Le Deal du moment :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector ...
Voir le deal
13.50 €

Partagez
 

 [RP] Et le vin coula à flots

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Et le vin coula à flots Empty
MessageSujet: [RP] Et le vin coula à flots   [RP] Et le vin coula à flots Icon_minitimeDim 30 Juin 2019 - 19:01


14 Eurilyaku 919,
Premier jour des Bacchanales,
Après-midi.

Tant de jours de préparation, les tentes et décorations s’étaient invitées au val. Parsemant le grand arbre aux feuilles de sang se trouvaient guirlandes et bougies, le Kaerl Ardent avait besoin de ces moments de liesse pour fouetter les sangs de la populace, des Doués et des Liés.
Ici et maintenant les inhibitions étaient au vestiaires alors que s’élevaient vapeurs d’alcool chauds, de boissons fraîches, de viandes et d’autres mets. Les fruits juteux étaient présentés partout, mis à l’honneur selon leurs vertus et bien vite ; l’après-midi s’imposant sous le soleil de plomb ; les gens avaient rejoint le Val.

Costumes bigarrés, exotiques, déguisements, accoutrements spécialement prévus à cet effet étaient de sortie. Masques représentant maints animaux, sentiments ou simplement les plus belles parures étaient exposées sur les corps frappés par la puissante chaleur de Solyae qui se mêlait à la fête, l’on y trouvait ici un écho des danses de l’amour du règne animal. Car les Bacchanales étaient importantes, car elles faisaient circuler le sang du Kaerl durant trois jours ‘Saints’ le Màr Tàralöm étalait son faste et sa joie du plus humble membre à son plus haut.

Troubadours, jongleurs et autres artistes étaient de sortie : l’on y voyait des peintres s’égarant sur les toiles avec des couleurs provocantes, il n’y avait plus lieu à la justesse et la rudesse de l’art classique. On laissait s’exprimer son âme et ses envies alors que danses se lançaient, courtoises ou plus tribales, sous les cors, cordes et tambours qui élevaient dans l’air normalement calme du Val la joie du premier jour.
Hier ils avaient eu une Empreinte sous le jour d’Osmaël et celle-ci n’était pas des moindres. Et là où un banquet aurait eu lieu entre bonnes gens du Kaerl pour fêter une Majeure, une mineure n’avait jamais eu droit à ce faste.
Excepté celle-ci, la chance avait sourit au Màr Tàralöm : ils avaient été bénis.
Et aujourd’hui était l’occasion idéale pour fêter à la fois cette bénédiction, rendre grâce et laisser au placard la rigidité habituelle de la forteresse volcanique.


Yong’Wu s’était préparé, éternellement élégant il avait aujourd’hui choisi de rester sur les traditions des Bacchanales : une tunique ample mêlant avec beauté le pourpre et l’or en arabesques fines tandis que ses épaules étaient soulignées de traits d’un noir profond. Une écharpe noire à la taille pour mettre en avantage son physique alors que des boutons de nacre faisaient ruisseler la lumière.
Il avait beau ne pas être croyant, le descendant Zenghwei aimait cette fête : elle lui permettait de se libérer, de faire fît des convenances habituelles et de simplement fêter le fait d’être vivant ainsi que la Gloire du Kaerl.
Il passa un anneau de plus à son pouce gauche, l’anneau épais de bronze était couvert de symboles glorieux et anciens mêlés comme sur une fresque tandis qu’un œil de tigre de bonne taille terminait d’arranger le portrait. Il s’était peint le visage d’un long trait noir au niveau des yeux, coupant son visage et faisant ressortir sa sclère d’un blanc éclatant et les deux morceaux d’ombres de ses prunelles, il prit le temps de se parfumer et de s’admirer : fringant dans sa tenue de goût et plutôt provocatrice.

Un pantalon serré bicolore de rouge vif et de noir suivait les lignes de son corps avant de tomber dans des bottes hautes, d’un cuir brun sombre tirant sur le rouge, alors que des boucles d’or et de nacre s’occupaient de tenir celles-ci en place.

Oui tout était parfait, il était parfait ! Prit d’un rire qui secoua sa carcasse puissante il envoya un baiser à son reflet avant de prendre la route du Val pour les festivités, son pas d’ordinaire droit et martial était aujourd’hui enjoué et un peu dansant. Terminée cette figure rigide, terminé ce visage fermé, aujourd’hui était bienvenue l’ouverture, les sourires et la joie !

Passant l’un des ponts à pieds il se joint à la foule. Oh on reconnaissait facilement un Zenghwei : ils avaient tendance à dominer les autres de quelques têtes et il reconnaissait par-ci par là des membres de sa famille. Certains restant entre eux, dans leur dignité ridicule en ce premier jour des Bacchanales, d’autres ayant sorti des accoutrements loufoques voir tribaux et s’élançant sur les lieux de danse.
Ce brouhaha, ces voix, ces rires, les instruments perçant l’air dans une magnifique harmonie dissonante de tout ces concerts ! Plongeant un bock de métal dans l’un des tonneaux ouverts laissé à disposition il entreprit de faire fît de sa paranoïa habituelle et porta le contenant à ses lèvres pour en boire une grande lampée.

Hypocras au gingembre reconnut-il au goût, l’un de ses sourcils se leva avec délice et un certain amusement. Et il s’élança, ses pas continuant plus rapidement alors qu’il rejoignit les danseurs, prenant l’un par le bras pour tourner avec lui et changeant de partenaire une fois un tour révolu.

C’était jour de fête.
Il fallait le respecter.
Mettre de côté les prétentions et s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Et le vin coula à flots
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Tàralöm, le Kaerl Ardent :: Le Val-
Sauter vers: