé...Mais la nuit fut calme et tout le monde put réussir à prendre un peu de repos. Le réveil fut un peu difficile pour certains et après un rapide petit-déjeuner, le groupe reprit la marche, avec Siegfried sur le dos d'Errya, pour lui éviter un épuisement trop rapide. Il lui fallait du repos et dans la quête en cours, on ne pouvait pas se permettre de faire marche arrière pour le ramener, même en faisant un rapide aller-retour par l'interstice. Peddyr espérait que tout deviendrait plus simple...

Pendant les deux heures de marche, il ne se passa rien, à l'énervement de l'Ardent qui voulait de l'action. Il n'en avait pas assez eu la dernière fois ou quoi ? S'il était suicidaire, qu'il aille se pendre après les efforts à apporter pour sauver le Rhaeg ! Son frère l'apostropha à ce sujet. Chose certaine en tout cas, tout le monde avait l'impression de ne pas avancer, sous le poids de la chaleur et de l'humidité qui collait à la peau en plus de la sueur. Les sens aux aguets, on s'épuisait plus rapidement et les pauses étaient régulières, jusqu'à ce qu'enfin on approche des marécages... Véritable bourbier, malgré son espace après l'enfer pesant des branches et des lianes qui ralentissaient la marche. La lumière qui apparut après le rideau végétal fut aveuglant, mais qu'un court moment.

Pour plus de rapidité et d'économie de force, les deux dragons transitèrent leurs passagers en un vol par-dessus le bourbiers ; qui sait quels monstres attendaient le passage d'une proie pour se régaler. La pyramide était là, juste à quelque pas. La fin de la quête approchait. Ohiro fut le premier à avancer, sourire victorieux aux lèvres. Il aurait mieux fait de se montrer prudent...

Une liance verte sortit de l'intérieur du temple, pour attraper l'Ardent et le faire pénétrer en une vitesse fulgurante dans le temple. Les autres essayèrent de le rattraper en se précipitant à sa suite. Mise à part le noir total... Il n'y avait plus rien, le silence et l'obscurité...Peddyr sortit son épée.

"Méfions-nous...."

Il fit un peine en avant, malgré la prudence répétée aussi bien pour lui que pour les autres de son dragon, que des braseros de flammes vertes s'allumèrent tous seuls. L'intérieur de la pyramide leur apparut dans sa totalité par tous ces supports qui s'embrasèrent comme par magie. Peddyr manqua de faire un pas en arrière... L'intérieur était austère, lourd de menace, taillé comme si on avait retiré d'un seul bloc la pierre qui comblait la salle intérieure.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:11

La chose qui avait attiré Ohiro dans ses filets n'avait ni véritable conscience, ni véritable intelligence en temps que telle. Elle existait depuis tant et tant d'années que son intellect s'était ralentit, mais avait grandit en profondeur. Lorsque des intrus posèrent le pied sur son territoire, elle ne réagit que de façon inconsciente, utilisant un réflexe de base chez elle.  Elle attrapa l'intrus et l'amena à son centre nerveux.

Hélas pour elle, l'intrus en question n'était pas du genre petit voisin en visite. Il était agressif, de mauvais poil et déterminé à en découdre. Il frappa plusieurs foi la lanière verte qui l'avait emportée, tentant sans nul doute de s'en défaire. Cela éveilla quelque peu l'intérêt de la chose, qui emmena son prisonnier plus rapidement près d'elle. Lorsqu'enfin l'ardent se retrouva face au centre nerveux de la chose, il s'immobilisa et resta un instant sans voix. Jamais il n'avait vu chose pareille. Et jamais il ne le reverra.

Il eut a peine le temps de se faire cette réflexion. Un autre tentacule de la chose végétale se présenta dans la dos d'Ohiro et vint percer la peau de son cou, pour aller se plaquer contre sa colonne vertébrale. Aussitôt, son regard se vide et ses muscles se laissèrent aller. Mou et flasque, il ne bougea pas, tandis que l'être végétal explorait son cerveau et ses souvenirs.

Lorsqu'il eut terminé, il réfléchit à un moyen de renvoyer les autres intrus restant. Non pas qu'ils fussent gênant pour la créature, mais elle ne pouvait leur permettre d'entrer en son territoire, et de prendre la pierre. C'était pour cela qu'elle était là, et pour cela seulement. Cette mission était gravée dans sa conscience, et nul ne pourrait la contraindre à autre chose. Elle décida donc de se débarrasser des intrus... grâce aux intrus.

Elle prit le contrôle total du corps de celui qu'elle possédait déjà, effaçant temporairement volonté et souvenirs chez l'humain. Ohiro disparut du monde, ne resta que son corps, contrôlé par l'entité végétale. Elle l'envoya combattre ses anciens compagnons, puisant dans ses souvenirs les capacités guerrières qui lui manquait à elle. Avançant d'un pas d'abord lent et mécanique, puis de plus en plus fluide, Ohiro s'approcha de l'entrée du temple, toutes armes sortie.Et prêt à tuer.

[hrp: Ohiro débarque donc, totalement contrôlé par le végétal géant. Il va vous combattre... vous pouvez donc le blesser plus ou moins gravement, mais évitez de me le tuer hein T_T. Accessoirement, il a toujours le tentacule qui lui pend du cou.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:11

Posté par Siegfried

Siegfried était exténué et s'il n'avait pas été transporté jusque là sur le dos du dragon, il n'aurait certainement pas fait de vieux os.

Le guerrier somnolait durant toute la traversée et n'arrivait même plus à réfléchir à une réplique ironique contre les plaintes perpétuelles de l'Ardent qui manquait d'action.

La douleur le faisait souffrir et, même ça semblait se calmer, il ne pouvait pas faire le moindre mouvement sans que ça lui lance aux endroits où il était blessé. Le jeune homme était tenté de demander à ses compagnons de le laisser à son sort mais il y avait la mission et la récompense qui allait avec. Pour lui, cela valait bien toutes ces peines.

Bientôt, ils arrivèrent près d'un bâtiment ancien, à priori un temple ou du moins un endroit sacré ou maudit. Siegfried n'aimait pas vraiment l'idée dans un tel endroit car si des ennemis pouvaient être tranchés, décapités et bien d'autres choses avec une lame, la magie était sans conteste beaucoup difficile à vaincre. Surtout dans état actuel.

Il porta son regard vers ses compagnons. Peddyr se déplaçait en silence et semblait avoir de plus en plus de mal à se contenir sous les plaintes de l'autre abruti. Osake semblait faire de même mais lui ne se gênait pas de calmer son alter ego.

La douleur le faisait moins souffrir pour le moment mais il n'eut pas le temps de descendre de sa "monture" qu'Ohiro s'était déjà fait choper par quelque chose de vif et à priro énorme.

"Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?"

L'homme descendit d'un coup et ses blessures protestèrent sans préavis. Tout en essayant de faire abstraction de la douleur, Siegfried tituba vers ses compagnons qui semblaient tout aussi surpris que lui.

"Cette chose l'a entraîné là-dedans ?"

Question à laquelle il était nul besoin de répondre, Ohiro avait été comme aspiré par le bâtiment et tous l'avait vu.

Puis lentement, sortant des ombres, Ohiro ressortit, le regard vide.

"Ohiro, qu'est-ce... ?"

Voyant le tentacule sortant del'ombre elle aussi, Siegfried se tut et observa l'homme qui était face à eux.

Ce dernier tira ses armes et se mit alors en garde. A cette vue, Siegfried se mit à sortit et sortit son épée de son fourreau. La douleur le lança encore une fois mais était-ce l'extase d'un combat en approche ? Nul ne saurait le dire. En tous les cas, cela permit à Siegfried de ne pas s'embarrasser de sa souffrance.

"Alors là, je ne sais pas ce qui te manipule mais on peut dire qu'il me rend un fier service. Je vais tellement t'exploser mon gars qu'il te faudra ramasser tes dents sur le sol."

Prudemment, il s'avança et soudain il se sentit lourd, toujours plus lourd.

"Bon sang, ne va pas croire que je serai facile à battre parce que je suis blessé."

Il se tourna ensuite vers les deux autres hommes.

"Je vais l'occuper pendant que lui coupez ce truc à l'arrière de son crâne. Je ne suis pas sûr de que c'est, ni si ça va marcher mais en tous les cas, laisser moi le plaisir de le rétamer comme il faut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:12

Posté par Peddyr

Dans l'ombre d'un recoin Ohiro apparut. Maisil avançait de façon bizarre... Trop mécanique au début, avant qu'à chaque pas, il réussisse à mieux marcher. Puis on put distinguer une chose à la base de son cou, le guidant comme si cela le poussait au début... Le regard de l'Ardent était vide de toute expression, comme si son corps n'était plus qu'une marionnette. Une marionnette poussée par la chose qui le pénétrait. Le Céleste en fut un peu écoeuré. Il imaginait sans peine la douleur de l'Ardent, s'il était encore là.

Il n'eut pas le temps de parler pour exposer une solution, que Siegfried avait sorti son arme, bien décidé à agir, pour ne pas se laisser massacrer, car il était clair que Ohiro, manipulé, allait les tuer tous les trois, dragons sans doute compris, pour pas qu'on touche à la pierre, qui ne devait plus être loin. Si près de la fin ! Le jeune neutre, malgré ses blessures fut bien décidé à agir et Peddyr ne put le retenir, offusqué par ses paroles !

"Siegfried, nous ne sommes pas là pour tuer Ohiro ! Le but est de le sortir de là et Osake va nous y aider, nous allons tous l'aider. Oser dire que cette chose qui agit contre sa volonté vous soulage est... C'est insensé comme pensée ! Je vous interdit de lui nuire ! Je sais qu'on aura sans doute pas le choix de le blesser, mais n'en profitez pas, je vous préviens ! "

Retenant sa colère, il sortit à son tour son épée. Siegfried pensait comme un ardent, il espérait qu'une chose, qu'il ne nuise pas à Ohiro.

[i]°Svear, je vais te demander de prendre ta forme humaine, tu seras plus efficace en étant moins massif°
°Oui, tu as raison. Je pourrais empêcher le jeune aspirant de trop amocher l'ardent°
°Surtout qu'il a plus des envies de le massacrer oui !°

Le brun prit sa forme de jeune adolescent et sortit son épée, pour se rapprocher du Neutre, prêt à se battre. Peddyr, d'un signe de la main, demander à Osake de prendre le flanc opposé au sien pour aborder Ohiro. C'était sans prendre en compte qu'il y avait d'autres tentacules. Un jaillit comme de l'ombre et frappa le Céleste pour le repousser avant de le prendre à la gorge. Peddyr se débattit. Heureusement, il avait réussi à garder son épée en main et tenta de trancher le lien végétal, qui se montrea des plus robustes. Il réussit à le trancher avant de pouvoir respirer à nouveau et toussant, il se redressa en titubant un peu et contempla le spectacle. Osake tentait de couper le lien !

Il reprit sa place et essaya de détourner Ohiro de Siegfrid pour l'assaillir. Le pire était que l'Ardent savait se battre contre plusieurs ennemis, mais pas aussi vite qu'on aurait pu le redouter. Svear était aux côés de Siegfried, veillant à réfreiner ses coups pour limiter les dégâts... Puis vint une possible opportunité.

"Osake, maintenant !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:12

Posté par Siegfried

Les mots de Peddyr à l'encontre du jeune neutre fit sourire ce dernier. Comme s'il était vraiment en état de tuer l'ardent... Fallait croire que le Céleste le surestimait.

Tandis qu'il tranchait un tentacule venant de sa gauche tout en se baissant pour esquiver un coup latéral de la part d'Ohiro, Siegfried se mit à hurler.

"Vous croyez vraiment que c'est le moment de menacer votre compagnon d'arme du moment ? Si vous voulez que je ne profite pas de la situation, dépêchez-vous de réussir votre mission !"

Un autre tentacule fondit sur le guerrier mais cette fois, ce fut Svear qui l'intercepta avec habilité.

Ohiro semblait puissant mais la chose qui le contrôlait n'arrivait qu'à lui faire des mouvements simples et faciles à analyser. Un coup latéral suivi d'un coup vertical et ainsi de suite.

"Alors le tueur sans pitié ! Tu nous traitais de fiottes y a pas longtemps. Et pourtant, tu te laisses insulter par une grosse bestiole qui te fais couper de l'air. Laisse-moi rire !"

Ohiro lança alors un coup d'estoc auquel Siegfried n'arriva qu'à échapper de justesse.

"Oui voilà ! Énerve-toi ! C'est tout ce que tu arrives à faire, crétin bouseux ? Retourne chouiner ta mère !"

Les coups de la part d'Ohiro redoublèrent d'intensité et Siegfried fatiguait de plus en plus.

*Bordel, je ne vais pas tenir plus longtemps !*

Toutefois, les coups d'Ohiro devenaient de plus en plus variés comme si l'Ardent cherchait à se battre lui-même contre la Chose et l'affront que lui portait le Neutre.

"Eh ! Tu ne fais que brasser du vent, andouille ! J'te rappelle que je suis blessé !"

Svear protégeait le Neutre contre les assauts des tentacules et esquissait un sourire à chaque réplique cinglante du guerrier tandis que Siegfried continuait d'esquiver les coups d'Ohiro. Soudain, Siegfried ne tint plus et fut obligé de bloquer la dernière attaque.

"Eh bah voilà quand tu t'y mets ! Peddyr ! C'est le moment !"

Peddyr qui se démenait avec les innombrables membres de la Chose envoyait son signal à Osake. Osake fonça droit vers le tentacule à la nuque de son frère et le trancha d'un coup net.
Au même moment, Siegfried utilisa ses réserves pour repousser l'arme d'Ohiro et d'un coup vif lui envoya un coup sournois bien placé sous la ceinture avant de partir soutenir Svear qui se faisait assaillir de toute part.

"Merci de m'avoir compris et laissé faire, Seigneur Dragon. Cet abruti avait vraiment besoin qu'on lui file un coup de pouce et en plus, ça m'a défoulé."

A présent, la douleur hurlait dans le ventre du Neutre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:12

Posté par ohiro

J'ai réagis, instinctivement, sans trop bien savoir ce que je faisais au juste. Si j'avais réfléchis à la question, me serais-je jeté ainsi à la bataille? avec un misérable couteau? J'en doute fortement. Surtout contre Ohiro, en sachant ce qu'il savait faire. Mais voir mon frère se retourner contre nous, le choc que m'a envoyé l'image de sa possession me permit d'agir, tranchant le lien végétal planté dans sa nuque, et le libérant de son sort. Heureusement pour nous. Enfin, peut-être un peu moins pour Siegfried.

A peine le lien fut-il tranché que mon frère retrouva tous ses esprits. Enfin... pour le peu qu'il en avait. Et apparemment, si la liane permettait de le contrôler, elle ne coupait pas ses sens vers l'extérieur. Notamment l'ouïe. Sa première réaction - après, durant une petite minute, s'être tenu l'entre-jambe en gémissant légèrement- fut de se retourner contre le neutre, en pleine lutte contre une liane, et de venir frapper, assez durement, sur la blessure de ce dernier. Il se pencha à son oreille, lui murmura ce qui était sans nul doute des menaces fleuries et puis retourna découper les lanières végétales qui jaillissaient apparemment de partout.

Je me défends d'ailleurs contre ces choses du mieux que je le puisse, c'est à dire très mal. Il fallut plusieurs fois que l'un de mes compagnons viennent me sortir d'une situation quelque peu périlleuse. Nous ne pouvons pas continuer ainsi, il nous fait un moyen pour éliminer ces choses une bonne fois pour toutes.

Comme pour répondre à cette demande silencieuse, il n'y a soudain plus la moindre liane, plus rien. Je me tourne vers mes compagnons pour m'informer de ce qu'il se passe lorsque jaillit un nombre incalculable de filaments végétaux qui nous saisissent. Impossible de lutter. J'entends Ohiro râler et se battre près de moi, mais il ne parvient pas non plus à se libérer. Errya, qui a pris forme humaine pour le combat, m'informe que nous sommes tous pris dans ce filet végétal qui nous attire progressivement vers le centre du temple, ou de ce que je suppose en être un.

Ce truc nous emmène vers le centre de ce machin. Il y avait un bidule qui semblait tout contrôler quand j'y suis allé tantôt. J'suis certain qu'en tuant ce bidule, on se débarrasse des tentacules.


Mon frère, dans toute sa subtilité... Quoi qu'il en soit, il a raison. Si vraiment nous sommes amenés vers le centre de cet être végétal, le blesser à pourrait tout aussi bien lui être fatal. D'une certaine façon, cet être nous conduit à la victoire.

A condition qu'on trouve le moyen de se libérer de ces lianes, bien entendu.

Le voyage s'arrête, et il faut un moment à mes yeux pour s'habituer à la pénombre ambiante. Mais, une fois ma vue revenue, je me demande si ce n'était pas mieux avant. Face à moi se trouve un énorme champignon d'une horrible couleur verdâtre, palpitant légèrement et répandent dans l'air une odeur acre et désagréable. Pire encore, ce qui ressemble à deux mâchoires s'ouvrent et se ferme au centre de la plante. Une plante carnivore. Il ne manquait plus que ça.

Et, bien entendu, elle nous attire lentement dans sa gueule.

[ Hrp, voilà la bestiole. j'ai pas d'images, je cherche et je posterai si j'en vois une. Sinon, dépatouillez vous pour vous libérer de là et tuer la bestiole. Sieg, petit message en passant, évite de faire agir ainsi les persos des autres^^" *Sake aurait jamais réagi ainsi u_u*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:12

Posté par Peddyr

Les choses allaient vraiment de mal en pire... Outre déjà l'énervement qui commençait à gagner le Céleste par le combat stupide entre les deux là... Ohiro et Siegfried. Etaient-ils obligé de se battre une fois la raison de l'Ardent retrouvé ? Mais il fallait clarifier les choses avant de passer à l'étape suivante : trouver la Pierre. Mais avant... Il se mit en avant de la troupe, malgré les tentacules qui les menaçaient...

°Mais qu'est-ce que tu fais ?
°J'agis°


"Bien.... Au cas où vous l'auriez oublié, nous sommes unis pour la même cause. Vos enfantillages, vous les gardez pour plus tard ! Est-ce si compliqué de retenir sa hargne pour simple goût de la vengeance ? Siegfried, vous n'étiez pas obligé de porter ce coup bas, alors que nous venions en ce même moment de le libérer !"

Il regarda ensuite l'Ardent.

"Oui je sais déjà ce que vous allez dire, alors laissez-moi parler voulez-vous ! Peut-être que votre réplique était légitime, mais en l'actuelle des choses, puérile ! Êtes-vous un gosse ou quoi ? Cette quête, c'est la survie de notre monde qui est en jeu. Je me fiche de vos animosités respectives de l'un pour l'autre ! Nous sommes là pour une seule cause et pas pour se tirer dans les pattes ! Si vous voulez vous égorger, faites-le après cette mission, quand tout sera réellement fini ! En attendant, nous avons besoin de nos forces pour combattre ce qui nous attend. Nous n'avons pas fini ! "

Il grommela, étouffant un juron.

" A croire que les seules personnes sensées ici sont nos dragons et Osake. Maintenant, trouvons la base de cette bestiole avant que des tentacules nous retombent dessus !

Peddyr s'énervait presque jamais, mais là.... Il ne voulait pas mourir ici pour une dispute stupide entre deux hommes. Il voulait vivre et retrouver celle qu'il aimait pour mener l'existence pleine d'avenir que cela promettait. Il voulait vivre avec son dragon brun, pour enfin prendre une voie plus en adéquation de ce qu'il était devenu. Et maintenant, avec deux sombres abrutis qui ne songeaient qu'à leurs humeurs revanchardes....Mais il ne put raisonner plus quand de nouveaux filaments leur tombèrent dessus. Et nombreux furent-il suffit à coincer tous les membres du groupe. Ce n'était pas faute pourtant de chercher à se dépêtrer. Et quand enfin ils purent voir la bête végétale...

*Charmant*

"On ne peut que la tuer de toute façon, si on ne veut pas finir dans ce... truc ! "

Même Sveargith cherchait à se défaire de ses liens. Quand il arrivait à en couper un, un autre venait le remplacer aussitôt. Il fallait agir et vite. Il n'y avait pas trente-six milles solutions.

"Sveargith, Errya ! Je vais essayer de retirer les liens quand vous en aurez coupé suffisamment pour vous libérer. Essayez ensuite de prendre forme pour user de votre souffle. Nous n'aurons droit qu'à une seule chance !"
°Tu ne le maîtrises pas assez ce pouvoir pour tenter pareille entreprise ! °
°Vois-tu une autre solution ? °
°Non mais....°
°Nous perdons du temps Svear ! On n’a pas le temps de poser le pour et le contre !°


"Pour les autres tenez-vous prêt à agir par la suite ! "

Il se sentit mal d'un coup. La peur ? Sans nul doute. Aussitôt il se concentra, cherchant à retrouver cette impression de pouvoir qu'il avait ressentie en usant de ce pouvoir. Un pouvoir basique, mais qui pourrait fonctionner s'il arrivait à le canaliser avec plus de volonté.

Les dragons s'échinèrent à couper les lianes qui les entravaient. Les nouvelles se butèrent à une sorte de protection invisibles, laissant le champ pour les sauriens d'agir. Mais la difficulté résidait à supporter l'énergie déployée, en plus de l'assaut redoublé de la plante carnivore pour tenter de se ressaisir des dragons...Si intense et de si courte durée. Peddyr ne put contempler la suite, si cela avait marché ou pas. Les ténèbres l'emportèrent bien avant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:13

Posté par Ohiro

Il faut qu'on sorte de là, il faut qu'on sorte de là, il faut qu'on sorte de là...

Se répéter cette petite phrase n'est certes pas d'une grande utilité, mais au moins ça me permet de ne pas paniquer. Ce qui, vu la situation actuelle est d'un intérêt non négligeable. Je n'ai aucune envie de finir dévorer par une plante carnivore grand modèle. Et je suppose que ce n'est pas le cas des autres non plus. Cependant, malgré toutes ces bonnes résolutions et la meilleure volonté du monde, rien ne me vient. Rien du tout, pas le moindre petite idée. Pas le plus petit début de plan.

Fort heureusement pour nous tous-et pour le reste du monde accessoirement- cette incapacité à réfléchir ne concerne pas tout le monde. Peddyr lui semble avoir un plan, même si je ne saisis pas tout. Pour ne pas dire rien du tout en fait. Quoi qu'il en soit, il me demande d'être prêt et sur ce point, j'obtempère. Du mieux que je le puis. Somme toute je suis érudit et nécromancien, pas combattant. Mon frère est là pour jouer ce rôle à ma place.

Errya elle semble avoir nettement mieux compris. Fort heureusement. Elle lutte davantage encore contre les lianes qui la retiennent, les repousse le plus qu'elle le peut et tente de se libérer au mieux. Et, choses extraordinaire, elle finit par y parvenir, les lianes tranchés n'étant plus remplacées par d'autres, qui semblaient bloquées par un mur, une force invisible jaillie de nulle part. Je tente de voir qui de mes compagnons est à l'origine de cet actes. Siegfried étant toujours en train de repousser les plantes, je tourne la tête vers Peddyr et le voit sur le point de s'évanouir. Alors seulement ce qu'il souhaite faire m'apparait clairement.

Errya! Dépêche toi il ne tiendra pas longtemps.

Je fais ce que je peux! si tu crois que c'est simple!


De son côté, le dragon de Peddyr lui est parvenu à se libérer. Quelques secondes plus tard Errya le rejoint et, quasi simultanément, tout deux redeviennent ce qu'ils sont réellement. L'idée qui, à la base ne me semblait pas si mauvaise, me parait soudain la pire que nous ayons jamais eu. Car deux dragons, à l'intérieur d'un temple... la place manque quelque peu. Et quelques-uns de piliers qui soutenaient l'ensemble sont purement et simplement détruit. Durant un instant, je crains que tout ne s'écroule sur nous. Puis l'instant passe et rien ne s'écroule. Je ne serais pas sur le point de me faire dévorer par le plus gros champignon du monde, j'en pousserais un soupir de soulagement.

Maintenant accompagnés de deux dragons dans toute leur splendeur - et d'un céleste temporairement hors d'usage ainsi que le dirait mon frère- je me sens nettement plus confiant. Ne reste plus qu'à bruler cette chose, une bonne fois pour toute, prendre la pierre et foutre le camps loin d'ici. Et vite.

Dites, les deux gros là derrière! C'est quand vous voulez pour nous débarrasser de ce truc, surtout vous pressez pas!

Ohiro, dans toute sa gloire. Même s'il n'a pas tort sur le fond, j'apprécierais tout de même que les deux dragons réfléchissent un minimum avant de griller tout ça. Histoire qu'on ne finisse pas grillé avec le champignon. Mais visiblement, je m'inquiète pour rien. Les deux reptiles étendent le cou et passent leurs têtes devant nous avant d'ouvrir leurs gueules et de laisser s'en échapper un torrent de flammes.

Aussitôt, une terrible odeur, indéfinissable, m'assaille, alors qu'une sorte de cris, inhumain et léger, retentit durant quelques instants, avant de se taire. Les lianes nous relâchent. La chose est morte. Plus rien ne nous sépare de la pierre, si ce n'est cette odeur pestilentielle et de la fumée. Chose qui ne semble pas le moins du monde gêner Siegfrid qui au contraire s'élance au cœur de cela... pour en ressortir, quelques secondes plus tard le poing fermé sur quelque chose, quelque chose produisant une claire lumière rouge.

Le Rubis! Je l'ai, je le tiens!

Donne le moi! Je suis le seul maître ici encore en état de fonctionner. La garde de la pierre me revient de droit.

Mais...


Le neutre n'eut pas le temps de finir sa phrase. Une pierre, de belle taille, vint s'écraser à ses pied, coupant net sa réponse. Ce que j'avais crains était en train de se produire : le temple s'écroulait sur nos têtes.

Nous continuerons cette passionnante discussion plus tard. Pour le moment je conseille à tout le monde de courir. Et vite.

Sveargith ramasse son lié assommé et ensemble nous courrons, le plus rapidement possible, vers la sortie, tentant de ne pas nous perdre dans le dédale de couloirs. Et aussi de ne pas nous faire tuer bêtement par une chute de pierre, chose bien plus compliquée encore pour les dragons. Au bout d'un temps qui me semble interminable, mais qui n'a sans doute pas duré plus de deux ou trois minutes, nous débouchons à l'air libre et nous nous écroulons sur le sol. Juste à temps : le temple finit de s'écrouler derrière nous.

La dispute entre Siegfried et Ohiro pour savoir qui aura la garde de la pierre reprend, mais je m'en moque. Nous avons ce que nous étions venus chercher. Il ne nous reste plus qu'à retourner à notre point de départ et ce monde sera sauvé. Nous aurons réussi notre mission.

Mais alors... pourquoi, oui pourquoi diable une étrange angoisse m'étreint-elle le cœur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:13

Posté par Siegfried

Siegfried souffrait et c'était peu de le dire... Cette ordure d'Ardent l'avait cogné pile à l'endroit où il avait été blessé et le jeune guerrier crut quelques secondes, qui lui parurent durer une éternité, que sa plaie s'était rouverte.

La douleur qu'il ressentit à ce moment là manqua de peu de lui faire perdre connaissance. De toute sa volonté, il lutta pour que cela n'arrive pas car il savait que s'il cédait, ce serait fini pour lui. C'est fou ce que l'instinct de survie peut aider dans ces cas-là car c'est ce qui le sauva.

Ohiro ne tarda pas à lui prononcer ces mots menaçants d'une voix sadiquement douce. Ainsi, il voulait le tuer ? Grand bien lui fasse, Siegfried serait ravi de l'affronter une fois la mission terminée et cela ne serait à présent qu'une question de temps. Au moins l'Ardent était-il redevenu opérationnel et puis le coup dans les joyeuses, c'était un petit bonus... Il lui avait bien brisé les burnes à se lamenter durant tout le trajet à cause du manque d'action alors quel mal y avait-il à lui rendre la pareille d'une manière un peu plus directe ?

Peddyr leur lança un sermon que Siegfried se contenta d'écouter d'une seule oreille et de hausser les épaules comme si cela n'était pas si grave. Ce qui était vrai d'ailleurs, la preuve, l'Ardent manqué d'être castré était de nouveau en état de se battre et d'utiliser ce qui lui servait de bouche pour menacer à tout bout de champ.

L'entrée était à présent accessible, comme si la créature nous invitait à nous rejoindre. Les descriptions d'Ohiro donna quelques indices. Ainsi une créature qui pouvait manipuler possédait un cerveau. Cela signifiait donc qu'il était possible que ce soit une créature douée d'intelligence et de pensée. Siegfried n'aimait pas trop ça mais n'en dit pas un mot.

La créature était maintenant en vue et attaqua de suite avec ses innombrables tentacules. Le guerrier riposta tout comme ses compagnons mais les deux dragons finirent par se faire immobiliser par des "bras" toujours plus nombreux. Coupez en un et dix autres surgissent comme on dit.

Siegfried allait commencer à perdre espoir lorsque soudain il aperçut un bref scintillement rouge. Le rubis !

Sans chercher à en savoir plus, Siegfried fonça dans le tas, courant tel un démon et tranchant tous les tentacules lui barrant le passage. Et bientôt, il arriva à la pierre. Enfin...

Enfin il l'avait trouvé, il avait enfin réussi sa mission ! Il retourna près de la sortie et constata avec surprise qu'Ohiro et son frère n'étaient plus autant en difficulté qu'auparavant, que Peddyr était inconscient et que les dragons avaient repris leurs formes originales. Tant pis... Cela aurait été tellement plus simple de quitter le temple sans eux mais soit ! Il avait réussi à les tromper jusqu'ici, autant espérer que cela fonctionnerait jusqu'à ce qu'il arrive à leur fausser compagnie.

"Le Rubis! Je l'ai, je le tiens!"

"Donne le moi! Je suis le seul maître ici encore en état de fonctionner. La garde de la pierre me revient de droit."

"Mais..."


Siegfried n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un rocher manqua de l'écraser, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'il finirait en bouillie s'il restait là. Osake semblait avoir eu la même conclusion qu'il héla tout le groupe pour sortir en vitesse de cet endroit.

La situation se compliquait. Siegfried était blessé mais même si tel n'avait pas été le cas, jamais il n'aurait pu vaincre deux personnes et deux dragons à lui seul.

*Félicitations, cher ami ! Tu as été capable de mener cette mission à bien. A présent, tu dois me rejoindre au plus vite pour récupérer ta récompense.*

Tatiana... A la seule idée de la revoir vivante, il oublia ses blessures et fonça vers la sortie, dépassant et bousculant ses anciens compagnons au passage. Advienne que pourra, de toutes manières, il n'avait aucunement besoin de dragon pour rejoindre son contractant car il se trouvait dans cette même jungle.

Sorti du temple, il n'attendit pas les autres et s'enfonça au coeur de la jungle, guidé par ce mystérieux homme qui lui promettait de lui rendre sa chère et tendre sœur qu'il aimait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:13

Posté par Ohiro

Je vois Siegfried filer à travers la forêt, sans dire un mot, le rubis dans ses mains. Je ne comprends pas... je ne comprends vraiment pas pourquoi il fait ça. Après tout, nous avons réussi, nous avons la pierre, nous n'avons plus besoin de courir ou de fuir. Il n'y a même plus besoin d'aller dans cette forêt impraticable, nos dragons peuvent nous emmener au loin aisément. Alors pourquoi, pourquoi diable fuit-il ainsi? Et où compte-t-il aller?

Fort heureusement pour nous, mon frère ne semble pas très porté sur ces questions. Je le vois s'élancer à la poursuite du neutre, courant aussi vite que possible pour le rattraper, ne cherchant sans doute ni ses motifs, ni sa direction. Il réagit, simplement. Sans doute par pur instinct. Siegfried tient ce qu'il convoite, il tente donc de le récupérer. C'est là que s'arrête sa réflexion. Mais il possède cependant un avantage considérable sur sa proie, qui lui permettra de la suivre plus aisément... et aussi sans doute de finir croqué par une quelconque bestiole : son don. Son foutu don pour ressentir la présence d'être vivants. Tant qu'il ne s'éloignera pas trop du neutre, il devrait parvenir à le retrouver.

Errya!

Quoi encore? Tu ne vois pas que je suis morte de fatigue?

Je le sais bien, mais hélas, on ne peut faire autrement. Suis Ohiro s'il te plait, et essaye d'entrer en contact avec lui.


Et toi? Que vas tu faire?

Je vais rester ici, avec Peddyr et tenter de le réveiller. Une fois qu'il sera assez en forme, nous vous rejoindrons sur le dos de son lié.

Bien... fais attention à toi.

Toi aussi... et fais aussi attention à lui
.

Évidemment.


Errya prend son envol, suivant la direction qu'Ohiro et Siegfried avaient eux même prise. Je la regarde ainsi un instant puis je me lève et avance vers le céleste encore dans les pommes. A moi de tenter de le réveiller. A la suite de quoi, comme promit nous nous jetterons à la poursuite du neutre et tenterons de comprendre pourquoi diable il a fait ça. IL DOIT avoir une bonne raison, n'est-ce pas?

Qui diable souhaiterait la fin du monde après tout?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:13

Posté par Peddyr

Sveargith tentait déjà de le réveiller. A l'approche de l'autre ardent, il eut envie de gronder, mais ce n'était pas Ohiro. Celui-là était plus pacifique. Il se permit quand même de le prévenir.

°Ne le bouscules pas. Mon lié n'a pas pour habitude d'user de son sort de façon aussi intense. Cela l'a vidé. Il faut lui laisser le temps de récupérer encore un peu avant de tenter de le réveiller. Je vais de mon côté essayer de lui redonner un peu de force. Tout ce que je te demanderai par la suite, quand nous irons à la poursuite du fuyard sera de veiller à ce que Peddyr ne bascule pas de mon dos. Je le connais assez pour savoir qu'il cherchera à cacher son épuisement pour qu'on rattrape ton frère et sa liée au plus tôt. °

Même le dragon n'arrivait pas à comprendre le geste de Siegfried. Voler l'objet de tant de difficulté, alors que le Rhaeg était menacé.... Doucement, le dragon approcha son museau de son lié et ferma les yeux. Par le lien, comme il l'avait déjà fait une fois, il canalisa sa force pour l'offrir à son lié. Pas trop pour ne pas s'épuiser à son tour. Lui aussi commençait à ressentir la fatigue de temps d'épreuve. Et Peddyr commença à remuer, avant de se redresser. Osake l'aida à s'asseoir.

"Ohhh ma tête...."
°Doucement Peddyr, tu viens de te réveiller, attends un peu encore. °
"Bon sang... J'ai l'impression d'avoir dévalé une pente sur une lieue... Je vois que nous avons réussi.... Mais où sont..."

Osake et son lié lui résumèrent la situation. Sans attendre, malgré ses jambes flageolantes, Peddyr se leva et invita Osake à monter avec lui sur son dragon. Et une fois sur le dos de Sveargith, ils décollèrent pour se mettre à la poursuite du neutre. La colère de l'humain fut suffisante pour refouler la fatigue. Voler un des destins de survie du Rhaeg, mais quel inconscient !

Ils ne mirent pas longtemps à le rattraper. La liée était avec Ohiro, qui lui-même coursait Siegfried. Peddyr ordonna à son brun de piquer.

°Je ne suis pas sûr que....°

Mais Peddyr était déterminé. Il fallait l'arrêter. Qui sait le temps qu'ils perdaient à cause de ce vol idiot ! Quand le dragon fut assez bas, Peddyr saute de son dos et tomba sur Siegfried, roulant boulant avec lui sur le sol. Heureusement que le dragon avait rasé le sol pour cela...

Peddyr reprit ses esprits et plaqua le neutre qui cherchait à se sauver une fois encore. Il le coinça au sol, tenant dans chacune de ses mains les mains du jeune fuyard ! La pierre était dans l'une d'elle.

"A quoi jouez-vous ! Vous avez perdu la tête ! Vous savez ce que représente cette pierre pour notre monde ! Lâchez-là ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:14

Posté par Ohiro

La cascade de Peddyr est impressionnante, et je me prends à me demander ce qu'il serait capable de faire s'il était en pleine forme. Quelque chose me dit que, malgré toutes les fanfaronnades de mon frère il y a beaucoup de choses à craindre de cet homme. Avec Istvan, cela fait deux célestes dont il faut se méfier. Ses préjugés en prennent un coup dans l'aile. Quoi qu'il en soit, il entre en discussion avec Siegfried, mais, perché sur le dos du dragon, je n'entends pas ce qu'ils peuvent se dire. Même si je peux le deviner sans problèmes.

Visiblement, le céleste tient à interroger et à garder le neutre en vie. Du moins pour le moment. Pour autant que je connaisse mon frère, je doute qu'il ait les mêmes attentions charitables à son égard. Aussi, si Siegfried a quelque chose à dire pour sa défense, il a intérêt à le faire vie. Très vite, voir même plus que ça. S'il tient à garder un maximum sa tête sur ses épaules. Car je vois venir Ohiro, essoufflé de sa poursuite et de l'usage intensif de son pouvoir et, si je suis trop loin que pour vraiment la distinguer, j'imagine très bien l'étincelle de folie qui doit courir à présent dans son regard. Hooo oui, je vois ses yeux et je n'aimerait pas qu'ils soit braqués sur moi.

Ohiro s'avance, dans l'intention manifeste de tuer Siegfried. Ce qu'il aurait sans doute fait, n'eut été l'intervention de la seule personne qui puisse l'arrêter en ce bas monde. Notre lié, Errya. Elle se posa et s'interposa entre lui et les deux autres hommes, avant de tenter de le résonner.

Ohiro! Nous avons besoin de lui!

Je m'en moque! Il a prit ce qui n'est pas à lui, il a foutu le camps et il a tenté de me rouler! Qu'il crève!

Quoi? C'est ainsi que tu comptes laver l'offense qu'il t'a faite? En le tuant alors qu'il est immobilisé? Bloqué par un autre? Par un Céleste, en plus? Vas-y alors! Que tout le monde soit au courant de ta gloire!


Errya trouve ainsi le point essentiel de la psychologie de mon frère, son orgueil, et elle y frappe de son poing. Cela semble d'ailleurs marcher, il se calme et abaisse le bras, visiblement résigné Je pousse un soupir de soulagement, car nous avons BESOIN de Siegfried, c'est un fait. la mission des triades n'est sans doute pas terminée. Ohiro s'avance cependant vers le duo au sol et frappe violemment le neutre à la tête, l'assommant pour le compte. Il récupère ensuite la pierre et la dissimule dans ses vêtements. Moi, je me contente de demander au puissant lézard qui me transporte de me poser au sol. Je dois retourner sur Errya, pendant que Peddyr et Siegfried s'en iront sur lui.

Il nous faut retourner au Manoir, nous n'avons déjà que trop tardé. Le monde nous attend.

(Voilà qui finit le rp de quête, sauf si Sieg veut poster quelque chose pour répondre à la question de Ped avant que Riho ne l'envoie dans les pommes. Comme ça, on a rattrapé les autres et on peut passer à la suite n_n)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:14

Posté par Siegfried

Siegfried courut comme un fou entre les arbres.

La douleur le faisait souffrir, la plaie qui s'était alors réouverte dans le combat contre Ohiro ne faisait que s'aggrandir et le sang ruisselait.
Déjà une tache pourpre devait visible contre son armure de cuir. Celle-ci faisait plus ou moins compresse contre la plaie mais bientôt ça ne suffirait plus.

Sachant cela, Siegfried continua à courrir. C'était à présent pour lui une épreuve contre la montre mais aussi de volonté.
Sa vue se troublait et le guerrier faillit tomber par trois fois mais à chaque fois, ses réflexes le sauvèrent et il put continuer sa course sans perdre trop de temps.

La force de sa volonté ne faisait que grandir chaque secondes. Il savait que s'il arrivait à donner la pierre à cet homme, on lui rendrait sa bien-aimée.
Cette pensée lui fit chaud au coeur, revoir sa soeur et passer ses derniers instants avec elle en sachant qu'elle vivrait et qu'elle n'aurait plus à souffrir de toutes ces choses que l'abomination qui était apparue pour combattre Ohiro avait pu lui faire subir lui permettait dans toute la mince quantité d'énergie vitale qu'il lui restait.
Jamais plus, il n'aurait à se maudir d'être tombé amoureux de sa propre soeur. Jamais plus, il ne se haïrait pour n'avoir rien pu faire quand elle succomba en accouchant de leur enfant mort-né.
Il savait qu'ils avaient commis une faute grave, l'inceste était une chose bien trop impardonnable mais pourquoi donc ? Ils s'aimaient, quel mal y avait-il à ça ?
Ils savaient bien que l'enfer les attendait au bout du compte mais jamais Siegfried n'avait imaginé que son amour la précèderait dans la mort.
Les mois qui avaient passé, Siegfried avait tenté de se suicider pour la rejoindre et la protéger de tous les tourments qu'elle devait subir. Chaque tentative fut conclue par un échec à cause de sa lâcheté. Il finit par abandonner cette idée puis commença à boire. Il n'était plus qu'un ivrogne qui avait perdu le goût de la vie et travaillant pour pouvoir payer son alcool dans la taverne du village où il s'était échoué. Un cadavre vivant et puant la bière, voilà ce qu'il était devenu.
Telvan Black'Mor lui avait redonné espoir, on lui avait enfin redonné une once d'espoir avec des illusions. Il en était venu à se dire qu'après tout l'enfer n'existait peut-être pas.
Mais la créature qui était apparue pour les combattre ne pouvait venir de nul autre endroit et c'est ce qui avait décidé Siegfried pour sa mission officieuse.

A présent, il courrait à en perdre haleine. Puis soudain, il sentit un gros poids sur ses épaules le faisant trébucher et rouler-bouler.
La douleur lui arracha un gémissement épuisé.
Il aperçut une forme au-dessus de lui. Il voulut se débattre mais il était plaqué au sol et ne pouvait plus se défaire avec le peu de forces qu'il lui restait. Qu'est-ce qui l'immobilisait ainsi ? Un nouveau monstre, un de ses anciens compagnons d'arme ? Qu'importe, sa vue était trop trouble.

Il entendit une voix lui hurler dessus dans le lointain et crut reconnaître Peddyr sans vraiment en être sûr.

Puis il se mit à murmurer tout en continuant à serrer la pierre du plus fort qu'il put :

"Pardon, Tatiana..."

Le sol se mit à trembler, il ne sut pourquoi mais il se mit à rire intérieurement en imaginant Ohiro lui rendre service en l'envoyant dans l'autre monde.

Puis le jeune homme sentit un puissant choc à la tête et tout devint noir et silencieux comme un sommeil sans rêve.

[Désolé, je peux pas mettre de couleur sur cet ordi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   

Revenir en haut Aller en bas
 
V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Deux lunes et un moineau [pv: Kurasa]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» nouveau supplement-non officiel?
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Rhaëg - Ensemble du Monde :: Qahra - Continent Ouest-
Sauter vers: