Tol Orëa, la Terre de l'Aube

Le Ciel est notre Empire ... pour Vaincre ... ou pour Mourir !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Lieu] Les Cavernes Flamboyantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: [Lieu] Les Cavernes Flamboyantes   Sam 31 Aoû 2013 - 12:28

Après maints efforts et une grande assiduité à suivre les enseignements de votre maître, voici enfin le jour que vous attendiez. “ Le plus beau jour de votre vie ” pensez-vous alors mais vous êtes encore bien loin de la vérité. Votre excitation est si grande qu'elle vous sort du lit bien avant l'aube et bien avant les autres habitants du kaerl. Réalisant que vous serez bien trop en avance, vous décidez de vous remémorez les leçons de votre mentor. Vous n'avez pas droit à l'erreur. Pas cette fois-ci. Aussi, prenez-vous soin de repasser dans votre esprit les préceptes qui vous ont étés inculqués.

Les heures passent et l'aube pointe à l'horizon sans que vous n'y prêtez attention. Ce n'est que lorsqu'on vient frapper à votre porte que vous réalisez l'heure qu'il est. Une fois le petit déjeuner prit dans la salle commune, vous sortez du kaerl et gagnez les contreforts. A l'entrée d'un chemin montagneux vous attend votre maître. C'est lui qui va vous conduire vers le lieu de votre prochaine ascension sociale au sein de Màr Tàralom. Et vous en êtes fort aise car vous auriez bien été en peine de vous y retrouver dans ce méandre de chemins serpentant au travers des cols et vallons montagneux. Redoutant une nouvelle leçon tordue de votre maitre, vous vous concentrez sur le chemin que celui-ci emprunte au cas où vous devriez repartir d'ici par vos propres moyens. Aussi, vous ne portez guère d'attention cet environnement que vous traverser pour la première fois.

Environ une heure de marche plus tard, vous arrivez devant une immense ouverture à flanc de montagne. Il ne fait aucun doute dans votre esprit que c'est l'entrée d'une grotte et sans s'arrêter, votre maître en franchit le seuil. Vous traversez alors une série de cavernes, enchevêtrées les unes dans les autres, plus ou moins grandes, dans lesquelles somnolent divers dragons. D'autres semblent tenir une assemblée, certains, des femelles surement, s'occupent de bébés et il y en a même qui font leurs ablutions dans de vastes lacs, alimentés par de quelconques sources souterraines et chauffés naturellement par la lave qui court sous la montagne. Si vous preniez le temps d'attarder votre attention sur ces grottes, vous seriez impressionné par la créativité de mère nature. Cette dernière semble avoir agencée ces cavernes dans le seul but d'assurer un maximum de confort aux dragons. Mais ce qui est le plus incroyable dans ces cavernes ce n'est pas tant leur forme que ce qui les éclaire. Au sol, des concrétions minérales, regroupées en plus ou moins grand nombre et s'élevant vers le plafond, se sont retrouvées recouvertes d'une mousse dont la particularité première serait d'être luminescente. Jusqu'à ce jour, personne n'a encore put expliquer ce phénomène. En fait, peu de personnes se préoccupent réellement de savoir pourquoi se lichen émet de la lumière. Il est bien utile et cela est suffisent pour la plupart des gens de Tàralom. C'est alors que, sans qu'aucun signe avant coureur ne vous prévienne, vous pénétrez dans une immense caverne, bien plus vaste et haute que toutes celles traversées jusqu'àlors. La couche de sable noir qui recouvre le sol des cavernes précédentes est bien plus épaisse dans celle-ci et la chaleur bien plus importante. La raison en est que cette caverne n'est autre que le nid des dragons. Lieu de ponte et de couvaison des oeufs.


Vous voici au coeur des cavernes flamboyantes! Vous dit alors votre maître. Profitez bien de votre visite car c'est très certainement la première et dernière fois que vous y viendrez.

A ces mots, vous prenez le temps de goûter aux joies visuelles d'un lieux que vous qualifiez de mythique. Vous promenez votre regard de droite à gauche et de haut en bas. Des dizaines de corniches et d'alcôves hérissent les parois de la grotte, sensiblement circulaire, et abritent divers personnages du kaerls, dont les visages ne vous sont pas inconnus, accompagnés de dragons, certainement leurs liés. Ces corniches ne sont rien d'autres que des balcons naturellement creusés par les forces de la nature. Au centre du plafond, un énorme cristal, tombant tel une stalactite, dispense une douce lumière. Il surplombe une zone où sont rassemblés autant d'oeufs qu'il y a d'aspirants à côté de vous. Vous saluez d'une signe de tête vos condisciples et attendez que la cérémonie de l'empreinte débute.

Désireux de ne pas vouloir faire mauvaise impression devant vos pairs, vous restez bien droit en attendant que le signal soit donné mais celui-ci tarde à venir. En fait, il n'y a pas vraiment de signal, la cérémonie ne débute vraiment que lorsque le premier oeuf éclos et vous ne réalisez cela que lorsqu'un craquement caractéristique se fait entendre. Votre attention se porte automatiquement sur le centre de la caverne. Quelques secondes plus tard, un second craquement retentit, suivit rapidement d'un second et un troisième. Très vite, la grotte résonne de centaines de crépitements. La surface opalescente des oeufs se veine de fissures avant d'être éventré de l'intérieur par une petite corne blanche. A cet instant, une étrange sensation vous envahit. En voyant ce petit être, à peine plus gros qu'un chat adulte, émergé ainsi à la vie, vous réalisez que vous êtes, vous et tous ceux présents, des privilégiés. Vous assistez à une expérience que le commun des mortels n'appréhendera jamais. Au fur et à mesure que le petit s'extirpe de sa coquille protectrice, votre coeur s'emplit d'une fierté nouvelle.

Un à un, les oeufs s'ouvrent pour laisser s'échapper les petites créatures ailés. Après un moment d'hésitation, ceux-ci se précipitèrent aussitôt vers vos compagnons de cérémonie. Le doute vous envahit en voyant que le dernier oeuf est toujours intact. Vous vous demandez où vous avez bien pu faire erreur? Pourquoi n'a t il pas éclos? Vous portez un regard inquiet sur les autres couples en train de se former pour ensuite questionner du regard votre maître. Et vous ne comprenez pas pourquoi celui-ci reste aussi impassible. Certes, ce n'est pas une nature démonstrative mais jamais il n'avait fait preuve d'un stoïcisme aussi impénétrable. Même une attitude déçue de sa part vous réconforterez. Des centaines de questions vous assaillent et vous cherchez vainement une explication dans les yeux de l'assistance. Puis, un couinement vous oblige à reporter votre attention sur le centre de la caverne et au milieu des coquilles brisées se dresse un petit dragon.

Vos regards se croisent et dès lors, vous savez que vous faites partis des élus, vous êtes un dragonnier. Même si votre empreinte n'est pas encore réellement faite. Votre futur lié se dégage de l'amoncellement d'éclats de coquille et vous rejoint en se dodelinant maladroitement, manquant par deux fois de trébucher. Vous mettez un genou en terre et une fois à votre hauteur, vous vous regardez encore un long moment comme si vous aviez du mal à croire à l'accomplissement de vos deux destinés. Sans que vous n'y preniez attention, vous portez votre main sur la tête du dragonneau et posez délicatement votre paume sur son museau. Vous êtes soudainement pris de vertiges et nausées. Vous sentez une conscience s'insinuer dans votre esprit et vous avez beau essayez de résister, rien n'y fait. Telles les racines d'un arbre qui s'enfouissent profondément dans la terre, elle déploie ses tentacules pour agripper votre raison et s'y mêler. Tout ce met à tourner autour de vous de plus en plus vite, vous cherchez des mains une prise à laquelle vous raccrochez. Les ténèbres vous gagnent et vous vous écroulez au sol. Les couleurs et les formes s'évanouissent pour laisser place aux rêves. Des rêves dans lesquels s'entrechoquent vos souvenirs, des jours passés au kaerl, et des images étranges. Des lieux, des visages et des dragons que vous n'avez jamais rencontré. Vous vous débattez mentalement pour chasser ces intrus mais ceux-ci résistent et petit à petit, vous réalisez qu'ils n'ont pas d'intentions mauvaises aussi vous abandonnez-vous à eux et un nom vient résonner dans votre esprit. Son nom.

Vous êtes tiré de votre inconscience par votre maître. On vous aide à vous relever et prenez quelques instants pour recouvrez entièrement vos esprits. C'est alors que vous sentez une présence. Pas une de ces présences que l'on ressent quand quelqu'un se trouve à proximité mais une présence à l'intérieur de votre tête et pas seulement. Votre âme et votre coeur la sente aussi. En fait c'est tout votre corps qui éprouve cette sensation. Cette présence vous met d'abord mal à l'aise jusqu'à ce que votre regard se pose sur le dragonneau et vous comprenez que cette présence qui partage votre conscience n'est autre que la sienne. Vous y mettez également un nom. Celui qui résonne encore dans vos pensées..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
 
[Lieu] Les Cavernes Flamboyantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Troll des Cavernes
» Recherche d'un tutorial pour le troll des cavernes
» conversion troll des cavernes
» Troll des cavernes amputé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Tàralöm, le Kaerl Ardent :: Les Cavernes Flamboyantes-
Sauter vers: