Tol Orëa, la Terre de l'Aube

Le Ciel est notre Empire ... pour Vaincre ... ou pour Mourir !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Chevalier Blanc] Yong'wu Zenghwei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yong'wu Zenghwei

avatar

Messages : 4
RPs : 3
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 25
Localisation : Màr Tàralöm

MessageSujet: [Chevalier Blanc] Yong'wu Zenghwei   Sam 31 Aoû 2013 - 10:31

Nom : Yong'Wu Zenghwei

Surnom : Il en a sûrement quelques uns mais il s'en moque

Âge : 38 ans

Race : Torhil Pur Sang.

Physique: Yong'wu est grand, comme tout les Torhils ; mesurant 2 mètres 25 pour 120kg, Yong'wu est doté d'une carrure de soldat sans que celle-ci soit exagérée; des muscles solides comme l'acier et longilignes lui offrant une bonne dextérité et une force plus que suffisante en plus de son sang Torhil.
Yong'wu est chauve de naissance, son crâne lisse tombant directement sur son visage martial. Des yeux bridés de la couleur de l'encre légèrement écartés, un nez fin et plat situé au dessus de deux longues moustaches noires qui encadrent sa bouche bien dessinée. Une mâchoire carrée et un menton fort où une fine ligne de poils pendent, le tout sur une peau mât.

Caractère: C'est un homme fier, peut-être même trop, beaucoup le jugent arrogant car il recherche en permanence la perfection en toute chose. Fier de son héritage familial qui a gardé le sang le plus pur pour sa descendance, Yong'wu abhorre les demis-sang qu'il juge indignes de vivre ou de la moindre considération.
Son esprit, martial en toutes choses, se porte avant tout sur le Kaerl où il estime mériter la plus haute place mais il n'en reste pas moins un fervent partisan; un homme loyal jusqu'à la mort pour qui l'ordre et la hiérarchie sont des notions plus que vitales.

Il apprécie de garder ses distances pour juger les autres, utilisant les bases du comportement social comme un véritable champ de bataille sur lequel il mettra ses talents à profit; étudier l'ennemi et le contrer, étudier l'allié et l'aider de façon adéquate. Bref, Yong'wu est à la fois un homme d'action et de réflexion, et si ce n'était de son caractère arrogant et dédaigneux, voir cruel avec ceux qu'il hait, il serait un véritable maître atout, une perfection pour son Kaerl.

Extrêmement patient de nature et du genre à suivre les ordres si ils sont censés et donnés par un plus haut gradé, il rechignera cependant à les suivre si la tâche en question est indigne de sa personne et tout simplement stupide. Lorsque l'on apprend à le découvrir sous ses airs froids et dominants, c'est un être plutôt sympathique qui aime les choses simples de la vie sans pour autant s'épancher sur ses sentiments ou ses pensées, il est d'ailleurs plutôt secret, préférant savoir ce que les autres ont dans le crâne plutôt que de livrer sa vision des choses.

Alignement : Loyal Mauvais

Clan choisi : Màr Tàralöm

Lié(e) : le blanc Nushi


Histoire :


~ Conçu tel un étendard ~

La famille Zenghwei, depuis aussi loin que l'on puisse remonter, s'est toujours trouvée au Kaerl Ardent, ceux-ci gardant des registres stricts quant-à leur lignée; ainsi du descendant actuel l'on peu remonter jusqu'à son ancêtre Valheru sans véritable difficulté, si ce n'est de lire tout ces noms.
De ce sang qu'ils gardent pur au maximum est souvent sorti de fantastiques guerriers bien que trop souvent hautains et dédaigneux des étrangers à leur famille. Nombre d'entre eux furent membres de la garde enflammée, ou de grands chevaliers dragons et le dernier de cette lignée sans tâche était promit à un grand destin; Yong'wu fils de Tai'Qiang et de Jian'Hui fut formé dés son plus jeune âge aux différents arts nécessaires à l'accomplissement d'un tel destin. On ne lui offrit que peu d'amour parental, préférant assécher son coeur pour faire de lui un roc, lui apprenant la stratégie, la joute physique et verbale et bien d'autres domaines encore.

A 16 ans il maniait avec excellence la lame et la plume, dépassant de loin la plupart des aspirants venant d'autres contrées et qui n'avaient pas reçu son instruction. C'est à cet âge que, comme le voulait la tradition avec tout descendant ayant le don, son oncle vint le chercher pour en faire son aspirant. Da'Jing était comme tout Zenghwei; un homme dur et sans compassion pour qui la réussite n'était possible qu'à ceux qui travaillaient dur et sans relâche, c'est sous cette dure férule qu'il apprit à perfectionner ses talents ainsi que l'anatomie des dragons et comment voler avec leur aide.

Tout écart, si petit soit-il, était réprimé à coups de fouet, endurcissant encore le jeune homme jusqu'à ce qu'enfin il fut jugé prêt et digne, alors âgé de 20 ans, pour se Lier. 4 années entières d'aspiranat faisaient sortir de cette forge implacable un être plus que compétent et à l'esprit droit.

~ Sur les sables vint couler le sang ~

Habillé de la toge blanche cérémonielle il s'était avancé sur les sables en compagnie des autres aspirants; ne leur adressant pas même un regard ou une salutation, ils ne méritaient pas la moindre reconnaissance de sa part et n'étaient ici que pour empêcher la mort d'un dragon ne trouvant pas son Lié. Il n'en restait pas moins que cette vermine grouillante dont la majorité était du sang frelaté n'existait que grâce au déclin de l'ordre et à leurs porcs d'ancêtres. C'est le dos droit et la tête haute qu'il entra sur les sables, fixant de ses yeux noirs et sans ciller l'incarnate qui veillait sur sa couvée.

L'atmosphère était lourde de promesses, chargée du parfum du destin et de l'accomplissement, il sentait alentours l'excitation de ces indignes, ces rebuts qui ne méritaient leur place ici qu'après quelques ridicules mois en tant qu'aspirants et cette proximité avec de tels êtres lui donnait l'envie de vomir mais à l'extérieur il gardait cette attitude froide, cachant ses émotions, les enfouissant derrière ce masque. Mais toute autre considération mourut au moment même où un blanc s'était tenu devant lui, l'examinant de ses yeux intéressés jusqu'à ce que la voix de l'être retentit dans son esprit avec la netteté et la précision d'une flèche en plein coeur. Il était habitué à communiquer à l'aide du don, contrairement à beaucoup qu'il voyait sursauter du coin de l'oeil, mais discuter avec son âme soeur était une toute autre expérience que de discuter avec le Lié d'un autre; la précision de chaque syllabes était telle que cela lui faisait presque mal au crâne.

* Tu sembles plus prêt et digne que les autres de te tenir ici. Dis moi, Torhil, quel est mon nom ?*

Un sourire vint s'inscrire sur son visage, en brisant la dureté avec la férocité d'une lame tandis que ses lèvres s'étaient légèrement retroussées pour s'étirer, dévoilant des dents affûtées et d'un blanc sans défaut. Ce nom il le sentait venir de son sang, ce nom était remonté dans son esprit au moment même où le dragonnet lui avait adressé la parole, aucune réflexion n'était nécessaire.

* Nushi... Je suis Yong'wu Zenghwei et depuis toujours j'attends de te rencontrer.*


Le blanc parut satisfait alors que le Torhil s'abaissait lentement pour le saisir dans ses mains aux doigts épais pour le porter face à son visage, établissant ainsi avec lui un contact visuel à la même hauteur, les mettant sur un pied d'égalité. Ils étaient un, deux corps mais une même âme, un même esprit niché en deux espèces différentes. Il offrit à nouveau un sourire à son Lié jusqu'à ce qu'un son retenti à ses oreilles, lui faisant froncer les sourcils; un cri d'effroi.

Le corps sans vie de son oncle gisait sur les sables tandis qu'une dague était plantée directement entre ses deux omoplates, lui enlevant la vie sur l'instant. Cette cérémonie qui se devait d'être parfaite de par son aspect sacré venait d'être salie par le meurtre d'un maître dragon mais pas n'importe lequel; Da'Jing Zengwhei, son oncle, son mentor, le prétendant au poste de seigneur.

Quelque-chose se brisa en lui à la vue de ce grand homme dont le destin avait toujours été de porter leurs nom une nouvelle fois jusqu'au trône, Nushi grimpa sur les épaules de son Lié pour observer le corps sans vie; il ressentait la fureur et la détresse dans le coeur de Yong'wu, d'une telle façon que ces sentiments devinrent eux aussi les siens.

* L'assassin paiera au centuple ce qu'il a commit ici; il a tué ton mentor, un membre de ta famille et le futur seigneur du Kaerl mais surtout; il a brisé ce moment sacré que nous vivions.*

Il sentait son sang battre avec puissance dans ses veines, faisant saillir celles-ci de sous sa peau sous la colère et ce feu était entretenu par son éducation mais aussi par les paroles de son Lié qui entreprit de lui remettre les idées en place pour éviter tout scandale de sa part;

* Garde cette fureur en toi mais ne la laisse pas éclater. Approches toi et rassemble le plus d'indices possible; cette vengeance est tienne et tu ne dois laisser personne d'autre l'accomplir; la justice du Kaerl n'a pas lieu dans cette affaire, il en va de ton honneur et de celui de ta famille. Ensuite lorsque je serai assez fort, nous traquerons ce fou.*

Yong'wu s'approcha donc du corps de son parent et posa genou au sol devant celui-ci avant d'extirper l'arme de la plaie d'un geste sec pour l'observer; elle n'était en rien commune, finement ouvragée et au tranchant capable de percer des écailles de dragon, l'assassin voulait faire passer un message aussi n'avait-il pas caché son identité, même si celui-ci se trouvait à l'opposé exact du lieu du crime et était l'un des seuls avec un sourire satisfait sur le visage. Yong'wu leva les yeux pour poser ceux-ci dans les deux joyaux rubiconds qu'étaient ceux du Lié de son oncle.

* Sur mon sang je jure que son assassin paiera, va Yofune, ce serment sera accompli.*

Le bronze poussa un grognement tandis qu'il tournait son regard vers le cadavre de son Lié ; il ne lui restait que peu de temps avant que la mort ne frappe. Il se saisit alors du corps de Da'Jing et disparu dans l'interstice comme le faisaient les dragons dans cette situation.

* Fais lui payer milles morts pour ce qu'il a fait... mais ne le tues pas... envoies le nous.*

~ En toute impunité ~

La dague était resté à ses côtés depuis des années, des années à ressasser cet instant; celui de la mort de son oncle. Il revoyait chaque détails à la perfection mais il n'en restait pas moins une certaine satisfaction; l'enquête du Kaerl n'avait mené à rien et qui plus est, le rival de son Oncle n'avait jamais atteint le rang de seigneur, relégué par la nouvelle tête couronnée à de menus travaux. C'est donc ainsi qu'il avait attendu et s'était entraîné avec Nushi pour le jour où ils feraient payer son crime à cet être abject.

Yong'wu s'était écarté de la vie politique du Kaerl et de sa famille, se libérant de toute attaches pour rester focalisé sur son serment et ses devoirs. Nushi, malgré sa petitesse de blanc n'était pas en reste; le dragon partageait sa vision des choses et tout deux continuaient de se perfectionner dans plusieurs domaines: ils se mesuraient souvent l'un à l'autre pour voir où ils en étaient et cela leur donnait une expérience dans un domaine que bien peu exploitaient; le combat face à un autre chevalier dragon.

Le blanc apprenait à se battre face à un bipède expérimenté et inversement pour Yong'wu, certes à plusieurs reprises le Torhil avait manquait de perdre la vie comme le prouvait la longue cicatrice qui barrait tout le côté gauche de son torse mais chaque plaie était un enseignement et malgré la volonté de Nushi à réduire les risques et la réalité de leurs affrontements Yong'wu refusa, considérant que si ils voulaient être prêts c'était la seule et unique solution.

Dans les heures creuses ils observaient la cible, ils la voyaient vaquer à sa vie ridicule, confiant sur le fait que personne n'oserait attenter à sa vie. Ce sang mêlé au ventre proéminent croyait tout risques écarté car celui-ci avait des alliances avec quelques puissants et maîtrisait une certaine forme de magie qui l'avait rendu ci gras suite à ce manque d'efforts physiques. Si sa langue était musclée, son corps n'était qu'un amalgame de gras et d'incompétence. Le jour approchait, oui, mais ils voulaient être parés à toute éventualité, car si l'homme n'était en soi pas un défi, son Lié: un empereur noir, l'était lui.

Jamais loin de son bipède grassouillet, toujours fondu dans les ombres il avait un jour contacté Yong'wu, sentant son regard qui s'attardait sur le bout de graisse. La voix puissante et pleine de menaces;

* Abandonne petit être, vous deux n'êtes en rien une menace pour nous et si vous persistez sur cette voie je me ferais un plaisir de vous mâcher tout deux avant d'aller vous vomir dans un volcan, me suis-je bien fait comprendre ?*

Ils ne lui avaient rien répondu, continuant de se sustenter dans le cour entre deux entraînements, Nushi avait alors jeté un regard amusé à son Lié avant de prendre une grande bouffée de cet air chargé de cendres typique du Kaerl Ardent. Ainsi donc le grand Yreth, l'empereur noir, les avaient donc jugés comme une menace car il s'était adressé à eux; si il n'avait aucune crainte comme il le laissait entendre dans son discourt il n'aurait pas même prit la peine de leur faire entendre cet avertissement. Non, ses paroles au contraire laissaient suinter la peur et tout deux s'en amusaient.

Mais avant toute chose; ils devaient améliorer leur plan d'attaque pour que toute faille soit impossible. Si ils étaient capables de tuer ce porc et/ou son Lié de façon directe ils n'oubliaient pas qu'ils avaient fait une promesse à Yofune; celui-ci voulait sa vengeance et qu'il soit vivant ou non malgré ces années passées dans l'interstice, ils comptaient bien tenir leur parole.

* Nushi, crois-tu que Yofune soit en vie ?*

* Il nous est impossible de survivre sans notre Lié et encore moins dans l'interstice. Il est mort mais une promesse est une promesse, et puis je doute franchement que notre cher porc survive à ce que nous lui préparons.*

~ Un plan à exécution ~

Dix années à tout planifier, à tout perfectionner jusqu'au moindre grain de sable; Yong'wu avait maintenant 37 ans et son corps gardait la vitalité d'antan tandis que Nushi était maintenant un adulte confirmé et tout deux avaient un talent aussi affûté qu'une lame pour les passes d'armes. Yreth avait continué de les observer, sentant la menace qui émanait d'eux mais sa vigilance s'était lentement târie suite aux années, c'était maintenant le moment idéal pour frapper.

Yong'wu avait ajusté son équipement fait des écailles teintes en noir et écarlate de son Lié, passant un dernier coup de chiffon sur les bordures de bronze de celle-ci et nettoyant sa lame une dernière fois. Cette lame qu'il avait forgée à l'aide du savoir de son Lié et de son feu pour cet unique but; elle ne servirait qu'une seule et unique fois car à elle était promise le sang de deux êtres.
C'est avec un sourire cruel qu'il s'était tourné vers Nushi qui lui renvoya la même émotion et une certaine satisfaction. Yong'Wu pour donner le change s'était ancré au Kaerl en rejoignant l'une de ses ramifications; les Valheriens et participait à leurs réunions sans pour autant donner bien souvent de la voix. Non, il avait observé les autres membres de cette élite pour apprendre qui ils étaient et leur façon de penser, cela le préparait au futur, pour quand il aurait enfin accompli sa tâche.

Il avait vu nombre d'aspirants devenir chevalier, regardant depuis les tribunes à la place où s'était assis autrefois son oncle, ces nouveaux venus s'élever dans les rangs. Bien peu s'étaient détachés du lot; il y avait de tout. Des faibles, des indignes, des guerriers, des sauvages, des manipulateurs et bien d'autres encore. Mais ses yeux s'étaient avant tout arrêtés sur trois personnages distincts;
L'araignée; un elfe à la peau sombre et aux yeux rougeauds qui en surface laissait transpirer une arrogance souveraine mais qui au fond de lui était tel l'animal dont il lui avait octroyé le nom.
Le lion; un autre elfe, enfant du Kaerl et au sang pur qui avait rejoint les rangs des Valheriens dés qu'il l'avait pu. Celui-ci avait tout de cet animal; il respirait de la royauté et de la férocité de cet animal mais ne savait pas encore mettre ses pièces correctement sur l'échiquier, ou tout du moins celui qui était visible.
Le serpent; celui-ci n'était jamais venu sur les sables. Il était arrivé du monde extérieur et pourtant son sang ne respirait pas le métissage grossier de beaucoup, un humain à la peau pâle et aux cheveux blancs qui s'était rapidement élevé dans les rangs du Kaerl pour finir à sa tête après la disparition de la précédente tête pensante. Il avait tout du reptile; froid, puissant et près à écraser entre ses anneaux ce qui se mettait en travers de son chemin.
Il y avait eu aussi d'autres personnages qu'il n'avait pas pu classer, ou n'avait pas eu le temps. Ses yeux s'étaient arrêtés sur les acteurs principaux de l'époque et bien d'autres encore étaient à venir, mais il ne pouvait cependant s'empêcher de s'interroger sur une Valherienne; Lyssa, celle-ci jouait certainement à beaucoup de petits jeux dangereux et changeait de tableau comme de chemisiers; bien que les dits chemisiers n'étaient faits que de peu de tissus.

Revenant à l'instant présent il posa sa main gantée sur le cou de Nushi qui poussa un grondement satisfait, ce geste n'était pas dénué de significations; il voulait dire qu'enfin le moment était venu. Et avec la nuit, ils frappèrent le porc et son Lié...

Yong'wu avait toujours donné cette apparence du guerrier solitaire, de l'homme carré et arrogant qui gardait ses distances face aux autres mais que l'on pouvait voir de loin. C'était un fait exprès car qu'y avait-il de mieux pour se cacher que d'être en pleine lumière ? L'on ne se doutait pas des ressources qui pouvaient l'habiter et encore moins à ce qu'il sache se fondre dans les ombres malgré sa taille.
C'est donc sans se cacher qu'il avait marché dans les couloirs tandis que Nushi se chargeait d'Yreth, l'on avait l'habitude de le voir dans les couloirs aussi n'attirait-il plus l'attention à force d'années. Sa main s'était alors posée sur la poignée et il s'était engouffré dans le Weyr sans être remarqué. C'était avec amusement qu'il avait observé durant de longs moments ce porc rentrer chez lui; comme tout incapable et paresseux il ne pensait jamais à verrouiller sa porte. Et avec l'agilité et la discrétion d'un chat il s'était alors glissé jusqu'à la chambrée de ce porc pour poser la pointe de sa lame sur la gorge de celui-ci...

Nushi avait toutes les cartes en tête, du trou de souris à la grande avenue, du couloir aérien et de ses courants d'airs chauds et froids, l'air faisait gonfler les voiles de ses ailes tandis qu'il glissait dans celui-ci avec l'aisance et l'expérience qui étaient siennes. devant lui se trouvait l'entrée du Weyr d'Yreth le noir, et c'est non sans un certain amusement qu'il s'y glissa pour poser ses yeux sur l'immense dragon assoupi.

* Debout Yreth, je suis venu t'inculquer la prudence.*

La bête se leva d'un bond pour toiser le blanc de toute sa masse tandis qu'il préparait déjà son feu et ses griffes, mais tel une lame de glace plantée entre les côtes une voix retentit dans sa tête; et cela le tétanisa.

* Fais lui le moindre mal et j'égorge ton Lié comme le porc qu'il est.*

Pour plus de sécurité il l'avait assomé, évitant ainsi de devoir transporter la truie hurlante à travers le weyr. L'empereur noir avait alors reculé pour observer ces deux êtres qui, il s'en était toujours douté, allaient s'en prendre à la vie de son Lié.

* Qu'est-ce que vous voulez ?*

* Tu vas te rendre en notre compagnie en Qarha, il faut qu'on discute de choses importantes... disons que ton Lié est notre assurance vie. Et pas d'entourloupes, je l'ouvre en deux si tu ne danses pas comme nous l'entendons.*

C'est donc de cette façon qu'ils avaient prit les airs, laissant l'empereur noir prendre la tête pour qu'ils le gardent en visuel et lui donnant la route au compte goutte. Pourquoi Qarha devait-il se demander et non dans le Weyr, il aurait été bien plus simple de discuter directement mais ils avaient un plan et comptaient bien s'y tenir.
L'odeur de putréfaction commune aux marais était alors venue leur agresser les naseaux, et ils s'étaient posés en ses eaux croupies, face à face tandis qu'Yreth jetait des regards affolés vers son Lié qu'ils gardaient dans un état inconscient depuis maintenant deux jours; ils ne voulaient pas risquer que celui-ci se mette à jouer de sa télékinésie et complique les choses.

* Bien nous sommes là où vous le vouliez, maintenant dites moi quel est le marché et rendez moi mon Lié !*

Nushi s'était écarté avant de se coucher au sol, la tête sur les pattes pour observer le petit jeu. Sous ses airs calmes, ses muscles étaient tendus au maximum, il était prêt à agir au quart de seconde. Yong'wu gardait la pointe de sa lame sur le porc tandis qu'il était assis sur une pierre et regardait avec un sourire satisfait l'empereur noir.

" Tu vas me dire les noms de tout ceux qui sont impliqués dans la mort de mon oncle, sans oublier un seul d'entre eux et me les amener. Ton Lié restera avec nous et lorsqu'ils seront tous ici je te rendrais ton Lié sain et sauf même si j'ai bien envie de le découper en rondelles ici et maintenant. Si tu fais cela on vous laissera en paix. "

L'empreur noir fixa le Torhil un instant en poussant un grognement; mais que pouvait-il faire après tout ? Son Lié était la seule façon qu'il avait de survivre et même si il haïssait le porc qu'il était devenu il ne comptait pas l'abandonner maintenant. Sa tête cornue se tourna un instant vers le blanc.

* Tu ne me donnes aucune garantie, ne compte pas jouer avec moi Yong'wu, ni toi Nushi, je pourrais tuer ton Lié maintenant et te laisser avec cette souffrance, cela serait une vengeance acceptable pour moi même si tu lui ôtes la vie.*

" Garde ton bluff pour d'autres, cela fait suffisamment longtemps qu'on t'observe pour savoir que tu tiens bien trop à la vie pour mettre cette menace à exécution. Qui plus est Nushi en mange cinq comme toi au petit déjeuner, ne crois pas que ta taille et ta force vont te sauver ici. Si tu danses comme nous l'entendons tu récupèreras ton Lié, accepte ou regarde le mourir avant de le rejoindre."

* Par contre nous n'allons pas te mentir, ton Lié devra payer pour ce qu'il a fait aussi perdra t-il ses mains dans la transaction mais au moins il sera en vie. Alors Yreth ? Qu'en dis-tu ? *

L'offre n'était, bien entendu, pas négociable. Il lui laissaient donner son assentiment et grogner un peu pour la forme, mais il n'avait pas le choix et un Lié sans mains valait mieux que pas de Lié du tout.

"Au fait mon grand; ne t'avises pas de tenter de ramener de l'aide ici. N'oublies pas que d'une petite pression je perce cette outre de gras et tu perds tout espoir de survie. Alors fais ce qu'on te dit !"

Il avait bien appuyé sur ces derniers mots, donnant une légère pression à la pointe de sa lame pour faire perler le sang sur la peau du porc, tout ceci était bien entendu théatral mais nécessaire pour bien faire entrer l'information dans le crâne d'Yreth.

~ La mort d'une truie ~

Dix d'entre eux, il ne s'était jamais douté qu'autant de monde avait pu être impliqué dans la mort de son oncle. Ses yeux s'étaient arrêtés dans ceux, furieux mais dociles, de l'empereur noir tandis que les coupables étaient à genoux dans la fange. Aucun d'entre eux n'était Lié, simplement des gens influents.

"Bien, je suis heureux que nous ayons pu régler cela sans devoir en venir à la manière forte. Nushi tu peux garder un oeil sur notre ami ? Il me faut délivrer la justice à des chiens."

Le blanc avait posé sa patte sur le corps du porc tandis que Yong'wu se levait pour se diriger vers les coupables qui levaient des yeux suppliants vers lui. Jamais ils ne s'étaient attendu à se retrouver en pareille situation, jamais ils ne s'étaient doutés que le neveu allait les trouver.

"Vous avez tous participé, de près ou de loin, à l'assassinat de mon Oncle, un chevalier dragon. Selon votre crime vous paierez en conséquence, je vais maintenant vous demander, mes amis, de me désigner qui a porté le coup."

Un sourire cruel se dessina sur son visage tandis que les doigts accusateurs s'étaient tous tournés vers une même personne qui, en pointait une autre. Le visage couvert du sueur et la peau blêmissante il regarda l'assassin dans les yeux.

"Content de te rencontrer. Tu as pris deux vies ce jour là; celle de mon oncle mais aussi celle de son Lié. Je vais donc t'offrir une chance de rédemption; tu vas me dire qui t'as recommandé et qui t'as engagé pour ce travail."

L'assassin indiqua directement un homme au physique sec et au visage de fouine, l'un des marchands influent du Kaerl qui avait le mot crapule marqué sur le front. Yreth restait en retrait, fixant son Lié tandis que le petit jeu continuait, chacun dénonçant l'autre jusqu'à ce que le schéma fut clair dans son esprit.

"Bien maintenant que je vois qui a fait quoi, l'heure en est à la sentence. Vous êtes dix, il n'en restera que deux. Comme promis, assassin, je te donne un avantage sur les autres."

Il jeta une dague aux pieds de l'assassin qui s'empressa de la saisir pour se jeter sur les autres, la plupart furent assez réactifs et s'en suivit une véritable mêlée tandis que chacun luttait pour sa vie jusqu'à ce que deux d'entre eux soient encore en vie, en mauvais état mais en vie.

"Félicitations ! Bravo ! C'était du grand art. Maintenant mes amis, je veux que vous soyez témoins d'une chose."

Il avait marché de long en large en prononçant ces mots, tandis qu'il tenait fermement la lame dans sa main. Toute cette comédie n'avait qu'un seul but; il s'était rapproché d'Yreth en parlant et bien que celui-ci se méfiait toujours il avait un peu relâché sa garde. D'un geste souple et rapide le fil de l'épée était venu déchirer la voilure d'une des ailes de l'empereur noir et au même instant Nushi s'était jeté sur celui-ci frappant de ses griffes à l'endroit où se trouvaient ses yeux et venant mordre dans l'autre aile.
L'immense dragon rua en poussant un cri de rage et de douleur mêlés; aveugle et incapable de voler celui-ci n'était plus une aussi grande menace, qui plus est il ne pouvait utiliser ses flammes il aurait risqué de griller sur place son porc de Lié.

* Fiélon ! Chien ! Je vous arracherai les tripes même aveugle et sans ailes !*

Il était véritablement enragé et bougeait dans tout les sens tandis que Nushi s'acharnait sur le dos de celui-ci, venant griffer les écailles de son cou et l'ouvrir par endroit, Yong'wu se glissa sous la bête et envoya sa lame dans la gorge de celui-ci avant de l'abaisser d'un coup sec; tranchant une artère sur son passage avant de se retirer tout aussi rapidement.

"Comme promis, ton Lié est sain et sauf Yreth... Cela ne te tueras pas mais au moins tu n'es plus une menace."

Nushi prit les airs tandis que l'empereur noir gisait dans les eaux, sa constitution de dragon tentant de réparer les graves dégats qui avaient été causés à son corps et le plongeant dans un semi-coma.

*Il ne récupèreras jamais la vue.*

* Je n'en ai que faire, maintenant occupons nous du porc.*

"Maintenant vous savez à quoi vous attendre si vous vous mettez en travers de mon chemin. A partir de maintenant, vous êtes à moi, vous êtes ma possession. Et si j'entends ne serait-ce qu'un souffle de rébellion chez vous je vous priverais de vous yeux, de vos langues, de vos membres et de vos tympans et je vous déposerai ici; à la merci des animaux. Nous avons une dernière chose à faire ensuite on vous ramène au Kaerl."

Nushi toisait déjà le porc, ficelé et bâillonné, celui-ci ne pouvait rien faire. Yong'wu le souleva de terre et le jeta sur son épaule avant de grimper sur le dos du blanc avec un sourire amusé.

"j'espère que ressentir la douleur de ton Lié t'as plus mon gros. Maintenant nous allons t'amener à un vieil ami, si tant est qu'il est encore en vie et qu'il te trouve."

Un passage dans l'interstice ne durait qu'un temps très bref aussi se prépara t-il avant qu'il ne s'y engouffrent; il saisit le porc et le retint autant qu'il le pouvait, dieux qu'il était lourd, avant qu'il ne saute et le lâcha dans le vide. C'était enfin fini.

~ Ne plus rester en retrait ~

Yong'wu s'était assuré de bien des choses depuis; les deux survivants de son petit jeu lui étaient dévoués corps et âme car ils savaient deux choses maintenant: il était extrêmement patient et il délivrait une vengeance sanglante à ceux qui lui voulaient du mal. L'assassin avait survécu bien qu'éborgné dans l'affrontement ainsi qu'un des capitaines de la garde qui avait gardé une magnifique balafre au visage. L'épée qui avait enfin rempli sa tâche était maintenant accrochée dans son Weyr spacieux et seuls deux autres personnes en dehors de Yong'wu et de son Lié savaient quel avait été son histoire.
Ils forgèrent alors une nouvelle lame, destinée à l'accompagner pour le reste de ses jours, utilisant la même méthode mais moins de soin; elle n'avait plus besoin de ce tranchant parfait destiné à percer les écailles tendres d'un dragon.
Yong'wu était resté dans l'ombre du Kaerl depuis tant d'années, Nushi aussi bien que celui-ci était légèrement plus sociable que son Lié durant tout ce temps. Maintenant ils pouvaient enfin s'impliquer dans le Kaerl, et la première chose qu'ils firent tout deux fut de demander audience au seigneur du Màr Tàralöm pour avoir une entrevue avec lui.

Equipement possédé :
-Une épée courbe à un tranchant de bonne taille.
-Son armure d'écailles comme décrite plus haut.

Magie :
- Le Don

Divers : Repost depuis Tolxooit

Code couleur Yong'Wu : color=#333366
Code couleur Nushi: color=#999999
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Chevalier Blanc] Yong'wu Zenghwei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un honorable chevalier
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Un petit bonjour de La maisnie du chevalier Bragon
» l armure du Chevalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: Le Registre :: Joueurs Validés-
Sauter vers: