Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 € (version téléchargeable)
2.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lordan Ventaren
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Lordan Ventaren


Date d'inscription : 22/02/2019
Présentation : URL
Messages : 51
RPs : 17
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Bronze Hanelvig
Fonction : Arken de l'Escadron d'Elite
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Empty
MessageSujet: [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.   [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Icon_minitimeSam 2 Mar 2019 - 12:08

Mi-Iolyaku 919


La veille au soir, Lordan avait rédigé les messages destinés à deux chevalier pris parmi ceux que lui avait recommandés le Baskan Joachim de Leysse, commandant de toutes les armées célestes.
Le maître bronze avait choisi une belle encre bleu nuit et un vélin de qualité afin de marquer le caractère spécial de la missive. Les destinataires seraient-elles sensibles à  ces détails? Qu’importe.. c’était d’abord un petit plaisir qu’il se donnait. Il eut un léger sourire  en pensant à Tristan Gwened le sculpteur de glace. En voilà un qui ne critiquerait certainement pas son goût pour la calligraphie et les objets qui l’accompagnent. Lordan en était quasiment collectionneur bien qu’il eût peu de temps à consacrer à cette passion de jeunesse. Maître Théogal, en l’instruisant, lui avait alors inculqué l’amour de "la belle main" et de l’art du trait, qu'il jugeait très utile pour la connaissance de soi et l’expérience même de l’harmonie universelle. En tout cas, les convocations qu’il rédigeait était plus que de simples ordres d’entraînement et méritaient des soins spéciaux.
.
Dès sa nomination, Lordan avait  été conscient que son travail devrait d’abord commencer par une refonte de ce corps très particulier des troupes du Kaerl. Ses plans étaient nombreux concernant la reconstitution de l’escadron, dit d’Elite par son fondateur, mais qui n’avait jamais pu pleinement se réaliser. A l’origine, ce devait être un groupe de fidèles chargés d’une protection rapprochée et  secrète de la Dame Dorée qu’on sentait entourée de sombres ambitions et d’intrigues larvées. Mais cette mission avait sombré dans les tourmentes politiques et  guerrières. Heryn Amlug avait été victime d’un complot la nuit même des ses noces. De façon apparemment très légitime dans les circonstances, le pouvoir était passé aux mains de Zackheim de Galastden et assez rapidement, l’Escadron avait été dispersé ou inutilisé sans jamais avoir réellement servi.
Pour Lordan, il y avait deux raisons majeures à cet échec. La première était que le capitaine  fondateur était d’abord un spécialiste du renseignement et avait conçu l’escadron comme une sorte de confrérie secrète, liée par un serment absolu de servir en tout celui ou celle investi du titre seigneurial. Politiquement, ce serment était une erreur absolue. Lordan l’avait prêté avec la naïveté d’un néophyte, ignorant tout des machinations et rivalités engendrées par lexercice du pouvoir. Aveuglé par l’émerveillement éprouvé à son arrivée au Màr Menel, il avait sincèrement cru que tous les liés étaient comme lui, uniquement préoccupés du bien être des dragons et du bon ordre régnant dans le kaerl chargé de leur épanouissement. L’idée ne l’avait pas effleuré que, par  traîtrise, le pouvoir central de l’Ordre de Lumière puisse passer dans des mains non vertueuses. Il avait donc servi le nouveau Seigneur puisque Zackheim avait été nommé légalement, son serment devenant alors la plus terrible des contraintes quand grandirent les doutes sur la culpabilité de la Dame. Mais il avait juré.

Ensuite, les catastrophes engendrées par l’arrivée du terrifiant Drazahir firent qu’il fallut consacrer toutes ses forces à la survie des kaerls. Dans ce conflit, Zackheim ne fut pas traître au Màr Menel et comme la majorité des chevaliers, Lordan servit sous les ordres de l’Ancalikon et du Seigneur, le capitaine de l’Escadron étant disparu dans la tourmente.
La paix revenue, Zackheim de plus en plus ouvertement contesté, l’escadron décimé, tout poussait Lordan à une démission que rendirent inutile l’assassinat du parjure et enfin le retour de la Dame.

Devenu Arken de cet escadron, il était responsable de son recrutement et des volontaires étaient venus compléter le reliquat des anciens membres. Il avait déjà proposé certaines réformes à la Dame qui les avait acceptées ; certaines semblaient mineures, mais selon Lordan, étaient nécessaires pour renouveler la motivation même de l’Escadron.

Il avait ainsi commencé une Charte de l’Escadron qu’il présenterait à la Dame, mais il était à peu près sûr de son approbation pour au moins l’esprit qui présiderait à toutes ces réformes : être toujours prêt à servir et protéger la Dame en tant que gardienne de l’idéal céleste.

Pour le présent, il lui fallait trouver des adjoints et parmi les noms fournis par le Baskan Joachim, ceux d’ Ottilia Théandore et de Kyriel Rhidian avaient retenu son attention. Il connaissait bien Ottilia qui avait été son aspirante. Pour Kyriel Rhidian, c’était différent. Elle avait fait partie de l’Escadron d’Elite mais leurs chemins ne s’étaient jamais directement croisés. Elle était de la maison Rhidian affiliée aux Galastden et sur le point de passer Maître. Il était curieux de connaître sa motivation alors que la plupart des "anciens", ayant pris d’autres engagements, ne s’étaient pas inscrits sur la liste d’enrôlement du nouvel Escadron. Hanelvig lui avait dit que sa dragonne Tahira n’était pas commode d’approche, mais qu’elle avait peut-être peur des grands et puissants Bronzes comme lui, car c’était une très très petite Blanche. Mais il avait reconnu que sa vélocité était remarquable et qu’elle était presque aussi bonne que lui pour passer l’Interstice. Lordan lui avait alors demandé si elle était aussi bonne que lui pour les atterrissages. Le dragon avait fait semblant d’être vexé ( peut-être l’était-il un peu), l’avait traité de faux frère et remarqué qu’il avait quand même beaucoup amélioré sa prise de terrain, ce que Lordan avait admis sans peine.

L’arken relut ses messages où en termes identiques, il demandait aux deux chevalières de se rendre avec leurs liées aux Chutes d'Astrenuit, le seizième de Iolyaku. On se réunirait sur le promontoire au dessus de la Double Gerbe où il les attendrait au soleil levé.

Lordan aurait bien envoyé un garde pour porter ses missives mais il ignorait où se trouvaient  Ottilia et Kyriel bien qu’il se soit assuré de leur présence au Kaerl. Aussi utilisa -t-il une  messagère de feu qu’il avait empruntée à un ami, lui-même ne s’en étant attaché aucune, supportant mal ces êtres malicieux qui le bombardaient de flots d’images ahurissantes sitôt qu’elles percevaient combien il pouvait être réceptif.

***  ***
Le lendemain, quand Lordan mit pied à terre au lieu du rendez-vous, le soleil tout frais levé allumait des étincelles sur les Spires et les flèches  du Màr Menel voguant là-haut sur fond de ciel déjà bleu. En contraste le monde d’en bas était encore à demi caché dans les brumes indécises de la nuit fuyant vers la mer.
Ce lieu était très connu au Màr Menel, très visible vu en vol et même, par grand beau temps, de certains endroits de la cité aérienne qui flottait souvent au dessus de ce paysage harmonieux.Des collines aux amples rondeurs se cernaient de forêts parcourues d’eaux courantes ; au delà quelques plaines fertiles, puis les lointaines montagnes du rivage occidental. Mais le coeur et l’âme de ce paysage, c’étaient les Chutes.
En dehors de la chute principale, plusieurs bras d’eau dévalaient une falaise trouée de cavernes, hérissée d’avancées de rochers où rebondissaient des cascades de toutes formes, certaines disparaissant dans des gouffres, d’autres rejoignant le vaste bassin où se reconstituait le fleuve venu de la Sylve. Quelques unes particulièrement pittoresques avaient un nom. La Double Gerbe sortait  d’une résurgence à flanc de paroi et se divisait presque immédiatement en deux chutes irrégulières où l’eau rebondissait en bouquets d’écume et d’embruns irisés. Au dessus, entre des bosquets d’aulnes, une prairie offrait une vue superbe sur le paysage en contre bas et aussi constituait une aire de pose pour plusieurs dragons à la fois, ce qui était rare dans cet endroit.
Ses invitées ne tarderaient pas et comme il faisait encore frais, surtout avec l’humidité des Chutes, l’arken ramassa quelques branchages et alluma un feu dans un coin de rochers formant une sorte de demi-cercle. C’était fort pratique pour s’asseoir et maints apprentis avaient été amenés là par leurs maîtres pour de joyeux pique-niques... et des entraînements qui l’étaient parfois moins.
Lordan ouvrit sa besace et en tira son matériel pour préparer un thé tandis que le dragon se lissait les flancs de son nez rugueux.
Les deux liés ne se parlaient pas mais étaient en communication silencieuse, échangeant de vagues sentiments d’affection, de bien-être, de plaisir d’être ensemble dans un lieu si beau, à l’heure où une nouvelle journée commence et que la vie semble bonne.

Soudain, Hanelvig dressa la tête et Lordan sut qu’un dragon arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Empty
MessageSujet: Re: [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.   [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 21:53

Le soleil se levait lentement dans le ciel en cette moitié du mois de Ioyaku. La chaleur du printemps commençait à se faire sentir par la jeune Ottilia, qui s’occupait d’une petite fleur qu’elle avait soigneusement plantée dans un petit pot. Le balcon était encore dans la fraîcheur de l’ombre, ce qui n’était pas pour déplaire à la torhille. Prendre l’air frais du matin tout en arrosant sa petite fleur était un pur moment de bonheur. La chevalière s’appuya ensuite sur le bord pour observer le kaerl dans lequel elle vivait depuis maintenant  quelques mois.

Briinah, qui lézardait quelque part au Valarëa pour profiter des premiers rayons du soleil, décida de se rendre au balcon de sa liée pour lui dire bonjour. La verte se leva donc en prenant le temps de s’étirer et prit son envol en déployant ses ailes membraneuses mais majestueuses. L’atterrissage sur le balcon se fit tout en douceur, mais l’élégance n’était absolument pas au rendez-vous.

*Toujours aussi compliqué ces balcons.*

La chevalière sourit et alla tapoter le flanc écailleux de sa sœur d’âme.

« C’est toi qui est compliquée, Brii »

* Je ne te permet pas ! *


La dragonnelle donna un coup de tête du bout des naseaux sur l’épaule d’Ottilia pour la taquiner un peu plus. Depuis le jour de l’Empreinte, leur lien ne cessait d’augmenter entre les deux sœurs d’âmes qui devenaient de plus en plus complices.

*Alors, parties ces courbatures d’hier ? *

« Oui oui. Le Maître Asgeir ne me ménage pas. Mas c’est pas plus mal, j’ai déjà bien progressé grâce à son entraînement. »

* Tu sais que je m’inquiète pour toi *


Briinah poussa Ottilia contre son flanc grâce à sa queue, comme pour lui faire un câlin et lui montrer tout son soutien et sa protection. La torhille se laissa aller contre les écailles de jade chauffées par le soleil, se sentant aimée et protégée par la saurienne qui partageait sa vie. Aucun mot n’était utile en cet instant, les deux âmes communiquant d’elles mêmes grâce au lien qui les unissaient. Elles savouraient cet instant de communion, lorsqu’un bruit venant de la porte des appartements vint mettre un terme a leur bonheur. Quelqu’un ou quelque chose grattait très fort sur la porte sans s’arrêter. La torhile dû se séparer de la verte pour aller ouvrir. A peine fût elle ouverte qu’un lézard de feu bondit sans prévenir avec une lettre. La chevalière dû rattraper le petit messager écailleux pour récupérer la lettre et il s’en alla aussitôt sa mission terminée.

*Qu’est-ce que c’est ? *

« Une Lettre de Maître Lordan. Il nous donne rendez-vous aux chutes pour l’Escadron d’élite ! »

La joie et l’excitation avaient totalement pris possession de a chevalière qui ne tenait désormais plus en place. La lettre était non seulement joliment écrite, mais en plus porteuse d’une nouvelle très attendue.

*On va sortir du kaerl ? *

« Oui ! Je me demande bien ce qu’il a à nous dire. »


***

Enfin, le lendemain, Ottilia sortit de son lit, préssée de se rendre aux chutes. Mais aussi d’offrir son petit cadeau à Briinah. La veille, en visitant le marché du kaerl, elle avait trouvé un petit grelot accroché sur un beau ruban rouge. Essayer de l’accrocher sur une des cornes de la dragonne serait difficile, mais la chevalière donnerait tout pour voir sa réaction.  Elle alla donc faire sa toilette pour effacer au maximum sa presque nuit blanche. Après avoir reçu la lettre, il avait été presque impossible de fermer l’œil de la nuit.

Après quelques minutes de marches, Ottilia rejoignit sa liée sur la place. Les rayons du soleil à peine levé commençaient à peine à remplacer la fraîcheur de la nuit.

*Prête ? *

« Et comment ! »

Briinah se baissa pour laisser la torhille grimper sur son dos. Quelle fût sa surprise lorsqu’elle se retrouva en un rien de temps avec un grelot sur sa corne droite.

*Eh ! Je suis pas un animal de compagnie ! *

Tandis qu’Ottilia riait aux éclats, la verte secouait sa tête pour essayer de s’en débarrasser.

« Je te l’enlèverais quand on arrivera, promis. »

Sans dire un mot de plus, les deux liées se dirigèrent vers le portail de Loméanor afin de se rendre aux chutes en vol.

Enfin arrivées à Loméanor, La dragonne prit son envole avec grâce et se dirigea vers les chutes, lieu de leur rendez-vous avec le nouvel Arken de l’Escadron d’élite, le maître Lordan. En un rien de temps, elles virent Hanelvig qui dressait la tête. Il devait certainement avoir senti leur arrivée. Briinah atterrit tranquillement, laissa sa liée descendre et s’en alla dire bonjour au dragon en se frottant à lui, son grelot faisant un petit son plutôt agréable.
Ottilia se dirigea vers Lordan et le salua, toute souriante.

« Bonjour, Maître Lordan. Comment vous allez ? Je suis vraiment contente d’avoir reçu votre lettre »
Revenir en haut Aller en bas
Lordan Ventaren
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Lordan Ventaren


Date d'inscription : 22/02/2019
Présentation : URL
Messages : 51
RPs : 17
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Bronze Hanelvig
Fonction : Arken de l'Escadron d'Elite
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Empty
MessageSujet: Re: [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.   [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Icon_minitimeLun 18 Nov 2019 - 0:36

En voyant descendre Ottilia de la verte Briinah, Lordan eut un sourire très spontané. Il avait gardé un excellent souvenir de son ex-aspirante. Après l’Empreinte, à la fin de l’an passé, leurs chemins ne s’étaient plus souvent croisés, mais il avait toujours eu plaisir à échanger quelques mots avec la jeune chevalière et n’oubliait pas de prendre de ses nouvelles auprès de relations communes.

Il s’avança donc vers elle, se retenant d’aller lui serrer chaleureusement les deux mains. Ils étaient en mission et donc contraint à un certain protocole, il répondit donc rituellement au salut que lui adressa la jeune chevalière . Briinah n’avait pas ces scrupules et toute guillerette, donnait de petits coups aimables de la  tête et du cou sur le flanc de Hanelvig.  Le dragon releva la crête entre ses cornes et souffla délicatement  un peu de vapeur par les naseaux, signe qu’il trouvait tout cela fort agréable.
 Ottilia, de son côté, le mit immédiatement à l’aise en reprenant le nom de "Maître "qu’elle lui donnait en tant qu’aspirante. Si elle l’avait salué de son nouveau rang d’Arken, il se serait sans doute senti gêné, comme s'ils étaient devenus étrangers. Il répondit donc  :

- Ottilia ! J’ai été si content que vous ayez répondu  au recrutement pour l’Escadron. C’est un grand plaisir de vous retrouver et avec une si jolie dragonne, pleine de joie de vivre apparemment.

Il  allait poursuivre quand il aperçut encore assez haut un dragon qui descendait dans leur direction et il s’exclama,content de voir que la réunion pourrait commencer tout de suite :

-Ce doit être Kyriel  Rhidian et...

La voix intérieure de Hanelvig le fit s’interrompre brusquement :

*Ce n’est pas Kyriel Rhidian. Pas plus que sa dragonne. C’est  la bleue Falen et sa liée Tivana a’Dariala a’Kalidornë a’Maoni.*

Lordan en resta bouche ouverte de surprise, mais déjà une dragonne d’un bleu profond se posait  non loin et une très grande femme glissait au sol dans un mouvement aisé et précis. Elle portait une cape longue d’un gris foncé qui l’enveloppait entièrement jusqu’à ses bottes de cuir fauve. Ses oreilles révélaient une ascendance elfe, mais une sang-mêlé plutôt, au vu du teint bistré et des tatouages d’ocre rouge pâli, au dessin assez sommaire. Deux cadenettes pendaient le long de ses joues. Il était cependant difficile d’y voir un signe de coquetterie, les cheveux bruns taillés à la va-vite étant tirés sur la nuque en un chignon peu soigné.  C’était plutot ces  mèches, souvent tressées, arborées par des guerriers désirant protéger leur visage des coups de sabre portés de côté.

Lordan passa de la surprise à une certaine inquiétude. Non, vraiment, il ne la connaissait pas, pas plus que sa liée dont il aurait, à coup sûr, noté le remarquable bleu sombre. Et puis, ce nom impossible. D’où sortait-elle ?  A six pas de lui, elle s’arrêta net et effectua le salut dû à un officier supérieur avec la même netteté que celle mise dans sa descente de dragon, puis elle enchaîna trois pas et lui tendit un pli :

- De la part du Baskan Joachim de Leysse.

Un petit frisson d’appréhension  lui courant sur la nuque, Lordan déplia le feuillet marqué du sceau des Armées et lut que la chevalière Tiva a’Dariala a’Kalidornë a’Maoni, affiliée de la maison Dalnëys, Lame de l’escadron d’Elite, était envoyée en remplacement de la chevalière Kyriel Rhidian, retenue par des obligations au sein  de sa maison.

 Au moins, cela faisait sens et il ne restait plus qu’à bien accueillir...  heu… hmm.. il ne se souvenait pas même d’une seule de cette avalanche de syllabes qu’il venait de lire et que Hanelvig avait dû se faire un plaisir de lui déverser tout à l’heure. Le Baskan avait dû l’enrôler ce matin même et dans le même temps l’envoyer pour remplacer Kyriel Rhidian.
L’asken s’éclaircit un peu la voix, osa un sourire aimable :

- Bienvenue parmi les Lames, Chevalière. C’est une heureuse surprise.de vous compter parmi nous. Je ne crois pas vous avoir jamais rencontrée au kaerl et hier encore, votre nom n’était pas sur la liste d’enrôlement.

Il se retint de dire :".. je l’aurais remarqué.."mais cette petite touche ironique l’aida à reprendre tout à fait  son contrôle et il se donna le temps d’observer la nouvelle venue. C’était une femme  d’une trentaine d’années avec des traits acérés qu’accentuaient les lignes symétriques de ses peintures. Elle n’était pas laide cependant, le visage bien dessiné et un regard clair qui ressortait dans son teint sombre. Mais elle n’ avait rien de très féminin dans ce que ce mot peut évoquer d’harmonie douce ou de charme séducteur. Ses iris, d’un vert très pâle, avaient la transparence et la rondeur un peu hypnotique des prunelles d'un chat sauvage ou d’un oiseau de nuit.

Elle répondit d’une voix qui ne montrait aucun désir de plaire, pas plus que de déplaire d’ailleurs :

- Mon nom est Tiva a’Dariala a’Kalidornë a’Maoni, mais au kaerl, Tiva Maoni me suffit. Ma liée est Falen, fille de    Depuis tquatre ans, j’ai en effet été le plus souvent absente du Màr Menel, envoyée au S’sylshar pour des missions de reconnaissance. Je ne suis revenue que depuis deux jours. Joachim de Leysse m’a dit que l’Escadron d’Elite était reformé. Je connaissais bien le capitaine fondateur du premier escadron. Lors d’un bref passage en 17, il m’avait contactée, mais j’ai refusé son fichu serment.

Elle ne sembla pas se soucier de ce que sa remarque pouvait avoir de désobligeant pour l’arken qui, lui, l’avait prêté ce fichu serment, et prêté avec l’enthousiasme un peu niais du néophyte. D’ailleurs Lordan n’en fut pas vexé, trop content d’avoir une Lame avec des années d’expérience et qui de surcroît, avait désormais un nom de cinq petites syllabes. Tiva Maoni ! Cela sonnait bien.

Elle poursuivit du même ton :

-J’ai donc postulé ce matin à la première heure et comme le Baskan me connaît depuis longtemps, il m’a aussitôt enrôlée et ordonné d’aller me présenter à vous.

Lordan était tout à fait remis de sa surprise. Il avait confiance dans le jugement de Joachim de Leysse
qui était bien entendu au courant de ses projets et du rendez-vous de ce matin. Une fois Ottilia présentée, on pourrait passer à l’étape suivante. Il n’avait pas vu la réaction de la jeune chevalière, restée un peu en retrait et se demanda ce qu’elle pensait de la nouvelle recrue. Lui ne pouvait s’empêcher de la trouver peu ordinaire, voire même impressionnante et pas seulement parce qu'elle était presque aussi grande que lui.
La présentation achevée, il s’adressa aux deux femmes :

-J’ai à vous parler. Autant nous installer confortablement. Allons nous asseoir près du feu que j’ai allumé là-bas dans les rochers. Je vous ai convoquées de bonne heure et ai sans doute écourté votre petit déjeuner.

*En tout cas le mien, oui ! *

La pensée d’Hanelvig s’inséra dans celle de son lié, montrant qu’il suivait ce qui se disait, bien que restant auprès de Briinah et semblant intéressé par sa corne droite, qu’il regardait de près. Le dragon  ajouta :

*Tu as mis entre autres un pain d’épice et une superbe tourte à la volaille dans ta sacoche. J’aurai droit à un petit quelque chose ? Tu sais comme j’aime vos friandises de bipèdes*

*J’ai raté ton éducation sur ce point.* répliqua Lordan.* Tiens-toi au moins devant les dames.*

Il revint à ses compagnes et avec un geste d’invitation à le suivre, il se mit en marche vers les bosquets dominant le lieu du rendez-vous.  C’était comme toujours, un plaisir de retrouver ces paysages où alternaient des frondaisons, des prairies tranquilles et l’incessante agitation des eaux se précipitant du haut de roches escarpées. Lordan marchait sans parler, pensant à ce qu’il allait proposer à ces deux Célestes qui l’avaient rejoint dans un corps d’élite voué à protéger la Dame et à travers elle, le kaerl tout entier. Etaient-elles persuadées comme lui que le salut du Màr Menel passait par la politique des Dalneÿs et la présence sur le trône céleste de la Dame Dorée ? Serait-il capable de les convaincre de faire plus que de revêtir un bel uniforme, porter un titre martial et  participer aux parades et entraînements ? Ensuite, saurait-il les conduire de façon efficace, avisée ?  Saurait-il choisir le bon chemin ? Saurait-il être un chef ?


[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Br10


Dernière édition par Lordan Ventaren le Dim 7 Juin 2020 - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Empty
MessageSujet: Re: [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.   [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Icon_minitimeJeu 21 Mai 2020 - 16:19

Ottilia était contente de voir que son ancien Maître avait été heureux de sa réponse positive pour rejoindre les rangs de l’Escadron d’élite. Et la jeune Chevalière n’avait pas hésiter une seule seconde à la donner. Puis, quand Lordan allait enchaîner la suite de son petit accueil, il fût interrompu par la venue d’un autre chevalier. Où plutôt une autre chevalière. La dragonne bleue se posa avec grâce et sa liée glissa sur le sol avec l’agilité d’un elfe. La jeune torhille n’osait rien dire, fixant du regard la femme pour le moins…. Étrange. A première vue, c’était une elfe. Mais il y avait autre chose, une chose qui lui échappait complètement.

Briinah avait l’air quelque peu intimidée par la bleue et alla se cacher derrière la carrure imposante d’Hanelvig.

*Ottilia, on est obligé de rester ? *

*Tu as peur ? *

*J’ai juste du mal à leur faire confiance. C’est tout. Je sais pas pourquoi *

*C’est juste la première impression, je suis sûre que ça va aller *

*Tu ment, je sens que tu pense comme moi *

La thorille s’écarta de Lordan alors que la nouvelle venue aux oreilles pointues s’approchait de lui, tendant une lettre et prononçant une simple phrase, sans même dire un petit bonjour.

*Alors, tu pense toujours que ça va aller ? *

Ottilia et Briinah suivaient la conversation en fixant et suivant les moindres fait et geste de la dame au noms long et imprononçable.

*J’ai surtout l’impression que je vais en baver avec cette grande expérimentée. On est quasiment à coté de ces deux là. *

*J’ai déjà du mal avec les bleues et e couple ne va probablement pas arranger les choses. *

*Tu les trouves toujours trop sérieuses ? Moi je pense que c’est toi qui est trop fofolles…. Et j’avoue commencer à aimer ça maintenant que tu commence à te calmer. *

Briinah trottina vers sa liée, tête haute et ailes a moitié dépliées au dessus de son dos puis entoura de sa queue ce qu’elle pouvait de sa liée, fière du compliment qu’elle venait de recevoir.

« Tu est irrécupérable. »

La verte lécha la joue d’Ottilia pour toute réponse. Quand enfin la petite discussion entre Lordan et Moana se finit, La jeune thorille allait se permettre de solliciter son ancien Maître, toujours enroulée dans la queue de sa verte, quand il indiqua d’aller s’asseoir près du feu pour dire ce qu’il avait à dire. La verte amorça le premier pas, emportant sa chère âme sœur avec elle, la mettant dans une position légèrement délicate du fait qu’elle ne l’avait toujours pas lâchée.

Enfin arrivés près du feu, la dragonnelle de jade s’assit et fit s’asseoir sa chère chevalière tout contre elle, ne la lâchant toujours pas d’une écaille.

*Brii, t’abuse. *

*Je montre a quel point tu compte pour moi, c’est tout. *

Ottilia soupira puis essaya de reprendre un minimum contenance sous le regard de Lordan et Moani
Revenir en haut Aller en bas
Lordan Ventaren
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Lordan Ventaren


Date d'inscription : 22/02/2019
Présentation : URL
Messages : 51
RPs : 17
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Bronze Hanelvig
Fonction : Arken de l'Escadron d'Elite
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Empty
MessageSujet: Re: [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.   [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Icon_minitimeDim 7 Juin 2020 - 21:59

On n’avait que l’embarras du choix pour s’asseoir autour du feu : rochers sortant de l’herbe et déjà séchés par le soleil ou un long tronc d’arbre tombé de vieillesse et recouvert d’une mousse confortable mais susceptible de tacher les derrières qui s’y poseraient. Au cas où une de ses compagnes voudrait s’y installer, Lordan y déploya donc sa cape. Malgré la parfaite égalité entre les sexes observée dans les Kaerls, élevé dans les règles de la courtoisie, il continuait à penser qu’une femme mérite plus de prévenances qu’un homme,en raison d’une sensibilité plus délicate. Cependant quand le Maître d’armes chargé de l’entraîner était une femme, il avait dû vite perdre l’habitude d’hésiter poliment à rendre les coups. Surtout si elle fonçait sur lui en brandissant son glaive de bois tout en le traitant d’empoté.
Le feu ranimé, la bouilloire qu’il y avait déposée en arrivant se mit à fumer et chacun fut invité à prendre un gobelet de thé et à se servir dans le sac de biscuits.

Hanelvig resta à l’écart du groupe des bipèdes. Ce n’était pas le moment de satisfaire son appétit. Il est préférable qu’un dragon en service ne mange pas tant que le programme n’est pas fixé, au cas où il comporterait un passage dans l’Interstice, ce qui présente des risques pour un saurien avec l’estomac chargé. Son lié lui avait parlé d'une réunion entre membres de l'Escadron et du sujet abordé, mais les bipèdes qui discutenr changent souvent leurs projets.
 Ayant déjà choisi un espace bien ensoleillé, Falen, la bleue de Tiva Moana, avait commencé à se lisser les écailles.Tout en se plaçant dans la même partie de la clairière que Falen, Hanelvig veilla à ne pas s’installer trop près de la Bleue laquelle, n’étant pas une jeunesse comme la pétillante Briina, aurait pu s’offusquer qu’un mâle ose empiéter sur son territoire. Il aurait aimé que la petite verte vienne s’amuser un peu avec lui mais elle semblait très attachée à la présence de sa liée et à la voir, on pouvait penser qu’elle n’était pas rassurée par la présence d’une autre dragonne. Il faut dire que Falen paraissait aussi peu démonstrative que sa liée au comportement strictement  protocolaire.. Hanelvig se mit donc lui aussi à nettoyer ses pattes, passant sa langue rêche et flexible entre ses griffes avec un soin de chat à sa toilette.
La voix de Lordan lui parvenait mais comme il savait déjà de quoi il s’agissait, il s’en désintéressa plus ou moins, content  de la simple présence de son lié. Celui-ci ne perdit pas de temps en préliminaires, ayant déjà présenté Ottilia à la chevalière bleue  dont le nom  plaisait beaucoup au Bronze. Les dragons ayant une mémoire bien plus performante que celle des bipèdes, il préférait de beaucoup, même mentalement, Tiva a’Dariala a’Kalidornë a’ Maoni  à  cette forme simplifiée de Tiva Maoni qui ne voulait pas dire grand chose sur sa lignée,sujet qui tient à coeur de tout dragon bien né.
Le Bronze sentait bien que son lié était  impressionné par cette recrue plus âgée que lui, qui, entre deux missions, avait su dire "Non" à l’ancien capitaine Legundir et "Oui" au Baskan Joachim de Leysse, lequel devait l’estimer hautement pour passer par dessus les formalités habituelles du recrutement. Lordan était donc déjà dans le vif du sujet :

-.... Vous  connaissez le but essentiel de L’Escadron : la protection de la Dame Heryn Amlug et de sa famille. De par sa fonction mais aussi en raison de son passé et des évènements récents, elle est particulièrement susceptible d’attaques venant de l’extérieur et malheureusement, aussi de notre propre Kaerl.


Il fit une petite pause. Il abordait un point délicat, celui des Maisons majeures du Màr Menel.  Comme lui, Ottilia et Tiva Moana étaient affiliées aux Dalneÿs mais cela ne signifiait pas qu’elles avaient la même opinion concernant les différents points de vue qui s’y exprimaient. Il était au moins sûr de leur fidélité au courant politique incarné par la Dame Dorée, axé sur une certaine ouverture ainsi que sur  la recherche d’un équilibre nécessaire au maintien de la paix. C’était la condition même de leur recrutement. Il connaissait Ottilia comme un coeur honnête et savait qu’elle n’aurait pas postulé pour faire partie de l’Escadron d’Elite par simple vanité .Quant à Tiva Moani, Joachim de Leysse la commandait depuis longtemps. La rapidité de son engagement était la meilleure preuve de la confiance que le Baskan lui portait, d’autant qu’il savait très bien ce que l’arken allait lui demander. Encouragé par ces pensées, il reprit d’une voix assurée :

- En effet, vous savez que certains courants extrémistes n’ont pas hésiter à s’attaquer aux membres d’autres Maisons qu’ils jugeaient être des obstacles à leurs ambitions. Bien entendu, ce sont des exceptions et la plupart des opposants à la politique actuelle demeurent de vrais Célestes et se bornent à exprimer  leurs idées avec plus ou moins de virulence. Mais quelques uns peuvent avoir moins de loyauté, succomber à des tentations, des opportunités rendues plus nombreuses par la liberté dont nous jouissons actuellement et la plus grande facilité de mouvement accordée à chacun.  
Vous connaissez notre mission, je suis sûr que ce n’est pas la seule perspective d’entourer notre souveraine au cours des cérémonies officielles qui vous a poussées à vous engager. Pour l’instant, c’est pourtant notre seule tâche.  Je souhaite bien sûr que nous ne connaissions que ce souci de faire bonne figure aux parades et défilés mais  nous devons aussi œuvrer pour anéantir toute menace en direction de la Dame. Bref, il faut prévoir pour prévenir et pour prévoir, il faut aller au delà des apparences trop lisses que peut prendre un état en phase de stabilité.


Il se leva pour ranimer le feu et resta debout face à ses compagnes. Il hésitait moins maintenant à se monter directif autant que responsable.

-J’ai donc pensé que nous devrions nous-mêmes travailler à prévenir le mal en ayant une activité d’observation autour de cet objectif pour lequel les Lames ont été créées. Le Màr Menel a évidemment son service de renseignement mais ses agents visent aussi bien la contrebande de produits illicites, les tentatives d’infiltration du secret de Tol Orëa, les manœuvres politiques internes ou venant des autres kaerls, les problèmes des nations extérieures etc .Notre action est plus ciblée et bien entendu nous leur communiquerons tou ce que nous pourrions découvrir.
J’ai donc décidé de former une cellule de recherches d’informations, chargée de découvrir des indices de troubles possibles en liaison avec notre kaerl et qui pourraient conduire à mettre la Dame en danger.
Je ne peux seul m’acquitter de ce travail. Il faut au moins que nous soyons quatre. Nous serons tenus au secret - évidemment le Baskan est au courant. Cette vigilance s’exercera dans le cadre des missions de L’Escadron mais aussi dans nos autres activités de maître ou de chevalier-dragon.
Si vous déclinez ma demande, vous oublierez cette réunion. Vous me donnerez votre réponse dans trois jours.


La voix sèche et tranquille de Tiva Moana se fit entendre :

- Pour moi ce sera oui. J’ai fait ce genre de travail toute ma vie.  

Lordan eut un petit sourire de contentement :.

- En tant qu’Arken, je suis doublement satisfait, Chevalière, et de votre  arrivée et de votre acceptation. Vous avez néanmoins toujours trois jours pour confirmer votre oui ou changer d’avis.


Se tournant vers Ottilia, il  sourit de nouveau, mais cette fois, un peu attendri au souvenir de la jeune fille, mêlée à l’action brutale au tout premier temps de son aspiranat et s’en sortant avec beaucoup de modestie, de calme et d’à-propos.
Elle avait dû changer en se liant mais elle ne pouvait avoir perdu sa nature droite et sensible. Sans chercher à cacher sa sympathie mais en lui donnant son titre pour montrer qu’il ne la considérait pas comme son ancienne aspirante mais comme le chevalier-dragon qu’elle était devenue, il s’adressa à elle :

-  Ne vous croyez pas obligée de répondre maintenant, Chevalière. J’ai parlé d’observation et de renseignement mais je comprends très bien que l’on puisse refuser ce genre de mission que certains  ne distingueront pas de l’espionnage.
Aussi, pour vous donner une petite idée de ce que j’attends de vous, je vais vous demander de me suivre toutes deux pour une petite virée au Relais de la Mule Rieuse. C’est un relais muletier qui s’est ouvert voici quelques semaines sur la voie entre le port d’Eau-Claire et Lómëanor. J’ y ai remarqué un petit détail bizarre et j’aimerais avoir votre avis là-dessus. Il est bon toujours de connaître les nouveautés de Tol Orëa pour mieux garantir sa sécurité.


L’arken demanda si l’on voulait encore du thé puis rangea rapidement le matériel dans sa sacoche, éteignit le feu er quelques minutes plus tard, le trio montait les dragons et prenait la direction de la Mule Rieuse.


[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Br10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Empty
MessageSujet: Re: [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.   [RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] L'Escadron d'élite a besoin de vous.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Tropa de Elite (troupe d'élite) [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Tropa de Elite 2 - O Inimigo Agora É Outro [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Tol Orëa - Reste du Continent :: Chutes d'Astrenuit-
Sauter vers: