Tol Orëa, la Terre de l'Aube

Le Ciel est notre Empire ... pour Vaincre ... ou pour Mourir !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [AIDE DE JEU] Inventaire des armes blanches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: [AIDE DE JEU] Inventaire des armes blanches   Sam 31 Aoû 2013 - 10:01

Petit catalogue des lames à l'usage du guerrier hésitant :

Ce catalogue n'a pas pour vocation de dresser une liste exhaustive de toutes les armes, mais de présenter les divers types de couteaux, dagues, épées et sabres qui ont existé dans l'histoire, et leur utilisation, afin de faciliter et de crédibiliser leur usage dans vos RP.


Les couteaux

Le poignard




Le poignard est une lame très courte (20cm en moyenne), à double tranchant, utilisé en combat au corps à corps, ou en tant qu'arme de jet. Bien que discret, il est malgré tout suffisamment assez long pour provoquer de graves blessures internes. En cela, il est souvent utilisé pour frapper dans le ventre (pour atteindre les organes principaux), ou le dos (pour atteindre les reins ou les poumons).


Le stylet



Le stylet est une variante du poignard, à la lame triangulaire et beaucoup plus fine. De par sa discrétion, il s'agit de l'arme de prédilection des assassins. Il a été à l'origine conçu pour pouvoir passer entre les mailles d'une cotte, et blesser donc même quelqu'un bien protégé par son armure. Il peut également se glisser facilement entre deux côtes et atteindre sans difficulté les poumons.



Le Tantô et le Kaiken



Le Tanto est un poignard japonais. Il mesure environ 25cm, et ne possède qu'un seul tranchant. Contrairement à son grand frère, le katana, sa lame n'est pas, ou très peu courbée. Le Kaiken possède les mêmes caractéristiques, mais est beaucoup plus court (15cm environ). L'utilisation de ces deux lames peut être une fois de plus le corps à corps ou le lancer.


Les scramasaxes


Les scramasaxes sont des lames qui font la transition entre les couteaux et les dagues. Ce sont des armes surtout utilisées pendant la période mérovingienne, par les peuples Francs, Germaniques et Nordiques. Les lames n'ont qu'un seul tranchant, l'autre côté n'est affuté que sur quelques centimètres au niveau de la pointe. Il en existe plusieurs types:

Le Kurzsax: environ 25cm de longueur, pour 3cm de largeur
Le Schmalsax: environ 30cm de longueur, pour 4cm de largeur
Le Breitsax: de 30 à 40cm de longueur, de 4 à 5cm de largeur. Le Breitsax est beaucoup plus ornementé que les scramasaxes précédents.
Le Langsax: 50cm de longueur pour 4 à 5cm de largeur. Cette lame est souvent utilisée en seconde main, aux côtés d'une Spartha.

Le Breitsax et le Langsax peuvent être considérés comme des dagues.


Les dagues

Les dagues désignent toutes les lames dont la longueur est comprise entre 35 et 55cm environ. Il s'agit le plus souvent de lames droites à double tranchant, utilisées comme armes secondaires. Il existe cependant quelques types particuliers:


La Dague à rouelles



C'est une arme utilisée à partir du XIVème siècle, d'une lame longue de 30 à 50cm. La poignée est encadrée par deux rouelles de métal, formant la garde et le pommeau, qui viennent encadrer parfaitement la main, et permet une prise en main ferme, empêchant l'arme de glisser. La finesse de la lame permet de passer dans les défauts d'une cuirasse.


La Main gauche trident



La main gauche désigne toute arme utilisée en complément d'une plus longue, portée par la main faible. Cependant, la main gauche trident est un cas particulier, apparu pendant la renaissance. Il s'agit d'une lame formée de trois tiges de métal réunies, qui peuvent se déployer en un trident sous l'action d'un mécanisme à ressort. C'est une arme assez fragile, mais qui permet de parer très facilement.


Le Percemaille



Le Percemaille est une lame de 30 à 40cm, très fine, utilisée majoritairement avant le XVème siècle. Il s'agit d'une arme très solide, à la pointe renforcée, car son utilisation est réservée aux coups d'estoc. L'atout principal du Percemaille est de pouvoir casser les maillons d'une cotte de maille, et donc de pénétrer la protection de l'adversaire. Le percemaille est très souvent à rouelles.


Le Dirk



Le Dirk est une dague écossaise, sans garde, d'une lame à double tranchant mesurant 30 à 40cm. Il s'agit de la lame secondaire de la plupart des Highlanders.


Les épées à une main

Le Glaive



Le glaive est l'épée courte des légionnaires romains. Longue de 60cm, sa lame est assez large (parfois jusqu'à 6 ou 7 cm) pour provoquer des blessures impressionnantes. Cette largeur est cependant handicapante pour les coups d'estoc. En effet, si la lame s'enfonce trop dans l'adversaire, la largeur de la plaie rend l'extraction de la lame difficile, à cause d'un effet de ventouse (effet qui sera réglé avec l'apparition plusieurs siècles plus tard de gouttières le long des lames).


La Spartha



La spartha est une arme qui était utilisée à l'époque mérovingienne. Avec sa lame de 90cm, au tranchant très efficace, c'est une arme faite pour les cavaliers, qui du fait de leur vitesse ne peuvent compter que sur des coups de taille (l'estoc étant impossible sous peine de laisser son épée dans le corps de l'adversaire à cause de la vitesse du cheval).


Le Braquemard

Epée courte et large, le braquemard est l'épée des bourgeois du XIVème et XVème siècle. Portée à l'époque entre les deux jambes, cette arme à double tranchant avait surtout une vocation dissuasive.


Le Katzbalger



Epée utilisée par les lansquenet en complément de leur lance ou leur espadon, le Katzbalger est une lame à double tranchant mesurant de 70 à 100cm, destinée à un combat relativement rapproché. La garde est souvent formée de deux quillons simples, tordus en forme de S, avec parfois un pas d'âne (pièce de garde formée de deux anneaux, permettant d'y glisser l'index et le majeur pour donner plus de puissance lors d'un coup d'estoc)


La Rapière



La rapière est une arme longue et très fine, très utilisée à partir du XVème siècle. La lame peut atteindre 120cm, tout en restant fine et souple. La garde est très souvent en forme de demi-sphère, parfois richement ouvragée. La rapière s'utilise principalement pour l'estoc, la lame étant trop fine pour porter des coups de taille suffisamment puissants.


La Broadsword



Epée typique du moyen age, c'est ce qui vient en tête immédiatement lorsqu'on imagine une épée. Dotée d'une lame large à double tranchant mesurant de 80 à 100cm, c'est l'épée des chevaliers entre le XIème et le XIVème siècle. Elle est surtout utilisée pour porter des coups de taille.


La Reitschwert



La reitschwert est une épée large et épaisse, d'environ 100cm, utilisée au XIVème et XVème siècle. Bien que très large, elle dispose d'un pas d'âne, ce qui lui permet de porter de puissants coups d'estoc. Il s'agit d'une des dernières épées de taille, avant que les armes d'estoc ne prennent le pas.


La Colichemarde



La colichemarde est un type d'épée assez longue (lame de 90cm à 120cm), donc la particularité est que la lame, large à sa base, s'affine sensiblement jusqu'à la pointe. Cela en fait une arme capable de taille comme d'estoc, et son inertie, couplée à son fil très tranchant permet des coups dévastateurs.


Les Sabres

Les sabres sont des armes blanches qui se distinguent de l'épée par la présence d'un seul tranchant, et d'une lame courbe. Très souvent plus solide et plus léger que les épées à double tranchant, ce type d'arme est très adapté à la cavalerie.


Le Cimeterre



Le cimeterre est un sabre oriental qui s'est développé à partir du XVIème siècle. Sa lame large et très éffilée, longue de 70 à 80cm, est très incurvée. Cette forme permet de porter des coups de taille ravageurs. En effet, à l'inverse d'une lame droite, la lame du cimeterre va glisser contre l'ennemi sur presque toute sa longueur lors d'un coup de taille, permettant de former des blessures très profondes.


Le Katana



Arme des samouraïs, le katana est apparu au japon au VIIIème siècle, et a été utilisé jusqu'à la fin de l'ère Edo, au XIXème siècle. Sa taille varie énormément selon l'époque, mais on pourrait situer une moyenne pour la taille de la lame autour de 70-80cm. C'est une arme fine et légère, légèrement courbe, et souvent finement ouvragée. Le katana peut être utilisé à la fois pour la taille et pour l'estoc.


Les épées à deux mains

La Bâtarde



L'épée bâtarde est la première évolution historique vers les armes à deux mains. Elle est souvent qualifiée d'arme à une main et demi. Sa poignée longue est née de l'évolution des armures. En effet, les gantelets de plates rendant impossible la tenue des armes à une main, du fait de leur poignée trop petite, celle-ci est rallongée, pour plus d'aisance. Les quillons sont très larges, ce qui permet d'appuyer son coup grâce à l'autre main. Avec sa lame à double tranchant de 90 à 110cm, elle n'est cependant pas très longue, comparé aux armes à deux mains qui viendront plus tard.


La Claymore



La claymore est une épée à deux mains écossaise, à la lame mesurant de 100 à 140cm. Les modèles très longs sont cependant assez rares, la moyenne tournant autour de 110cm (pour comparaison, la fameuse Claymore de William Wallace mesurait presque 2 mètres, poignée comprise). La garde est constituée de deux larges branches s'ouvrant vers la lame, très souvent terminées par un trèfle.


L'Espadon



L'espadon est de loin la plus grande épée jamais fabriquée. Sa lame seule peut mesurer plus de 2 mètres. Elle est équipée d'un ricasso (une partie de la lame non tranchante) pour pouvoir l'utiliser en technique de demi-épée (une main sur la poignée, une main sur la lame. Le ricasso est parfois terminé par deux oreillons, sorte de petite garde. C'est une épée très lourde, dont l'inertie permet de faire des moulinets d'une violence monumentale.


La Flamberge



Le flamberge n'est pas à proprement parler une épée, mais plutôt un type de lame. On trouve ainsi des espadons flamberges, des colichemardes flamberges, ou même des rapières flamberges. Est dite flamberge une lame qui n'est pas droite, mais ondulée. Le but d'une telle lame est principalement d'impressionner ses adversaires, car cette forme particulière ne provoque pas plus de dégâts qu'une lame classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
 
[AIDE DE JEU] Inventaire des armes blanches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Instruction Technique Armes de Poing
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Énième recensement des armes d'exception.
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Tol Orëa - Reste du Continent :: Delta du Cenedril-
Sauter vers: