Le Deal du moment : -42%
Support téléphone universel Mpow ...
Voir le deal
6.99 €

Partagez
 

 [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion

Aller en bas 
AuteurMessage
Nezha
Eminence Grise
Eminence Grise
Nezha


Date d'inscription : 30/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : Voir les Éminences Grises
Messages : 203
RPs : 88
Fonction : Voix des Gris

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 18:17

Vous qui souhaitez jeter un oeil aux rôles à prendre et à la liste des postes à responsabilité (clic pour accéder directement), nouveau venu ou plus ancien, bienvenue !

Nous espérons que vous trouverez votre bonheur. Ici, les joueurs de Tol Orëa ont posté quelques indications sur un ou des personnages, des liens qu'ils aimeraient bien voir joués, étant en relation avec le leur. Ces perso "adoptables" peuvent être d'anciennes connaissances, amis ou ennemis plus ou moins intimes, famille, ou même des gens croisés au cours de leurs voyages, bref, des personnages au potentiel intéressants qui auront marqué pendant un temps l'histoire des personnages. A noter que vous pouvez tout de même proposer des personnages totalement détachés du votre, si vous avez une poussée d'inspiration fulgurante, mais pas d'idée pour les relier ^^.

Ces pistes de réflexion ne remplaceront bien sûr pas une vraie fiche de présentation, puisqu'il n'y a que quelques lignes de description, et que tout le travail de construction et de développement est encore à faire ! Avant de terminer, nous vous rappelons juste de garder à l'esprit que nous sommes réunis sur le forum pour nous amuser, et pas pour nous prendre la tête parce que le personnage "adoptable" n'est pas exactement, au moindre cheveu près, le même qu'on a imaginé. Il faudra laisser suffisamment de pistes pour que le futur "parent" puisse extrapoler en se servant de son imagination !

Maintenant, venons-en au fait : ce topic se découpera en deux parties. L'une adressée principalement aux nouveaux venus sur le forum (aux "premiers comptes"), proposera des pistes de personnages Aspirants, nés ou non au Kaerl, déjà présents au sein du Kaerl ou pas encore arrivés. La seconde sera adressée à nos joueurs déjà investis sur le forum et mieux informés sur le contexte, qui pourront adopter des personnages au minimum déjà Chevaliers, ayant une place intéressante ou des liens intéressants au sein de leur Ordre Draconique.

N'hésitez pas à vous laisser tenter par leurs charmantes (ou non) frimousses, à vous imaginer dans leur peau ... Vous ne serez pas déçus ! Pour toute question, remarque, proposition, veuillez contacter les Eminences Grises (alias le staff). A vos plumes, ils n'attendent plus que vous !
Vous trouverez le modèle de fiche d'identité pour vos propositions en dessous du sommaire, et la liste des postes à "responsabilité" disponibles encore en dessous.

********
Dans le sommaire, il y a écrit:

II- Personnages Aspirants

Ordre Draconique de Lumière // (3 offres en cours, 0 à venir)
Ordre Draconique Neutre // 4 offres en cours, 1 à venir)
Ordre Draconique d'Ombre // (3 offres en cours, 0 à venir)

III- Personnages Chevaliers & Maitres

Ordre Draconique de Lumière // (3 offres en cours, 0 à venir)
Ordre Draconique Neutre // 3 offres en cours, 0 à venir)
Ordre Draconique d'Ombre // (4 offres en cours, 0 à venir)

********

Modèle de fiche pour les Adoptables :
 

***

POSTES A RESPONSABILITÉ DISPONIBLES :


N'oubliez pas de parler de Tol Orëa à vos amis / connaissances / contacts : nous proposons à trois nouveaux joueurs par Kaerl de démarrer au rang de Chevalier Dragon, sous réserve d'acceptation par le staff et de répondre à un petit questionnaire ! Prenez contact avec les Éminences Grises si intéressé.
Les postes rayés sont ceux occupés par un personnage déjà en jeu, hors adoptables. Les postes en italiques peuvent être cumulés avec d'autres. Si vous souhaitez occuper un poste déjà pris par un PNJ en jeu, n'hésitez pas à contacter le staff pour en discuter !

Citation :
Màr Menel, Ordre de Lumière

Second(e) : Ambroise de Leysse, lié au Noir Merentar (adoptable) => également Arken Galastden
Matriarche de la Maison Galastden : Elerinna de Galastden, liée à la Dorée Kiruna (PNJ)
Dirigeante de la Maison Galastden : Semperya de Galastden, liée à la Verte Nymeria (PNJ)

Patriarche de la Maison Amberle : Reynald d'Amberle, lié au Blanc Jhereg (PNJ)
Dirigeante de la Maison Amberle : Dara d'Amberle, liée à la Dorée Nyssath (PNJ)
Patriarche de la Maison Dalneÿs : Nalesean de Dalneÿs, lié au Brun Lioth (PNJ)
Dirigeante de la Maison Dalneÿs : Heryn Amlug, liée à la Dorée Rintrah (PJ) => également Dame du Kaerl

Héritiers des Maison majeures (3) :
Maître-Espion, chef des services de renseignement :
Arken de l'Escadron d'Elite : Lordan Ventaren, lié au Bronze Hanelvig (PJ)
Arken, Commandant de l’Escadrille Dalneÿs : Asgeir de Maelhen, lié au Brun Styrandil (adoptable)
Arken, Commandante de l’Escadrille Amberle : Adelheid de Dormnhall, liée à la Bleue Shizuka (adoptable)
Grand Prêtre de Flarmya du Kaerl : Adhémar de Dormnhall, lié à la Verte Erato (PNJ)
Prêtres & Prêtresses de Flarmya :
Membres de l’Escadron d’Elite, protection rapprochée de la Dame du Kaerl :
Phénix, membres du corps d’élite des armées :
Membres de la Garde du Kaerl :
Plus d’infos sur l'organisation du Màr [ICI]


Màr Luimë, Ordre Neutre

Second(e) :
Griffe, commandant de toutes les armées :
Voix, ambassadeur : apprentie Ezyl Tin'Juis, liée à la Verte Estelinn (adoptable)
Souffle, maître de magie : Sarkha El'Zohreh, liée au Bronze Markab (PNJ)
Sève, guérisseur en chef : Nealyan Shamar, liée à la Bleue Amser (PNJ)

Crâne, archiviste en chef :
Œil, représentant du Sénat : Aléiya d'Elvrydden, liée à l'Argentée Serenah (PNJ)
Âme, représentant des valeurs du Kaerl :
Maître-Espion, chef des services de renseignement :
Maître des Arts :
Représentant des Aspirants :
Grande Prêtresse de Flarmya du Kaerl : Liâd Malkièl, liée à la Bleue Iska (PNJ)
Prêtres & Prêtresses de Flarmya :
Crocs d'Argent, membres du corps d'élite des armées :
Membres éminents du Sénat : Kassandra Tellis, liée à la Bleue Thémys (adoptable), Ferson Von Wallenrod, lié au Bronze Nerhâm (adoptable)...
Plus d’informations sur l'organisation du Màr [ICI]


Màr Tàralöm, Ordre d’Ombre

Second(e) :
Archonte Brûlant :
Conservateur, maître des arts :
Grand Légat, ambassadeur :
Inquisiteur Suprême, maître-espion : Eléderkan Garaldhorf, lié au Bronze Thémos (PJ)
Shaman, maître de magie :
Intendant en Chef :
Maître d’Armes : Kahina El'Fahim, liée à la Verte Tsèriel (PNJ)
Haut Représentant du Clan Introverti :
Haut Représentant du Clan Valherien : Jora Evumbrar, liée à l'Incarnate Takhasya (PNJ)
Haut Représentant du Clan Dominant : Aodren del Hendrake, lié au Noir Empereur Torak (PNJ)

Grand Prêtre de Flarmya du Kaerl : Marek d'Ardiénor, lié au Brun Asaleith (PJ)
Prêtres & Prêtresses de Flarmya :
Membres de l'Oculus :
Agents/Espions au service de l'Inquisiteur Suprême :
Plus d’informations sur l'organisation du Màr [ICI]

Bon à savoir : Les joueurs validés peuvent poster des demandes de rôles/liens dans ce topic ! N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil, nouveaux inscrits, cela peut vous donner des idées !


Nous sommes un.


Dernière édition par Nezha le Mer 20 Fév 2019 - 12:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nezha
Eminence Grise
Eminence Grise
Nezha


Date d'inscription : 30/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : Voir les Éminences Grises
Messages : 203
RPs : 88
Fonction : Voix des Gris

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: Re: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 18:28

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Adoptables_aspirants


Nous rappelons que ces personnages seront accessibles dès une première inscription ! Ils ne demandent pas de savoir spécifique, et vous permettent de vous ancrer dès le départ à l'histoire ^^.

***
.:: Ordre Draconique de Lumière ::.

Heryn Amlug a écrit:
asdrigNom, prénom, surnom : Asdrig de Galastden, surnommé affectueusement « Petite Etoile » par Elerinna, sa grand-mère.
Age : 18 ans tout juste, né en 900.
Alignement, Kaerl : Chaotique Bon, Kaerl Céleste.
Race : Fëalocë
Rang : Aspirant, potentiel futur Héritier Galastden à la suite de sa mère Semperya, conséquence de l'exil de Zackheim et du mariage / de la déchéance de Kieran.

Liens : C'est le fils bâtard (et unique enfant) de la redoutable Maitresse Verte Semperya de Galastden liée de Nymeria, issu d'une liaison hors mariage avec l'ancien Second du Kaerl, Saemon Ashriel d'Amberle. En tant que tel, né au Kaerl, il connaît donc le Màr Menel comme sa poche de même que ses habitants, les membres des Hautes Sphères particulièrement. Il s'est lié d'amitié il y a peu avec Asgeir de Maelhen, Maitre Brun et paisible Arken des Escadrilles Dalneÿs, espérant qu'il puisse lui transmettre un peu de son savoir concernant les armes. Ambroise de Leysse, son Maitre, lié au Noir Merentar, est particulièrement perfectionniste, exigeant voire agressif avec le jeune homme, attendant de lui le meilleur en tant que futur Héritier. Ceci occasionne un fréquent désespoir à Asdrig dont le cœur et l'âme ne sont définitivement pas ceux d'un Galastden. Il apprécie beaucoup la Matriarche de sa Maison, Elerinna, et sa Liée la vieille Dorée Kiruna, qu'il considère comme ses grands-mères et chez qui il trouve la compréhension et la douceur qu'il n'a pas auprès de sa mère, Semperya. En somme, il n'a pas beaucoup d'amis de son âge, et manque d'une véritable figure d'autorité masculine... Il est également le demi-frère (par leur père) de Siegrain Kaÿ d'Amberle, lié au Brun Loki et maître-espion officieux du Màr.

En quelques mots : Il a pris de son père sa chevelure rousse flamboyante, et de sa mère ses grands yeux verts, à l'éclat rêveur et mélancolique. En lui s'attardent encore les rondeurs de l'enfance, comme en témoignent ses lèvres pleines et les courbes douces de sa mâchoire. Ses cheveux, souvent en bataille, s'illuminent au soleil de reflets de cuivre et d'or, et il y accroche fréquemment divers colifichets décoratifs, plumes et perles, au grand dam de sa mère. Quelques taches de rousseur parsèment délicatement son nez et ses joues, juste assez pour lui donner un charme dont il n'a pas conscience. Il est plutôt joli garçon, comme son père avant lui, mais ça n'a pas d'importance à ses yeux.  
Garçon assez solitaire, bien que pas particulièrement timide, il est assez rare de le voir sourire sincèrement, et il a bien peu d'occasions de rire sous la tutelle impitoyable de son Maitre qu'il déteste viscéralement … Un sentiment probablement partagé, par ailleurs, Ambroise méprisant la faiblesse de son jeune protégé. De taille légèrement inférieure à la moyenne, il n'a pas une stature de guerrier, et l'usage des armes lui répugne. Il complexe énormément vis à vis de ce qui est attendu de lui et ce qu'il sait réellement pouvoir offrir : il est conscient qu'il a déçu son Maitre, ce qui lui est égal, mais également sa mère, aux yeux de laquelle il désespère pouvoir briller un jour et cela lui est bien plus douloureux. Sa relation avec elle est complexe, ils s'aiment profondément, mais trop de choses les séparent pour qu'ils puissent s'entendre. Le poids des responsabilités pèse trop lourd sur ses épaules, et il a tendance à les fuir régulièrement, agaçant de fait ses précepteurs. Son expression se fait ainsi le plus souvent lointaine, pensive, révélant son ennui, son désir d'évasion.
C'est un amoureux de la nature et de son Kaerl, et un avide d'histoire, de savoir et de lecture, qui sait qu'au fond de lui, une fois Chevalier, il rejoindra probablement la Maison Amberle, bien que sa récente rencontre avec Asgeir de Maelhen, dans les Jardins d'Hiver, l'ait poussé à considérer également la Maison Dalneÿs. Car, au fond, ce qu'il cherche désespérément, c'est être accepté, intégré, et aimé par les autres, et c'est dans l'idée de faire plaisir à sa mère qu'il a demandé à Asgeir de l’entraîner à l'épée. Il respecte et idéalise énormément l'Arken, impressionnant de par son équilibre entre puissance et bonté, et le considère comme un modèle et un mentor, à des lieues de l'irascible Ambroise de Leysse. Contre l'avis de sa mère, il compte bien demander au conseil des Hautes Sphères une réaffectation dans la Triade d'Asgeir et son Brun Styrandil.
Asdrig a un tempérament de base assez facile à vivre, aisément enthousiasmé par la nouveauté, mais peut aussi faire preuve de coups d'éclat et de colère si on le pousse trop dans ses retranchements, étincelles de rébellion assumées qui s'éteignent aussi vite qu'elles s'allument. Pour qui parviendra à s'en faire un ami, il se montrera fidèle, compréhensif et loyal. Il ne connaît rien à la politique et s'y intéresse peu, étant plus attiré par les mystères du passé, mais il pourrait apprendre ...

Concernant son histoire, il est donc né sous le règne de Logain de Dalneÿs, d'une brève liaison avec le brillant Second du Kaerl, le Fëalocë Saemon Ashriel d'Amberle… Alors que Semperya était officiellement mariée avec le jeune frère de Ehsan, l'Elfe Hadrian de Galastden. En dépit de leurs efforts et de leur affection, le couple n'est jamais parvenu à avoir d'enfants, et c'est ainsi qu'un soir, après s'être disputée avec son époux, Semperya trouva un réconfort éphémère dans l'alcool … Et les bras du séduisant Saemon. Extrêmement honteuse de s'être laissée aller à tromper Hadrian, elle fit jurer Saemon de garder le silence sur leur aventure.
Son erreur se révéla finalement lourde de conséquences, puisqu'un peu plus de 9 lunes plus tard, la jeune Fëalocë mettait au monde un petit garçon.  Peu de temps après sa naissance, l'époux comme l'amant de sa mère trouvèrent succesivement la mort dans les premières batailles sanglantes de la Grande Guerre des Ordres, laissant Semperya seule et éplorée de chagrin avec son fils nouveau né. Il est donc bien possible que personne ne connaisse réellement le secret de son ascendance. Ehsan, son beau-frère et ancien Maitre, étant bien trop occupé avec Kieran et Zackheim pour l'accompagner dans son deuil, c'est Elerinna qui s'occupa d'elle et de son garçon.
Les années passant, le caractère d'Asdrig se révélant doux et bien loin des canons de sa Maison, Semperya se prit à regretter de ne pas avoir mis au monde une fille, qui aurait pu devenir sa digne héritière et pourquoi pas, se lier à une Dorée.
De là commencèrent les difficultés pour Asdrig, comme sa mère déléguait son éducation à divers précepteurs, qui lui apprirent tout ce qu'un fils de bonne famille devait savoir. Le spectre de la Guerre hanta les dix premières années de sa vie, marquant définitivement son caractère et lui instillant ce dégoût pour la voie des armes, lui qui aspirait à la paix. En tant que fils unique, et enfant né durant une période trouble à la fois sur Tol Orëa et au Màr Menel, il fut étroitement protégé, la Verte Nymeria veillant en permanence sur lui de crainte qu'il ne lui arrive quelque chose. Pas de jeux avec d'autres enfants pour lui. Autrefois joyeux et ouvert, son caractère se renferma à l'adolescence, et sa relation avec sa mère se détériora d'autant plus, jusqu'au jour où, à 16 ans, elle le confia officiellement à Ambroise de Leysse pour qu'il débute son Aspiranat.
Deux ans plus tard, il n'a toujours pas été autorisé par son Maitre à se présenter à l'Empreinte, et en conçoit une vive amertume, les dragons exerçant une grande fascination sur lui.


Persée Garaldhorf a écrit:
roganNom, prénom, surnom : Rogan Jependh
Age : la vingtaine.
Alignement, Kaerl : Loyal Bon, au Kaerl Céleste.
Race : Torhil ou Fëalocë
Rang : Aspirant, membre de la Garde du Kaerl et membre de la Maison Dalneÿs
Liens : Son père est Maître Brun et surprotecteur ; son meilleur ami est le Chevalier Lyam Faron de Galastden, lié du Bronze Reyn ; le Baskan Joachim de Leysse (chef de la Garde) est considéré comme un mentor juste mais parfois ennuyeux ; il apprécie la compagnie des jolies filles ; les hautes sphères du Màr lui restent un mystère. Il est connu comme le loup blanc parmi les Aspirants, étant un leader né.

En quelques mots : Grand,  bien bâti mais sans excès, au sourire charmeur, aux yeux bleus et aux mèches blondes, Rogan est né de parents chevaliers-dragons, d’une mère Maîtresse Bleue et d’un père Maître Brun. C’est par son arrière-grand-père, ayant passé l’Empreinte ici après voir découvert l’existence de Tol Orëa, que la famille de Rogan vit dorénavant au Màr Menel. De plus, sa famille étant affiliée à la Maison Dalneÿs, il a été élevé selon les préceptes de celles-ci. Rogan conserve une certaine ouverture d’esprit et un cœur parfois trop compatissant aux yeux de certains de ses camarades de la puissante Maison Majeure. Il a toujours voulu faire ses preuves, impressionner les autres. C’est un fier combattant à l’épée et qui clame à qui veut l’entendre que lorsqu’il sera Lié, il sera nommé Phénix, parmi l’élite des chevaliers-dragons de l’Ordre de Lumière. Il a également quelques prédispositions dans le dessin et peut-être la cartographie. En effet, il a une excellente mémoire visuelle.

Rogan ne possède, mis à part le Don, aucun pouvoir magique d’aucune sorte, si bien qu’il a reçu plusieurs moqueries à ce sujet étant plus jeune. Désormais, il considère la magie et ceux qui l’exercent comme des choses infamantes, une solution facile voire, dans le cas où la colère le submerge, de la vermine. En effet, il perdit sa mère alors qu'il n'était qu'un nourrisson, tuée lors d'un rude hiver par une opération magique défaillante censée la préserver d'une tempête de glace alors qu'elle était en mission. Rogan est un jeune homme éprouvant un profond respect pour l’ordre et la justice, même s’il a parfois du mal à maîtriser son caractère impétueux. Séducteur invétéré qui liste ses conquêtes, il fera cependant passer son honneur et la sécurité du Kaerl avant sa propre vie.


Peddyr Thelrand a écrit:

/!\Personnage adopté /!\

nothielNom, prénom, surnom: Nothiel Delorfiviel
Age :18 ans
Alignement, Kaerl : Alignement au choix, Kaerl Céleste
Race : Elfe
Rang :Aspirante
Liens : Au choix !

En quelques mots : Nothiel est grande et fine, portant le plus souvent son épée courte dans son dos. Elle se plait à revêtir des vêtements amples et solides, même si cela se résume à porter un pantalon. Elle a une courte chevelure noire, aussi noire que les ailes d'un corbeau. Elle a les yeux bleus clairs et la peau claire.

Nothiel est une jeune femme étrange, toujours à contempler les cieux, en quête à des réponses pour des questions qu'elle seule se pose. Sans doute est-ce lié à l'histoire de sa famille qui remonte jusqu'à l'époque des Valherus. Ses lointains ancêtres avaient servi très longtemps ces êtres supérieurs, avant leur déchéance et leur chute. A leur disparation, les siens trouvèrent refuge dans les plus profondes forêts d'Undomé, ne voulant plus avoir affaire avec le monde extérieur, comme pour cacher cette servilité qui à leurs yeux n'en était pas une. Pour eux, les Valherus ont été et resteront les vrais maîtres de ce monde, preuve que ces êtres durant tout ce temps avaient veillé à avoir des serviteurs loyaux envers eux.

Mais maintenant ? Tout ses siècles durant, ils sont restés dans ces convictions. Doucement, cependant, les influences extérieures ont fini par rattraper ces elfes qui voulaient vivre avec les souvenirs d'autan. Les jeunes commencèrent à vouloir découvrir le monde et comprirent que ce que leur enseignaient leurs ainés était.... dépassé. C'est pour cela que Nothiel fixe le ciel, tout en quittant sans mot dire son village natale. Elle veut découvrir ce monde qu'on leur a caché si longtemps. Même ces fameux dragons, que ses parents ne reconnaissaient plus que dans les légendes...

Mais comment découvrir un monde quand on ne connait rien sur lui, mis à part ce qui se devine à travers les lignes d'un livre ou encore les mots chantés dans les récits des troubadours ? Même si le monde a changé, Nothiel est encore sous l'influence de son éducation et sur ce qu'on a pu lui apprendre sur les Valherus et leur conception du monde. Reste à savoir si cela n'influencera pas son jugement.


Nous sommes un.


Dernière édition par Nezha le Mer 20 Fév 2019 - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nezha
Eminence Grise
Eminence Grise
Nezha


Date d'inscription : 30/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : Voir les Éminences Grises
Messages : 203
RPs : 88
Fonction : Voix des Gris

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: Re: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 18:28

.
Nous rappelons que ces personnages seront accessibles dès une première inscription ! Ils ne demandent pas de savoir spécifique, et vous permettent de vous ancrer dès le départ à l'histoire ^^.

***
.:: Ordre Draconique Neutre ::.

Runa Salv a écrit:
uiaraNom, prénom, surnom : Uiara. Nul ne porte de nom de famille parmi les siens, elle recevra donc le nom de famille d'usage Nâga son arrivée sur Tol Orëa. On la surnomme "Patte-de-Jaguar."
Âge : Indéfinissable, probablement dans les 23 ans, peut-être plus, peut-être moins.
Alignement, Kaerl : Loyale à tendance chaotique neutre, à voir selon la personne qui l'adoptera, mais très certainement Kaerl Neutre.
Race : Sang-mêlée (le mot est faible), elle a surtout du Torhil et de l'Elfe.
Rang : Aspirante. Peut autant être amenée à devenir une Chevalière peu investie dans son Màr que membre des forces armées.
Liens : Demi-soeur de Ioana Cyallaïd-Cèlt’har, Maîtresse Verte du Kaerl Ardent. Elles n'ont pas connaissance de l'existence d'un tel lien.  

En quelques mots : Uiara est une indigène de Qahra, et plus particulièrement des marais brumeux. Elle est chasseuse dans une petite tribu reculée et isolée des autres habitants du continent. Son rôle est important parmi les siens, et elle est respectée pour ça. Son maniement à l'arc, lance et javeline, jouent également en sa faveur, et elle impressionne par ses facultés à savoir pister une proie.

Habile et d'assez petite taille malgré une partie de ses origines, elle compense ce manque par une force somme toute spectaculaire par sa silhouette musclée et athlétique. Habituée à courir dans la jungle, grimper, sauter, escalader et nager dans des fleuves tumultueux, elle a l'allure d'une panthère nébuleuse et le pas léger comme cette dernière, mais sa force est celle d'une tigresse.
Sa peau brune est marquée sur tout le corps de tatouages tribaux blancs tracés à l'encre de nacre, à la fois protecteurs et menaçant pour ses éventuels ennemis ; deux iris d'un vert pâle et félin transcendent quiconque la regarde droit dans les yeux. Ses cheveux sont d'un roux foncé tirant sur l'auburn, tirés en arrière et attachés en de multiples tresses et torsades parfois décorées d'anneaux en bronze. Ses oreilles effilées d'elfe ajoutent à sa silhouette une once de mystère à ce physique unique, rappelé par son nez rond et ses lèvres pleines mais étroites.

Farouche et brute de caractère, Uiara parle peu et ne fait jamais monstrance de ses émotions, comme le veut la tradition dans sa tribu. Dépourvue de méchanceté, elle n'hésite néanmoins pas à défendre son clan d'une attaque, et tue si nécessaire. Uiara agit selon les traditions et la loi des anciens, et se montre obéissante envers eux, quitte à faire des sacrifices. Peu encline aux longs discours, elle préfère agir, et a largement prouvé sa valeur auprès des siens.
Excellente combattante et d'un naturel indépendant, il lui arrive de pister un cerf pendant plusieurs jours seule, et se montre alors d'une débrouillardise absolue.
S'attachant assez peu aux gens de son entourage, Uiara ne manque néanmoins pas de subvenir à leurs besoins. La sang-mêlée aime s'isoler, sentant une part d'elle bien loin d'ici, une part qui complèterait son âme. Parfois, elle se prend à rêver d'autres horizons, pour découvrir un monde inconnu.


Peddyr Thelrand a écrit:
athariaNom, prénom, surnom : Atharia Lyth
Age : 17 ans
Alignement, Kaerl : Neutre strict, Kaerl Englouti
Race : Humaine
Rang : Serveuse et apprentie flûtiste. Potentielle aspirante !

Liens : Elle a de bonnes relations (professionnelles je précise) avec le patron de la taverne où elle travaille. Elle connait un profession à Lomëanòr qui lui enseigne l'art de la flûte à ses temps de repos. Et quelques clients fidèles à la taverne ... A été jouée brièvement lors d'une rencontre dans la Sylve, clic !

En quelques mots : Atharia est une jeune fille de dix-sept ans, qui vit à Loméanor depuis ses sept ans. Elle a vu le jour à Orën, dans une grande cité. Son début d'enfance, elle ne s'en rappelle plus vraiment, n'ayant guère le souvenir du visage de ses parents. Elle se rappelle encore assez bien d'un soir, où Bénédica, la servante de sa famille, l'emporta au plein milieu de la nuit, pour la soustraire aux horreurs d'une guerre civile qui déchira à cette époque la dite-cité. Camlach qu'elle s'appelait... Le conflit s'était instauré, pour la prise du pouvoir, comme cela arrivait si souvent quand on avait un peu trop d'ambition...Et ce soir là, quand on entendait le bruit des combats dans les rues, la vieille servante prit l'enfant, pour se sauver en dehors, loin de tout ceci. L'amour qu'elle portait à la fillette l'avait poussé à la soustraire à ses parents, sans demander leurs avis... Quand bien même elle aurait pu avoir le temps de le faire....

Là elle retrouva un homme étrange, qui était en compagnie d'une puissante créature volante. Atharia se souvenait là de la stupeur fervente qu'elle avait éprouvée en l'apercevant. Avec cet homme, les deux femmes partirent loin d'Orën... Pour arriver sur Tol Orëa... Là Bénédica joua la mère d'adoption jusqu'à ce qu'elle meurt un soir dans son lit ; une mort sereine. Atharia a alors seize ans.

Jamais la vieille servante n'avait parlé de ses parents. Malgré les nombreuses interrogations, Bénédica avait gardé le secret. Pour quelles raisons ? Peut-être que la jeune fille ne le saura jamais...Maintenant, notre adolescente vit une petite vie paisible, travaillait pour une des tavernes de  Loméanor. En souvenir de sa mère adoptive, elle porte son nom : Lyth, comme elle n'a pas connu celui de ses parents....Quand elle a des repos quotidiens, elle s'amuse à aller dans la Sylve, pour contempler la nature et accompagner les oiseaux dans leurs chants avec sa flûte. Et par moment, elle se plait à contempler ces magnifiques dragons qui passent au-dessus de la bourgade, quelque soit leur Kaerl. Et quand elle les voit, elle sent son coeur battre de désir. Elle était déjà monté sur un de leur dos une fois... Elle avait senti une ivresse sans nom... Soupir d'envie... Elle n'était qu'une jeune fille avec de doux rêves...

Un soir, alors qu'elle rangeait un vieux coffre qui avait appartenu à Bénédica, elle trouva une lettre, qui avait été cachée dans un double fond du coffre ...


Peddyr Thelrand a écrit:
peruppiNom, prénom, surnom : Peruppi Rousdine, dite ''la Petiote''
Age : 19 ans
Alignement, Kaerl : Alignement au choix, Kaerl Englouti
Race : Elfe
Rang :Aspirante
Liens : Sa famille, son père et sa mère uniquement. Pas de frères ou de soeurs. Connait quelques gens de Lòmëanor comme des amis.

En quelques mots : Notre jeune Elfe ici présente est un peu plus petite que la plupart de ses congénères, généralement grands et élancés. Problématique quand on se voit dans un monde entouré de plus grand que soi, mais pas pour Peruppi. Toute jeune, elle a su faire avec et n'a jamais tenu compte des remarques des autres gens ou grands gens qu'elle rencontrait. Sa petitesse est composée par une mignonne tignasse rousse qu'elle sait coiffée avec élégance. Et elle a les yeux d'un vert intense, et quelques petites tâches de rousseurs sur le haut de ses joues. Une pointe de rouge à lèvres et la voila prête, rien de plus facile pour sa coquetterie personnelle.

Elle naquit à Lòmëanor même, donc il lui est très facile de connaître l'existence des trois Kaerls, comme la plupart des habitants de la Terre de l'Aube, mais la chose qui fut surprenante, fut qu'elle entendit les voix des dragons que suite à une légère maladresse. Peruppi est une fille de spectacle, avec un petit don en magie pour faire des jeux de lumières.  Lors d'une représentation, il y avait un tout jeune lié et son dragon, venus se délecter d'un petit moment de fête en ville. La jeune Elfe avait créé une boule de lumière bleue, qu'elle dirigea mal et qui termina sa course dans les yeux du jeune saurien. Ce dernier jura presque... Surprise, elle n'en revenait pas, plus encore quand le dragon sentit qu'il avait pu contacter l'esprit de la jeune fille. Pur hasard ou déblocage de son Don par la volonté de Flarmya ? En tout cas, chez ses parents, on se souvient pas d'avoir eu des Doués dans la famille...

Et si elle venait alors à se lier avec un dragon ? Elle pourrait alors faire encore du plus grand spectacle dans le Kaerl qui acceptera de la prendre et pourquoi pas à travers le monde ? Après tout, le restant du Rhaëg n'avait pas vu un dragon véritable depuis des siècles. Quel cirque elle pourrait mener avec ce qu'elle savait faire et ce qu'elle pourrait apprendre par la suite !


Persée Garaldhorf a écrit:
eilithNom, prénom, surnom : Eilith Tellis dite la Teigne, Fille de Lune ou le Chat...
Age : environ 19-20 ans
Alignement, Kaerl : Neutre, alignement au choix
Race : Humaine-Ondine
Rang : Aspirante, apprentie magicienne
Liens : Sa sœur aînée est la Chevalière Kassandra Tellis, liée de la Bleue Thémys (ancienne membre du Conseil), elles étaient très proches jadis mais depuis peu, Eilith s’éloigne de tout le monde, y compris ses parents et ses amis.

En quelques mots : /!\ Ce personnage a été adopté une fois, voir sa première fiche pour inspiration : http://tol-orea.xooit.org/t3837-Eilith-Tellis.htm /!\
Eilith est issue d’une famille dite de sang-mêlé, entre Sans-Dons et chevaliers-dragons, son père étant artisan tailleur au Kaerl (la famille réside au Màr Luimë depuis des générations) mais sa sœur aînée et elle étant dotées du Don de télépathie avec les dragons. Eilith a toujours été très proche de sa sœur, Kassandra, avec qui elle partage tout. Lorsque celle-ci est devenue l’Aspirante de la Maîtresse Bleue Jilian Faron, elle crut que leur lien affectif serait brisé mais il n’en fut heureusement rien. Pourtant, peu à peu, elle jalousa Kassandra. Dévorée d'envie, elle regarda la réussite de son aînée de loin et enragea en silence de n'être pas jugée assez digne de devenir Aspirante à son tour. Elle aussi voulait devenir Aspirante et pouvoir se lier un jour, elle aussi entendait les dragons parler mais elle demeurait encore trop jeune. Voir sa sœur se lier à la Bleue Thémys lui fit l’effet d’une gifle glacée et elle eut peine à montrer une joie sincère. Elle se sentait seule et abandonnée. Si Kassandra est le jour, Eilith, avec ses longs cheveux noirs, sa peau pâle, ses yeux verts et sa taille gracile, est la nuit. Elle est de nature secrète, prudente, sensible, quelque peu mélancolique et colérique. Elle aime la solitude mais n’est pas taciturne pour autant. Sa voix n’est que douceur sauf quand elle perd son sang-froid et montre un visage plus dur et glacial. Elle peut faire montre d’une arrogance déplacée, voire méprisante.

Depuis quelques temps, alors qu’elle est enfin devenue Aspirante, Eilith se fait peur à elle-même. Elle fait des cauchemars, manque se noyer dans sa propre baignoire paralysée par la panique et dort mal. Elle essaye de ne rien montrer mais elle est persuadée que la magie y est pour quelque chose, que peut-être autre chose que le Don ou la toxine Ondins coule dans ses veines. Pour l’heure, la magie qui sommeille en elle semble être liée à son sang. Cette magie se réveille petit à petit sous le coup d’émotions trop fortes et la plonge dans la peur pour mieux l’éloigner de ses proches - particulièrement de sa sœur dont elle refuse tout aide. En effet, il lui suffit de goûter le sang d’une créature ou d’un homme pour capter ses sensations et émotions les plus récentes. A l’inverse, il lui arrive de pleurer des larmes de sang qui peuvent guérir (seulement les maladies bénignes) ou empoisonner toute personne les avalant (poison sans gravité qui s'estompe après quelques jours).


Nous sommes un.


Dernière édition par Nezha le Mer 20 Fév 2019 - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nezha
Eminence Grise
Eminence Grise
Nezha


Date d'inscription : 30/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : Voir les Éminences Grises
Messages : 203
RPs : 88
Fonction : Voix des Gris

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: Re: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 18:29

.
Nous rappelons que ces personnages seront accessibles dès une première inscription ! Ils ne demandent pas de savoir spécifique, et vous permettent de vous ancrer dès le départ à l'histoire ^^.

***
.:: Ordre Draconique d'Ombre ::.

Iniaki Morrigane a écrit:
arukabaNom, prénom, surnom : Arukaba (« les dès sont jetés ») Setkem ; plus connue au Màr sous la douce appellation de « la foldingue »
Age :  24 ans
Alignement, Kaerl : Chaotique Mauvais , Kaerl Ardent
Race : Moitié Torhille, un quart Fëalocë, un quart Elfe et des traces de sang Humain
Rang : Aspirante

Liens : Elle s'entend "bien" avec Mora del Caelan, sa Maîtresse Dragon et Shamane du kaerl. Les deux femmes partagent en effet un goût commun pour les choses macabres. En dehors de cela, l'hybride ne recherche guère la compagnie des vivants : la compagnie de son dragon-fée lui suffit amplement. Elle recherche en revanche vivement la compagnie des morts mais ne la trouve malheureusement (ou heureusement?) pas.

En quelques mots : Son métissage explosif l'a dotée d'un physique et d'un caractère très particulier. Son origine Torhille est la plus voyante, du fait de sa très grande taille et de son corps musclé. De part son sang Elfe, elle est néanmoins plus fine et gracile que les autres membres de cette race et possède de petites oreilles finement effilées bardées de bijoux d'or. Son héritage Fëalocë lui a quand à lui procuré de grands yeux d'ambre, perçant au cœur d'un délicat visage au teint sombre délicatement réchauffé de reflets de miel.
Née à Lomëanor d'une famille sans autre distinction notable que son hétérogénéité, elle passa une enfance difficile. Elle fut en effet rapidement orpheline de mère puis battue par un père détestable et alcoolique, ce qui a renforcé son caractère taciturne et refermé. Elle explose cependant parfois, d'une colère violente  et imprévisible balayant tout sur son passage. Cela couplé au fait qu'elle parle très souvent toute seule lui a donné une réputation de folle à lier au sein du kaerl ardent.
Son regard d'or ne semble s'animer que lorsqu'elle exerce ses petites expériences nécromanciennes (interdites) sur les corps d'animaux décédés, plus rarement sur des humains car ils sont plus difficiles à obtenir. Son seul et unique rêve est en effet à ce jour de réussir à franchir de son vivant le voile d'Isashani en communiquant avec les morts. Elle en est sûre, elle a personnellement été investie de cette mission par les Dieux. Car c'est une jeune femme orgueilleuse, sûre de sa suprématie et de détenir la seule et unique vérité.
Depuis le début de son apprentissage auprès de Mora del Caelan il y a trois ans, elle passe le plus clair de son temps à étudier la magie noire au sein du Màr. Sa santé fragile ne l'empêche cependant pas de s'embarquer dans de nombreuses expéditions farfelues en vue de trouver une piste pour la réalisation de son Destin.


Heryn Amlug a écrit:
rhysNom, prénom, surnom : Fenrhys Areksim, aussi appelé Rhys, dit le "Caracal" (Lynx du Désert)
Age : La vingtaine ...
Alignement, Kaerl : Plutôt Loyal Mauvais, sooo Kaerl Ardent.
Race : Elfe par sa mère. Père inconnu, également d'origine Elfe.
Rang : Aspirant, considéré comme un enfant du Kaerl bien qu'il n'y soit pas réellement né.

Liens : Le Maitre Bronze Quilaïn de Lazarel, son mentor, à qui il doit la vie, et dont il se méfie tout autant qu'il l'apprécie. Peu d'amis ou d'ennemis connus, il est difficile de savoir ce qu'il pense réellement des gens. On peut dire toutefois qu'il n'apprécie guère le Seigneur Iskuvar, avec ses désirs d'expansion territoriale, personnage qu'il trouve manquer de finesse. Ioana, Maitresse Verte et membre du Concile (voir adoptables), le méprise pour son attitude trop semblable à celle de son mentor. C'est un membre du Clan Introverti, comme son mentor, mais il pourra changer au cours de son évolution.

En quelques mots : /!\ Ce personnage a été adopté une fois,  mais jamais joué, voir sa première fiche pour inspiration : http://tol-orea.xooit.fr/t2751-Fenrhys-Areksim.htm /!\
S'il est une chose qu'on ne peut pas nier, c'est que Fenrhys a belle allure, malgré un physique plutôt banal. Une crinière de cheveux châtain en désordre couvre des oreilles imperceptiblement pointues, tandis que sous des sourcils ironiquement haussés, des iris noisettes vous observent, brillants. Son visage fin et élégant, rappelant celui de sa mère, et sa stature nerveusement musclée lui confèrent une sorte de charisme diffus mais indéniable. Eduqué par Quilaïn, il a pris de lui ses manières de prédateur rusé, et n'hésite pas à séduire pour obtenir ce qu'il veut. Solitaire malgré son apparente sociabilité, il se lie peu facilement, restant extrêmement méfiant envers toute proposition quelle qu'elle soit, habitude qu'il a gardé de son enfance dans la rue. Qui peut savoir ce qui se cache derrière ce visage angélique ? Quel sang couvre ses mains dans ses pires cauchemars ? Quelles sombres pensées, haines et désirs de vengeance agitent son coeur ? Quilaïn, s'il les devine et n'hésite pas à en user, n'en laisse rien paraitre.
Son plus grand talent, outre une faculté à apprendre vite et avec aisance, réside dans le pouvoir de persuasion qu'il a développé : s'il se trouve face à un esprit non seulement ouvert mais réceptif, il est capable d'induire, de manipuler certaines réactions de son interlocuteur. Le pousser subtilement à lui révéler ce qu'il cherchait à tout prix à cacher. L'attirer plus rapidement dans ses rets. Calmer une agressivité  mal venue. Toutes sortes de petites choses utiles ... Qui lui donnent une forte migraine s'il en abuse trop ... Pour qui arriverait à l'influencer ou à le convaincre, il pourrait se révéler un allié de choix.

Né au sud-est du désert profond de Ssyl'Shar, au sein du Palais de l'Emir de Qerumi (l'orgueilleux Bâyâzid al-Qâdir, auto-proclamé le "Puissant"), Fenrhys est le fils d'une des plus belles concubines de l'Emir. Native de Vaendark, l'Elfe Ghanima (son nom, donné par l'Emir signifiait "butin de guerre"), lui avait été ramenée comme présent pour conclure un accord commercial juteux avec la puissante Oasis d'Arsuh. Sa longue chevelure soyeuse d'une couleur blond-argenté et sa peau laiteuse faisait l'envie de tous au Palais où le soleil régnait en maitre. Le gynécée de Bâyazid, d'une diversité à rendre envieuses toutes les autres cités-oasis, était riche de près d'une dizaine de femmes, de races et d'origines différentes, toutes choyées et gâtées comme des princesses. Nul homme en dehors des eunuques et de l'Emir n'avait le droit de les approcher.
Outre les raisons les plus évidentes motivant cette "collection", l'Emir désespérait en réalité de parvenir à obtenir un descendant, un héritier mâle qui pourrait perpétuer sa lignée après sa mort. Les concubines étaient toutes fertiles, la Shamane des tribus nomades qu'il avait consulté le lui avait assuré, et pourtant, nulle grossesse ne se déclarait. Aussi, comme il fallait s'y attendre, les rumeurs sur son infertilité ou pire, sur son impuissance, déformées années après années, se mirent à courir dans les rues de Qerumi, et devinrent sujet de plaisanterie grossière, jusqu'à ce qu'un défi pour le moins stupide soit lancé : qui serait assez rusé et courageux pour pénétrer au sein du Palais pour tenter d'apercevoir les précieuses concubines ? C'est ainsi qu'un beau jour (ou plutôt, une nuit), un petit malin à l'esprit rebelle, non seulement tenta, mais réussi l'expérience. Par un coup du hasard, l'homme, ou plutôt l'Elfe, rencontra la belle Ghanima et s'en trouva fort charmé. Nul ne sait exactement ce qui les poussa à se revoir par la suite, toujours dans le plus grand secret, mais toujours est-il que la jeune concubine finit par tomber enceinte ... Et ne revit dès lors plus jamais son amant.

A la naissance de l'enfant, alors même que l'Emir était fou de joie, le couperet tomba : la vieille Shamane examina brièvement le nouveau né, s'assurant qu'il était en bonne santé, avant de le rendre à sa mère, et d'annoncer, sans même regarder Bâyâzid, qu'il n'en était pas le père. En raison de sa beauté, il fut décidé que Ghanima resterait au Palais, mais que l'enfant serait abandonné à la misère qui avait sans aucun doute vu naitre son père. Il fut sauvé et élevé dans ses premières années par la servante chargée de se débarrasser de lui, et c'est dans les bas quartiers de Qerumi qu'il grandit, mendiant et volant, jusqu'à devenir bien connu des autorités. A l'âge de 13 ans, suite à un vol trop risqué, il se fit attraper par la milice de la cité, qui décida d'appliquer sur lui le châtiment bien mérité que l'on réservait aux voleurs : lui couper les deux mains. C'est à ce moment là que son mentor le trouva, alors qu'il déambulait dans les rues de la cité après un entretien infructueux avec l'Emir. Quelques courbettes et une bourse tintante changeant de mains suffirent à faire changer d'avis les gardes, qui reprirent leur ronde sans plus se soucier du gamin.
Quilaïn et Zadayel le ramenèrent au Kaerl, où ils entreprirent d'éduquer ce petit chat sauvage, lui apprenant à lire et à écrire, à se tenir en société, à manier les armes et à séduire les femmes. Quel potentiel l'Elfe avait-il ressenti en lui au point de le pousser à intervenir ? Il n'y a guère que Quilaïn et son Lié pour pouvoir le dire. Après des années passées au Kaerl, alors que dans son poing serré se froisse la missive annonçant la mort prématurée et accidentelle de sa mère biologique, il se sent enfin prêt à devenir Aspirant, à suivre le chemin que le destin avait tracé pour lui ... Un chemin appelant la vengeance.


Peddyr Thelrand a écrit:
zothaNom, prénom, surnom : Zotha Galeakon
Age : 22 ans
Alignement, Kaerl : Alignement au choix, Màr Tàralöm
Race : Humain
Rang : Aspirant
Liens : Quelques connaissances à la cour du Duché (à choisir dans Undòmë)

En quelques mots : Zotha parait comme un homme classique de part sa stature et son apparence. De longs cheveux bruns, des sourcils épais et noirs, une barbe parfaitement entretenue. Un homme banal qui a pourtant un certain charme qui peut plaire... s'il souriait plus souvent et s'il ne possédait pas ce regard sournois. ce regard, il l'a acquis en apprenant à vivre à la cour d'un duc. Dans le monde es nobles, il faut savoir survivre aux ragots et aux polémiques qu'on peut vous jeter dans le dos, à un moment où vous êtes le plus vulnérable.

Il naquit comme on l'a compris dans une famille de bonne naissance et plus particulièrement celle d'intendant. Dans cette cour ducale, cette profession se transmettait de père en fils. Zotha le prit d'ailleurs très tôt, à l'âge de quinze ans. Son père mourut durant une nuit où on diagnostiqua une mort naturelle. Pour le fils, il était évident qu'on l'avait empoisonné. L'intendant avait toujours été un homme intègre et propre dans les affaires du duc. Sans doute visait-on à corrompre le fils plus malléable... Dommage, Zotha, de nobliaux et autres trucs politiques, il sait très bien ce qui se passe. Car Zotha, même s'il parait banal, est en fait un jeune homme intelligent et avide de monter qu'il était capable de briser l'échine de ces soit-disant nobles....

Malgré des débuts difficiles, il sut diriger le duché d'une main de fer, usant de son pouvoir en place pour mener la barque du succès. Entreprenant, il n'hésite pas à agir en personne et c'est ainsi, qu'un certain jour, en fouillant lui-même dans les archives du château pour trouver des vieilles cartes territoriales, il tomba sur une petite chambre secrète. Des années de poussière marquait bien l'ancienneté de ce petit endroit oublié. Il prit des heures à étudier de précieux ouvrages, qui dévoilaient bien des vérités antiques, devenues légendes.

Même si tout cela paraissait comme des fables, et au vue de la présence d'un vieil arbre généalogique trouvé dans un de ces livres anciens, il sut qu'un destin allait illuminer sa vie. De ce qu'il découvrit était qu'il avait eu un Seigneur qu'on classifiait de Seigneur Ardent dans une forme de communauté appelé Kaerl... Seigneur. Rien que cela. Sous un doux sourire rêveur mais ambitieux, il commençait à envisager qu'il était vraiment destiné à de plus hautes sphères.
Est ce que le Destin allait lui en offrir les moyens ?


Nous sommes un.


Dernière édition par Nezha le Dim 2 Juin 2019 - 15:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nezha
Eminence Grise
Eminence Grise
Nezha


Date d'inscription : 30/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : Voir les Éminences Grises
Messages : 203
RPs : 88
Fonction : Voix des Gris

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: Re: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 18:29

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Adoptables_chevaliermaitre


Nous rappelons que ces personnages seront accessibles à partir d'un deuxième ou troisième compte ! Sauf exceptions autorisées par le staff, ils ne peuvent se trouver dans le même Ordre que votre premier compte (histoire d'équilibrer). Ils demandent une connaissance correcte du contexte, et plus particulièrement de la situation politique et des courants de pensée au sein du Kaerl choisi. Ces personnages vous permettent de vous investir rapidement ^^. Prenez-en soin, ils sont uniques et d'autant plus précieux !

***
.:: Ordre Draconique de Lumière ::.

Persée Garaldhorf a écrit:
/!\Personnage adopté /!\

semperyaNom, prénom, surnom : Semperya (nom de naissance au choix) de Galastden
Age : Physiquement la trentaine (en réalité, la quarantaine)
Alignement, Kaerl : Loyal Bon, Kaerl Céleste.
Race : Fëalocë
Rang : Maitresse Dragon, Liée à la Verte Nymeria (née en 891 de la Dorée Kiruna). Actuelle Dirigeante de la Maison majeure Galastden.

Liens : Feu Ehsan de Galastden, ancien Patriarche, était son frère par alliance et elle le tenait en haute estime, à tel point qu'elle conçut des sentiments amoureux secrets à son égard. Kieran et Zakcheim sont donc ses neveux par alliance : elle les aime mais se méfie réellement d’eux, surtout du plus jeune. Elle a un fils nommé Asdrig avec lequel elle entretient une relation ambivalente, son amour maternel étant irrémédiablement mêlé de déception à son égard. Elle le confie d'ailleurs souvent à sa belle-mère Elerinna de Galastden, la Matriarche de sa Maison. Elle entretient une relation respectueuse avec le fier Ambroise de Leysse, Arken des Escadrilles Galastden, devenu Second du Màr Menel.

En quelques mots : Femme de sang fëalocë type, entière et passionnée, chevelure d'or rouge, yeux verts au regard dur comme l'acier, mise élégante mais dotée d'un caractère austère : elle est très intelligente et vive d'esprit mais il est difficile de faire naître un sourire sur son visage de pierre. On ne le voit que rarement mais son corps porte des cicatrices relativement horribles sur son dos, ses bras et son abdomen. C'est avant tout une guerrière, qui n'aime pas l'inaction. Son parcours de chevalière-dragon ressemble à un conte de fées, jusqu’à son irrémédiable chute.

Semperya est née au Màr Menel, dans un couple d'artisans, entourée de six frères et sœurs. Elle fut remarquée à la puberté par Ehsan, Maître Dragon et Héritier de la Maison Galastden, qui fit d'elle son Aspirante, se chargeant de son éducation et lui inculquant les préceptes de la Maison. Elle se lia très jeune à une Verte au caractère bien trempé, Nymeria. Elle devint alors l'une des Chevalières les plus accomplies et des plus dévouées au Kaerl. Elle brilla par ses faits d’armes et son intelligence en affaires.

Elle se fiança, puis épousa même un Chevalier de sa Maison d'adoption peu avant le début de la Grande Guerre : Hadrian de Galastden, Maître Brun lié de Fearghal, Elfe et jeune frère d’Ehsan, tous deux étant les enfants de la grande dame Elerinna de Galastden liée de la Dorée Kiruna. Cependant, malgré sa profonde affection pour son mari, elle se sentait toujours inexplicablement attirée par son beau-frère, Ehsan, qui avait été son Maître et mentor. Car en dépit de leurs efforts et de son amour sincère pour Hadrian, Semperya ne parvenait toujours pas à tomber enceinte. Elle désirait passionnément mettre au monde une fille, brillante guerrière et redoutable stratège, qui serait éduquée par Ehsan, se lierait à une Reine Dorée et dirigerait à la fois la Maison Galastden et le Màr Menel. De quoi redorer le blason de sa Maison aux yeux de tous.

Durant cette période, elle fit la rencontre de Saemon Ashriel, Fëalocë coureur de jupons et Héritier de la Maison Amberle, alors Second du Màr Menel, sous le règne du Seigneur Logain de Dalneÿs. Un soir, fortement déprimée, elle alla chercher le réconfort dans ses bras ... Elle fit jurer à Saemon de taire leur aventure d'un soir. Mais de leur aventure éphémère naquit Asdrig, un petit garçon frêle dont la chevelure rappelait honteusement celle de son géniteur et ne présentait aucun trait elfique. Malheureusement, point de fille, comme elle l'avait espéré. Et cette naissance ne fut que le précurseur d'une longue série de drames et de douloureuses déceptions, et ne serait jamais suivie d'aucune autre.

Quand débuta la Grande Guerre des Ordres, son époux partit guerroyer aux côtés d'Ehsan et des armées célestes mais ne revint jamais. Peu après, le brillant Saemon mourut également, des suites de blessures récoltées alors qu'il tenait de protéger son Seigneur d'une attaque déloyale. Elle en conçut une amertume et un dégoût pour les guerres, ainsi que de la rancœur envers son beau-frère, Ehsan, lui reprochant silencieusement de n'avoir pas sauvé son époux. Avec son fils nouveau-né, dont l'ascendance fut tenue secrète et son deuil, elle trouva le réconfort chez sa belle-mère Elerinna. A la fin de la guerre, elle participa à la purge en secret du Kaerl, éliminant les traîtres et les déserteurs. Elle quitta son poste peu après, devenant une Maîtresse Dragon froide, autoritaire et fondamentalement Galastden. Se charger de l'éducation d'Aspirants lui faisait oublier les multiples déceptions de sa vie, dont son fils unique. Asdrig n’était pas un guerrier, il n’avait pas l’âme d’un Galastden - ce qui ne l'empêcha pas d'être surprotégé par sa mère et surtout la Verte Nymeria.

La mort d’Ehsan lui a brisé le cœur. Ce n’est qu’avec son mystérieux décès qu’elle s’est avouée à elle-même son amour pour lui. A ses yeux, le Kaerl a perdu le meilleur des hommes. Elle veut agir, fédérer ses partisans, rendre la gloire à sa Maison et protéger son Kaerl. Mais elle cherche encore un chef auquel se rallier. Pourquoi pas Ambroise de Leysse, à qui d'ailleurs elle a confié l'éducation de son fils unique ?
Ce que Semperya a accompli durant la Conjonction des Deux Lunes et la Guerre contre l'Ombremage est laissé au choix du joueur souhaitant l'incarner.


Heryn Amlug a écrit:
ambroiseNom, prénom, surnom : Ambroise de Leysse.
Age : Environ 40 ans, né en 878.
Alignement, Kaerl : Loyal Bon. Kaerl Céleste
Race : Fëalocë-Humain
Rang : Seigneur de la Maison mineure Leysse, affiliée Galastden. Maitre Dragon, Lié au Noir Merentar. Second du Màr Menel et Arken de l'Escadrille Galastden (capitaine des forces armées Galastden/Leysse/Rhidian).

Liens : Son demi-frère, Joachim, Capitaine de la Garde (Baskan), qu'il préfère ignorer autant que possible. Ehsan, Patriarche Galastden, son mentor et modèle, décédé. Kieran et Zackheim de Galastden, qu'il méprise et dont il se méfie. Heryn Amlug de Dalneÿs, Dame du Kaerl, qu'il considère comme une incapable naïve, bien trop faible pour diriger le Kaerl, voire comme une potentielle marionnette. Saraqiel Rhidian, son épouse avec laquelle il est en froid depuis toujours. Persée Garaldhorf, ex Commandante des Armées Célestes (Ancalikon) aujourd'hui disparue : bon débarras ! Et bien d'autres encore, il connait la plupart des hauts placés, PJs et PNJs.

En quelques mots : Demi-frère du patient et cordial Joachim de Leysse (avec qui il partage la même mère Fëalocë), c'est le Seigneur de cette Maison. Sang-Mêlé Humain-Fëalocë. Il possède un profil anguleux d'oiseau de proie, aux pommettes hautes et au nez aquilin. Homme orgueilleux d'une petite quarantaine d'année, teint pâle, chevelure d'ébène et yeux mordorés, c'est un homme tout aussi glacial que son frère peut paraitre chaleureux. C'est avant tout un fervent partisan d'Ehsan de Galastden (aujourd'hui décédé), à qui il aspirerait ressembler, et duquel surtout il désirait à toute force attirer l'attention. Il est extrêmement loyal envers le Màr Menel, a voué sa vie à son service, et serait capable de tout pour le protéger et le ramener vers la lumière de sa gloire passée.
Tout comme feu son Maitre, il est lié à un petit Noir au caractère belliqueux et rusé, nommé Merentar (clic ici), qui a brillé il y a quelques années lors du tournoi interkaerl.

C'est un homme au sang chaud, du fait de son ascendance Fëalocë, et, s'emportant facilement, il n'est pas rare qu'il devienne agressif et violent lors de ses crises de rage. C'est une personne franche, qui dit ce qu'elle pense, même lorsqu'elle devrait se taire (ce qui peut se retourner contre lui) ... On ne peut pas dire qu'il manque d'intelligence, bien au contraire, mais son incapacité à se contenir le freine dans son désir de pouvoir. C'est bien sûr un enfant du Kaerl, issu d'une liaison hors conjugale entre sa mère, la douce Cassandre, et celui qui deviendrait l'époux de sa tante, Amalric, membre de la Maison Galastden. Il mène sa maison d'une main de fer, tout comme les Escadrilles Galastden dont il est le Capitaine (Arken). S'il manque de retenue pour faire un bon politicien, c'est en revanche un excellent guerrier, parmi les meilleurs du Màr Menel.
Pour son accession au pouvoir, elle est advenue lors de la mort de sa tante Laërte et suite à la disparition de son cousin Renàto, pendant la Grande Guerre des Ordres. Il méprise fortement le manque d'ambition de son demi-frère Joachim, qui, tout comme leur mère Cassandre, semble absurdement se contenter d'une place bien en deçà de ce qu'il mériterait réellement.

Pour plus d'informations sur ses liens familiaux complexes, voir l'arbre généalogique de la Maison Leysse.

Durant la cérémonie d'Empreinte suite à la ponte "sauvage" de la Dorée Rintrah dans le désert et les festivités en l'honneur de la fin de la guerre contre l'Ombremage, Ambroise profite de l'occasion, au milieu de la foule, pour poignarder Zackheim. Il le juge en effet irresponsable et trop faible (il s'est écarté des préceptes de la Maison de Galastden), difficile à manipuler, pour être encore utile sur le trône. Alors qu'Heryn Amlug et son consort Kieran de Galastden reprennent le pouvoir, Ambroise de Leysse est nommé Second du Màr pour apaiser les tensions. On ignore si quiconque est au courant de son geste meurtrier envers l'ancien Seigneur aujourd'hui disparu.
Il éprouve au fond de lui, inconsciemment, une grande amertume liée à son histoire de vie et une profonde jalousie envers son jeune cousin Kieran, qui a été, selon lui, béni de tout ce qu'il ne possédera jamais : l'attention de leur Maître commun (le défunt Ehsan de Galastden), un mariage d'amour et une épouse prête à tout pour lui, et à présent un enfant ... C'est plus qu'il ne peut en supporter, et il est probable que leur conflit larvé atteigne son point d'orgue très bientôt.

Il est marié à la Chevalière Bleue Saraqiel Rhidian (clic) depuis environ 8-9 ans, soit depuis la fin de la Grande Guerre des Ordres, une union arrangée pour "renforcer les liens", entre la Maison Leysse et la Maison Rhidian (Maison Mineure affiliée Galastden). Sa femme est une Fëalocë pure sang, liée à la Bleue Astar, et donc issue d'une branche secondaire de la famille Rhidian. N'étant que 5e dans la ligne de succession, il fut décidé dès qu'elle devint femme qu'elle serait unie à l'Héritier de la Maison Leysse (en la personne de Renàto, à l'époque, et ce malgré leur importante différence d'âge), les deux lignées partageant de lointains ancêtres.
La Guerre, puis la mort présumée de Renàto la conduisirent à épouser finalement Ambroise, par un concours de circonstance, peu de temps après que le traité de non agression inter-kaerl soit signé. Cependant, née et éduquée au sein d'une famille extrémiste et portée sur la pureté du sang, liée contre sa volonté dans un mariage arrangé et sans amour avec un demi-sang, peu lui importait le rang ou les nobles origines de son promis, elle ne put jamais se résoudre à le laisser partager sa couche, n'éprouvant que mépris et dégoût envers lui.
L'incident au cours duquel, lors d'une violente dispute, Ambroise fou de rage tenta de la forcer, poussant la Bleue Astar à intervenir pour protéger l'honneur de sa liée, acheva de creuser un fossé irrémédiable entre les deux jeunes époux. Ils sont aujourd'hui les seuls dépositaires de la vérité cachée derrière la "non productivité de leur union", et les rumeurs vont bon train au Kaerl concernant la présumée infertilité de Saraqiel (les raisons avancées étant que la Fëalocë est issue d'une famille où le taux de consanguinité est important).

Il a actuellement dans sa Triade le potentiel Héritier de la Maison Galastden depuis 2 ans : le jeune Asdrig de Galastden (en prédéfinis parmi les Aspirants Célestes ci-dessus), fils officiel d'Hadrian et Semperya de Galastden.

Contacter Heryn pour infos sur les Maisons de Leysse / de Galastden ou sur la Maison Rhidian.

Exemple de rps où il est apparu : [RP Officiel V1] Arène - Tournoi interkaerls, [RP Officiel V1] L'Or des Cieux


Istvan Sarkanys, d'après une idée de Heryn a écrit:
asgeirNom, prénom, surnom : Asgeir de Maelhen
Age : Physiquement la trentaine.
Alignement, Kaerl : Neutre Bon / Chaotique Bon, Kaerl Céleste.
Race : Torhil (quelques traces de sang Fëalocë, très diluées, via son père)
Rang : Seigneur de la Maison mineure Maelhen, affiliée Dalneÿs. Arken de l'Escadrille Dalneÿs (capitaine des forces armées Maelhen-Dalneÿs). Maitre Dragon lié au Brun Styrandil (né en 898 de la Dorée Els'syth).

Liens : Heryn Amlug, Dame du Kaerl, qu'il respecte et honore. Dame Dara d'Amberle, dont il est secrètement épris. Le Chevalier Kissare Amarsin, son frère de cœur car ils ont été élevés ensemble. La plupart des Galastden-Leysse dont il se méfie. Le Patriarche Nalesean de Dalneÿs, un mentor pour lui ? Joachim de Leysse, son actuel supérieur militaire qu'il respecte et apprécie. Persée Garaldhorf d'Amberle, ancienne Ancalikon, aujourd'hui portée disparue. La plupart des hauts placés du Kaerl, PJs ou PNJs.

En quelques mots :  Comme tout être ayant du sang Torhil, Asgeir est d'une nature robuste et de stature assez impressionnante. Il est bâti comme un guerrier et son apparence annonce clairement sa vocation. N'allez pas croire qu'il est lourd et malhabile pour autant ! Vous risqueriez de cruelles déconvenues. Grand mais élégamment élancé, il sait montrer les attributs propres au sang de son peuple, et faire preuve de souplesse et de vivacité dans le combat comme dans la réflexion. Sa lame sait faire mouche, son endurance est grande tout autant que son esprit véloce est tenace. Si on ajoute à cela un sens de l'humour qui n'a d'égal que sa rigueur et sa loyauté, on peut aisément entrevoir une personnalité aux reliefs contrastés. Il est cependant deux choses avec lesquelles il n'aime guère qu'on plaisante: le protocole et la fidélité au Màr Menel. Il est très attaché au sens de l'honneur et à sa famille, il a un fort sentiment d'appartenance  à la communauté céleste grâce à ses parents, il a le sens du devoir et  n'hésitera pas à faire ce qui doit être fait. Il aime l'ordre et la cohérence, le respect de la hiérarchie est important à ses yeux !

Sa prestance et son charme en font un homme apprécié des femmes même s'il ne semble pas enclin à en abuser. Une abondante chevelure couleur soleil et des yeux de glace trahissent ses origines walases. Ses traits virils et sauvages contrastent étrangement avec son caractère très calme et posé dans la vie quotidienne. Un roc de tranquillité qui donne un sentiment de protection et de sécurité, c'est ainsi que le verront ceux à qui il accorde son aide et sa loyauté mais pour qui s'en fait un ennemi, l'enfer risque bien de se déchaîner et pas seulement au cours d'affrontements physiques. Il peut également se montrer redoutable dans ses stratégies. Son apparente réserve ne l'empêche pas d'avoir des opinions sur bien des sujets et notamment en politique. Assez admiratif de Nalesean, le Partiarche de la Maison de Dalneÿs, il reste plutôt méfiant à l'égard des Galastden et ne les apprécie pas. La conscience de son rang, lui interdit néanmoins toute manifestation déplacée car il  aime par dessus tout l'humilité et méprise l'arrogance de cette Maison, tant celle d'Ehsan que celle des deux frères, Kieran et Zackheim, particulièrement ce dernier, qu'il trouve pédant de sophistication. Il faut dire qu'il est aussi différent d'eux qu'il est possible d'imaginer.

Proche de la nature, il vénère d'ailleurs Gaïa, il aime les longues promenades nocturnes dans les bois et les traques sauvages en compagnie des rapaces qu'il a éduqués. C'est un excellent veneur. Il a une complicité naturelle avec les animaux.
Une de ses failles principale réside en sa sensibilité aux sons aigüs. Cette sensibilité auditive tient à un traumatisme lié à sa petite enfance dont lui-même n'a que des bribes de souvenirs. Il est simplement capable de vous assommer un boeuf si quelqu'un vient lui hurler dans les oreilles avec une voix de castrat et s'il ne peut faire taire la source, il aura tendance à se les boucher et à s'en éloigner autant que possible.

Ses ancêtres sont natifs de Hlidskjálf au Skírnir (dans le nord-ouest de Vaendark) et ont conservé un domaine sur les pentes du mont, domaine dans lequel ils se rendent depuis des générations pour de cours séjours de détente ou pour y régler les affaires courantes. Asgeir est né au Màr Menel tous comme ses parents et la maison mineure des Maelhen est une des plus fidèles au camp des modérés, vouant une loyauté sans bornes aux Dalneÿs. C'est très naturellement que Lothar de Maelhen épousa Meryll, une jeune Torhille de la maison Dalneÿs, confirmant ainsi son allégeance à la modération. Il fut d'ailleurs mortifié de n'être pas présent lors des tragiques événements qui secouèrent le Kaerl céleste et coûtèrent la vie à bien des preux dont le père adoptif de la jeune Heryn Amlug. Dès lors il n'eut de cesse d'enseigner son fils dans le service de la maison Dalneÿs avec le secret espoir qu'il eut le Don.
 
Le jeune Asgeir ne déçut pas ses attentes en révélant des prédispositions au métier des armes et son évidente affinité avec les dragons, jusqu'au jour où il se lia enfin pour la plus grande fierté de ses parents. Le jeune homme était déjà un guerrier tranquille lorsqu'il entra au service des Dalneÿs, peu expansif sur le plan affectif, il était déjà perçu comme quelqu'un de secret. La seule chose dont il ne se cachait guère, et c'est encore vrai aujourd'hui, c'est de son amour pour le protocole dont il ne souffre pas qu'on lui fasse des entorses et sa rigueur toute martiale. Pour ce qui est des amours, en revanche autant parler à un roc. Mais qui pourrait deviner qu'il a été ébloui par la beauté blonde de Dara d'Amberle lorsqu'il la croisa dans les couloirs menant aux appartements de Dame Heryn Amlug ?

Etant issu d'une Maison Mineure vassale des Dalneÿs, il était naturel qu'il arpenta ces lieux lorsqu'il n'était pas sur Vaendark pour défendre les intérêts du Kaerl en escortant des marchands ou en y menant de petites missions. Ce ne fut pas pourtant une jeune fille de la famille à laquelle il appartenait qui prit son coeur mais celle qui dirigeait celle des Amberle. Les rumeurs les plus folles expliquèrent son manque d'intérêt pour les femmes alors qu'il aimait secrètement et sans espoir de retour une des femmes les plus influentes du Kaerl après la Dame qu'il servait.

Pour cette raison, il lui arrive fréquemment de demander des missions qui le tiennent éloignés du Kaerl, ce qui l'apaise un temps mais lui devient vite une torture. La voir évoluer sous ses yeux est douloureux, ne plus la voir du tout l'est finalement encore plus. Seules les longues parties de chasse en forêt arrivent à lui faire oublier un temps sa peine.

Exemple de rps où il est apparu :  [RP Officiel V1] Le lézard sommeillant sous la glace - part I, [RP Officiel V1] Le lézard sommeillant sous la glace - part II, [RP Officiel V1] Les glaces sépulcrales


Nous sommes un.


Dernière édition par Nezha le Mar 26 Fév 2019 - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nezha
Eminence Grise
Eminence Grise
Nezha


Date d'inscription : 30/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : Voir les Éminences Grises
Messages : 203
RPs : 88
Fonction : Voix des Gris

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: Re: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 18:30

.
Nous rappelons que ces personnages seront accessibles à partir d'un deuxième ou troisième compte ! Sauf exceptions autorisées par le staff, ils ne peuvent se trouver dans le même Ordre que votre premier compte (histoire d'équilibrer). Ils demandent une connaissance correcte du contexte, et plus particulièrement de la situation politique et des courants de pensée au sein du Kaerl choisi. Ces personnages vous permettent de vous investir rapidement ^^. Prenez-en soin, ils sont uniques et d'autant plus précieux !

***
.:: Ordre Draconique Neutre ::.

Persée Garaldhorf, d'après une base de Dinjelaï Al'Ysiria a écrit:
ezylNom, prénom, surnom : Ezyl Tin'Juis
Âge : 26 ans
Alignement, Kaerl : Loyale Neutre, Kaerl Englouti
Race : Mi elfe mi humaine
Rang : Chevalière Dragon du Màr Luimë, liée à la Verte Estelinn (née de l'Argentée Serenah en 916). Voix (ambassadrice) remplaçante.

Liens : En tant que Voix suppléante du Màr, elle est connue de quasiment tout le monde, au moins de nom. Elle s’entend bien avec la majorité des gens, qu’ils soient dans les hautes sphères du pouvoir ou tout simplement des artisans du Kaerl. Elle apprécie beaucoup la compagnie des femmes de caractère et des dragons de manière générale. Elle entretient des rapports orageux avec le Chevalier Galaad Lucis,dont le Bronze Elérion a partagé un Vol Nuptial avec sa Liée. Ezyl pourrait devenir la prochaine Ambassadrice en chef si elle s'y emploie.

En quelques mots : Ezyl a hérité de ses ancêtres un visage fin et pâle, des traits gracieux et des oreilles effilées. Ses cheveux sont d’or blanc et ses yeux d’un éclatant vert émeraude qui met en émoi nombre de jeunes hommes et femmes sensibles au charme physique. Fine et petite, Ezyl n’est taillée pour aucune activité physique autre que la marche dans des rues pavées. Toujours vêtue avec soin, elle rechigne devant toute tâche salissante ou dégradante mais excelle dans la direction des manœuvres.
Ezyl était pressentie pour se lier à une Argentée, de par son caractère organisé et fiable, elle aurait fait une bonne Dame de Kaerl d’après certains. Amie généreuse et confidente aimable, Ezyl est une personne dont la compagnie est toujours agréable : elle a un avis sur tout, sans jamais chercher à l’imposer, et son rire cristallin est une arme déstabilisante devant toute agressivité. Calme et réfléchie, elle est pourtant capable de s’angoisser pour une simple sortie à Lòmëanor ! Ayant grandie sous la bulle magique, une escapade à l’air libre est pour elle une expérience inhabituelle et légèrement risquée. Relativement capricieuse, Ezyl peut paraître frivole et superficielle à qui ne la connait pas. Elle a une relation très fusionnelle avec sa dragonne.

Enfant du Màr Luimë, née dans une famille sans histoires et fille unique, Ezyl a appris à marcher sur les pavés de l’Agora. A son adolescence, elle a suivi les cours de ses parents, sans jamais passer par l’étape d’une crise de rébellion. Elle a été l’Aspirante de Nealyan Shamar, la Guérisseuse en chef du Kaerl et liée de la Bleue Amser. Elle s’est liée à Estelinn au jour de ses vingt-quatre ans, lors de la même Empreinte que Belosnejka Kitaëv, qui disparut peu après du Màr Luimë avec son Argentée, Payne. Cela a été une grande source de tristesse pour la demi-elfe qui voyait en elle une sœur. Elle a accédé au poste d’Ambassadrice suppléante un an et demi auparavant sous le règne de la Dame Lalwendë Valendil, liée de l’Argentée Rakauth. Elle est peu ambitieuse : ce poste à responsabilités lui convient très bien. Souvent la peur la freine pour découvrir de nouvelles choses ou tout simplement quitter le confort sécurisé du Kaerl. D’autant plus après la guerre contre l’Ombremage dont elle garde un souvenir traumatisant.
Aujourd’hui, elle se dit pleinement heureuse, même si son rêve inavoué est de fonder une famille, dans un petit cocon d’amour qu’elle tisserait, toujours au Màr Luimë.
Au début du printemps 919, Estelinn effectue un Vol Nuptial en compagnie du Bronze Elérion (lié de Galaad Lucis) et donne une couvée mineure au Màr.
Tout semble sourire à Ezyl et sa Verte... Pour l'instant.

Exemple de RP où elle est apparue : V1 - Trois épreuves pour le Màr, V1 - Un Haut Mariage tant attendu, V1 - Sous les ailes des dragons naît l'espoir


Dinjelaï Al'Ysiria a écrit:
kassandraNom, prénom, surnom : Kassandra Tellis
Âge : 28 ans
Alignement, Kaerl : Alignement au choix, Kaerl Englouti
Race : Humaine-Ondine
Rang : Chevalière Dragon, liée à la Bleue Thémys. Ancienne membre du Conseil. Possible sénatrice du Màr.

Liens : Elle connaît bien les Conseillers actuels et retraités, a de nombreuses connaissances sur Tol Orëa, notamment à Loméanör. Sa petite sœur l'Aspirante Eilith Tellis est actuellement disponible parmi les prédéfinis.

En quelques mots : Idéaliste concrète, voilà ses propres mots pour se définir. Kassandra fourni une grande partie des rapports destinés au Conseil concernant de nouveaux projets, de nouvelles idées en tout sens. Longtemps desservie par son jeune âge, on commence seulement à écouter cette jeune fille travailleuse. Elle pourrait se résumer par : il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière son joli minois de poupée et ses grands yeux clairs, se cache un cerveau toujours en activité. De son père, Humain, elle a hérité d'un teint basané, et de sa mère Ondine, des cheveux d'argent foncé, aux reflets bleutés. On pourrait aisément la penser superficielle, plus intéressée par sa belle apparence qu'autre chose, mais il n'en est rien.
En effet, contrairement à nombre de ses pairs, Kassandra pense rarement à elle seule, pour elle l’intérêt du groupe prime. Elle trouve dans cette façon d’agir un contentement qui surpasse de loin tous les plaisirs individuels, du moins c’est ce qu’elle se tue à expliquer à son entourage, peu réceptif à cet avis.

Déterminée, la jeune femme aime débattre, échanger des points de vu sur le monde et sur la vie… Ce qui en fait une amie idéale pour tous ceux qui aiment refaire le monde en fin de soirée ! Ce qui est d’autant plus facile que Kassandra est travailleuse de jour, mais joueuse de nuit ! Certains établissements de Lomëanor lui ont même réservé une table pour ses longues parties de cartes nocturnes! Excellente danseuse, et très belle femme, elle a de nombreux soupirants, et réussi à jongler de l’un à l’autre avec une facilité déconcertante, aidée par un charisme et un sens de la répartie hors pair !
La plupart du temps maîtresse de ses humeurs, elle est quand même capable de coups d’éclats virulents, surtout envers les apolitiques qu’elle a une fois ou deux accusé de tous les malheurs du Kaerl à cause de leur inertie empêchant l’évolution du Kaerl. La jeune femme est farouchement attachée à l’ouverture du Màr Luimë.

Jeune fille sans histoire, Kassandra est la fille d’un artisan tailleur travaillant au Kaerl depuis des générations, prouvant une fois de plus les échanges de sang qui ont pu se faire entre les Chevaliers et les autres habitants du Màr ! Elle a suivi la scolarité offerte à tous les enfants du Kaerl, et s’est tout naturellement qu’elle a suivi son apprentissage plus approfondi auprès de Jillian. L’énergique Maîtresse Bleue à su lui inculquer son goût du combat, mais pas celui des armes, c’est pourquoi Kassandra se bat désormais sur le plan des idées.
Très jeune, elle a tant inondé le Conseil de rapports divers, que celui-ci lui a proposé, à la mort d’un Conseiller, d’occuper une place afin de suggérer directement ses idées. L’année suivante, l’ancien Conseil a été dissous. Le nouveau conseil étant basé sur le principe, une responsabilité, un siège, Kassandra n’a pas souhaité immédiatement y revenir, mais elle continue de graviter autour, de loin en loin.
Kassandra a également une jeune sœur nommée Eilith. Au début très proches, elles se sont peu à peu éloignées, tant et si bien qu'Eilith est presque devenue une étrangère. Elle ne comprend plus sa cadette, laquelle est devenue distante, capricieuse et semble en vouloir à sa sœur pour des raisons inconnues.


Dinjelaï Al'Ysiria a écrit:
fersonNom, prénom, surnom : Ferson Von Wallenrod
Âge : 42 ans
Alignement, Kaerl : Align au choix, Kaerl Englouti.
Race : Torhil
Rang : Chevalier Dragon, lié au Bronze Nerhâm. Ancien membre du Conseil pour les « affaires extérieures ». Possible sénateur du Màr.

Liens : Il connaît bien les combattants du Kaerl, notamment son ancien Maître Kunaï El'Azad (lié du Bronze Djama). On lui prête une liaison amoureuse avec la Chevalière Elisheva Mereev (liée de l'Argentée Alkyon).

En quelques mots : Qu’il est difficile de décrire Ferson, tant son personnage cache des zones d’ombre et de mystère ! Sympathique et ouvert, les hommes  aiment partager une bière avec lui, tandis que les femmes se laisseront charmer par les histoires de voyage qu’il raconte avec des étoiles dans les yeux… S’il est sociable, c’est peut-être justement parce qu’il passe plus de la moitié de sa vie en tête à tête avec son Lié, sur les chemins de Rhaëg. Le Chevalier peut ainsi disparaître six mois entiers, pour revenir au Kaerl sourire aux lèvres, petits cadeaux dans les bras et récits si incroyables que personne ne sait trier le vrai du faux !
Il est facile à comprendre que ce caractère fait de lui un homme très apprécié, voire admiré, au Màr Luimë. Ses talents de combattant au sabre font de lui un adversaire proprement redoutable. Malgré sa maîtrise de cette arme, c’est un piètre professeur qui bégaie facilement quand il s’exprime devant un groupe.

Assez bel homme, aux traits aquilins et à la haute stature, c’est un charmeur qui sait plaire aux femmes et qui a le tact de les quitter en leur causant le moins de douleur possible. Il explique qu’il est fidèle à sa seule compagne éternelle : la liberté.

Ferson est fils cadet d’une bonne famille émigrée en Undòmë. Il est repéré jeune par le Màr Luimë et suit son Aspiranat auprès de Kunaï El’Azad. Le Maître Bronze devient le modèle de vie de son Aspirant, qui s’applique à tout apprendre, à tout connaître. Après son Empreinte avec le bronze Nerhâm, Ferson ne reste pas bien longtemps sous la Bulle Engloutie qui à tendance à l’étouffer. Sur les ailes de son Lié, il s’envole pour explorer le vaste monde, faisant régulièrement parvenir des nouvelles à son ancien Maître. Nul ne sait exactement ce qui se passe pendant ses voyages, ni quelles rencontres il y fait, mais c’est un homme changé qui revient à sa famille, trois ans après son départ.

Plus ouvert, souriant, il est enchanté de son voyage à travers le monde, et à peine revenu, il propose de se mettre au service du Conseil pour les informer de la situation extérieure. Il siège donc pendant plusieurs années, auprès de Javerth Seram, qu’il déteste puisque tout oppose les deux hommes. Il finira par démissionner tant les idées étroites du Sénéchal l’insupportent. Agacé par l’esprit traditionnaliste qui règne à l’époque au Màr Luimë, il préfère repartir en voyage et amène régulièrement des Aspirants. Ses séjours au Kaerl sont rarement prolongés au-delà de quelques mois, ce qui entretient l’image mystérieuse qui plane autour de lui.
Pour le moment, il se refuse toujours à prendre en charge des Aspirants qui l’attacheraient définitivement au Kaerl, malgré l’insistance de Kunaï.

Dernièrement, il a été affecté au village partenaire de Lareikor, où il a conduit les Aspirants du Màr Luimë dans une sinistre enquête...


Nous sommes un.
Revenir en haut Aller en bas
Nezha
Eminence Grise
Eminence Grise
Nezha


Date d'inscription : 30/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : Voir les Éminences Grises
Messages : 203
RPs : 88
Fonction : Voix des Gris

[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: Re: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 18:30

.
Nous rappelons que ces personnages seront accessibles à partir d'un deuxième ou troisième compte ! Sauf exceptions autorisées par le staff, ils ne peuvent se trouver dans le même Ordre que votre premier compte (histoire d'équilibrer). Ils demandent une connaissance correcte du contexte, et plus particulièrement de la situation politique et des courants de pensée au sein du Kaerl choisi. Ces personnages vous permettent de vous investir rapidement ^^. Prenez-en soin, ils sont uniques et d'autant plus précieux !

***
.:: Ordre Draconique d'Ombre ::.

Heryn Amlug a écrit:
/!\Personnage réservé /!\

daireNom, prénom : Daire (signifie « fructueux ») Orlaigh (signifie « princesse dorée », se prononce ‘‘OR-lah’’). Peut suggérer de lointains ascendants Fëalocës et des origines Nord-Orëniennes.

Âge : 61 ans en 919, elle est née au cœur de l’été 858, au Màr Tàralöm.

Alignement, Kaerl : Loyal Mauvais, Kaerl Ardent (Màr Tàralöm).

Race : Humaine. Possibles gouttes de sang Fëalocë oubliées chez ses ancêtres, ne se retrouvent pas autrement, a priori, que dans son patronyme.

Rang : Maîtresse Dragon, membre du Clan Introverti, Décurion, elle possède sous ses ordres dix Chevaliers Verseurs de Sang. Elle fut membre de la Garde Embrasée en son temps, mais s’en est retirée pour prendre le poste, plus adapté à ses ambitions et son caractère, de Décurion.
Elle est liée au Noir Empereur Gamaliël (clic avatar ! - âgé de 47 ans, il est né de l’Incarnate Sokänon), dont l’ascendance remonte à bien avant la grande Guerre des Ordres. Daire réalise son Empreinte avec son Noir à l’automne 872, alors qu’elle a tout juste 14 ans.
Gamalïel est un dragon massif et impressionnant, très musclé, dans la moyenne haute de ceux de sa couleur. Il donne fréquemment l’impression que chacun de ses gestes est réfléchi, calculé au millimètre près. Assez brut dans ses déplacements à terre, c’est un véritable virtuose en vol, et son statut de vétéran de guerre est loin d’être usurpé. Il détonne par sa couleur noire plutôt terne, cendrée, rappelant celle de l’Empereur Estenir (lié au Seigneur du Kaerl, Alauwyr Iskuvar), ainsi que par sa corne frontale orpheline, l’autre ayant été brisée lors d’un violent combat contre une escadrille Céleste, près de vingt ans auparavant. Caractériellement, il ne fait pas bon le contrarier, le dragon, quoi que taciturne et très protecteur envers sa Liée, ayant pour mauvaise habitude d’user et d’abuser impitoyablement des faiblesses des autres pour les faire plier à sa volonté. C’est un instructeur tout autant que Daire, et il ne montre aucun remord à faire souffrir ceux qui ne remplissent pas leurs attentes. Sa forme humanoïde (clic avatar !) est celle d’un homme assez sec, lèvres pincées, peu agréable, au visage ridé par les éléments. Ni l’un ni l’autre ne se posent de question sur leur Empreinte inter-genre, l’acceptant comme un état de fait naturel qui n’aurait pas pu être autrement.

Liens : Dans sa décurie, Adhâvan Ilaiyaraja, lié à la Blanche Rakesh ; Sighildr Eldrid, liée à la Bleue Cybèle ; Kallista del Aeran (clic avatar !), liée à la Bleue Araceli, sa recrue la plus récente, demi-soeur de son confrère Introverti et Décurion, Astérion del Aeran, lié au Bronze Antarès.
Plutôt loyaliste, elle respecte particulièrement Eléderkan Garaldhorf, lié au Bronze Thémos, pour son calme souverain et son poste d'Inquisiteur Suprême, ainsi que Alauwyr Iskuvar, ‘‘jeune loup aux dents longues’’, comme elle aime à l’appeler, qui a su tirer son épingle du jeu tout en étant extérieur au Kaerl.
Elle est également en bons termes avec Ioana Cyallaïd-Cèlt’har, liée à la Verte K'Jenriath, ex Seconde du Kaerl, quoi que sa récente destitution du Concile (due au scandale du traitre Céleste Braen) l'ait particulièrement déçue. Elle approuve néanmoins la nomination de la jeune mais talentueuse Kahina El'Fahim, liée à la Verte Tsèriel, pour succéder à cette dernière au poste de Maitre d'Armes ... Toutes deux étant des consoeurs du Clan Introverti.
Pour finir, elle garde encore aujourd'hui des contacts amicaux avec le Forgeron de Lòmëanor et ex Ardent, Gowan Fingal, lié au Bronze Aonghas, qu’elle a connu durant son adolescence passée à la forge du Màr Tàralöm, alors qu’il y était encore tout jeune apprenti.

En quelques mots : A l’image de son Lié, Daire impressionne dès le premier regard. Très droite, la tête haute, sa chevelure blonde, parsemée de fils d’argent, est toujours impeccablement coiffée, en un carré sobre affleurant ses épaules. C’est avec la même rigueur qu’elle prend soin de son uniforme, parfaitement tiré à quatre épingles, d’une propreté maniaque quelles que soient les circonstances. Pourtant, ce qui mettra mal à l’aise ses interlocuteurs, pris sous le feu noir de son regard, c’est bien l’impressionnante cicatrice qui traverse tout le côté gauche de son visage, lui laissant un œil blanc, aveugle, et marquant cruellement ses lèvres fines. D’une hauteur approchant le mètre soixante dix, Daire possède une musculature sèche et une excellente endurance, développée par des années d’entrainement. Et bien mal à qui pensera pouvoir profiter de son ‘‘infirmité’’ pour prendre un quelconque avantage sur elle. Cela fait bien longtemps désormais qu’elle a appris à compenser le manque créé par son œil borgne, et elle reste une redoutable combattante. Il est de toute façon rare qu’elle se sépare de Gamaliël, toujours là pour veiller sur elle dans l’ombre … Prêt à faire couler le sang pour elle, une nouvelle fois, si nécessaire.

Daire est une femme qui se départira rarement de son calme, extrêmement exigeante envers les Chevaliers qu’elle a à sa charge, distribuant rares compliments et fréquentes critiques, tout autant qu’inévitables punitions, avec le même élan. Nul besoin de hausser la voix pour elle, elle sait se faire respecter, d’un geste, d’un regard, ou d’une parole. Ce qui compte pour elle, est de voir prospérer et grandir le Kaerl, la conquête de Tol Orëa ou du monde extérieur ne l’intéresse que peu, la Grande Guerre l’ayant définitivement dégoûtée de la bêtise cupide des hommes.
Enfin, si elle a connu quelques aventures amoureuses dans sa jeunesse, cela fait bien longtemps désormais qu’elle reste - officiellement du moins - célibataire, et il se murmure que son Empreinte avec un dragon mâle n’y serait pas étrangère.

Son histoire raconte l’ascension incroyable d’une petite fille pourtant anonyme, née en 858 dans une famille de Sans-Don du Kaerl Ardent. Son père, palefrenier aux écuries du Màr, et sa mère, lavandière, se trouvaient à sa naissance bien bas dans l’échelle hiérarchique des habitants de la citadelle, même au sein des non doués. Ils n’eurent qu’un seul enfant avant que la fièvre noire ne les frappe tous les deux, infligeant à sa mère une stérilité difficile à accepter pour cette femme aimante et dévouée à sa famille. Ils se consacrèrent ainsi à donner à leur fille unique la meilleure éducation possible, et choisirent, pour la protéger, de la faire passer pour un garçon aux yeux des autres. Elle commença à travailler aux forges du Kaerl dès qu’elle fut assez âgée, d’abord comme ramasseuse de cendres, puis, l’âge aidant, chargée d’alimenter et de surveiller les feux. C’était un travail rude, épuisant, mais dont la silencieuse coopération, indispensable, entre les membres de l’équipe et la rigueur nécessaire pour accomplir sa tâche, influencèrent beaucoup sa vision du monde.
En 872, à quatorze ans, alors que la féminité commençait tout juste à frémir en elle, pour la récompenser de son travail, le Maître Forgeron de l’époque l’autorisa à l’accompagner pour assister à l’éclosion de la prestigieuse couvée de la Reine Incarnate Sokänon, et sa vie bascula. Un par un, les œufs avaient éclos, et il n’en resta bientôt plus qu’un sur les sables, ayant libéré un solide dragonneau aux écailles frottées de cendre. Face à lui, un orgueilleux Candidat à l’Empreinte, issu d’une maison noble mineure du Màr Tàralöm, persuadé de trouver là son futur Lié. Pourtant, quelque chose en Daire criait silencieusement que cela ne se ferait pas, que cela ne devait pas être. Plus son regard s’attardait sur le nouveau-né, plus son cœur se tordait d’une douleur terrible. Dans un état second, sans vraiment comprendre, elle quitta les gradins pour se dresser entre lui et l’Aspirant … Lequel, entrant dans une colère noire, leva la main pour la frapper, déterminé à la punir pour son arrogance. Alors, Gamaliël, car tel était son nom, bondissant sur le garçon avec un rugissement furieux, entreprit de le déchirer impitoyablement de ses crocs et des ses griffes. Sa tâche morbide achevée, dégoulinant de sang, il se tourna enfin vers Daire, qui sut alors que son destin venait de prendre un tournant radical. Elle avait réalisé une Empreinte qu’elle n’aurait jamais espéré, même dans ses rêves les plus fous. Propulsée Chevalière, elle combla l’écart de son Aspiranat manquant en seulement quelques mois, et ne tarda pas à s’engager comme Spectre des Cendres.
Devenant Verseur de Sang, puis Garde Embrasé, lorsque la Guerre éclata, en 900, elle fut néanmoins déployée avec Gamaliël sur les champs de bataille, chargée de la protection rapprochée du nouveau Seigneur, Salvedaen Arkalin, lié au Noir Astaroth. C’est en défendant son seigneur et maître contre une Escadrille Céleste qu’elle et son frère d’âme furent blessés, Daire récoltant son impressionnante cicatrice, et Gamalïel une corne brisée nette. Elle resta de longs mois alitée, entre la vie et la mort, et une fois totalement rétablie, se jura, qu’une fois la guerre terminée, elle s’engagerait auprès de son Kaerl d’une manière qui ne l’exposerait plus directement à la folie destructrice de quelques ambitieux. Méprisant Arkalin, le considérant comme un incapable arriviste en comparaison à son regretté prédécesseur, Celanduil Hùriand (lié au Bronze Morokei), elle obtint tout de même en 908 le grade prestigieux de Décurion. Elle mène depuis lors ses dix Chevaliers Verseurs de Sang à la baguette, rassemblant sous son égide les personnalités originales ne parvenant à se couler dans le moule habituel, déterminée à faire d’eux les meilleurs du Màr Tàralöm.
Après avoir vu se succéder pas loin de six seigneurs et dames différents, elle aspire désormais à un peu de stabilité, bienvenue pour que le Kaerl puisse raviver les braises de sa gloire passée.

Exemple de RPs où elle est apparue : Aucun pour le moment. Contactez Heryn pour plus d'informations sur ses liens !


Heryn Amlug a écrit:
sighildrNom, prénom : Sighildr Eldrid. Son prénom est Sighildr (signifiant « Guerrière Victorieuse »), son second-nom ou ‘‘attribut’’, donné après sa Révélation, à son passage à l’âge de femme, est Eldrid (signifiant « Celle qui Chevauche le Feu »).

Age : 21 ans. Elle est née en 898, dans le nord-ouest du Vaendark (Terres Kaacheen).

Alignement, Kaerl : Loyal Mauvais, Kaerl Ardent (Màr Tàralöm)

Race : Torhille, sang pur

Rang : Chevalière, liée à la Bleue Cybèle, née en 915 de l’Incarnate Lye’Den. Elle est également membre du Clan Valherien, et d’une décurie de Verseur de Sang dirigée par la Maitresse Noire Introvertie, Daire Orlaigh.
Cybèle est une dragonne bleue (clic !) tout ce qu’il y a de plus classique, de taille moyenne et aux formes longilignes et agréables, apportant un peu d’élégance et distinction à sa Liée qui en est parfois un peu dépourvue. De caractère réservé, voire froid, la Bleue fait preuve d’une personnalité posée et très analytique, peu prompte à communiquer avec d’autres bipèdes que la sienne. Elle s’entend en revanche plutôt bien avec ses frères et sœurs. Sous sa forme humanoïde (clic !), elle prend l’apparence d’une grande Torhille à la peau et aux yeux sombres, marquée de tatouages runiques et un peu plus petite que sa Liée. Ses cheveux, affleurant ses épaules, sont alors d’un bleu turquoise éclatant, rappelant sans conteste la couleur de ses écailles.

Liens : Yong’Wu Zengwhei, ex Haut Représentant de son Clan, qui également est son ancien Maître Dragon, avec lequel elle était encore en de bons termes jusqu'à sa récente disparition du Kaerl.
Dans sa décurie : Daire Orlaigh (liée à l'Empereur Noir Gamaliël), son Décurion, membre du Clan Introverti, qu’elle respecte pour ses aptitudes et son enseignement plus que pour ses opinions politiques. Adhâvan Ilaiyaraja, un camarade pour qui elle éprouverait une certaine neutralité indifférente, ne serait-ce son insupportable Liée, la Blanche Rakesh. Kallista del Aeran (clic avatar !), liée à la Bleue Araceli, sa ‘‘rivale’’ attitrée au sein de la décurie, avec laquelle elle est (trop) souvent (selon elle) placée en binôme durant leurs entraînements à la Fosse, en raison de leurs spécialités diamétralement opposées. Bien que plutôt à son goût d'un point de vue général (et pas déplaisante à regarder), la jeune Fëalocë l'agace particulièrement, car sa nomination comme Verseur de Sang a été très largement favorisée par sa parenté avec le Décurion du Clan Introverti, Astérion del Aeran, lié au Bronze Antarès.
Elle fut par le passé plutôt proche de la liée d’une des sœurs de couvée de Cybèle, la défunte Vilde Lordh'Dëmon, liée à la Bleue Crimeth, pour le salut de l’âme desquelles elle ne manque pas, chaque année, d’élever une prière, à l’anniversaire de leur disparition.

En quelques mots : Physiquement, la Torhille est à l’opposé d’une fleur délicate et fragile. Sa grande stature, avoisinant sans peine le mètre quatre-vingt-dix, associée à une musculature développée lui donnent une silhouette impressionnante et athlétique, quoi que non dénuée de formes et de rondeurs appréciables. Il s’agit simplement de souligner que la féminité est rarement le terme qui viendra en premier à l’esprit lorsqu’on la rencontre. Sighildr est franche et coriace, conséquence de son enfance dans les Terres Kaacheen où la survie est quotidienne, où les hivers sont mortels et les étés ont la douceur fugitive du miel. Ses cheveux, perpétuellement tressés et torsadés, d’un blond presque blanc, trahissent ses origines Vaendarkienne, quoi qu’on les associerait plutôt au peuple Skírnir qu’à celui des Kaacheen. Elle se contente le plus souvent de les nouer en une queue grossière sur le haut de sa tête pour ne pas être gênée. Ses yeux gris sont d’une teinte particulièrement claire, et reflètent ses émotions avec l’exactitude d’un miroir, pétillant lorsqu’elle est heureuse ou amusée, s’assombrissant en cas de colère ou de tristesse.
Caractériellement, la jeune femme est une personne très fière mais en même temps très loyale, tranchée dans ses opinions que ce soit sur les choses ou les gens, et perfectionniste à l’extrême, cherchant toujours à donner le meilleur d’elle-même. Ceci pour sa propre satisfaction et en aucun cas pour celle des autres, dont le jugement l’influencera généralement peu. Elle tire un orgueil indéniable de son sang et de sa lignée, en bonne Valherienne, mais n’a rien contre les sang-mêlés, considérant que la vie est courte et qu’il faut vivre ses amours comme on l’entend. Elle-même se sait uniquement attirée par les femmes et ne s’en cache d’ailleurs absolument pas.
Enfin, elle est très attachée à sa liée, Cybèle, avec qui elle entretient une relation fusionnelle, la considérant véritablement comme une sœur de sang autant que d’âme.

Son histoire peut se résumer en quelques lignes, par ce qu’elle a de similaire à beaucoup d’autres, selon ce qu’elle en dit. Son peuple fait partie de ces rares clans nomades vivant dans les Terres Kaacheen, au pied des Montagnes Sombres, et est de ceux qu’on surnomme là-bas "Rökkvir", les Egarés, "ceux qui ont perdu l'esprit". Il est vrai que les populations humanoïdes y sont peu ou prou inexistantes (en dehors des quelques clans Moredhels éparpillés tout le long des montagnes du Hjalldimm), et les conditions climatiques particulièrement rudes, sans parler des animaux et autres créatures désireuses de vous achever, au cas où la météo n’y parviendrait pas. On raconte que ces terres sont maudites et que nul n'en revient sain d'esprit.
Elle grandit pourtant au sein d’un cercle familial soudé, dans lequel femmes et hommes sont parfaitement égaux, baignée dans les légendes et traditions, bercée dès son plus jeune âge par les récits sur les Tueurs de Dieux et les féroces Drakkons, dont ils seraient les descendants. Seule survivante de sa fratrie, étant la plus jeune, elle est ainsi modelée dans sa chair même par un environnement hostile et impitoyable.
A l’âge de 15 ans, sa féminité se faisant tardive à fleurir, elle passe sa Révélation rituelle dans la hutte de la Völva, et sous l’emprise des herbes psychotropes, se voit volant dans les cieux, chevaucheuse d’un drakkon et menant de terribles batailles. Sighildr se voit donc attribuer le second-nom d’Eldrid, ou ‘‘celle qui chevauche le feu’’, et est envoyée vers le sud pour son année initiatique au terme de laquelle, si elle revient en vie, elle sera autorisée à intégrer la tribu en tant que femme faite. Après 6 mois d’une vie solitaire et difficile, elle est repérée par ceux qui deviendront ses Maîtres, le Torhil Yong’Wu Zenghwei et son Lié, le Blanc Nushi. Certaine que là est son destin, elle accepte sans hésiter, et au terme de trois ans d’un aspiranat particulièrement exigeant, se lie un beau matin sur les sables du Màr Tàralöm, devenant l’âme-sœur de la Bleue Cybèle. Elle décide alors d’intégrer le Clan Valherien, et en devient un membre actif.
Ensemble, Sighildr et Cybèle dévorent avec aisance les échelons de la hiérarchie, s’engageant comme Spectre des Cendres, puis étant promue rapidement au rang de Verseur de Sang, grâce entre autre à l'appui de son ancien Maître, Yong’Wu Zenghwei, devenu Haut Représentant du Clan Valherien. A ce jour, âgée de 21 ans, la Chevalière Bleue a donc intégré la Décurie de Daire Orlaigh depuis un peu plus d’un an.

Exemple de RPs où elle est apparue : pas encore ! Contactez Heryn pour toute information concernant ses liens. <3


Heryn Amlug a écrit:
lorkhan
Theme song : Elddansurin - Heilung
https://www.youtube.com/watch?v=Xph2Phcj0LA

Nom, prénom, surnom : Lorkhan Arasîr. Comme beaucoup au Kaerl Ardent, son patronyme n’est pas celui de sa naissance. Du temps où il était encore mercenaire, il se faisait appeler « Maqrin », autrement dit ‘‘celui qui est toujours de bonne humeur’’ en Ssyl'Shari, surnom ironique en rapport avec le perpétuel sourire accroché à ses lèvres.

Age : 30 ans en 919, il est né en Solyaeku 889, au sein du Royaume Rubicond (duché de Longueterre), au nord-est d’Undòmë.

Alignement, Kaerl : Neutre Mauvais, Kaerl Ardent (Màr Tàralöm)

Race : Torhil

Rang : Chevalier Dragon, membre du Clan Dominant avec inclinaisons possibles en faveur du Clan Valherien (on peut envisager un changement d’affiliation suite à son Empreinte), lié au Bronze Arioch, né en Gaïaku 919 de l’Incarnate Veovis et du Bronze Thémos.
Quoi qu’encore jeune, le dragon promet d’atteindre une taille et une masse importante à l’âge adulte. Se dessinent d’ors et déjà sous son armure d’écailles des muscles lourds et épais, et une tête hérissée de petites cornes. Effroyablement calme par rapport à ceux de sa couleur, Arioch est comme un incendie couvant, prêt à tout dévaster et dévorer sur son passage, où il suffirait d'un souffle de vent pour l'embraser. Car il ne faut pas s’y tromper, le caractère du Bronze est au fond à l’image de celui de son lié : volcanique, et destructeur. Son nom est celui d’un démon majeur de la mythologie et il compte bien s’en montrer digne. Il se montre excessivement respectueux des Dieux, et n’hésite pas à les honorer en leur offrant des sacrifices réguliers. Sous sa forme humanoïde, il emprunte le visage d'un homme étrange, à la peau cuivrée et couverte de tatouages rituels, à la signification connue de lui seul. (Avatar dragon + avatar forme humanoïde)

Liens : Lorkhan n’a pas d’amis au sein du Màr Tàralöm, plus parce que son caractère ne s’y prête pas et qu’il n’accorde sa confiance à personne que par réelle difficulté à se lier avec les gens … Car c’est lorsque le Torhil se montre sociable et agréable qu’il faut en général commencer à s’inquiéter. Il accorde néanmoins son respect à son ex Maîtresse Dragon, Darlana del Aeran (liée à l’Incarnate Lye’Den), qu’il aimerait pouvoir mettre dans son lit, et par voie de conséquence, réserve une inimitié crasse à Aodren del Hendrake (lié à l’Empereur Noir Torak), actuel amant de Darlana. Que les raisons d’une telle union soient purement politiques ne lui importent que peu.
Il ‘‘apprécie’’, si tant est qu’un tel mot puisse être employé, le jeune Ancelin del Hendrake, car sa naïveté et son faible caractère l’amusent énormément. Il le considère en réalité avec autant d’affection qu’il en accorderait à un animal de compagnie. Il pressent néanmoins que le Fëalocë pourrait, en des circonstances adéquates et avec les stimulations nécessaires, être poussé à accomplir de biens sombres actes, et se verrait bien en devenir l'instigateur … Si tant est que le lié de ce dernier, le rusé Brun Riagal, véritable garde-fou, relâche à un moment sa garde vigilante.

En quelques mots : En digne représentant de sa race, Lorkhan culmine à une hauteur frisant aisément les deux mètres. Sa stature est celle d’un homme pleinement développé, carrée, solide, lourdement musclée, à la voix forte de ceux habitués à être obéis. Ses cheveux bruns, épais, sont le plus souvent négligemment coiffés en arrière en de multiples tresses et torsades, décorés de petits anneaux de métal précieux. Le Torhil pourrait être considéré comme beau, en vérité, s’il n’y avait pas cette perpétuelle aura de menace et de violence luisant dans ses iris d’un bleu froid, et ce sourire, provocateur, ourlant ses lèvres pleines. Quiconque possédera un minimum de sens empathique en conviendra : l’homme dégage quelque chose d’animal, induisant le malaise. Au premier abord, Lorkhan paraît calme, réfléchi, mais ce n’est qu’une façade pour cacher son tempérament impulsif, avide, jaloux, et dominateur. Dans son petit monde égocentré, la seule chose qui revêt un intérêt à ses yeux est son propre plaisir, l’accomplissement de ses propres désirs ; de la même façon, il ne respectera l’autorité – et encore, difficilement – que s’il lui est directement prouvé qu’elle est d’une force lui étant supérieure.
Au Kaerl, les dragons et leurs liés sont au sommet de ce qu’il appelle ‘‘la chaîne alimentaire’’ et parmi eux, les Reines Incarnates règnent sans partage. C’est la raison pour laquelle Darlana del Aeran, son ex Maîtresse Dragon, se trouve si haut dans son estime : il ne la juge uniquement qu’à l’aune de la puissance qu’elle détient. Il vit tout simplement selon la loi du plus fort. Le pouvoir l’aiguillonne, particulièrement si c’est lui qui le détient, et la souffrance des autres, si ce n’est pas lui qui en décide, le laisse indifférent. Lorkhan, quoi que beau parleur, pêche clairement par un excès de confiance personnelle et une trop haute estime de lui, qui le poussent à entreprendre des actions imprudentes dont il ne prendra pas nécessairement le temps d’envisager les conséquences. En revanche, s'il se montrera aisément violent, ce ne sera jamais sans bonne raison ni sur un vulgaire coup de tête.
Enfin, il n’a guère envie de s’impliquer dans l’avenir de son Kaerl, et n’accomplira certainement les missions qu’on lui confiera que s’il est certain d’y trouver un intérêt.
Il est à noter que, curieusement, il possède un excellent contact avec les animaux, avec un attachement tout particulier pour les molosses et canidés en tout genre … De là y voir une bénédiction de Mystra, il n’y aurait qu’un pas.

Côté histoire, Lorkhan est né au coeur des Couronnes Fratricides d’Undòmë, au nord-est du continent, plus précisément dans le Duché de Longueterre du Royaume Rubicond. Il est le fils illégitime de la Duchesse et de l’un de ses serviteurs, un Torhil originaire du Ssyl’Shar qui faisait office de Maître du Chenil au château. Dès que la grossesse devint impossible à cacher, l’homme fut exécuté pour son prétendu crime, et l’enfant fut ainsi reconnu en dépit de son statut de bâtard. Quelques années plus tard, un autre garçon naissait, héritier légitime cette fois, dès lors outrageusement choyé tandis que l’éducation de Lorkhan était reléguée aux palefreniers et aux servantes.
Le garçon quitta la maison familiale à l’âge de seize ans, suite à une énième mais particulièrement violente dispute avec son beau-père et sa mère, laissant derrière lui deux corps sans vie. Et s'il choisit d’épargner les domestiques, c'est uniquement afin qu’ils puissent raconter son meurtre à son demi-frère, absent ce jour là. Presque homme fait, déjà d’une taille impressionnante, Lorkhan, après quelques semaines à vivre de menus larcins en ville, intégra finalement une troupe de mercenaire au sein de laquelle il s’éleva rapidement, jusqu’à en prendre la tête à l’âge de vingt ans. Cette vie de crimes, faite de meurtres, de vols et de séduction, dura pendant un peu plus de dix ans, échappant miraculeusement à la justice de son frère devenu Duc, la prime sur sa tête ne cessant d’augmenter …
Jusqu’au jour où, peu satisfaits de la gouvernance de leur capitaine, ses compagnons décidèrent de le vendre aux soldats de Longueterre : Lorkhan fut promptement capturé, et après une lecture sommaire de ses délits, condamné à être exécuté par pendaison. La corde enserrait d’ors et déjà son cou lorsque l’Incarnate Lye’Den, reconnaissant en lui un potentiel Aspirant, réduisit froidement au silence l’ensemble de la troupe.
Il commença alors un Aspiranat difficile sous la houlette de Darlana, de laquelle il s’enticha rapidement … Plus par désir de lui prouver son pouvoir que par réel sentiment amoureux. En Gaïaku 919, à l’âge de 30 ans, il fut présenté face à la toute première couvée de l’Incarnate Veovis, et rencontra son âme-sœur en la personne d’Arioch, un moment qui restera gravé au fer rouge dans son esprit, jusqu’à la fin de sa vie.

Exemple de RPs où il est apparu : Pas encore d'apparition officielle en jeu.


Persée Garaldhorf a écrit:
kerlec Nom, prénom, surnom : Muiredagh Kerlec (nom d’emprunt ; véritable nom au choix)
Âge : la trentaine
Alignement, Kaerl : Neutre Mauvais, Kaerl Ardent
Race : Fëalocë (avec un quart de sang neishaan)
Rang : Chevalier Dragon lié à la Verte Shayera (nom modifiable), membre du Clan Introverti ou du Clan Dominant (au choix) ; Espion au service de l’Inquisiteur Suprême (chef du service de renseignements) Eléderkan Garaldhorf.

Liens : Il fut l’Aspirant d’Eléderkan Garaldhorf (lié au Bronze Thémos) et voit en ce dernier davantage un mentor qu’un simple employeur. Il lui est très loyal et le Maître Bronze lui accorde une partie de sa confiance. Grace à cela, Muiredagh a notamment suivi les progrès d'Ansehelm (lié au Blanc Astadh) durant la première mission de celui-ci en tant qu'espion d'Eléderkan. Il connaît très bien, au moins de nom, le Maître Quilaïn de Lazarel (lié au Bronze Zadayel) qu’il considère comme un modèle autant qu’un rival. Il possède également un réseau d’informateurs en Orën – principalement - et sur quelques autres continents. Il est probable qu’il soit lié à un ou plusieurs lézards de feu, dont l’un lui aura été offert par son mentor.

En quelques mots : Muiredagh possède un métissage relativement discret. Blond, la peau dorée, le sourire facile, il arbore des yeux rougeâtres à l’étrange intensité, un corps mince et élancé, athlétique et indéniablement séduisant. Un peu sanguin au quotidien, il maîtrise mal le chant des neishaans. C’est un être libre, farouchement indépendant, souvent perçu comme un agaçant et joyeux luron. Toujours en mouvements, toujours prêt à jouer de mauvaises farces. Rusé et insolent feu-follet, le sang-mêlé fait tout ce qui lui plaît, croque la vie à pleines dents, sans pour autant oublier à qui il est loyal et que ce qu’il accomplit doit servir le Màr Tàralöm – ainsi que ses petites ambitions personnelles.
Dans une bourgade d’Orën où se tient un comptoir commercial servant au ravitaillement secret du Màr Menel, il naît à la suite d’une aventure d’un soir entre une brillante Maîtresse Dragon (dont l’identité et l’affiliation ne sont pas connues) et un joli garçon de ferme. La Maîtresse Dragon se contente de revenir neuf mois plus tard pour confier le bébé à ce dernier, sans fournir d'explications. Il élève donc seul l'enfant. Bien que le métissage de Muiredagh passe inaperçu, il ressemble beaucoup trop à sa mère pour ne pas causer de chagrin à son père.
Voleur et receleur, il s’attire régulièrement des ennuis mais réussit à s’en sortir presque à chaque fois : par ruse ou en rendant les coups. Il prend l’habitude de se faire passer pour plus idiot ou plus fragile qu’il ne l’est en réalité. Durant son adolescence, il croise la route d’un Maître Dragon du Kaerl Céleste qui lui promet monts et merveilles. Mais il s’en méfie et esquive son invitation à rejoindre l’Ordre de Lumière. Sa rencontre avec le Maître Bronze Eléderkan Garaldhorf, quelques temps après, sera déterminante. Il décide de suivre l’elfe au Kaerl Ardent car celui-ci ne lui a jamais menti sur ce qui l’attendait là-bas.
Bon Aspirant, bien qu’il reprenne ses activités de contrebande, il passe une Empreinte mouvementée avec une dragonne verte. Les raisons de son Empreinte avec une femelle sont laissées libres. Eléderkan met son ancien élève à l’épreuve, autant pour tester ses capacités et ses talents que sa loyauté. Il entre peu à peu dans la formidable toile de renseignements de l’Inquisiteur Suprême. Il devient dès lors un receleur de secrets et trouve cette vocation très épanouissante.
Il passe la majeure partie de son temps à l’extérieur du Kaerl. Ce qu'il a fait durant la Conjonction des Deux Lunes et plus récemment la Guerre contre l'Ombremage est laissé libre au choix du joueur souhaitant l'incarner.

Exemple de RPs où il est apparu : Récemment, il a permis à son mentor de retrouver la trace de Rūna Sălv, Chevalière de l’Incarnate Sarzeghnet et amante du Seigneur du Kaerl Alauwyr Iskuvar (lié de l’Empereur Noir Estenir), qui s’est réfugiée en Ssyl’Shar (mentionné dans ce RP clic !)


Nous sommes un.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Empty
MessageSujet: Re: [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion   [ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[ROLES A PRENDRE] Quelques pistes de réflexion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: Le Registre :: Préambule-
Sauter vers: