Partagez | 
 

 [LIEU] Description

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Tisseur de Mémoire
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Le Tisseur de Mémoire


Date d'inscription : 30/08/2013
Messages : 813
RPs : 936
Race : Einor
Fonction : Archiviste de Tol Orëa

MessageSujet: [LIEU] Description   Sam 31 Aoû 2013 - 14:18

La Fosse



Si l'envie vous prend de vous divertir, vous aviez en tête de suivre les conseils de votre guide : du Val, descendez les étages de la colonne, ignorez les chemins suspendus et les routes qui valsent avec le vide. Une fois que vous avez terminé le colimaçon géant, vos pieds foulerons un sol plus sûr. Poursuivez vers le nord et prenez la voie qui s'ouvre sous une arche atypique. Ce sont deux dragons sans aile, serpents géants, dont les cous croisés forment le toit de votre nouvelle exploration. Le couloir est large, permettant comme de raison le passage de dragons adultes. Vous en évitez certains, et leurs maîtres, chevaliers aux mains ensanglantées, leurs prunelles, des étoiles froides de bonheur.

Aux murs décorés de bas reliefs de scènes de tortures, d'orgies et de batailles, sont encastrés des globes luisant d'un éclat cuivré : si tout est lumineux, la radiance de ces lampes atypiques donne une impression de torpeur et d'ombres. Que vous importe, vous poursuivez entre les colonnes, espacées de décorations diverses : bannières, armes, ossements. Vous levez un sourcil dubitatif devant le squelette d'un humain doté d'ailes, le poli de l'ivoire renvoyant doucement la lumière du couloir. Faisant fi des carrefours, des escaliers, vous continuez tout droit, et vos pas vous mènent à une descente en pente douce.

Du labyrinthe sous-terrain vous parvient une clameur sourde, murmures ou grondements que vous ne parvenez pas à identifier de prime abord. Puis, continuant - vous prêtez de plus en plus attention aux gens que vous croisez, soldat et chevaliers blessés, civières recouvertes de draps... - vous vous rendez compte que ce sont là les cris de liesse d'une foule déchaînée. La chaleur monte rapidement : conséquence de la proximité du volcan ou attroupement de chairs vivants ? Les deux, au final, vous semblent raisonnable. Passant sous une dernière arche archaïque, vous découvrez devant vous un paysage que vous aimez déjà.

Sous une coupole d'orichalque veinée d'ocre se déroulent des combat. A travers la matière mystérieuse, vous voyez le déplacement de la lave, qui projette sur la foule une lumière rougeâtre. De nombreuses lampes égaient l'endroit, ne faisant d'augmenter la sensation de moiteur de l'atmosphère stagnante. Sous le dôme en lui-même s'étend une vaste salle percée d'une fosse - d'ailleurs, vous vous rappelez avoir entendu parler de ce lieu, éponyme. Qu'à cela ne tienne ! Vous passez sous la grille dardée de piques et vous avancez vers la rambarde. Tout autour, des aspirants en quête de sang et des maîtres, chevaliers, cherchant à dissiper leur ennuie, fixent le sol.

Vos doléances trouveraient bien mauvais auditeurs, ici bas...

Dans la fosse, le sol est couvert d'un sable, qui, par endroit, à la chance d'être maculé de sang marron. L'odeur de la sueur et de la peur vous frappent le visage et l'excitation vous prend : ces luttes, ces duels, vous voulez y participer ! Ne pas rester que simple spectateur, comme les seigneurs qui, là bas, sur leurs trônes sur-élevés, ont une meilleur vu sur les coups et les hurlements, ou ces dragons qui de leur coups agiles guettent les cadavres. La rage au ventre, vous contournez la foule massée, et empruntez un couloir obscur. L'escalier est traître, mais que vous importe quand l'affrontement est à bout de bras ?

Vous découvrez une salle d'arme, dans laquelle on vous offre le choix de l'équipement. Il y ici tout ce que vous pouvez imaginer comme matériel, même des armes dont vous ignorez jusqu'à l'origine. Un homme mince et d'apparence faible vous demande contre qui vous désirez combattre, et quels seront les termes du combat : contre un esclave ? Un prisonnier d'un autre Kaerl ? Un autre ardent ? Jusqu'à la mort ou simplement jusqu'au premier sang ? Vous ne vous reposez pas sur son apparente faiblesse car autour de vous, des hommes et des femmes au faciès de guerriers vétérans le regardent avec respect.

Jusqu'à la mort, lancez-vous comme une provocation. Bien. Il vous fait conduire via des couloirs pourvu de cellules, desquelles parviennent des hurlements et des cris rauques. Ce chant transpire d'exaltation à vos oreilles. Et puis, au terme de quelques mètres, une grille s'ouvre sur une lumière déchirant tout, comme justifiant votre vie. Dans la fosse, tout devient simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.org
 
[LIEU] Description
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description d'Era
» Description
» Description de l'allée des cerisier et flore de l'école
» Description des Obsèques
» Un lieu vous manque ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Tàralöm, le Kaerl Ardent :: La Fosse-
Sauter vers: