Tol Orëa, la Terre de l'Aube

Le Ciel est notre Empire ... pour Vaincre ... ou pour Mourir !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [LIEU] La Tour du Cadastre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: [LIEU] La Tour du Cadastre   Sam 31 Aoû 2013 - 11:42

Alors que vous erriez dans les jardins, vous aviez remarqué cette tour qui s’élevait vers la surface. Ce n’était certes pas la plus haute des tour du Mar Luimë, néanmoins, son architecture torsadée avait attiré votre œil et suscité un constat dans votre esprit : vous ne vous souveniez pas avoir jamais pénétré dans cette tour ! Bien décidé à remédier à cela, vous vous trouvez à présent devant une porte de bois veinée d’argent que vous ouvrez et qui vous amène…
Sur une volée de sept marches en spirales vers la droite qui vous conduit à une autre porte, exactement semblable à la première. A nouveau, celle-ci vous pousse à descendre sept nouvelles marches, toujours vers la droite… Vous passez ainsi sous six portes, toutes d’une facture si semblable que vous avez l’impression de tourner en rond, si ce n’est le fait que vous descendez toujours.

Mais alors que vous ouvrez la septième porte, vous surgissez dans une pièce de dimension colossale. Toute en hauteur, elle s’élève sur plusieurs niveaux grâce à sept mezzanines dont six sont faites dans le même marbre bleu et argent que celui que vous foulez à présent, au rez-de-chaussée. En guise de mur, il n’y a rien d’autre qu’une immense vitre ouvrant de tous côtés sur les profondeurs marines et retraçant les circonvolutions que vous aviez vues depuis les jardins. Une lueur éclairant les lieux semble provenir de ce murs de verre lui même. Mais le spectacle qui se joue derrière est en partie voilé par d’interminables rangées de livres, anciens et nouveaux, exposés sur tous les niveaux.

Mais puisque vous vous trouvez tout en bas, vous observez de tous côtés cette pièce ronde, au centre de laquelle sont disposées de nombreuses tables de bois ouvragé. Des tables semblables sont disposées sur chaque mezzanine, à raison de sept par niveau. Mais contrairement aux mezzanines, ce ne sont pas des livres qui occupent l’espace, mais des cartes. De toutes tailles, concernant toutes les régions du monde connu, c’est à elles que cette salle doit son nom : Tour du Cadastre.
Certaines sont dépliées et exposées d’aplomb, sur des tableaux. D’autres, encore roulées et scellées par de plus anciens usagés, sont impeccablement rangées dans des étuis de cuirs bleu disposés dans des casiers aussi ronds que la salle elle-même. Enfin, à l’exact centre de la tour, visible de toute part et pour l’heure, surplombant votre tête, une sphère tourne sur elle-même, dans le vide, uniquement maintenue par de très anciens sortilèges.
Intrigué, vous décidez de vous porter à sa hauteur et, pour ce faire, gagnez la quatrième mezzanine dont le fonds est exclusivement consacré à l’Histoire de Rhaeg et des Dragons. A votre stupéfaction, la sphère est entièrement bleue, quelque soit la face qui s’offre à vous ! Légèrement déçu, vous songez qu’il serait stupide d’être monté si haut pour rien, et décidez donc de monter tout en haut de la tour.

Si la Septième aussi est faite du même marbre bleu et argenté, il vous semble que celui-ci est translucide et vous permet de voir ce qui se passe en contrebas. Curieux, d’autant plus qu’il ne vous avez rien semblé de tel quand, tout à l’heure, vous aviez levé les yeux vers le haut de la tour. Enfin, contrairement aux autres mezzanines se contentant d’entourer comme un bandeau les vitres de la Tour du Cadastre, la Septième empli presque tout l’espace, laissant seulement un gouffre en son milieu qui vous révèle la sphère en contre bas. Pour vous garder de tomber de si haut, une rambarde de bois vernis cerné de pierre d’opale et de cristaux d’argent entour le trou béant. Néanmoins, vous vous penchez au dessus de la rambarde afin de vous rendre compte par vous-même du chemin que vous avez parcouru depuis le bas de la Tour.
C’est alors que vous observez un changement dans la sphère. Celle-ci semble se couvrir de continent qui, vous en etes sur, n’étaient pas là cinq minutes plus tôt. Surpris, vous reculez et, par la même, relâchez la pression que vous faisiez peser sur l’une des runes de la rambarde. Ce que, plus tôt, vous aviez pris pour une simple décoration de joyaux se trouve en fait être une succession de symboles cabalistiques à vos yeux. Vérifiant votre théorie, vous vous penchez à nouveau en prenant soin de ne pas toucher à ces runes. Mais la sphère reste la même. Intrigué par votre découverte, vous tournez autours de la rambarde, tout en observant les changements quand vous appuyez sur plusieurs symboles consécutivement, et vous notez à chaque fois de nouveaux continents, de nouvelles contrées, se graver à la surface de la sphère, jusqu’à ce qu’un symbole ne la laisse entièrement bleue comme à l’origine. Jugeant que c’est pour le mieux, vous vous détournez et observez un peu mieux cette septième mezzanine.

Celle-ci vous semble à la fois similaire aux autres, et totalement différente. Si des livres, consacrés uniquement aux magies, sont également disposés sur des bibliothèques de verre transparent alignées contre la vitre, et que sept tables sont disséminées un peu partout, vous remarquez également la présence nouvelle de sept colonnes torsadées de verre bleu convergeant vers le sommet de la tour, pour se réunir en un seul tourbillon, une seule flèche s’élevant vers la surface de l’eau. Et, bien que de verre, ces sept colonnes sont sculptées à leurs pieds d’une couleur argentée, à l’effigie des Sept Gardiens du Mar Luimë. Vous ne le savez pas encore, mais cet espace entre les sept piliers est également veillé par une ancienne magie, et vous permet de travailler la pratique des sorts sans crainte de ne rien abîmer…

La Première : réservée à tout ce qui relève du domaine scientifique, mathématiques, physique, biologie… Une partie de cette mezzanine est aménagée également pour la pratique de ces sciences, cumulant les tubes à essais, représentation d’être vivants et autres tableaux.

La Seconde : réservée au domaine psychologique, vous y trouverez tout ce qui à trait aux études de comportement, la parapsychologie, et l’éducation (pour bipèdes comme pour dragons).

La Tierce : réservée aux arts, les livres, traitant aussi bien de peintures que de cuisines, se font ici plus rares que sur les autres mezzanines, remplacés par de somptueux tableaux, sculptures et autres forment artistiques.

La Quatrième: réservée exclusivement à l’Histoire de Rhaeg, de ses peuples et des dragons.

La Cinquième : réservée aux romans, ballades et autres poèmes, cette mezzanine privilégie l’imagination d’auteurs anciens et contemporains…

La Sixième : réservée à l’étude des éléments, elle est divisée en cinq parties : une pour la Terre, une pour l’Air, une pour le Feu, une pour l’Eau et enfin, une dernière partie traitant du Cosmos, révélant étoiles et galaxies…

La Septième : réservée aux magies, forces présentent sous différentes formes sur, au dessus et sous la surface de Rhaeg. Elle abrite également un petit espace d’entraînement à la manipulation de la magie, situé entre les sept piliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
 
[LIEU] La Tour du Cadastre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Luimë, le Kaerl Englouti :: La Flèche du Cadastre-
Sauter vers: