Partagez
 

 [RP] Redécouverte de Lòmëanor

Aller en bas 
AuteurMessage
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeSam 13 Juil 2019 - 11:24

Eurilyaku 919

L'aube commençait à poindre doucement le bout de son nez, repoussant lentement et gentiment le voile de la nuit. Les étoiles étincelait encore dans le ciel vide toute brume et de tout nuage. Quelques traits lumineux ici et là témoignaient encore de la nuit des étoiles filantes. C'était au treizième jour d'Eurilyaku qu'on avait la chance de voir une belle et grande pluie d'étoiles filantes, de voir la beauté nocturne pendant qu'on murmurait des voeux auprès Osmaël, dans l'espoir de les voir se réaliser. Nombreux avaient été les gens à trouver un lieu, sur l'herbe, dans un arbre perché ou assis devant une taverne à contempler le ciel, guettant le moindre astre filant pour souhaiter quelque chose à réaliser.

Maintenant qu'une nouvelle journée commençait, il demeurait encore quelques tardifs, qui bâillaient et s'en retournaient chez eux, heureux des perspectives de réalisations de leurs souhaits. Puis, quand les dernières étoiles disparaissaient du firmament, à l'approche du soleil naissant, un homme encapuchonné et enroulé dans sa vieille cape s'étirait de contre un vieux chêne, situé un peu à l'extérieur de la petite bourgade. Il avait passé toute la nuit dehors, à observer les étoiles q°u'à somnoler par moment. Pourtant Loméanor ne manquait pas de chambre pour les visiteurs désirant passer la nuit. Mais pour cet homme là, c'était un choix. Un choix qu'il n'avait pas manqué de regretter une ou deux fois d'ailleurs.

Il se leva, secouant sa cape couverte de brindilles et de quelques feuilles.

°On dirait que tu as bien roupillé....°
°Parle pour toi. Je n'ai pas manqué de grelotter°
°Pourtant, la nuit n'était pas trop fraîche°
°Oui, c'est vrai. Je pense que je cherchais trop à contempler les étoiles et la fatigue m'a rattrapé°
°Quelle est la suite de ton programme ? °
°Prendre un bon thé chaud et prendre un bon petit déjeuner. De ce que je sens, tu n'as pas attendu pour te remplir la panse°
°Absolument ! °


Le dragon eut un petit rire mental.

°Retourne au Kaerl pour digérer, je vais encore rester dans les environs quelques heures°
°Est ce une bonne idée ? °
°Pourquoi cela ne le serait-il pas ? Maintenant que je ne suis plus cloîtré au Kaerl, il faut bien que je revois certains horizons non ? °
°Je ne parlais pas vraiment de cela°
°Allez mère poule, file ! °


Sveargith avait un peu raison d'être inquiet à laisser son lié tout seul. L'homme retira sa capuche pour remettre en ordre sa chevelure grisé, d'où une mèche blanche se démarquait pleinement. La barbe taillé modestement était tout aussi poivre et sel que ses cheveux. On pourrait le prendre pour un maître-dragon à la veille du crépuscule de sa vie. Il n'en était rien. Peddyr avait même pas une décennie de vie en tant que membre du Kaerl Céleste. Bien des circonstances l'ont changé, mentalement comme physiquement et après une certaine réclusion à demeurer au Kaerl, La Dame Céleste avait consenti à lui laisser un peu plus de liberté, en relâchant la bride. Et des raisons de demeurer au sein du Màr n'étaient pas anodines.

Durant la guerre contre Drazahir, Peddyr avait servi brièvement de réceptacle pour l'âme perverti de l'Ombremage, avant d'être emporté par le Maître Brun dans l'interstice en vue de l'y perdre à jamais. Mais voilà... Peddyr avait réapparu des mois plus tard... Donc le doute de sa possession était demeuré hypothétique... Mais désormais, ce doute s'effaçait doucement. Mais il demeurait prudent.

Il grelottait encore, serrant sa cape contre ses épaules. La température était bonne pourtant. Cela fait, il partit vers Loméanor, sentant déjà le pain tout fraîchement sorti des fours.


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeDim 14 Juil 2019 - 1:07

Le puissant son émit par le battement d'ailes de Sarzeghnet fendit le souffle de l'air des cieux au dessus de Lòmëanor. Par ses yeux à la vue empruntée à Runa, elle chercha la meilleure place où se poser, si possible pas au coeur même de la petite cité animée sous elles mais elle ne manqua pas cependant d'en survoler l'entièreté afin d'être vue et admirée. L'Incarnate atterrit au plus près du quartier Ardent, tout en restant en dehors de la ville-même par la faveur d'une clairière apte à accueillir son imposante stature de Reine. Runa récupéra ses yeux prêtés à sa liée, car celle-ci n'avait jamais connu le ciel de la cité ouverte à tous. Bien que répugnant à se mêler à la plèbe de dragons et bipèdes inférieurs à son rang, la dragonne se résigna à accompagner Runa, poussée par sa possessivité d'une jalousie maladive et son obstination à vouloir protéger la fëalocë qui avait déjà prouvé sa capacité à veiller sur elle-même.
Qu'importait, elles n'en n'avaient guère pour longtemps, l'aller-retour prendrait tout au plus une heure. Zhavorsô, le petit lézard de feu noir, n'était pas du même avis ! Il avait plus qu'envie de se balader et il jappait pour inciter ses deux grandes soeurs à se hâter, bien peu réfréné par le grognement réprobateur de Sarzeghnet.

Sarzeghnet prit sa forme humanoïde, et s'agrippa bras-dessus bras-dessous à sa bipède, la surplombant de plus d'une tête avec des airs somme toute paternels. La Reine aveugle tâcha de flairer les vibrations autour d'elle, les ressentant du plus profond de son corps jusqu'au bout des doigts pour s'en imprégner et distinguer les comportements des uns et des autres. Elle avait beau ne pas pouvoir détailler un visage ou une silhouette, Sarzeghnet voyait bien mieux et plus que les autres : il était impossible pour autrui de s'évertuer à porter un masque, elle le tombait immédiatement.
Runa accueillit tout naturellement le bras de sa liée, rajustant sa besace de toile accrochée à son épaule avant de commencer à avancer vers les ruelles de la ville. Zhavorsô trônait sur l'épaule de sa maîtresse, mâchouillant l'anse de son sac pour passer son impatience.
A pas lents et cadencés, le trio pénétra les quartiers Ardents de Lòmëanor, Runa jetant un oeil çà et là aux étals exposés dans les rues sous la surveillance attentive du grand spectre à son bras. Le lézard de feu humait l'air, attiré par la moindre odeur de tout ce qui était comestible. Sa maîtresse lui promit un morceau de viande séchée, mais pour l'heure l'esprit de la fëalocë était trop occupé pour flâner.

Elles se dirigèrent dans une demeure plus éloignée des quartiers populaires, et aux atours étrangement plus sombres.
Une lourde porte en chêne y portait un symbole complexe de protection des lieux. Runa l'observa furtivement avant d'abaisser la poignée de fer forgé et entrer, suivie de sa liée. Immédiatement, les odeurs de plantes et d'huiles médicinales prenaient la gorge des néophytes par leurs relents épicés. Des bouquets de fleurs et feuilles séchées étaient accrochés partout aux poutres porteuses, surchargeant la pièce déjà étouffée par les meubles à tiroirs et les étagères supportant la pléthore de bocaux, fioles et bouteilles étiquetées. Runa abaissa sa coule pour dévoiler son visage à l'apothicaire qui broyait des grains sur son comptoir. La vieille femme ne leva l'oeil vers elle qu'au dernier moment, dardant sur elle un masque inquisiteur en quête de sonder ses intentions. Après quelques secondes tout au plus, elle lorgna sur les yeux blancs de l'Incarnate et lui envoya une pensée rassurante.

° Sois la bienvenue, Ailes du Sang Ancien. °

Sarzeghnet se contenta d'incliner le menton, à la fois froissée que l'on daigne s'adresser à elle sans y avoir été invité mais agréablement surprise de constater que la bipède se montrait plus respectueuse que son Kaerl natal tout entier.
Sans attendre plus longtemps, la femme salua ensuite Runa comme les sorcières de l'ancienne magie le faisait de son timbre ancestral.

- Iaur iâr. (Ancien Sang)

Un peu surprise, la fëalocë étudia la femme un bref instant, prudente, avant de rétorquer tout aussi respectueusement.

- .. Iâr iaur. (Sang ancien)

La matriarche laissa reposer le bâton dans son pilon avant de poser ses mains sur sa taille. D'un geste peu gracieux de la tête, elle asséna :

- Qu'est-ce qui t'faut ?

Runa vint déposer une liste sur le comptoir qui les séparait. La femme la survola à peine du regard et se mit à traverser la pièce en long, en large et en travers, saisissant au passage plantes, sachets de poudres et de graines, fioles au contenu intriguant et briques de résines enrobées de lin gris. Elle déposa les ingrédients au fur et à mesure, puis termina en amenant en son poing quelques baies séchées qu'elle présenta paume ouverte à la fëalocë. Légèrement penchée, elle sembla fixer le ventre de la jeune femme un long moment avant de se redresser, certaine de ce qu'elle allait avancer.

- T'en as pas besoin, ma fille.

Intérieurement admirative bien qu'intriguée, Runa esquissa un demi-sourire à son encontre et lui répondit d'une voix ferme et douce.

- Ce n'est qu'en prévision.. Je préfère en avoir à disposition.

L'apothicaire acquiesça silencieusement et déposa les baies abortives avec le reste des produits. Elle commença à les ranger dans le sac de Runa avant de repartir d'un pas vif vers une de ses étagères, marmonnant dans son double menton. Elle ouvrit plusieurs tiroirs, prélevant tantôt une dose de feuilles sèches, tantôt des grains moulus, mélangeant le tout dans une boite en bois à laquelle elle ajouta cuillérées de macéras et essences aux effluves fleuries. Elle remua sa mixture à l'aide d'une cuillère en bois puis referma le couvercle sous le regard attentif de Zhavorsô qui rongeait le manche de l'ustensile à peine reposé sur le comptoir.

- Dessine un cercle sur ton ventre av'c ça tous les matins. Ca aide pour faire l'deuil d'un enfant perdu, et ça prépare ta matrice au prochain.

La Chevalière prit une mine radicalement plus concernée et opina sans parler en hochant la tête. Runa n'était pas certaine d'être prête à porter la vie à nouveau, trop effrayée par le fait de donner naissance à la mort une fois encore. Ce qui était certain, c'était qu'elle souhaitait ardemment être mère.. Pour le reste, rien ne pouvait être prévu.  
Elle sortit une bourse lourdement remplie de la poche de son manteau et en préleva la somme nécessaire à payer l'ancienne, plus quelques autres et un rubis brut. Elles ne se remercièrent pas. Les leurs ne le faisait jamais entre elles.
La fëalocë appela son lézard de feu qui voleta pour reprendre place sur son épaule, non sans avoir détruit la cuillère en bois et attaqué un coin du comptoir.

Runa et Sarzeghnet retrouvèrent la clarté de la ruelle. Pour répondre au caprice de Zhavorsô, elles se mirent en quête d'un endroit où acheter un peu de viande séchée avant de quitter les lieux.
Sillonnant les devantures des différents artisans, Runa trouva de quoi satisfaire les attentes de son petit compagnon en l'espèce d'un filet de canard dont l'alléchante odeur mit en émoi la petite créature.

° Allez, partons. Ici l'odeur du peuple ne m'évoque que celle des égouts. °

Runa sourit, toujours dépassée par la tonitruante associabilité de son âme-soeur. Mais elle lui donnait raison, rien ne valait le refuge de leur Kaerl. Elles se mirent en route pour regagner la clairière et rentrer chez elles.
La fëalocë déchirait des miettes de viande pour les donner à la petite peste noire juchée à côté de sa tête, alors que celui-ci sembla suivre du nez la douce odeur du pain en train de cuire dans le four du boulanger. Alors qu'elle regarda avant amusement l'insatiabilité du ventre sur pattes qui lui était lié, elle percuta sans grande violence la silhouette d'un homme qu'elle n'avait pas vu.  
Trop fière pour avouer sa part de responsabilité, elle l'assassina de toute la flamboyance de ses yeux d'ambre et persifla.

- Vous pourriez tout de même faire attention.

Sarzeghnet serrait les mâchoires et sembla avancer d'un demi pas afin d'être légèrement en avant de sa bipède. Zhavorsô, lui, n'en n'avait cure tant qu'il mastiquait son morceau de canard séché, bien qu'admiratif de la scène d'action qui se déroulait sous ses petits yeux noirs et luisants.
Runa quant à elle attendait de pouvoir dévisager celui qui avait touché sa noble personne sans y avoir été invité avant de pouvoir partir..


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeDim 14 Juil 2019 - 9:40

Peddyr s'était permis un bon bâillement avant d'entrer d'un pas sûr dans la petite bourgade qui se réveillait doucement. Des cheminées se mettaient à fumer, preuve qu'on préparait le petit déjeuner au sein de certaines maisonnées. Mais des habitants étaient déjà à pied d'oeuvre, entamant leur journée de labeurs avec volonté et certains avec un grand enthousiasme. On entendait non loin de là le marché, Loméanor s'éveillait, et serait aussi grouillante qu'une fourmi dans quelques heures à peine. Car les trois jours à venir, qui débutait par celui-ci,  sera source de grandes festivités au soir et toute la nuit. Peddyr devrait veiller à ne pas se faire emporter dans le flot, car il n'était pas venu là pour cela. Ces trois nuitées festives seront placées sous le signe de tous les excès. Donc, autant ne pas trop se faire remarquer, surtout qu'il venait à peine d'avoir un peu plus de ''liberté''. Et puis, ce n'était pas trop son genre, sauf peut être pour la boisson. Mais il veillait à être raisonnable. S'enivrer n'était pas une solution pour fuir les problèmes.

L'odeur du pain fit grogner son ventre vide, le coupant dans ses réflexions. Sentir le produit du boulanger tout cuit à point, sorti de son four donnait envie de sentir immédiatement le croquant de la surface de cette denrée simple mais si délicieuse... et d'apprécier le moelleux de la mie. Mais avant d'y arriver, il fallait trouver l'artisan boulanger. Et donc, entrer un peu plus dans la bourgade ; ce qu'il fit.

En fouillant les devantures des quelques commerçants présents sur la rue qu'il empruntait, et qui commençaient à s'activer, Peddyr fouillait du regard celles-ci pour trouver la source odorante et alléchante du pain tout frais. Il ne remarqua pas donc l'approche en sens opposé d'une jeune femme ; pourtant, elle n'était pas seule, tenant le bras à une jeune femme d'une bonne taille et à la chevelure assez atypique. Mais cela n'empêcha pas la collision entre la jeune rouquine et l'encapuchonné.

Le choc le surprit autant qu'il déséquilibra le Maître Brun. Peddyr recula de quelques pas, retrouvant son équilibre et portant un regard écarquillé sur ce qui avait provoqué le choc. Forcément, la jeune percutée vociféra à sa manière ce qui venait de se produire. Qui appréciait de se faire bousculer de la sorte, quand on bâillait aux corneilles ? Il ne manquait pas de sourciller quand il aperçut la seconde jeune femme, qui avait déjà fait un pas vers lui, presque menaçante. Un garde du corps ? Au premier coup d'oeil, elle ne paraissait pas vêtue comme un guerrier.. Mais sa haute taille et son allure laissait deviner une certaine capacité martiale. C'était son regard vitré qui surprit Peddyr. Et plus encore sa chevelure blanche. C'était quelque chose qu'on n'oubliait pas... Il n'avait jamais croisé cette femme et pourtant, elle avait quelque chose qui lui rappelait quelqu'un d'autres ; un homme qui affichait presque la même arrogance. Il préféra chasser cette pensée. Quelque chose lui souffler qu'il ne pouvait y avoir de rapport.

Bon, il était temps et vivement, de dissiper tout malentendu...

''Oui, excusez moi, j'étais un peu tête en l'air. ''

Et par politesse, il retira sa capuche, révélant à la lumière matinale, les traits d'un homme qui avait dépassé la cinquantaine, la chevelure et la barbe parfaitement entretenus tirant vers la couleur de la vieillesse. Seule une mèche détonnait par sa totale blancheur, à la hauteur de sa tempe droite. Peddyr s'inclina dignement.

''Pardonnez moi de vous avoir bousculé, j'espère que vous n'avez pas eu grand mal''

Sauf peut être dans l'amour propre de la jeune femme, qui, à la détailler un peu paraissait être de sang noble, autant par sa tenue que dans la façon de se tenir et de marcher. Il n'était pas rare que des hommes ou des femmes se liant à un dragon viennent de famille de haut rang, à travers le Rhaëg. Peddyr avait été prince d'une contrée d'Ören. Une fois redressé, quelque chose flottait dans son esprit. Le visage de cette femme ne lui était pas inconnu. Des rencontres, il en avait tellement au cours de toute une vie.. Mais elle... où avait-elle pu le croiser ? Sur l'instant, il regrettait le départ de Sveargith, qui aurait pu lui donner un petit coup de griffes. Bon, tant pis, il devrait faire avec et avec de la chance, il aurait juste affaire à une simple coïncidence d'apparence.

Chose dont il était certain était qu'elle n'était pas Céleste. Une femme comme elle n'aurait jamais pu se dissimuler au sein du Kaerl Céleste. Et ce n'était visiblement pas une toute jeune liée. Etait-elle donc une Neutre ? Une Ardente ? Il finirait par le savoir bien assez tôt.


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeDim 14 Juil 2019 - 19:45

La fëalocë massa distraitement son épaule, à peine engourdie par leur brusque rencontre. Ses sourcils arqués en faucille témoignaient de son mécontentement, mais son regard intrigué trahissait le malentendu qui l'habitait. En chassant premièrement la colère de leur collision, elle s'attarda à détailler le visage nouvellement révélé face à elle qui lui semblait connu et inconnu à la fois. Mais ce qui la dérangea le plus fut peut-être la voix de l'homme face à lui..
Sarzeghnet quant à elle sembla redescendre en pression en entendant les excuses de celui qui se tenait face à elle. Elle ôta aussi discrètement sa main du pommeau de l'épée à sa hanche gauche qu'elle ne l'y mit, mais son faciès sans expression ne cilla pas d'un centimètre. Ses opales laiteuses, loin d'être dénuées de vie, ne perdirent pas leur cible de vue. L'Incarnate fixait Peddyr, avec pour objectif d'être la plus dérangeante possible.

- Je vous prierai de mener gare à vos agissements à l'avenir. Des mains moins patientes sauraient aisément vous remettre à votre place.

La menace était moindre, à la vue de la faible constitution de la jeune Chevalière. Elle n'impressionnait que par son physique flamboyant. En revanche, la forme humanoïde de Sarzeghnet avait de quoi faire réfléchir même un guerrier émérite..
Patientes.. Une excuse digne de sa fiéfée mauvaise-foi. La fëalocë était surtout peu capable de manier une arme plus grosse qu'une dague ou un couteau. Mais surtout, à une époque moins éloignée qu'il n'y parut, elle aurait pu laisser frapper son impulsivité au détriment de son statut de noble qui imposait une certaine pondération et une pointe de raison. Force était d'admettre également qu'elle n'avait plus guère à se soucier de défendre son enveloppe charnelle, pour peu que sa liée ou Alauwyr fussent non loin.

Alors qu'elle voulut lui offrir un dernier regard des plus mécontents et dédaigneux, quelque chose la retint malgré elle. Et elle sentait sa liée sonder l'âme de l'homme, elle aussi intriguée par ce ressentiment.
Runa observa à nouveau les contours usés du visage face à elle, mais surtout elle s'évertua à trouver une réponse à ses interrogations dans les yeux d'un bleu acier qui trônaient sous la robe brûlante des siens, à la façon dont on cherche une réponse dans un livre déjà lu auparavant. Il lui était trop âgé pour être connu. Elle ne remettait pas de nom sur ce potentiel spectre du passé, coiffé de sa mèche blanche et sa barbe entretenue. Néanmoins, le bleu de ce regard et cette voix semblaient faire écho à un souvenir plus que lointain.
Trop concentrée pour trouver parole notable à dire, elle se vexa presque de ne pouvoir mettre la main dessus. Persuadée qu'elle faisait finalement erreur - sans avorter un désagréable doute pour autant -, elle préféra laisser tomber et rebrousser chemin afin de quitter les lieux une bonne fois pour toutes.

Au moment de tourner les talons, le lézard de feu perché à son épaule voleta en direction de Peddyr pour lui mordiller gentiment le lobe de l'oreille. Runa le gronda en sa langue d'origine, à la manière d'une mère reprenant les bêtises de son enfant.

- Zhavorsô, shayrtib kel ! (reviens ici)

Voyant la petite créature ne faire absolument aucun cas de la remontrance, elle fit un pas et l'attrapa d'une main pour le ramener contre elle, malgré son frêle cri indigné. Un peu gênée sans pour autant entacher sa fierté maladive, elle eut la naissance d'un sourire au coin des lèvres, et offrit un regard moins combatif à l'encontre de l'humain.

- Excusez sa jeunesse, et son acharnement à dévorer tout ce qui se présente à ses yeux.

° Tu connais cet homme, ma soeur. Mais son esprit est trop récalcitrant pour que j'en sache plus. °

Aussitôt ramenée à son sérieux par l'intrusive pensée de sa liée, et n'y tenant plus, elle osa demander :

- Vous m'êtes familier, d'une quelconque façon. Êtes-vous déjà allé au Ssyl'Shar, à tout hasard ? Peut-être à Arsuh ? Si ce n'est pas le cas, je ne saurais dire où j'ai pu vous rencontrer.. Je sais seulement que cela doit remonter à une époque assez lointaine.. Peut-être avez vous servi le Sultan Ajdir, qui fut mon époux ?

Il n'était pas difficile d'oublier une créature comme Runa, tant par la longue tresse rouge qui coulait le long de son dos où la couleur unique de ses yeux inhérents à sa famille. En revanche, à l'époque où leurs routes se croisèrent, elle était plus petite, plus jeune, et ivre d'une existence écourtée par son mariage arrangé.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeMer 17 Juil 2019 - 15:26

Peddyr n’avait pas perdu de vu l’attitude de la grande jeune femme qui accompagnait la jeune rouquine. Il avait saisi son geste sur son flanc, mais sans y porter plus d’attention. Il s’était bien douté qu’il y avait une arme prête à rentrer en jeu. Mais heureusement, il avait suivi la voie attendue par la ‘’garde du corps’’, qui paraissait se détendre un peu. Autant le regard laiteux qui ne cessait de le fixer le questionnait quelque que sans qu’il y réagisse, ne doutant pas de l’usage d’une quelconque magie pour ‘’voir, autant la réplique de la jeune dame qu’il avait bousculé par accident le fit sourciller. Légèrement sourcillé. Ignorait-elle où elle se trouvait ?

Sur le coup, il fut tenté de taire la venue de ses pensées. Il se sentait fautif et s’était amplement excusé. Que fallait-il donc de plus pour cette jeune femme ? C’est là qu’il se demandait si elle n’était pas une Ardente finalement. Le tempérament se prêtait très bien pour les gens vivant au Màr Taralom. Mais il ne pouvait tiré de conclusion sur des hypothèses. Les Neutres et les Ardents avaient des membres au caractère bien trempé. Bon... s'il balançait réellement sa réplique ? Il était dans l'apparence d'un vieux Maître-Dragon, qui avait le pseudo-devoir de rappeler certaines règles de vie au sein de la bourgade de Loméanor.... Mais au final, ce ne serait que perte de temps et prise de tête. Voyant qu'elle lui jetait un dernier regard courroucé avant de commencer à s'en retourner à ses propres affaires, il se préparait à l'imiter. Il avait une matinée à occuper et surtout, un estomac à combler.

Il n'avait pas réagi au regard bref mais insistant que la jeune femme à la chevelure écarlate lui avait jetée. Comme le sujet était clos à son esprit, les doutes quand à une lointaine rencontre de cette jeune dame s'étaient tus. Mais quand le hasard en décidait autrement...

Il sentit un léger poids sur son épaule, avant de sentir de petites dents s'enfoncer dans la chair molle du lobe d'oreille pris pour cible par le lézard de feu. Sous l'action du petit saurien, Peddyr grimaça et tenta de chasser l'animal. Et quand il entendit la langue du désert, il se raidit un peu. Il y avait trop de coïncidences... Il n'aimait pas cela.

Le lézard ne quitta pas ses épaules. Cela imposa autant l'arrêt du vieux maître brun que l'approche de la jeune femme, qui ne tarda pas à attraper le reptile récalcitrant, tout en portant des excuses sous le couvert de la jeunesse de l"'animal.

''Ce n'est rien. Il est guère évident de se faire obéir par les lézards de feu d'ordinaires....''

Il se préparait à dire autre chose quand il sentit quelque chose d'étrange.... Il sourcilla. Un dragon tentait de pénétrer son esprit. Le temps de le savoir et d'ériger une protection pour limiter l'accès à ses souvenirs, il était déjà trop tard. Le lié n'avait pas eu accès à beaucoup de choses, mais suffisant pour savoir un début de piste... restait à savoir ce qu'il avait trouvé. Il se retint de lancer un regard courroucé à la garde du corps de la donzelle... Car il n'y avait aucun doute que cela venait de la jeune femme au regard laiteux...

Quand son interlocutrice l'interrogea, son air s'assombrissait quelque peu... Ce n'était pas possible. Néanmoins, il devait en être certain...

''Il y a longtemps que j'ai visité le Désert. Et tout visiteur qui se respecte connait Arsuh...''

Lui aussi l'avait rencontré et cela remontait à si loin...

''wamadhra een aleiqariba? Samihim hur dayhimaan khatiruun.''(Et qu'en est-il des scorpions ? Leur venin reste toujours dangereux. )

Là il serait fixé.

''Et votre liée n'est guère poile, à fouiller les esprits des maîtres-dragons sans permission...''


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15


Dernière édition par Peddyr Thelrand le Dim 21 Juil 2019 - 9:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeSam 20 Juil 2019 - 13:04

Ses sourcils s'arquèrent au dessus de ses grands yeux écarquillés, ponctuant l'ouverture béate de sa bouche pour mêler son expression de choc et de surprise. Littéralement, elle aurait pu voir sa mâchoire se détacher. Sa tête recula même légèrement, comme pour donner à son regard un point de vue plus éloigné à l'incroyable scène, cadrant avec distance la stupeur de cette rencontre improbable. Runa se raidit, crispée comme un loup à l'arrêt plus impressionné par la taille de sa proie que par son envie de la dévorer.
Au départ peu surprise d'entendre parler sa langue, ce fut plus le contenu qui la dérouta. Ils étaient bien peu à connaitre sa mésaventure avec un scorpion, tous avaient été décimés par l'attaque de sa caravane dans le désert, il y avait près de dix ans de ça..
Lentement, son regard se détacha du visage de son interlocuteur, et en balaya plusieurs fois la silhouette de haut en bas comme on vérifie une information dans une missive de haute importance. Elle demeura muette un long moment, légèrement estomaquée de retrouver un fantôme du passé ici, et justement en parlant de fantôme, cet homme était supposé mort.
Des images d'une époque révolue défilèrent en sa mémoire, cherchant à faire le point sur celles qui le concernait.

-  Mais.. C'est impossible.. Bredouilla-t-elle à mi-voix.

Elle croisa les bras sous sa poitrine, haussant quelque peu les épaules à la manière dont un coquillage se ferme presque complètement. Oui, elle connaissait cet homme, mais dans ses souvenirs il était resté bien plus.. jeune. Il avait pris plus de vingt ans alors que leur rencontre n'était pas si ancienne. A moins qu'elle n'eut gardé meilleure image de l'humain qu'elle avait tant maltraité autrefois.
Runa secoua la tête pour se remettre les idées en place, clignant plusieurs fois des paupières afin d'être sûre de ne pas être abusée par quelconque sorcellerie. Dans son esprit, elle entendit Sarzeghnet grogner de méfiance et de mécontentement.
Après un silence lourd d'incrédulité, elle demanda, toujours incertaine :

- .. Peddyr ? Mais.. Vous.. Je vous croyais mort !

Il était rare qu'elle perde sa répartie et son verbe, toute fringante de fierté et de noblesse qu'elle était. Mais jamais elle ne se serait attendue à ça. Peddyr devait être mort depuis plus de dix ans, tué par sa main si sa mémoire était bonne. Leur étrange relation avait connu plus de bas que de hauts, mais ils s'étaient mutuellement sauvés lors d'une période bien pathétique de la vie de la fëalocë. Figée par la stupeur, seul son visage semblait animé au détriment de son corps aussi raide qu'un bateau en cale sèche.
Après un flot d'émotions qui dévala son âme comme une cascade en furie, le bruit d'un claquement de doigts imaginaire communiqué par sa liée la fit peu à peu revenir à elle. Pourtant, son teint pâle parut plus clair encore qu'à l'accoutumée.

° Je fais ce qui me plaît, bipède, pour assurer la sécurité de la mienne.. °

Si sa jalousie maladive parla pour elle, Sarzeghnet pesta surtout car elle sentit le Don, mais surtout le Lien qui unissait l'humain à son propre dragon. Une certaine forme de condescendance habilla son visage inflexible, car ce dernier n'était pas de son Kaerl. Son aura dégageait la fragrance des Célestes.
De la même manière, Runa le ressentit également, mais n'en n'eut guère cure, étonnamment. Loin de haïr les autres Màr et ses membres, elle s'en montrait plutôt méfiante. Mais pas envers Peddyr, elle n'avait nulle raison de le craindre, et ce sentiment était renforcé par l'absence d'alertes envoyées par le sixième sens propre à son sang. Si sa liée feulait intérieurement de voir un autre fauve pénétrer son territoire, Runa tâcha de lui envoyer des pensées rassurantes, bien qu'elle sentait les pattes griffues de l'Incarnate entourer son esprit, protectrice et vindicative.

Extirpée de ses pensées par le brouhaha croissant de la foule prenant place dans les rues commerçantes, Runa fronça le nez d'être ainsi piégée par la populace. Elle ne s'y sentait aucunement à l'aise, préférant avoir le peuple face à elle qu'y être piégée. Clairement désireuse de poursuivre leur conversation, la curiosité piquée jusqu'à l'os, elle apposa une main entrainante sur le bras de l'humain.

- Je vous offre le gruau et le thé en lieu plus calme, nous aurons tout loisir de ressasser le passé et m'expliquer le miracle de votre résurrection.

Un sourire timide illumina doucement son faciès d'ordinaire trop sévère, et elle parut se décontracter quelque peu. Elle ouvrit le pas en direction d'une auberge de bonne réputation et non fréquentée des soulards de premières heures, parasitée par les pensées d'une Sarzeghnet qui grognait de fréquenter des membres d'un autre Kaerl.

° Tu n'as qu'à retourner au Weyr, puis tu reviendras me cherch- °
° Hors de question. °

La fëalocë roula les yeux.

° Ne fais pas ça, ce n'est pas parce que je ne vois rien que je ne sais pas tout. °

Un éclat de rire bref franchit le pas des lèvres de Runa.
Elle poussa la porte d'une belle bâtisse en dehors des quartiers plus populaires. Le lieu était plutôt peuplé de Maîtres que d'Aspirants, et les vieilles effluves de bière tiède des tavernes du marché laissèrent place aux parfums fleuris des pots de thé en vrac et des tonnelets d'hydromel proprement rangés. Zhavorsô piailla en flairant la bonne odeur des pâtisseries et petits pains dans le four, et Runa dût le retenir de ne pas voleter jusqu'aux saucisses sèches pendues aux poutres au dessus du comptoir.  
Elle prit place à une table au fond de la pièce afin de garantir leur tranquillité, et invita poliment Peddyr à sa table. Sarzeghnet rechigna autant à s'asseoir qu'à laisser sa liée en compagnie de l'homme, mais préféra la seconde option, emportant le lézard de feu avec elle à une autre table histoire de garder un oeil - assez ironique pour une aveugle, me direz vous - sur le duo.

Mi-gênée mi-excitée par cette improbable retrouvaille, Runa ne savait par où commencer, et un peu maladroite elle entama la conversation.

- Alors.. Par où commencer..
La dernière fois que je vous ai vu, vous n'étiez guère vif.. Et je suis restée tout ce temps sur la certitude de votre trépas.. Malgré toutes nos mésaventures et nos griefs, sachez que je fus attristée de votre mort, et qu'il m'est plusieurs fois arrivé de penser à vous.


Elle secoua doucement la main pour chasser le malentendu.

- En tout bien tout honneur, évidemment ! Elle sourit.
J'espère que vous ne m'avez pas gardé trop d'inimité.. Beaucoup de choses ont changé depuis cette époque. La vie m'a appris bien des leçons.. Et je crains de ne pas avoir été la seule.

Elle sembla désigner d'un furtif levé de menton l'âge bien tassé sur le visage de Peddyr, moins encline à sourire tant par ce fait que par sa propre enfance jetée en pâture aux loups.
Elle commanda un thé noir aux fleurs de bleuet à la serveuse qui les interrompit, laissa choisir l'humain et attendit impatiemment qu'il lui raconte sa vie sur les quelques années passées depuis que leurs chemins se séparèrent.  
Plus enjouée, elle l'incita à parler avec tout l'éclat d'un air de fillette recouvré.

- Dites moi tout ! Je veux tout savoir. Déjà, si nous nous retrouvons ici, c'est que votre destinée a rencontré celle d'un dragon.. Mais pas de mon Màr, je le crains.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeDim 21 Juil 2019 - 11:07

Bien qu'il ne l'avait parlé depuis quelques années, Peddyr avait su retrouver un assez bon parler ssyl'sharien, avec un accent Orën dedans. Mais La jeune rouquine avait parfaitement compris ses mots et de voir ses yeux écarquillés laissait supposer qu'elle ne s'était pas attendue à entendre sa langue visiblement natale. Mais le Maître Brun comprit rapidement que ce n'était pas cela qui la taisait de surprise. C'était la brève référence à une situation qu'il avait vécu dans le Désert, il y a longtemps et qui avait manqué de le mettre sérieusement dans de sales draps... Il demeurait stoïque pendant que l'ancienne princesse du désert retrouve sa voie et réussisse à mettre un nom sur l'homme qui lui faisait face. Nul doute sur les soupçons, il s'agissait bien de cette jeune adolescente qui avait manqué de le tuer plus d'une fois pour des raisons futiles de fillette pourrie gâtée. Mais les années étaient passés. Elle avait dû changer, pour se retrouver avec une dragonne. Lui même avait changé. Il n'était plus l'Escorteur qui fuyait sa propre mémoire fragmentée.

''Rien n'est impossible. Vous avez juste cru... que j'étais mort. ''

Il n'en disait pas plus, sentant la présence de la saurienne dans son esprit. Il sourcilla quand il entendit ses songes. Au vue du ton autoritaire, il ne doutait plus de l'origine du Màr de ces deux là. Il porta un regard certain vers la direction de la saurienne sous sa forme humaine : celui d'un homme qui n'était pas effrayé par la présence d'un dragon avec son lié.

°D'être une Incarnate ne te donne pas le droit d'outrepasser certaines choses élémentaires. Je suis peut être qu'un bipède, mais une Reine Dragonne tel que toi, même si tu mérites le respect, ne m'impressionnes pas. Ne crois pas que ta position et ton statut te donne autorité sur moi, plus encore quand je ne suis pas de ton Kaerl. Et pour rappel, les lois de neutralité de Loméanor s'appliquent au dragon°

Il n'y avait aucun doute sur le risque de vexer la jeune saurienne. Mais après tout, il était un Maître-Dragon, qui avait déjà enseigné bien des choses à des jeunes dragons et des jeunes aspirants... Alors une jeune reine ne viendra pas lui faire la morale.

Il avait espéré en rester là, car même si le passé était loin ; une bonne décennie, il ne se voyait pas en causer comme s'ils étaient des amis de longue date. A l'époque, cette princesse pensait être au dessus de tout. Rien ne lui garantissait qu'elle avait réellement changé. Pourtant, quand elle l'invitait à venir parler de ce qui s'était tramé, il y a longtemps, il n'y avait plus le ton d'une princesse en mal de se faire obéir tout de suite, à l'approche d'un mariage arrangé. Il y avait là une femme qui avait connu le Don, s'était d'apparence assagie... Peut être qu'elle méritait une véritable chance cette fois... D'un hochement de tête, il céda et accepta. Puis, il la suivit.

Une fois à l'intérieur de cette petite bâtisse éloignée des quartiers plus commerciaux. Il prit place à la table choisie, ignorant quelques regards posés sur lui et ne regardant même pas la ''garde du corps'' saurienne qui s'était installée un peu plus loin, avec le lézard de feu, histoire de les laisser en tête à tête... C'était... sympathique de sa part.

Puis, la jeune femme entama un début de dialogue. Peddyr comprit qu'elle voulait montrer une réelle sincérité et démontrer qu'elle avait changé. Il ne souffla pour le moment, préférant écouter son entrée en matière. Elle commanda son thé noir, lui, demanda un thé à la menthe, une boisson simple mais riche en goût et en bienfaits.

''Il est presque surprenant d'entendre que vous avez éprouvé quelques regrets à mon égard, au vue de l'attitude que vous aviez à l'époque. Mais bon, cela est du passé et tout le monde change... La vie m'a appris des leçons comme j'ai dû la payer pour rester en vie. ''

Pouvait-il réellement dire que son vieillissement était réellement une forme de paiement pour survivre ? Lui qui avait dans le sacrifice pour emporter Drazahir à jamais dans l'Interstice ? Jamais il n'aura la réponse.

''Ma mort au sein de la Caravane avait été nécessaire et orchestrée de telle sorte que j'évitais définitivement le risque de périr réellement à cause de vos mains à l'époque. Trat'rek avait veillé à jouer la comédie avec le Chef de la Caravane pour m'offrir un échappatoire et faire en sorte de m'épargner de... vous...Mais tout cela appartient au passé maintenant...''

Il se détendit, histoire de se montrer avenant. Comment pourrait-il en vouloir à cette femme maintenant ? Elle avait mûri et était dans une autre voie de vie maintenant, avec une incarnate comme âme soeur.

''J'ai été ''détecté'' par un maître-dragon oui. Les circonstances sont comme bon nombre de personnes extérieurs à la Terre de l'Aube, celle de se faire sentir par un dragon et qu'on nous narre le potentiel que nous possédons... et de finir lié à un dragon. Peut être que c'est une bonne chose que je ne sois pas du Màr Taralom... Oui j'ai deviné par le caractère tranchant de votre liée. C'est une Incarnate n'est ce pas ? Le Destin me préserve de pas être dans le sillage de votre Seigneur actuel...'


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeLun 20 Avr 2020 - 19:40

° Ne joue pas avec moi, Humain. Je ne t'ai pas encore manqué de respect, si tant est que ceux de ton engeance puisse en mériter une simple poussière. ° Persiffla mentalement la Reine Incarnate, avec la véhémence d'une entité rappelant à un mortel de ne pas la défier avant de déchainer les cieux.

Sa fierté maladive lui dictait de trancher la gorge de cet homme bien pédant, mais sa raison la rappela fragilement à l'ordre. Par la suite, Sarzeghnet garda difficilement le silence. Mais son aura semblait avoir changé de couleur pour se muer en une fumée plus virulente. Elle se leva lentement de son point de vue et embarqua le petit lézard de feu avec elle. L'Incarnate préférait partir avant de ne déclencher un incident diplomatique majeur. Encore un peu immature, elle supportait difficilement qu'on lui réponde, surtout lorsqu'il s'agissait d'un vulgaire bipède, et d'autant plus quand ce dernier était issu d'un autre Màr..
Malgré son amertume, elle ne ressentait pas de danger venant de sa part, et quoi qu'il en fusse le sang Fëalocë de sa liée la mettrait en alerte si le vent venait à changer.
Après un dernier regard noir à l'encontre de Peddyr, la forme humanoïde de la dragonne disparut, mais se ressentait pourtant par sa présence mentale.

La Fëalocë porta à ses lèvres sa tasse de thé brûlant, soufflant délicatement sur cette dernière pour chasser brièvement la vapeur parfumée qui en émanait. Elle observait et écoutait cet homme, persuadée de sa mort survenue près d'une décennie plus tôt.  Une onde de nostalgie se mêla à son intérêt pour ses propos alors qu'elle se remémora une époque difficile.
Il était trop délicat pour elle de s'avouer avoir eu honte de l'adolescente qu'elle était au moment de leur rencontre, mais au fond, Runa regrettait la plus grande partie de ses actions et comportements de l'époque. Il s'agissait presque du passé d'une autre, au regard de celle qu'elle était devenue aujourd'hui, mais la présence de Peddyr lui fit revenir à l'esprit que le passé ne pouvait être ni effacé ni modifié.

Sans le couper, elle le laissa finir, avalant quelques gorgées de sa boisson tout en le couvant d'yeux intrigués mais un tantinet méfiants.
Il n'était pas difficile de deviner le Kaerl d'appartenance de la jeune femme tant elle semblait avoir été modelée dans la lave du volcan Ardent, sans compter les airs belliqueux et puissants de son âme-soeur. Alors elle ne fut guère surprise et ne cilla pas lorsqu'il devina son affiliation, mais il était également aisé de constater celle de son interlocuteur.
Si Runa ne tiqua pas à une partie de ses paroles, elle releva néanmoins les derniers mots concernant le Seigneur du Màr Tàralöm, mais tâcha pour le moment de feindre son questionnement sous une mine d'un marbre doucereux.

- Votre coeur trop bienveillant ne peut appartenir qu'au Màr Menel. Et je ne doute pas que les expériences qui ont durci vos traits aient porté atteinte à l'intégrité de votre coeur si chaleureux.

Il pourrait tout à fait y voir un compliment sincère, si rare puissait-il naître de la bouche trop arrogante de la sultane déchue. Malgré tout, Peddyr l'avait secourue jadis, malgré tous ses caprices futiles d'enfant arrachée à son nid. Il n'était certes pas un ami, mais il demeurait une personne vraie, chose somme toute éphémère dans ce bas monde.
Elle esquissa un demi-sourire empreint d'une lueur de défi alors qu'elle constatait leur radical degré d'opposition, avant de poursuivre.

- Je reste.. ébahie de constater que vous aussi vous soyez lié, et que nous nous retrouvions ici, au bout du monde, loin de notre passé mutuel. Je vous pensais mort depuis dix ans, vous voilà maintenant Maître Dragon..

Elle se figea un bref instant tout en le fixant dans les yeux, reposant la tasse sur sa soucoupe de grès émaillé de bleu dans un tintement léger. Son regard d'ambre balaya furtivement la pièce plutôt calme tout autour d'eux, avant de finalement couler à nouveau dans les opalines d'acier de l'Humain en face d'elle.

- Je suis effectivement liée à une Reine Incarnate, après avoir effectué mon Aspiranat sous la gouverne du Seigneur Alauwyr Iskuvar. Récita-t-elle, non sans une certaine superbe mi-dissimulée.

Elle feignit au mieux tout autre caractère que leur lien de triade, soucieuse de ne pas révéler la nature de leur relation secrète. Bien plus intriguée, elle revint sur les derniers mots de Peddyr.  

- Mais qu'avez-vous bien pu faire à mon Maître et Seigneur pour craindre de le croiser ? Il sera certainement ravi que je lui parle de vous, si quelque grief vous opposa.. Tout ce que je retiendrai de vous serait alors votre cruel manque de prudence, tant envers moi qu'envers lui.

Il était certain qu'un air mutin s'emparait de son minois, affamée à l'idée d'en savoir plus.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeMar 21 Avr 2020 - 10:39


Peddyr n'avait guère bronché à l'attitude mentale de la jeune saurienne. Cet élan de supériorité était propre à leur couleur, c'était dans leur sang. Bien que jeune, elle affirmait déjà un caractère vindicatif et noble, mêlé de dédain à ceux et celles qu'elle jugeait inférieure à elle. Une parfaite Reine Incarnate en somme. Et juste avant qu'elle ne se lève, il se permit de lui adresser une dernière réflexion mentale.

°Ne crois pas que je ne sais pas me défendre sans mon lié. Apprends à ne pas sous-estimer ceux que tu déconsidères, cela pourrait t'en coûter un jour. °

Sur ces mots, il ne lui adressa point de regard quand elle sortit. Si elle sortait, peut-être était-ce pour éviter d'exploser sous la tension présente par l'attitude du Céleste à son égard, ou pour laisser les deux bipèdes discuter entre eux du passé. Peddyr ne chercherait pas à savoir. Après tout, les émotions lunatiques d'une Incarnate ne l'intéressaient guère ; tant qu'elle ne cherchait pas à faire de grabuge. Le rappel des règles en vigueur en Lòmëanor avait dû la piquer un peu. Mais passons.

Ils étaient désormais tous les deux, se faisant face. Enfin, se faisant face... Ils n'étaient pas là pour s'affronter, juste pour discuter. Même si bien des choses dans le passé les avait opposés. Et les opposaient encore. En effet, elle confirma bien qu'elle était une chevalière incarnate. La certitude de l'ancien Ambassadeur se confirmait donc bel et bien. En même temps, une femme au caractère enflammé et erratique comme elle ne pouvait que se lier à une Incarnate.

Face au compliment qui paraissait à demi-sincère, il demeurait prudent. Une décennie était passée, mais ce n'était rien à l'échelle d'une vie d'un lié à un dragon ; ou une dragonne. Donc, ce n'était pas toutes ces années durant à le croire mort que sa chère interlocutrice Ardente avait pu changer, devenir... plus sage. Mais qui sait. Lui-même avait eu une existence bouleversée.

''Bien deviné quant à dévoiler mon Màr d'appartenance. Quant au reste, n'allez pas trop vite. Dix ans apportent son lot de changement. Et je suis effectivement Maître-Dragon. Vous aussi, avec le temps, accéderez au plus haut rang de votre couleur de dragonne. ''

Il leva une main pour attirer l'attention d'un des servants des lieux. Le temps que celui-ci se pointe, Peddyr avait encore le temps de poursuivre la conversation, ne paraissant pas réagir aux traits de défi qui se dessinait sur le joli minois de Runa. Dix ans ne l'avait guère marqué, en terme de beauté, ça c'était certain. Et là il sourcilla, quant à l'affiliation que la jeune femme avait eu en tant qu'Aspirante.

''Ainsi donc, c'est Iskuvar qui vous a formée. Rien que de mieux pour le prestige d'une chevalière Incarnate que d'avoir un Seigneur de Màr comme Maître. ''

Un jeune garçon arriva. Peddyr lui commanda une tisane à la menthe poivrée s'il y en avait, à défaut de la menthe normale. Une fois le serveur parti, Peddyr ne put s'empêcher de sourire face à la curiosité de la jeune Ardente vis à vis de l'animosité qu'il avait pu exprimer. Il n'avait pas cherché à le cacher.

''Donc autant ne rien dire de ce fait, pour éviter d'apparaître comme un imprudent, tant envers lui qu'envers vous. En quoi cela vous importe-t-il d'en savoir les raisons ? ''

Son sourire se fit gentiment moqueur

''Chercheriez-vous à le tuer pour défendre les intérêts de votre Seigneur et Maître ?

Il avait insisté le terme de ''Maître''.

''Vous êtes Chevalière-Dragon, il n'y a normalement plus lieu d'être votre Maître...sauf si le régime ardent impose une formation par après l'Eclosion et la formation du Lien. ''

Ou alors vouait-elle à son Seigneur une loyauté sans pareille, ce qui ne le surprendrait guère.

''Votre question serait à prendre à l'envers. Qu'est ce qu'Alauwyr a pu me faire.... Je suis Céleste, il est Ardent. Rien que cela suffit de base à nous opposer. De plus, votre Chevaucheur de Démon était un fléau pour nos Caravanes. Oui, je connais son surnom. Après tout, il est de SSyl'Shar. ''

Sa tisane arriva et il prit le temps de porter ses doigts sur la anse de la tasse beige, la portant à ses lèvres, la humant. Son regard bleu acier se braqua sur la jeune femme.

''Iskuvar tue ce qui peut potentiellement mettre en danger sa position, ou son existence. Peut-être que ce serait à veiller à ne pas manquer de prudence....''

Il but une petite gorgée de sa tisane. Par les cieux, que c'était chaud. Mais cela avait le mérite de lui apporter une petite satisfaction au goût corsé de la menthe qui avait savamment infusé.

''Le Destin semble se jouer de nous.... Vous, Iskuvar, moi... Venant d'un même continent, se retrouvant sous les Ailes de Flarmya en nous liant à ses Enfants...''


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeMer 22 Avr 2020 - 0:55

La curiosité piquée au vif avec autant d'intérêt qu'un enfant à qui l'on a fait démonstration d'un jouet nouveau, la Fëalocë sembla se dandiner brièvement sur sa chaise. Non sans le prestige de l'étiquette et un tant soit peu de distinction, ne vous y méprenez. Les préliminaires d'une joute verbale prometteuse s'annonçaient, et éminent se voulait l'appétit de la jeune femme pour ce type de met.
Elle avait toujours su apprécier les personnes d'éloquence plus que celles d'acte. Il était d'ailleurs étonnant que ses affects pour un homme tel qu'Alauwyr Iskuvar fussent si puissants..  L'exception à la règle, probablement.

Lorsqu'elle le vit sourciller à l'affirmation de son affiliation, elle comprit que la précédente méfiance et distanciation de l'humain s'étiolaient peu à peu. Il était plus que compréhensible qu'il demeure assez froid envers Runa : leur passé comportait un marasme de tentatives de meurtre et de soumission, le tout mélangé dans un grand réceptacle de relation dominant-dominé(e) aux frontières incertaines. Et bien fou s'avérait celui qui ouvrait son coeur sans armure aux sourires de la vipère andrinople !
Néanmoins, le voir sourire en retour fut pour elle le signe d'une cordialité réciproque et somme toute sincère, si fragile semblait-elle. Bien plus à l'aise que son interlocuteur, Runa se pencha légèrement en avant, au dessus de la table qui les séparait, montrant de par ce fait son attention pour leur conversation. Ses doigts pâles jouaient avec le petit photophore en verre froid par sa bougie éteinte posé au centre de la tablée, à la manière d'une fillette d'apparence sage mais subtilement pétulante.
Lorsque Peddyr ne daigna pas s'expliquer davantage sur la nature des différends qui les opposa Alauwyr et lui, Runa ne put ravaler une pointe de déception par un rictus en coin.

- Allons, très cher, ne me faites pas languir.. Ma curiosité est grande, elle le demeure depuis mon plus jeune âge. J'aurais aimé en apprendre plus de votre bouche, celle de mon Seigneur restera sûrement close à ce sujet, hélas...

Elle mima une moue boudeuse l'espace de quelques secondes, tout en sachant pertinemment que son pastiche ne le toucherait guère. Peut-être, en revanche, qu'il lui rappellerait quelques souvenirs d'une époque révolue, lui bien plus jeunet et elle.. insupportable.  
Son expression se fit brusquement plus sérieuse, plus solennelle, et elle parut se redresser plus dignement sur son siège. Elle répondit avec noblesse, les mots imprégnés d'une droiture intègre.

- Pour l'honneur de mon Kaerl, tuer un détracteur me serait naturel. Autant que le soleil se lève chaque aube et que les lunes le chassent au crépuscule.

Son menton se baissa légèrement, conférant à son minois de poupée des ombres plus marquées qu'à l'instant précédent. Elle avait pris soin de ne pas se prendre au piège tendu par son compagnon de fortune hasardeuse : sous ses airs candides, Peddyr aussi voulait en savoir le plus sur sa relation avec Alauwyr. Il lui faudrait user de ruse pour en apprendre plus en détails.

- Il demeure et demeurera mon Maître, du moins dans les annales. Au Màr Tàralöm, nous savons respecter ceux qui nous ont tout enseigné. Ce n'est visiblement pas le cas parmi les vôtres..
Et il serait indécent de ne pas être fière d'avoir eu pour instructeur le Seigneur de son Kaerl.


Une esquisse de sourire pleinement amer et provocateur vint étirer ses lèvres, déposant çà et là quelques étincelles dans ses yeux prédateurs peints d'un or vieilli, lui offrant des airs de lionne en chasse.

Lorsque Peddyr énonça le surnom d'Alauwyr, sa respiration se crispa sur une inspiration. La simple évocation de son nom de guerre réveilla pléthore de souvenirs en la mémoire de Runa. Un bref voile éthéré troubla sa vision : près de deux années plus tôt, elle s'était éveillée de sa torpeur sous sa tente perdue en plein milieu du désert, acculée par l'imposante et sombre silhouette du Chevaucheur de Démon, les immenses ailes d'Estenir balayant le sable autour d'eux et recouvrant des cadavres d'ennemis et d'alliés. Tout avait commencé cette nuit là. Etrange destinée que celle de ces deux là..

La Fëalocë imita l'Humain et but à nouveau une gorgée de thé, avant d'y rajouter une cuillère de miel pour en masquer le goût trop médiocre à l'avis de son palais habitué au raffinement.
Lorsque les deux pierres d'un bleu froid qui composaient les iris de l'Humain la fustigèrent, Runa stoppa net et lui rendit son regard, en silence.
Venant de sa part, cet avertissement augurait une certaine crainte de Peddyr envers Alauwyr, mais cela restait indicible. Ne sachant vraiment quoi répondre, elle marqua un temps de réflexion avant de lui répondre avec tout autant de sévérité.

- Il est étonnant qu'un membre d'un autre Kaerl me mette en garde contre mon propre souverain.. Mon apprentissage en sa compagnie a révélé bien de sombres facettes de sa personnalité, mais aussi d'autres, meilleures.
Je ne me risquerais pas à emprunter les mêmes sentiers qu'il arpente. Il faudrait être fou pour se mettre sur le chemin d'un homme pareil..
Mais il faudrait surtout être bien naïf pour penser qu'une femme comme moi baisse la garde aussi facilement. Le passé m'a rudement enseigné à jouer la fragile fleur cachant son poison dans la corolle de ses plus beaux pétales. Depuis l'ors, la prudence est un maître mot. Même si je n'en n'ai pas l'allure, chacun de mes pas est mûrement réfléchi. Parfois je laisse une chance au hasard, seulement si j'entraperçois une porte de sortie.


Son faciès taillé du marbre le plus lisse et le plus pur, d'apparat innocent et chaste de tout mal, se fit soudainement plus froid sans avoir cillé pour autant. Ses pupilles d'un noir profond cernées de flammes pénétrèrent celles de Peddyr alors qu'elle se pencha à nouveau vers lui.

- Je suis presque flattée de vous voir veiller à ma survie au sein d'une meute trop hostile.. Sachez seulement qu'il existe pire prédateur que le loup. Et je ne suis pas une louve.

Il n'y avait nulle menace à son encontre dans ses propos, simplement de quoi tenter de le rassurer, d'une certaine façon.
Moins mystique, elle poursuivit avec plus de légèreté, mais sans moquerie.

- Je ne sais pas ce qu'il a bien pu vous faire, mais il est facile de constater que votre rancoeur relève plus de la peur à son égard.  Vous n'êtes pas à bafouer, c'est tout à votre honneur de mesurer la portée des coups possiblement létaux. En cela vous êtes sage.

Elle but à son tour avant de rabattre sa longue tresse du côté droit de son cou.

- Le Destin, les caprices des Dieux, la simple Fortune.. Nul ne sait les raisons qui tissent ces liens qui nous emprisonnent ou nous libèrent. Quelle était la probabilité que nous nous croisions aujourd'hui ? Ou même plus loin, qui a bien pu vous mettre sur la route de Rūna Sălv, initialement ? Est-ce là un hasard, ou les cieux nous vouent à d'autres projets ? Qu'est-ce qui vous a poussé à accepter mon invitation à partager ce thé ? Peut-être était-ce notre rencontre qui vous a amené ici en ce jour.. Tout ne peut être expliqué. Elle haussa ses frêles épaules, levant une paume vers le plafond.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeMer 22 Avr 2020 - 15:50

Peddyr ne l'avait pas quitté des yeux. Il n'était pas surpris de son insistance quand à savoir les raisons de son animosité envers le Seigneur Ardent. A voir ses mimiques, il eut l'impression de retrouver la jeune fille qui était voué à être marié, lors de son voyage en Caravane. Il y avait décidément des points de comportements qui ne changeaient pas avec le temps. IL rebut une autre gorgée de sa tasse, la reposa et afficha un sourire rieur.

''D'un côté, vous cherchez à savoir ce qui m'oppose à Iskuvar, et de l'autre, vous exposez l'honneur de votre Kaerl, me confirmant que vous êtes prête à tuer et que ce serait un geste naturel pour préserver la pérennité de votre Màr. N'y a-t-il pas un petit soucis ? ''

La contradiction était bien là. au final, la jeune femme n'avait guère changé sur ce point là. Quand à la révélation du surnom qu'on donnait à Alauwyr Iskuvar dans le Désert, il ne fut pas choqué de voir le visage de l'Ardente changer. Elle, elle avait vu le jour à Syl'Sshar. Donc, elle avait grandi avec la sinistre réputation de ce démon à la crinière blanche, qui tuait pour se défaire de ses ennemis et de ses proies faibles. C'était à se demander comment s'était passé leur rencontre à ces deux là. Peddyr pourrait demander comme il pourrait se faire plusieurs hypothèses. Mais après tout, cela ne le regardait pas, et ne lui apprendrait pas grand chose...hormis si.... Si la chevalière incarnate était plus que loyale à Iskuvar. Après tout, elle était une belle jeune femme, sa beauté ne pourrait que croître avec le temps, rythmé par la puissance et la croissance de sa Reine-liée. Et que de mieux pour un Seigneur d'avoir une chevalière comme Runa, lié à une Reine ? IL ne fallait pas négliger la puissance que cela pouvait imposer en terme politique et influence ; surtout chez les Ardents.

''Donc, si je tiens compte de vos paroles, si je viens à décider de tuer Iskuvar si l'occasion se présente, je cours le risque de me faire tuer par vous ? Peut être par prévention même, qui sait....''

Avec son air impavide, il dévoilait qu'il ne la craignait pas. Même après tout ce qu'elle avait pu lui faire subir par le passé. Durant la traversée du désert comme bien avant, car il s'en rappelait vaguement. Et puis, bien qu'elle se soit penché vers lui une fois ; puis d'eux, ne changea pas l'air qu'il affichait à savoir une parfaite neutralité. Si elle espérait jouer de ses charmes, elle se fourvoyait.

Il but encore un peu de sa tisane et cette fois une bonne gorgée, priant les Dieux qu'une crise ne vienne pas le prendre à ce moment là de la conversation. Ce n'était pas pour rien qu'il avait pris de la menthe poivrée.

''J'ai été Ambassadeur. Et j'avais une certaine place par le passé, si vous vous rappelez bien. Chose que vous avez grandement dénigré à l'époque. Mon expérience me permet encore de voir la dangerosité d'un homme de l'acabit de votre Maître. La loyauté chez les Ardents est quelque chose de.... hum comme le dire... de factuel à mon sens. Il y a les loyaux pour qui cela arrangent... et les loyaux au sens extrémistes stricts... Dans quel groupe vous placez vous ? ''

La question était intéressante, car chez les Ardents, la force primait fortement. Les faibles n'avaient guère de place pour servir et évoluer dans leur Kaerl.

''Donc, cela vous surprend que je puisse vous mettre en garde...Pourtant, j'ai comme l'impression que bien que cet homme soit un homme dangereux, vous pourriez très bien vous le mettre à dos. ''

Là, son ton et son visage devint sérieux.

''Iskuvar est un homme instable. mais cela, je n'ai pas besoin de vous l'apprendre n'est ce pas ? Vu vos dires quand à la prudence que vous prenez et de votre porte de ''sortie''. Je ne sais pas comment il s'est lié à un dragon, mais sa réputation dans le désert n'est pas que mensonge. Et cela, vous le savez très bien. ''

Il termina d'une traite sa tisane, levant sa main pour en commander une nouvelle.

''Oui, il y a pire que les loups en terme de prédateur... ''

Une fois encore, elle avait cherché à savoir ce qui provoquait chez lui de la rancœur envers l'Ardent Souverain. Dommage, il était aux aguets.

''Iskuvar serait capable de provoquer une guerre pour me tuer, cela vous suffit-il ''[/b]

Etait-elle au courant de ce qu'il lui était arrivé ? Il en doutait et il n'aborderait pas de ce fait le sujet. Puis, il revint sur l'affaire du jeu du destin.

[b]''Les probabilités étaient presque presque nulles. Quand au reste, je ne suis pas dans le jeu des Dieux pour évoquer les probabilités de nous croiser. Toute personne liée à un dragon doit a moins en croiser une d'un autre Kaerl au cours de sa vie. Quand à mon acceptation à partager ce moment s'explique aisément. Je suis un homme courtois et ma position de Céleste fait que j'ai quelques devoirs à appliquer. Quand à mes raisons d'être présent à Loméanor... j'étais juste désireux de changer d'air...


Lui aussi se montra contradictoire pour le coup.


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeJeu 23 Avr 2020 - 0:06

A son insinuation qu'il n'avait nul lieu de la croire dangereuse à son encontre, la Fëalocë ne se formalisa pas. En toute honnêteté, et sans vraiment en avoir honte hormis son égo meurtri, Runa n'aurait pas pu tenir tête à un homme entraîné au combat. Lors de ses violents accès de rage, une fois acculée par son prédateur, elle aurait pu déplacer des montagnes par la seule force de son ardente furie. Mais ces moments étaient rares, et ils l'étaient d'autant plus les mois passant. Elle ne manquait pas de convictions, mais bien de moyens. En revanche, nul n'était à l'abris d'un poison bien pesé..

- Il n'est pas prudent de méjuger de la dangerosité de ses adversaires. C'est ce que je reproche sur Tol Orëa : ici chaque individu est jaugé sur ses tenants physiques. Je suis bien plus méfiante de celui qui pense plus qu'il ne frappe.

Un bref éclat de rire cristallin s'éleva de sa gorge.

- Face à vous, en corps à corps, il ne vous serait pas difficile de contrer une éventuelle attaque de ma part ! C'en serait même indécent de facilité.
Mais une fois de plus vous abusez de confiance, ignorant de mes capacités.
Vous savez pertinemment que, en l'état actuel des choses, vous ne risquez rien venant de moi.. Et je pense que le Seigneur Iskuvar vous aurait occis de longue date et de sa main si tel était son souhait, il n'aurait pas envoyé une de ses humbles Chevalières pour le faire. Je ne suis bonne qu'à charmer les moins méfiants.


Sa dernière phrase, faussement pessimiste à son égard, sonnait volontairement faux et à même de faire rebondir. Elle ne cherchait nullement à être flattée, avertie par nature de ses charmes. Si Runa avait autrefois tenté de séduire l'Humain par défaut et par détresse, son badinage se montrait exclusivement courtois et sans arrière pensée. La jeune femme portait en son coeur un autre homme, et ce dernier lui était plus que suffisant.
La Fëalocë l'observait boire avec insistance, mais n'eut le temps de l'empresser à ce sujet tant elle s'étonna de ses révélations.

- J'ignorais que vous aviez été Ambassadeur.. Je suis arrivée assez peu de temps après la Chute de Drazahir, et dans le Chaos résultant laissé par son sillage, il se peut qu'on ait omis de me révéler certaines informations. Il est dommageable que vous n'ayez plus accès à cette fonction d'importance.

D'une certaine façon, cette nouvelle releva Peddyr dans son estime. Son regard se fit peut-être un peu plus respectueux.
Runa n'était pas qu'une gamine capricieuse et sanguine : sous l'épaisse couche de défauts se révélaient des qualités et des valeurs, et elle savait se montrer respectueuse envers certaines personnes ou certains engagements. Son attrait pour une dévolue loyauté envers le Kaerl était naissant mais hargneux, il fallait lui concéder cet avantage là.
Après un moment de silence durant lequel elle parut réfléchir et méditer sur sa réponse, pesant ses mots, elle déclara :

- Les autres ne voient en nous que des barbares assoiffés de sang et de domination, mais je pense que cette caricature n'est pas tout à fait juste.. Nos principales tares sont d'être entiers et ambitieux. Certains sont profondément loyaux envers l'intégrité de leur Kaerl et ses valeurs, d'autres sont loyaux envers leurs propres convictions. Par ma Liée, par son statut de Reine, je me dois d'être fidèle envers mon Màr. Cela ne m'empêche pas pour autant d'être en accord avec mes principes, même si je conçois de faire quelques menus sacrifices au bénéfice de ma communauté, si tant est que ces derniers soient à minima reconnus.
Le bien-être de mon âme-soeur primera sur le reste. Je pense qu'il s'agit là de la chose la plus importante.


Bien que non physiquement présente, Sarzeghnet vint mentalement s'enrouler autour de l'esprit de sa bipède. La puissance et l'amour de leur lien était indéniable, bien au delà d'une simple connivence d'alliées. Runa ressentit évidemment cet élan affectif et plutôt rare par la froideur de la dragonne, et elle accueilli ce dernier avec le plus grand apaisement. Un bref air béat s'insinua sur son faciès doucereux mais hostile, un air qui s'effaça assez rapidement avec les paroles de Peddyr.

- Même le Saigneur, le Chevaucheur de Démon, l'Ombre aux cheveux d'argent, ne se risquerait à provoquer la Liée d'une Reine Incarnate. Et s'il le fait, il en paiera le prix. C'est ce que disent les lois et ce que vaut la parole du Gardien. Je n'ai aucune raison de craindre ses foudres.. Du moins, je l'espère. Rectifia-t-elle, soucieuse de ne laisser planer aucun sous-entendu.

Son regard et son ton se firent plus obscurs, s'adaptant aux propos de l'Humain.

- Je sais ce qu'il a fait, je ne le sais que trop bien. Le vol, le meurtre, le mercenariat, et pire encore. Nous avons tous commis des actes répréhensibles, chacun à notre échelle. Nul n'est innocent..
Je joue dans la cour des grands depuis de longues années désormais. Même un homme comme Alauwyr Iskuvar ne demeure indicible à mon regard.. Et si je ne sais pas tout, j'ai connaissance de l'essentiel pour garantir ma survie.
Votre bienveillance à me mettre en garde me touche sincèrement, je tâcherai de m'en souvenir si mes impressions s'avèrent fausses un jour.


Runa secoua brièvement son poignet gauche, gênée par son bracelet. Alors qu'elle relâchait son attention, les dires de Peddyr l'estomaquèrent.

- Une guerre ? Réellement ? Bien que le sachant d'humeur encline à toujours accepter un duel, cet extrême me paraît brutal.. Je ne saurai dire quel évènement, si grave soit-il, pourrait le mener à une telle fureur.

Il était évident qu'elle viendrait à quérir plus ample information à ce sujet auprès du principal intéressé.. Si tant était qu'il daignât lui répondre. Peddyr en avait trop dit et pas assez, la Fëalocë détestait ça. Mais qu'importait.. Son éducation lui sommait de ne pas se montrer trop pressante, bien que ses yeux pétillaient d'en savoir plus. Elle avait déjà hâte de rentrer et lui raconter cette rencontre, à la manière d'une fillette qui aurait croisé la route d'un lapin lors de sa balade.
Désireuse de titiller son interlocuteur tout en relâchant l'atmosphère, elle rebondit à sa complainte.

- Vous étiez en quête d'air frais, mais je vous étouffe par ma présence, n'est-ce pas ? Je ne suis même pas navrée, en vérité !
Est-ce la pression de votre Màr qui vous pèse ? Vous me parlez d'obligations à vos fonctions, pourtant vous les fuyez. Et qui plus est en compagnie radicalement opposée à vos moeurs.. J'y vois là comme un étrange signe de fatigue de votre part. J'ose espérer que votre Dame n'est pas aussi excessive que je le fus, auquel cas je ne donne pas cher de votre vie..
Elle marqua une pause.
Remarquez, je vous pensais trépassé plus ou moins par ma faute et vous avez survécu. Vous avez plus de ressource que ne laisse deviner votre barbe blanchissante.. Je ne vous imaginais pas si vieux, d'ailleurs ?

Runa lui offrit un sourire engageant et avenant.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeJeu 23 Avr 2020 - 14:14

''Peut être que de porter un jugement sur les capacités physique d'un homme, ou d'une femme, est une forme de stratégie silencieuse, qui est tellement rentrée dans les habitudes et les formations qu'on sait réagir en conséquence en usant d'autre chose en parallèle que de la force, ou du combat. La langue peut être une arme bien plus affûtée que l'épée. Et cela, vous en savez quelque chose...''

Il était vrai que chaque Kaerl s'affrontaient plus sur la force de ses chevaliers, de ses maîtres et de ses dragons. Mais n'était-ce pas une forme d’illusion pour mieux infléchir sur l'esprit et la politique ? Les deux pouvaient être opposés comme se mêler. Au moins, la jeune ardente paraissait avoir compris cela. Il ne faisait que préciser l'affaire. Enfin presque, car elle vint à lui expliquer qu'il ne devait pas la sous estimer.

''Vraiment ? ''

Une nouvelle tasse fut posée devant lui, la précédente prenant la place de la seconde dans la main du jeune servant qui se sauva aussi vite qu'il était venu.

''Pour le moment, je ne risque rien avec vous. Et je sais bien qu'en votre compagnie, il faut toujours avoir une petite distance de sécurité. Car autrefois, vous maîtriser un genre de feu illusoire si je ne me m'abuse. Se lier à un dragon accroît certains dons magiques qui coulent dans nos veines, héritage de nos ancêtres Valherus. Rien ne me dit que vous n'avez pas développez votre magie pour qu'elle soit plus offensive...en plus de posséder un parler acéré. ''

Il se permit, à son tour un petit rire, avant d'attraper de ses doigts la hanse de sa nouvelle tasse fumante. L'odeur de menthe envahissait l'air qui l'environnait.

''A charmer que les plus crédules... Vraiment ? Vous faites exprès de vous sous estimer...''

Peut être que cela lui rappellera, tout comme à lui, la tentative de la jeune fille qu'elle était à ce moment là, de le séduire pour fuir loin de la Caravane. S'était-il montré si méfiant à cette époque ? Après tout, peut être. Mais elle n'avait pas eu ce qu'elle avait ardemment désiré.

Il porta à ses lèvres la tasse qui fumait un peu moins désormais.

''Votre avis proprement ardente est intéressante. Il est vrai que l'ambition joue beaucoup et influe sur le reste des préceptes moraux de chacun. Quand à votre fidélité à votre Màr, vaut-elle celle que vous portez à votre Maître ou au-delà, mettant le Kaerl en premier si jamais un choix s'imposait ? Après tout, c'est dans les situations les plus graves qu'on voit où va la loyauté...''

Après tout, et il était vrai, que les Ardents étaient connu pour cela, à savoir de dispenser leur loyauté à qui de droit quand venaient les pires moments. Combien de Seigneurs et de Dames le Màr Taralom avait eu depuis la création des Kaerls ? Peddyr n'osait imaginer le chiffre, mais la guerre pour la lutte de pouvoir ardent ne laissait guère de répit pour celles et ceux qui voulaient voir les choses bouger... de leur point de vue...et encore.

Il remarque l'air béat de la jeune femme. Cela ne dura qu'un temps. Sa liée devait être présente. Normal, songea-t-il pour le coup. Il n'en tint donc pas.

''Iskuvar connait les lois qui régissent la Terre de l'Aube. Sur son sol et dans son espace aérien, il ne provoquait pas les lois en place sans raison. Même moi, il ne retourne pas le monde entier pour m'abattre. Un prédateur attend judicieusement son temps pour frapper, en un seul coup. Il avance prudemment. C'est pour cela qu'il n'y a pas encore de guerre interkaerlique... Il est Seigneur, mai sil doit avoir des ennemis, comme tout dirigeant qui se respecte...Quand à provoquer une Reine Incarnate, croyez vous qu'il n'en serait pas capable ? Même avec votre Gardien, que je ne connais guère pour savoir ses avis quand à protéger son Màr. Mais je m'égare n'est ce pas ? ''

Pour la suite, il ne put qu'acquiescer, autant pour le petit ''remerciement'' quand à sa ''bienveillance'' à son égard'' que pour le reste. Pour la suite, il sentait très bien qu'elle était loin d'être satisfaite. Il devait persister à demeurer prudent.

"J'aurai pu refuser votre invitation. Quand à mes obligations, elle est propre à tous les membres d'un kaerl. Vous-même avez des obligations. N'est ce pas ? Pour le reste...''

Il se contenta de gentiment sourire.

''C'est gentil de votre part de vous soucier de ma personne, mais n'espérez pas que cela amollisse mon attention en votre présence. Même si vous regrettez d'avoir cru m'avoir occis. Et puis pour mon âge apparent, peut être est ce un des effets du lien ? ''

Il but une grande gorgée de sa tasse. Heureusement que la tisane n'était plus très chaude, il se serait fortement brûlé la gorge.

''Et vous, très chère, pourquoi vous êtes vous rendue à Loméanor ? Pour participer aux prochaines festivités nocturnes ? ''


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeDim 26 Avr 2020 - 23:34


Midi s'annonçait sagement. Cela se voyait à la fréquentation grandissante de la petite auberge, et se sentait par les odeurs de ragoût s'élevant des chaudrons suspendus au dessus du foyer central. Ces parfums mêlant le bouillon d'agneau et les oignons compotés dans le beurre soulevèrent l'estomac de la trop délicate fëalocë. Ces mets auraient pu ravir le palais d'un guerrier, mais certainement pas celui d'une princesse.. Pourquoi fallait-il toujours que les petites gens avalent par ripailles viandes grasses et charcuteries de piètre facture ?
Son soulagement se fit par le courant d'air créé entre les fenêtres grandes ouvertes de part en part de l'établissement, chassant quelque peu les parfums de la cuisine. Un air lourd et chargé d'humidité, aux relents de terre et peut-être même de métal, soulevait les rideaux et agitait les tenues des convives. Un orage d'été arrivait, elle le pressentait.
Peu encline à se sustenter de ces repas de rustres ni plus qu'à l'idée de marcher sous la pluie, elle se rattacha à la présence de l'humain face à elle. Leur conversation avait pris plus de profondeur qu'elle l'avait imaginé, mais ce constat la contenta amplement.
Alors qu'elle voulut commander autre chose à boire, le serveur qui venait de déposer une troisième tasse de thé à Peddyr détala. Après une demi-moue contrariée tout en continuant d'écouter le Maître Céleste, elle se résigna à devoir attendre.

Sans mot dire, elle acquiesça d'un bref signe de tête à ses premiers propos. Puis sourit plus franchement aux suivants, mêlant cette expression de paire à l'éclat de rire de l'homme. De sa voix suave à l'accent encore marqué de sa langue natale, elle lui répondit avec une douceur somme toute artificielle, presque séductrice malgré elle.

- Vous avez alors bien retenu la leçon.. Mes pouvoirs ont de quoi intriguer les dieux, mais je pense que ce qui peut le plus effrayer est ma langue si acérée, comme vous dites.

Se sous-estimer ? Rūna avait parfaitement connaissance de la capacité de ses charmes à impacter le coeur d'un homme ou d'une femme. Elle était également avertie de sa propension à manipuler les plus crédules comme les esprits plus récalcitrants. En d'autres termes, effectivement elle pratiquait l'art de se mésestimer. Plus dans l'optique d'observer la réaction d'autrui que d'être hypocritement contredite, le tout dans la perspective de mieux cerner autrui. De ce qu'elle se souvenait de Peddyr, il était loin d'être idiot ou naïf, son intérêt n'était donc nullement de le tester mais bien d'entrevoir sa plus pure sincérité.

- Vous me connaissez presque trop bien, Maître Thelrand. Ce que je trouve particulièrement amusant étant donnée notre supposée rivalité par l'appartenance à deux Ordres opposés..

Elle le vit s'empresser de boire à nouveau et tiqua sur ce détail. Etait-il fiévreux ? Mais avant même de pouvoir le questionner à ce sujet, elle se sentit légèrement coincée par son interrogation. La jeune femme parut réfléchir un instant avant de se prononcer, mais parla sans hésitation.

- Si je devais choisir, ma loyauté irait évidemment à mon Màr. Un homme, un mortel, n'est rien comparé à une nation bientôt millénaire. Dames et Seigneurs viennent et disparaissent, mais le Kaerl reste.

Le caractère solennel de ses mots sonnait à la fois faux et juste. Ils étaient véraces par leur fond : sans prendre en compte ses affects pour Alauwyr, Rūna aurait plus que sûrement chéri l'intégrité du Màr Tàralöm avant la survie d'un être remplaçable. Mais voilà, la fëalocë s'était entichée de la mauvaise personne si un choix devait être fait.. A l'heure d'aujourd'hui, son amour profond pour le Seigneur Ardent parasitait sa loyauté, bien que d'une certaine façon en l'aimant lui, elle aimait son Kaerl tant il en était la représentation. Jusqu'à maintenant, la sultane déchue n'était pas allée aussi loin dans ses réflexions sur l'avenir.. Elle tâcherait de ne pas y manquer.
Comme pour échapper à la question, elle leva la main avec distinction pour quémander la venue d'un serveur.

- Je ne dis pas qu'il en est incapable. Je dis seulement qu'il devra se plier aux lois ou périr, par la main armée de son peuple ou la gueule trop cruelle d'une Incarnate. Les années l'ont assagi, peut-être une certaine lassitude quant à son statut également.. Mais après tout, pour être dirigeant des Ardents, il vaut mieux être soi-même capable du pire pour s'attendre aux scénarios les plus épouvantables.
Ne soyez pas trop enclin à juger de ses capacités de souverain. Vous connaissez trop bien le pilleur de caravanes avant l'homme en lui-même.


D'une certaine façon, les avertissements de Peddyr la mirent en garde concernant Alauwyr. Il était vrai qu'elle n'avait pas réellement vu son pire visage, mais la simple vision à plusieurs reprises de la froideur abyssale de ses yeux noirs avait suffi à l'effrayer. Si elle mesurait l'ampleur de ses sombres capacités, elle n'en n'avait entrevu qu'une poussière chétive. Appâtée par ses sentiments au détriment de sa raison, Rūna en avait oublié de faire attention.. Pourtant, elle semblait certaine qu'il ne lui nuirait jamais. Mais peut-être que.. ?

* Pas de mon vivant. *

La Chevalière Incarnate commanda une coupe d'hydromel, précisant qu'elle désirait le meilleur et en paierait le prix, puis un plateau de fromages et fruits secs.
Le vent se mit à souffler plus fortement, et l'air s'était rafraichi.

- Je n'entends pas vous endormir par mes belles paroles. En cela vous ne craignez rien, je vous en sais insensible.  

Son sourire s'était peu à peu tari sous un air plus énigmatique mais non moins dénué de courtoisie. Faisant peu fi de retenue par son aptitude à donner le fond de sa pensée, elle rebondit.

- Vous imaginez un instant qu'une dame de ma caste daigne se rendre aux lubriques bacchanales d'été des petites gens de Tol Orëa ? Que je me mêle à la sueur de son bas peuple et à la lie de son médiocre vin ? Vous m'insultez, messire.
Je vous accorde que je me suis montrée entreprenante avec vous par le passé, mais cela avait pour seul but de me sauver de mon mariage avec.. avec un porc.


La simple évocation du bon souvenir de feu son époux forcé la débecta, durcissant les traits de son visage à mi chemin entre une grimace haineuse et la nausée.

- Accordez vos réflexions aux femmes de petite vertu plus à même de s'adonner aux ébats enfiévrés sans quémander rétribution.
Je me suis rendue ici pour affaires personnelles dont je ne voulais confier à la tâche à autre que moi-même.


Le passé lui avait rigoureusement appris à ne jamais accorder sa confiance aux petites mains au service des plus grands. Et les secrets n'en n'étaient pas vraiment sur ce petit continent.
Après avoir ravalé sa vexation ponctuée d'un silence, elle agita vaguement son poignet pour passer à autre chose. Au loin, le tonnerre retentissait, présage de la foudre annoncée.

- Il me semblait que le Don figeait l'âge du bipède, il en va bien du contraire vous concernant. J'ai l'impression de rencontrer le père du Peddyr qui m'escorta dans le désert.
Et, vous buvez beaucoup. Seriez vous souffrant ? Est-ce la raison de votre fuite ? Quel mal a bien pu vous faire votre Kaerl pour que vous veniez ici vous enivrer de thé à la menthe en compagnie d'une Ardente ?


Le serveur déposa la coupe de verre remplie d'hydromel devant la fëalocë, puis le plateau richement ornementé de tranches de tommes et de pain, de raisins secs et figues, et pléthore d'autres mets.
Rūna croqua dans une figue tout en le toisant sagement de ses iris d'or vieilli.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeJeu 7 Mai 2020 - 15:22

Le Maître Brun se contenta d'abord d'afficher un sourire. Donc, ses pouvoirs auraient accrus ? La question de leur capacités actuelles seraient à poser, mais ce serait provoquer plusieurs ouvertures de discussion qui mettrait trop en avant la jeune ardente et il ne tenait pas vraiment à réveiller son égo de noble qu'il avait connu autrefois. oh, elle était plus mâture, plus raisonnée maintenant, de ce qu'il en voyait, mais remuer le passé n'était jamais une bonne chose ; il le savait d'expérience.

''Vraiment ? Peut être que je désire juste devoir rendre des comptes à votre Kaerl, tout en demeurant en vie ? Après, si les Dieux sont intrigués par vos pouvoirs, restez sur le fil de la prudence. Vous n'êtes pas sans savoir ce qui s'est produit pour nos lointains AÏeux. ''

Tout lié à un Enfant de Flarmya ne pouvait ignorer le funeste destin qui fut celui des Valherus. Bannis du monde à tout jamais par la volonté divine, ils n'étaient plus qu'un vague souvenir dans les légendes des communs et une part de la sombre histoire des chevaliers-dragons dans les livres d'Histoire. Bien des mystères demeuraient perdus pour ces êtres d'un autre temps. Peut être était-ce mieux ainsi, d'ailleurs. Car avec ce qui s'était tramé avec le Mage-ombre, Drazahir, avait démontré ce que le pouvoir de ces terribles ancêtres manquaient d'apporter comme pouvoirs destructeurs à un seul individu. Le monde actuel n'avait plus besoin de subir pareil désastre. Ce qui s'était passé avec les Valherus par le passé... devait demeurer à jamais dans le passé. Et à cela, Peddyr en avait conscience, surtout avec ce qu'il avait fait ; il n'omettait pas les chevaliers-dragons qui avaient leur part dans le lancement d'un ancien sortilège, qui avait contribué à bannir Drazahir dans l'Interstice. Il y a eu le prix à payer. Mais aux yeux de l'ancien Ambassadeur, il n'avait pas été payé dans son intégralité. Il n'y songea plus, revenant sur le fil de la conversation actuelle

''Je vous connais assez en effet, autant pour ne pas le laisser prendre au jeu de votre langue acérée, que dans la rivalité de nos deux Ordres. Rivalité qui s'étant à bien des domaines, vous en conviendrez. Moeurs, manière de former nos Aspirants, lignée de dragon... Même à la manière de vivre. Vous, c'est à la base d'un volcan, nous dans les cieux. Peut-on alors et réellement parler de rivalité ? Ce serait plus à voir comme de grosses différences. La rivalité n'a lieu qu'en cas de guerre, ou lors de tensions politiques. Donc me confirmez-vous qu'il y a quelques confrontations d'ordre politique entre nos deux Kaerls ? ''

La question était intéressante, même s'il connaissait déjà la réponse. Le Céleste qu'il était et sa jeune interlocutrice, Ardente de son état.... tous les deux savaient la réponse à cette interrogation. Quand à la loyauté... Il termina sa tasse d'infusion.

''La loyauté... On la voit réellement dans le coeur des âmes quand vient la situation critique et propice pour la voir à l'oeuvre. Il est vrai que je ne vois que le mercenaire avide et cruel qu'il était autrefois. Même si avec le temps on croit changer, on ne peut oublier ce qu'on est de nature. Quand à sa loyauté envers votre Màr et les autres Ardents, l'a-t-il vraiment ? Peut être que oui, mais peut être devriez-vous le lui demander en personne. Vous seriez alors en même de juger ce que vaut réellement sa loyauté. ''

Il ne savait rien des relations intimes qu'entretenait la chevalière incarnate avec le Seigneur Ardent. Et peut être que c'était mieux ainsi. Il n'oubliait pas qu'Alauwyr avait participé à la lutte contre Drazahir, même s'il n'avait pas oeuvre en personne pour son Kaerl entier. Qui sait pourquoi il était intervenu. Pour li, pour éviter qu'on libère un pouvori trop difficile pour lui à combattre qui l'aurait abattu ? Ou alors pour protéger le Kaerl Ardent ? Il était difficile de répondre.

Puis, il demeurait silencieux le temps que son interlocutrice se commande un hydromel avec un plateau de succulents mets d'entre-repas. Il ne manqua pas de sourire quand à l'insensibilité évoquée.

''Je dirai plus... rôdé. Quand au reste, veuillez m'excusez si mes paroles vous ont froissée. Je ne visais pas à vous blesser Mais ici, nous sommes à Loméanor, pas dans un petit village perdu d'une quelconque campagne de gueux. Vous ne risquerez pas de trouver cela ici et personne ne viendrait vous aborder pour faire ce genre de proposition. Un simple regard de votre part suffira à monter votre courroux envers l'importun. Me tromperai-je ? En plus, vous avez votre liée, une Incarnate. Je doute qu'elle laisse faire, n'est ce pas ? ''

Une incarnate avec un caractère déjà bien trempée alors qu'elle n'avait pas encore fait son premier Vol. Quand ce jour viendra, Peddyr espérait de tout coeur ne pas être dans les parages. Une fois lui avait suffi !

Il attendit le bon moment pour rebondir sur le changement de sujet. Autant éviter un esclandre, car après tout, il n'oubliait pas qu'elle était de noble naissance et que les Ardents accordaient une certaine importance quand à la valeur du Sang.

''Je le pensais aussi. Mais on dirait que non, du moins pas pour tout le monde....Après tout, que savons-nous de la magie qui nous lie à un dragon ? ''

Elle n'avait donc pas appris ce qui s'était tramé à son sujet. Elle l'apprendrait bien assez tôt. Il se pourrait qu'elle n'avait pas demeurer sur la Terre de l'Aube depuis un moment.

''Je bois beaucoup car j'apprécie la force de goût de la menthe et sa fraîcheur qui s'y mélange. Quand à ma fuite.... j'avais juste envie de sortir de mon Màr. Et puis, dans cette bourgade, je ne serai pas l'unique Céleste ou Neutre à tailler une bavette avec une Ardente. Quand à m'enivrer réellement''

Il regarda brièvement l'hydromel.

''ce n'est pas moi qui commande un excellent nectar. C'est étrange, ce n'est pas une boisson typique du Désert...''





L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeMer 13 Mai 2020 - 0:17


- Nos ancêtres, en commettant leurs erreurs, nous ont laissé des leçons afin de ne pas reproduire leurs bévues...

Quelque chose d'un tantinet perfide flotta dans son regard trop doux pour être fondamentalement honnête. Quels desseins pouvait bien nourrir la Liée d'une Reine ? Le savait-elle elle même ? Rūna n'avait parlé de ses pouvoirs à personne, pas même encore à celui de qui elle partageait secrètement la vie. Elle n'en dirait certainement pas plus, mais se délectait de semer derrière elle les petites pierres de ses intrigantes pérégrinations.
Quelle folie ce serait d'en parler à un membre d'un autre Kaerl, mais surtout à Peddyr, qui avait manqué de périr en provoquant la chute du terrible Drazahir ! Ce constat se fit indépendamment de sa conscience, car la fëalocë était arrivée peu de temps après ces funestes évènements, et elle ne reçut que peu de détails de leurs étapes. L'heure avait été à la reconstruction, tant en vies qu'édifices. Le Màr Tàralöm s'était efforcé de tourner la page, et le peu qu'elle apprit lui vint des bribes d'informations semées par Alauwyr lors de son aspiranat, ou ce qu'elle découvrit elle-même en se plongeant dans les écrits de l'Observatoire pour fuir la foudre de leurs disputes.
Alors, prudence, lui murmurait son subconscient.

- Vous craignez mon Seigneur, et vous craignez des tensions opposant votre Màr au mien... Qui ne s'en inquiéterait pas, me répondrez vous. Pourtant, votre angoisse a le goût du métal, le goût des lames qui se croisent. Je peux en apprécier la saveur sans même vous avoir embrassé. Pourquoi souffrir de telles peurs ?

Rūna n'avait pas connu la Grande Guerre des Ordres, ni plus qu'aucun champ de bataille, d'ailleurs. Bien qu'instruite des ravages de l'existence par ses propres plaies, elle ne pouvait avoir la moindre idée du traumatisme déposé dans les esprits de ceux qui survécurent. Malgré ce constat, il subsistait un doute quand aux frayeurs de l'humain assis face à elle : un imperceptible sentiment qu'il couvait en son sein des démons dont lui seul pouvait donner le nom, et par conséquent qu'il était seul à savoir conjurer.  La curiosité piquée à vif mais consciente non sans rechigner qu'elle n'en saurait pas plus, la fëalocë se promit de questionner son aimé à ce sujet.
Elle revint avec beaucoup plus de sérieux sur la suite de son discours, et son ton se fit nettement plus sec et pinçant.

- Vous vous doutez qu'il est hors de question que je partage plus de mes convictions sur les agissements de mon dirigeant concernant son rôle et l'avis de son peuple à ce sujet. Votre fonction d'Ambassadeur est révolue, cela ne vous concerne plus. Laissez cette tâche à votre remplaçant et il saura trouver notre propre représentant pour nourrir ces potentielles interrogations.

Son masque de marbre s'était à peine assombri, mais il était évident que son innocente légèreté s'était muée en un spectre bien plus virulent. S'affairant à rester le plus neutre dans ses réponses, Rūna n'était surtout pas - encore - assez ancrée dans les méandres politiques de son Kaerl pour prendre de tels risques. Sous le couvert du respect de sa hiérarchie malgré son manque de prédisposition à se laisser dominer, elle se devait dès aujourd'hui de mesurer le moindre de ses pas dans ce genre de situation. Aucune erreur ne serait pardonnée, et elle ne s'en accorderait par conséquent pas la moindre poussière.
Le silence s'instaura brièvement alors qu'elle joua une fois de plus avec sa coupe dans sa main droite.

- Je ne pardonne plus. Maugréa-t-elle, avant de s'adoucir avec autant de saveur qu'un fruit en apparence mielleux mais à la chair acide.
Mais je pense que vous auriez pu trouver pire insulte à mon sujet, donc restons-en quittes.

Ses lèvres pincées se déridèrent peu à peu, malgré la brume qui voilait toujours l'éclat de ses yeux d'or plongé dans les pierres céruléennes de Peddyr.

- Qui vous dit que je ne suis pas plus terrible que ma Liée ? Même si je vous accorde que cette dernière embraserait le moindre brin d'herbe de Rhaëg pour me venger d'une tierce main trop baladeuse.
Je me contenterais de trancher celle-ci afin que son ou sa propriétaire n'oublie jamais son écart.


Rūna soupira profondément, comme pour chasser les flammes affamées en elle. La colère se répandait en ses veines avec autant de dangerosité que la foudre brisait la vaste toile d'un ciel nocturne, mais elle s'était employée à maîtriser ses impulsions pour ne plus paraître ivre d'une aveugle furie. Aussi volcanique que l'orage s'ébattant au dehors...
Peddyr touchait à des sujets sur lesquels elle était à fleur de peau : sa Liée qu'elle aimait plus que la vie, son amant auquel elle était attachée bien plus qu'elle ne se l'avouait, et à son Màr retrouvé pour lequel elle chérissait une adoration naissante.
Son poing se crispa sous la table, et après une forte inspiration elle afficha un visage radicalement différent. C'en était presque effrayant de pouvoir changer aussi rapidement d'émotion...
La fëalocë noya tout résidu de braise en buvant quelques lentes gorgées dans son verre, déglutissant ces dernières avec la surface de son fiel masqué d'un calme étonnant.
Elle parla de façon limpide mais non sans pique lancée.

- Vous êtes si curieux dès lors que les détails concernent autrui, mais vous vous livrez bien peu en retour et ce marché ne me convient guère. Elle lui offrit un franc sourire provocateur.
En matière de ce genre de commerce, je me révèle être une véritable pirate, cher ami.

Rūna porta à ses lèvres une figue noire dans laquelle elle mordit, toujours vêtue de ce rictus mêlant l'audace et une pointe de désinvolture. Peddyr connaissait déjà le plus lourd de son existence passée pour qu'elle n'ait rien à vraiment lui cacher. Ses derniers secrets n'étaient connus que d'Alauwyr, Estenir et bien évidemment Sărzeghnet.. Alors, après cette année révolue et appesantie de drames, elle se plaisait assez à jouer avec légèreté en compagnie d'une tête connue.
La fëalocë pouvait briller par la beauté de son minois ou ses courbes ou se faire remarquer par le mordant de son verbe, elle manquait cruellement d'une confidente pour soulager sa peine. Alors oui, aussi anodines pouvaient paraître ses retrouvailles avec l'humain, Rūna "s'amusait." Ce n'était pas forcément la compagnie la plus appropriée qui se trouvait face à elle, mais elle s'en contenta.

Alors qu'elle but une gorgée d'hydromel au moment même de sa dernière remarque, la jeune femme lova sur lui un regard pétillant, plus de fourberie que d'amusement.
Elle n'était pas stupide et notait aisément ses piètres manoeuvres pour tirer le plus possible d'informations de sa part. A moins que ce ne fut-ce qu'une enquête désintéressée sa part, et que les penchants trop pessimistes de la Chevalière et sa méfiance aveugle n'obscurcirent son jugement ?
En reposant sa coupe, elle choisit ses mots avec minutie.

- On ne trouve guère ici les riches breuvages de notre bon Ssyl'Shar. Je me contente de ce qui est disponible parmi le moins âpre à mon palais.. Et j'ai appris à apprécier cette lie à force de partager la compagnie de certains qui s'en délectent.

Semait-elle des indices ? Evidemment. Elle adorait par dessus tout délivrer des détails trop vagues pour préciser des noms ou des faits, et faire languir ceux qui tentaient vainement de se jouer d'elle. Libre à lui de chercher à en savoir plus, à quémander de façon déguisée ou de feindre la passivité.. Il ne fallait pas oublier que le serpent se laissait en apparence séduire par la dance de la flûte au bec de son charmeur, il n'en demeurait pas moins qu'une seule goutte de son venin pouvait terrasser cents hommes. D'ailleurs, elle persiffla malgré sa liesse.

- En tout cas, cela est toujours plus affriolant que votre si triste infusion... Votre aura trop sombre me dit que vous devriez boire plus de vin et moins de thé, votre acariâtreté se voudrait moins morose.
A moins que votre fièvre ne soit liée aux festivités qui se dessinent et que vous ne craigniez l'ivresse en compagnie d'inconnus ? S'épandre dans leurs orgies est tout à fait de votre ton, du moins songez-y. La vie est bien trop courte pour être si sérieux, Maître Thelrand.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeJeu 14 Mai 2020 - 20:13

Peddyr avait haussé un sourcil. Pensait-elle vraiment ce qu'elle venait de dire ? Peut être qu'elle pensait que le Bannissement était l'avertissement des Dieux à ne pas dépasser, mais peu importait le Kaerl, la magie perdue des Valherues avaient son lot d'adeptes et de passionnés. Qui sait le nombre d'esprits curieux qui avaient déjà songé à aller plus loin dans la recherche des pouvoirs perdus....

''Pensez-vous que nous, dans le sens général, resteront raisonnables et resteront résolues à rester à la surface de la magie ? Nous n'avons plus les capacités des Valherus, mais la magie coule toujours en nous, amplifiée par la Magie du Don ? Après ce qui c'est passé avec le Mage-Ombre, je peine à croire que la leçon du passé servira bien longtemps... puisqu'il a fallu fouiller dans le passé pour trouver le moyen de nous préserver du Destin Funeste que Drazahir envisageait pour le Rhaeg. ''

Il n'alla pas plus loin, car le sujet pouvait être complexe et il ne voulait pas se perdre dans ce qu'il ne maîtrisait pas. Il avait toujours préféré le maniement de son épée que d'apprendre l'usage de sa magie, même si ces dernières semaines, il essayait de trouver un peu de temps pour mieux la contrôler, la perfectionner pour qu'elle lui coûte moins d'énergie. Après tout, ce pouvoir lui avait déjà sauvé la vie. Autant l'avoir comme un atout aussi vif et employait d'une courte lame à la ceinture. Quand à la pseudo crainte qu'il aurait à l'égard d'Alauwyr, il ne manqua pas d'afficher un étrange sourire narquois.

''Que savez-vous du genre de crainte qu'il pourrait m'inspirer ? La seule crainte que je redoute de cet homme est sa folie. Et peut être que vous sentez le goût du métal car je n'aurai pas peur de sortir ma lame s'il le faut pour défendre ce qu'il oserait toucher pour pervertir ou détruire ce que j'estime devoir protéger ou défendre. ''

S'il le redoutait à ce point, comme la chevalière incarnate le soupçonnait, il devrait frémir, virer blanc... afficher des indices émotionnels sur la peur viscérale qu'Iskuvar pouvait inspirer à plus d'un. Mais ce n'était le cas. Et elle apprendrait bien assez tôt que Peddyr et Alauwyr avaient su mettre leurs rancoeurs de côté le temps de la lutte contre Drazahir. Mais cela avait été une lutte qui avait appelé à unir des membres des trois Ordres.

''Arriverez-vous à tenir paroles quand à passer désormais sous silence vos convictions et bien d'autres points qui se lient à la politique ? ''Il affichait un petit sourire presque défiant, très léger. ''Je ne suis plus Ambassadeur, je ne peux que vous donnez raison à cent pour cent sur mon ancien statut. Mais il n'y a nul besoin d'être dans la fonction évoquée pour apprendre à tirer des informations des phrases qui sortent d'entre vos lèvres. Il est aisé de trouver quelques ''savoirs'' dans les phrases que vous venez d'énoncer. Vous dites ne plus pardonner... Mais pourtant, vous le faites, même si vous ne le prononcez pas directement...Car je n'ai pas dépassé la limite qui vous pousserait à exiger réparation à l'affront subi. Quand à trancher la main de l'impudent... Vous useriez de vos flammes avant, pour bien lui faire peur....''

Elle en serait bien capable et son pouvoir réagissant aisément à la colère, comme il s'en rappelait encore un peur, cela ne pourrait être que la première réaction, plus vive, plus réactive. Trancher la main ? Elle s'éclabousserait de sang. A cette idée, il ne put Il repoussa désormais sa tasse vidée de toute tisane. Il avait eu sa dose pour aujourd'hui. Il la laissa quelques instants, le temps qu'elle digère ce qu'il avait pu dire. Pendant ce temps, elle but quelques fines gorgées de sa commande légèrement alcoolisée.

''Ainsi donc, vous estimez que je donne pas assez dans cet échange ? Peut être que vous n'orientez pas le sujet comme il faudrait pour que je libère quelques masses dans la balance de notre conversation. Que je me contente de demeurer simple, comme ce breuvage ambrée, cet hydromel duquel vous vous contentez. Il est vrai qu'on ne trouve pas ici de l'ambroisie, de la liqueur crémeuse de datte, mais sachez que l'hydromel est loin d'être de la lie. C'est une boisson appréciable, douce comme elle peut être piquante.. comme les abeilles qui fabriquent le miel dont on en tire toutes les saveurs. Savez que certains nobles ne boivent de l'hydromel que si cela vient spécifiquement que d'un miel précis ? Et se procurer du miel de haute qualité n'est pas si aisé, croyez moi. ''

Il la regarda avec une étrange intensité, comme s'il cherchait à lire à travers ses yeux le fond de ses pensées. Mais, cela ne dura qu'un très bref instant. Il ne chercha pas à insister outre mesure, surtout quand ce fut au tour de son interlocutrice de le sonder par la parole. Puis, il s'était mis à rire devant l'audace moqueuse à l'encontre de sa navrante boisson mentholée

''Qui vous dit que je vais me laisser prendre aux effets de ces festivités ? Et puis, elle est très bien ma tisane. Peut être parce que je préfère savourer l'hydromel dans d'autres circonstances que d'être simplement ici. Quand à me ''libérer'' pour être moins acâriatre et me ''lâcher'' comme vous me le signifiez indirectement... je ne suis pas ce genre d'hommes à se faire piéger de la sorte. Je l'ai été déjà une fois, et pas qu'un peu. Je ne tiens pas à recommencer. Oh, et je sais que la vie est trop courte, raison de plus pour ne pas faire n'importe quoi avec. D'ailleurs... Quand viendra le moment du Premier Vol de votre Incarnate, assurez vous de pas être en dehors de votre Kaerl. On peut croire qu'on contrôle le flot d'émotions intenses qu'envoie un dragon dans ses pulsions lors du Vol.... Mais on n'y est jamais préparé... Surtout quand c'est une Rouge qui est en chasse et que sa liée suit le fil de pensées de sa liée.... ''

Il n'avait pas besoin d'évoquer le nom de Darlana. La jeune liée incarnate l'apprendra bien assez tôt, ou alors arrivera-t-elle enfin à mettre un visage sur le le lié du dragon céleste qui avait convolé avec la liée impétueuse de Darlana. Par les Cieux, qu'il regrettait ce jour...

''Mais comme vous êtes une femme intelligente, vous veillerez à ce que cela ne se produise pas en dehors du Kaerl.... Mais est-ce que vous serez prête à vous unir le temps du Vol avec un autre homme que celui que vous aimez ? ''



L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeLun 18 Mai 2020 - 1:37


Elle prit soin de ne rien révéler de plus sur son pouvoir ni la profondeur de la puissance de ce dernier, bien qu'elle ne le maîtrisait pas. La seule évocation du mot Valheru lui aurait passablement valu des ennuis ou pire encore. Un jour viendrait, peut-être, où seulement dire le nom de la fëalocë ébranlerait les fondations de Tol Orëa, mais pour l'heure elle n'était que le fragile squelette d'un monstre en devenir. Seul l'avenir et ses évènements pouvait le prédire, ou annihiler cette hypothèse.
Rūna laissa donc en suspend les propos de l'humain, se contentant de lui offrir un de ses regards les plus pervertis de vice et de danger.
Tant de générations de consanguinité avaient offert à Rhaëg parmi les plus beaux spécimens de sa race, mais avaient fatalement laissé des séquelles sur le caractère de leur psyché, pesant le poids de la folie en opposition à la rage de conquérir.
Si seulement Rūna avait fait le lien entre Drazahir et Peddyr à ce moment précis... Elle aurait vu en lui un magnifique spécimen d'étude pour ses sciences occultes.

Alors qu'elle s'apprêta à rebondir à ses propos suivant, la fëalocë fut écrasée par les soudains élans de Peddyr à enfin dire tout ce qu'il pensait, avec la quintessence des battements les plus virulents de son coeur poussant chaque mot.
Sans rien dire, Rūna s'adossa à sa chaise et croisa les bras sur sa poitrine, le souffle coupé mais un sourire mi-surpris mi-ravi aux lèvres. Elle le laissa parler, sans ciller, sans bouger, dardant sur lui un regard de feu teinté de l'excitation de sa curiosité piquée à vif. Un bref instant, elle hésita à le couper pour lui demander s'il ne désirait pas une tisane à la camomille pour calmer son esprit si soudainement enfiévré !
Une fois qu'il eut fini, elle haussa les sourcils et s'esclaffa, presque hilare.

- Et bien voilà... Finalement, aussi imperturbable puissiez vous paraître, le dragon ne sommeille toujours que d'un oeil, et tapi, il atteint la moindre étincelle pour répandre ses flammes !
Bon, alors, par où commencer...


Rūna se dandina brièvement sur son fauteuil, retrouvant une position confortable. Les bras toujours croisés, elle s'affaira à lui répondre sans s'éparpiller.  

- Je ne me revendique pas comme plus intelligente que la moyenne, je le sais. Néanmoins sachez que je pèse chaque mot, avec la même exactitude qu'un marchand connaît le poids précis d'une bourse pour rétribuer son ouvrage. Je vous ai dit ce que je voulais vous dire, je vous ai laissé entendre ce que je souhaitais vous laisser entendre. Si j'ai omis de compter une ou deux pièces, considérez les comme une offrande aux Dieux.
Un homme ou une femme qui se verrait dérober ce qu'il ou elle a de plus cher au monde, est tout à fait capable de vider les océans pour retrouver ce qui lui manque, Seigneur comme simple non-Doué. N'essayez pas de m'intimider en prétextant être habilité à brandir votre épée pour sauver la veuve et l'orphelin d'une terrible menace. Votre courage vous honore, mais gardez ça pour vos brebis. Je ne doute pas de vos capacités, comme je ne doute pas des capacités d'un enfant né dans le caniveau d'un quartier malfamé à tout entreprendre pour survivre et s'extirper de sa misère. A notre propre échelle, nous faisons tous monstrance d'une détermination effrayante.


N'était-ce pas Alauwyr qu'elle avait évoqué ? Avant d'être Seigneur, et bien avant le Màr Tàralöm, il n'avait été qu'un orphelin des bas quartiers du Ssyl'Shar, et il avait dû se battre pour survivre. Chaque membre de Tol Orëa avait à sa manière souffert, ou souffrirait tôt ou tard. Il fallait presque y voir une épreuve de la part de la Déesse Flarmya, une épreuve qui testait les futurs liés à ses enfants.
Chacun d'entre eux était exceptionnel, de la plus étincelante des Dames comme le plus effacé ou maladroit des aspirants.
Rūna lorgna sur la première fenêtre à portée de vue pour constater l'avancée de l'orage. Le ciel était encore sombre mais la pluie s'était calmée, et le tonnerre semblait s'éloigner.
Elle but à nouveau avant de simplement asséner :

- Si vous avez craint mes flammes, vous n'êtes absolument pas prêt pour le reste.

Rūna ne cherchait pas à l'intimider. Elle n'était pas le genre de personne à prétendre ce qu'elle n'était pas en mesure d'avancer. Il fallait plus y voir un avertissement à ne pas trop la pousser dans ses retranchements. Elle avait beau s'être juré de réfréner ses impulsions, elle ne pouvait taire les flammes qui brûlaient en son ventre, affamées de s'épandre autour d'elle par son verbe ou ses actes. La colère de Rūna était devenue plus froide, plus maîtrisée, mais non moins terrible.
Elle ne comprenait pas vraiment l'aplomb de Peddyr qui s'évertuait à vouloir jouer les gros bras devant elle... Etait-ce une façon pour lui de la séduire ? Non pas dans le sens d'une parade nuptiale, comme le ferait un paon au panache agité de plumes éblouissantes, mais plutôt dans l'optique de montrer qu'il n'était pas qu'un banal Ambassadeur déchu ?
La fëalocë esquissa un rictus amusé qui trahissait cependant un certain vice : ils étaient là comme deux serpents, aucun ne concédant à laisser passer l'autre. Après tout, l'humain était plus sombre que le visage qu'il vendait au reste de la plèbe, faisant de lui le reptile dont il fallait le plus se méfier.

Rūna frappa violemment la table de son poing en guise de réponse à ses derniers propos.

- Que pouvez-vous bien avoir à faire des intentions et désirs d'une Chevalière Incarnate, Céleste ?! Êtes-vous donc tant déçu de la gente de votre Màr pour vouloir retrousser les jupes des femmes de mon Kaerl ? Soyez sûr que si cela devait arriver, je préfèrerais passer la nuit seule à me satisfaire de moi-même que votre compagnie.
Je vous ai connu plus prude, Peddyr Thelrand ! Il est trop tard pour ce que vous n'avez pas voulu de ma part il y a dix ans.


Elle recula bruyamment sa chaise pour mieux signifier de sa colère. Déjà, il posait des questions personnelles. Ensuite, avait-il qualifié une Reine Incarnate de... Rouge ?
La fëalocë hésita à l'envoyer paître chez les Jaunes du Màr Menel, mais se fit véritablement violence pour ne pas s'abaisser à son niveau de titillement.
Sa voix se fit cinglante, accompagnée d'une oeillade d'un or en ébullition.

- Nos Reines ne vont pas répandre leurs oeufs à tout va en dehors de leurs sables d'éclosion, elles. Ni plus qu'elles ne volent avec le tout venant des Kaerls moins glorieux. A l'image de leurs Liées bipèdes, elles ne s'épandent pas dans les draps du premier venu !
Mon âme-soeur pourra bien choisir le dragon qui sera digne de la couvrir, les bras de mon soupirant seront les meilleurs des refuges, au grand damne de vos pensées lubriques.
Maintenant je vous prierai d'aller vous soulager au premier bordel du coin si tel est votre désir. D'ailleurs !
, elle sembla s'esclaffer, mais le timbre toujours perverti de furie, Peut-être était-ce la raison première de votre venue ?! Je m'en voudrais de me tenir entre vous et les petites mains qui feront le ménage sur du mobilier poussiéreux visiblement délaissé depuis trop longtemps tant il réclame à être ciré ?

Elle claqua sa timbale sur la table, et le défia avec une certaine amertume, prête à l'abandonner là comme une peau de pomme tombée derrière une commode.


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeMar 19 Mai 2020 - 22:51

Peddyr l'avait laissé parler. Il avait gardé le silence pour permettre à la jeune Ardente de s'exprimer autant verbalement que corporellement. Malgré les années passées, elle n'avait pas si changée que cela finalement. Elle avait toujours la même verve que par le passé, quand elle était vouée à un mariage arrangé, avec peut être... une grosse pointe de maturité. Malgré le temps passant, elle était demeurée la même... enfin, presque.

Devant l'énervement de la Féalocê qui lui raviva des souvenirs d'un moment difficile voir ingérable à l'époque, il demeurait stoïque, sauf devant le rappel de sa réaction craintive à l'usage des pouvoirs illusoires de l'adolescente. Il eut un léger sourcillement, qui pouvait signifier qu'il n'avait pas oublié cet instant. Mais ce n'était pas pour autant qu'il en avait été choqué à vie. Ce n'était visiblement pas l'avis de la liée Incarnate. Et quand enfin, elle eut fini son petit jeu et ses tirades, qui frôlaient bien des fois la frontière de la provocation pour voir comment il réagissait, il la regardait, son regard bleu acier fixé dans celui ambré et flamboyant d'une énergie sauvage de l'interlocutrice. Et puis, il se mit à rire.

Il riait à gorge déployée, attirant le regard des quelques clients présents, curieux d'entendre quelque chose d'aussi soudain et franc. Ils s'en étaient retournés à leurs discussion, car après tout, ce n'était pas la première fois qu'ils entendraient des gens s'esclaffer dans ces lieux. Oui, Peddyr riait et franchement qui plus était.

''A vous entendre, à voir comment vous réagissez, vous n'avez pas tellement changé. Pardonnez moi si je me suis quelque peu lâché en terme de rire, mais je vous croyais plus expérimentée que cela dans certains domaines très spécifiques. ''

Il se laissait aller sur le dossier de sa chaise, se retenant de vouloir rire encore un peu. cela pourrait passer pour de la provocation, alors il se força à faire preuve d'un peu de retenu.

''Vous n'avez guère progressé pour comprendre l'âme même d'un homme... En même temps, je ne vous jette pas la pierre, vu comment vous avez été préparée depuis votre plus jeune âge à être unie à un parfait inconnu. Chose qui ne s'est pas produite, puisque le Destin en a voulu autrement. Mais cela a vous marqué jusque dans les tréfonds de votre âme. ''

Puis, il s'était rapproché de la table, pour réduire un peu la distance qui le séparait d'elle.

''Que pouvez-vous réellement savoir de moi ou des non-Ardents dans leur généralité, ma chère et ''jeune'' Ardente ? Vous tirez des conclusions hâtives quand à ce que je suis, restant focalisée sur ce que vous savez des autres hommes qui ne sont pas de votre Màr. Voilà ce qui apparaît dans votre attitude. Oui, je vous fais la leçon car vous vous surestimez un peu quand aux désirs que vous pourriez provoquer chez les Chevaliers ou les Maîtres-Dragons. ''

Un sourire naquit au recoin de ses lèvres.

''Et non, ce n'est pas une insulte. Vous avez encore beaucoup à apprendre quand à ce que vous pouvez provoquer comme émotions chez les hommes. J'ai su vous refuser dans le Désert, ce n'est pas pour changer d'avis maintenant. Quand on sait ce qu'on désire réellement et sincèrement, on sait suivre ses préceptes. Donc, par Flarmya, ne surestimez pas ce que vous pourriez provoquer chez moi. Je possède bien plus d'expérience en la matière pour maîtriser l'affaire. ''

Il ne pouvait savoir ce que Runa avait pu vivre depuis qu'elle s'était liée avec une Incarnate, mais chose qui était certaine était que lors du premier Vol de la jeune saurienne, il ne faudra pas être dans les parages. Il ne doutait pas que la Fealocë veillerait à demeurer dans le Màr Taralom. Les femmes savaient sentir certains moments typiquement féminins, même pour leur âme soeur. Mais peut être qu'il devait mettre quelques frontières vis à vis des pensées de la jeune chevalière vis à vis de cela.

''Vous sentez-vous au dessus des choix de votre liée ? Les Dragons sont les enfants de Flarmya, eux seuls choisissent ce qui est le mieux pour leur descendance. Comment croyez vous qu'en autant de siècles, les dragons ont su demeurer ''forts'' depuis la chute des Valherus ? Le mélange de leurs lignées prévaut sur ce que nous désirons réellement. Si votre liée estime trouver le meilleur partie chez un dragon non Ardent, qui serez vous pour lui refuser cela ? Nous ne sommes pas maître de nos dragons. Nous sommes une part d'eux et eux veillent à préserver la pureté maximale de leur sang, peu importe ce que cela peut importer comme effet. Nous ne sommes pas des Valherus pour décider des choix de nos âmes soeurs. Seriez vous au dessus de la volonté de votre lié, Ardente ? ''

Savait-elle ce qu'impliquait réellement le Don ? Cette chance unique de se lier avec un dragon ? Peut être qu'elle le savait mais qu'elle préférait taire le très faible risque de se voir dans la couche d'un autre homme qu'un Ardent ; même si cette situation était plus que rare. Bien entendu, il avait réussi à taire sa ''relation charnelle'' avec une ardente. Mais cela, Runa l'apprendra bien assez tôt.

'Ne vous inquiétez donc pas de la sécurité de votre honneur ma chère. Je suis loin de tomber des nues devant ce que vous êtes ; autant par l'expérience que par la volonté. Vous ressortirez indemne. Sentez vous dès lors rassurée. Si j'ai su dire ''non'' une fois à votre personne, je saurai encore le dire une fois encore. Quand à dépoussiérer ce qu'il y a à dépoussiérer, ne vous inquiétez donc pas pour cela. Après tout, ce ne sont pas vos affaires personnelles, n'est ce pas ? Donc, je vous fais totalement confiance quand à vous auto-satisfaire.''.

Le sourire qu'il afficha désormais était tellement provocateur....

''J'ai redouté vos flammes par le passé, mais aujourd'hui, que valent-elles réellement, même si elles sont devenues tangibles, par rapport à ce que j'ai pu vivre ? Vous êtes loin de savoir ce que j'ai pu ''subir'' depuis notre dernière rencontre. ''

Il s'adossa à nouveau sur le dossier de sa chaise, laissant presque une dizaine de secondes passés avant de reprendre.

''Vous devriez boire un peu de votre hydromel...''

Il attendit, faisant exprès de marquer un nouveau temps de mutisme. Elle aurait beau frapper du poing sur la table, comme elle l'avait fait tantôt, il n'en aurait cure. De ce qu'il avait pu vivre depuis qu'il était Céleste, il était au dessus de cela, ce qui expliquait son calme devant la montée de nervosité de l'Ardente Incarnate.

''N'avez-vous vu pas une âme soupirante à aller combler ? Une certaine personne que vous avez à peine effleurée dans vos parler ? N'exprimez vous pas certains ''soupirs'' envers votre Seigneur Ardent ? ''

Il guettait déjà ses futures réactions.


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Rūna Sălv
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Rūna Sălv


Date d'inscription : 07/06/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 119
RPs : 47
Race : Fëalocë de sang pur
Âme-Soeur : L'Incarnate Sărzeghnet
Affiliation : Clan Dominant
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeJeu 21 Mai 2020 - 22:10


Ses doigts, logés dans ses poings fermés sous la table, tremblaient de fiel, tandis que son visage apparaissait d'un lisse digne d'une pierre de lune d'un bijou de très noble artisanat.
Malgré ses ongles qui coupaient la paume de ses mains et sa mâchoire aussi crispée que la serrure d'un caveau abandonné depuis des siècles, le masque de son minois tâchait de ne rien laisser paraître afin de ne pas donner la satisfaction à l'humain d'avoir réussi sa manoeuvre. En revanche, une chose ne pouvait être dissimulée : la haine que crachait son regard, comme un cobra dévoilait ses crochets au moment de mordre.
Rūna fixa longuement Peddyr de toute la furie de ses yeux embués de flammes enragées, un rictus malsain mais léger à la commissure des lèvres. En son fort intérieur, Sărzeghnet lui soufflait de l'égorger et emporter sa tête comme trophée, mais une étincelle de raison retint la fëalocë de ne pas céder à ce qui était pourtant en sa nature.

Après un silence qui sembla durer une éternité, elle jeta un coup d'oeil furtif au contenu de son verre à peine à moitié vide avant de se redresser sur sa chaise, lentement, pour mieux canaliser sa colère. Aussi immédiatement, elle rabattu ses pupilles serrées de faucon dans les froides iris de l'humain, non sans violence dans ce seul acte, presque annonciateur du pire malgré les apparences.
D'un même rythme très mesuré, avec la latence d'un serpent qui se replie sur son corps enroulé, la Chevalière déposa ses mains tranche contre la table et bouts des doigts joints, comme une tentative de prière pour invoquer les dieux et les supplier de la contenir. Les muscles de ses phalanges bandés ne trahissaient pas le moindre soubresaut, ni plus que le reste de son corps qui s'était crispé avec autant de précision qu'un chien de chasse à l'arrêt. Après une profonde respiration, elle déglutit doucement et cligna enfin des paupières, au ralenti.
Son timbre brûlant, de pair à son léger accent, poignarda le mur entre eux avec autant de fourberie qu'un assassin de couloir.

- Je n'ai que faire de déplaire à ceux qui ne m'intéressent pas. Et visiblement vous n'avez rien compris ou écouté de mes propos, mais je n'ai pas de temps à perdre à instruire les imbéciles à l'égo trop axé sur leur nombril. A votre âge, c'est cause perdue, je le crains.

Elle le fixait toujours, sans avoir changé de position.

- De ce que j'ai pu observer, vous êtes tous si ancrés dans la dualité de nos deux espèces pourtant unies par l'âme, que vous ne concevez même pas ou même plus une relation régie d'une parfaite harmonie. Ma Liée et moi sommes les deux facettes d'une même pièce, indissociables et complémentaires pour former un Tout. Nous désirons les mêmes choses, nous haïssons les mêmes choses. Je ne suis pas au dessus de sa volonté et elle n'est pas au dessus de la mienne. Nous regardons le Monde depuis la même marche, sans rivalité et sans nécessité de maîtriser l'autre.
Je n'ai aucune idée de ce qui vous autorise à juger des choix de ma Liée ou des miens, mais vos valeurs ont autant d'intérêt à mes yeux que l'assise des latrines.


Son air hautain était appuyé par la fièvre de ses mots, assénés là comme on pointe des imprécisions sur une carte de piètre facture. Rūna allait droit au but, mettant le moins d'enrobage possible autour de ses mots pour abréger au plus vite la joute à l'issue potentiellement sanglante.
Autant dire que nul ne pourrait l'arrêter sur sa lancée, et qu'il valait mieux qu'on ne l'interrompit pas.

- Je préfère préciser pour éviter toute confusion que je ne suis en rien frustrée par votre refus à une chose que je n'ai même pas demandé. Je ne vous permets pas de vous octroyer la satisfaction de croire que je serais encore intéressée par quoi que ce soit nous concernant. Je constate avec désolation que vous avez bien retenu seulement ce qui vous plaisait d'entendre. C'est bien là l'apanage des hommes de se penser irrésistible pour tout ce qu'ils convoitent et de se croire exclusif au regard d'autrui.

Au sourire provocateur de l'humain, jeté vers elle comme un pêcheur lance sa ligne dans vers une prise précise, la fëalocë lui offrit toute la froideur mordante de son dédain. Bien qu'elle bouillait intérieurement, elle s'efforça de paraître comme une mer au vagues lisses et sans écume devant laquelle même le meilleur des capitaines se retrouverait démuni et jetterait l'ancre.
Elle ramena ses coudes vers elle, toujours la pulpe des doigts jointe, se préparant visiblement à se lever.

- Je me moque royalement de ce qui a bien pu vous arriver. Gardez le jeu de celui qui a le plus gros appendice pour ceux de votre engeance, ce n'est pas un concours et il ne me sied absolument pas d'être votre adversaire dans cette compétition.  

Progressivement, elle se fit de plus en plus cassante dans son ton. Mais son sang ne fit qu'un tour lors des dernières paroles de Peddyr... Une certaine noirceur vint plonger l'abîme volcanique de ses orbites dans l'ombre d'un orage tonitruant. Elle inclina lentement le menton, faisant appel aux quelques bribes de sagesse demeurant en elle qui tentaient de ne pas périr consumées par son propre brasier intérieur. Rūna entrouvrit les lèvres, prête à frapper sa victime de son plus franc coup de poignard, mais le contact de la main de sa liée sous forme humanoïde vint la stopper nette. Elle n'avait même pas senti son arrivée, trop obnubilée par sa colère.
Sărzeghnet, fidèle à sa terrifiante et spectrale apparence, ne sourcilla pas d'un millième, ni plus qu'elle ne fit l'honneur d'offrir un regard de ses opales dénuées de vie à l'humain. Elle n'eurent pas besoin de communiquer pour s'accorder sur le fait qu'il était temps de partir avant qu'un fâcheux incident ne viennent ébranler la paix entre les Kaerls Céleste et Ardent.
Rūna se leva, avec distinction et tempérance, s'efforçant de maintenir la bête enragée qui rugissait en elle. Même son petit lézard de feu laqué d'obsidienne, d'ordinaire si turbulent par sa vivacité, semblait s'être posé sur son épaule de la façon la plus délicate possible pour éviter de provoquer chez sa maîtresse le moindre tressaillement qui provoquerait sa folie.

- Ce fut un tel plaisir, Peddyr Thelrand. Je vous souhaite le meilleur pour les années à venir, et dans cette optique je ne doute pas que nos routes se recroiseront. Persiffla-t-elle à demi-sincère, les lèvres à peine pincées et les mots piquant autant que la morsure d'une vipère. Hrazhesht, tahnrylar seni izlesir. (Adieu, puissent les dieux veiller sur vous.)

La Chevalière Incarnate remit en place ses atours et la lourde tresse andrinople qui dévalait son dos, puis s'arrêta brutalement.
Elle saisit sa coupe et jeta le contenu restant dans son verre au visage de l'humain, dardant sur lui toute la superbe de son mépris et sa condescendance. Elle parla avec une immense insolence soulignée par l'éclat de son orgueil princier.

- Vous devriez boire un peu de mon hydromel.

Sans attendre quoi que ce soit de sa part ni payer sa consommation, elle lui tourna le dos et se dirigea vers la sortie d'un pas mesuré et reflétant toute la noblesse qui lui fut inculquée depuis sa naissance. Rūna masqua sa bile au visage des quelques spectateurs qui avaient suivi la dispute avec distance, trop fière pour faire démonstration de son amertume devant le commun des mortels.
De toute sa majesté, son interlocuteur ne verrait plus que la silhouette rouge lever la tête vers le ciel pour en apprécier la colère de l'orage, et de délicates mains blanches venir jeter sur cette dernière la large coule grenat de son manteau.
Sărzeghnet la suivit mais accorda un dernier regard énigmatique à l'humain. L'espace d'un instant, les orbes laiteuses de l'Incarnate sondèrent l'esprit de Peddyr, mêlant dans son intrusion un désir de semer le danger mais surtout de lui laisser planer une certaine inquiétude. Elle n'eut pas besoin de formuler la moindre pensée à son égard, mais il ressentirait que le futur les mêleraient tous à nouveau sur un sentier commun...


.:: Qu'ils nous haïssent pourvu qu'ils nous craignent ::.
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Sarzlogo2[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Final
. ○ • ☾ Nous aimons nous repaître de ceux qui veulent nous soumettre ☽ • ○ .
Revenir en haut Aller en bas
Peddyr Thelrand
Maitre Dragon
Maitre Dragon
Peddyr Thelrand


Date d'inscription : 31/08/2013
Présentation : URL
Messages : 100
RPs : 63
Race : Humain
Âme-Soeur : Le Brun Sveargith
Fonction : Ex-Ambassadeur
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitimeVen 22 Mai 2020 - 9:48

Comme Peddyr s'y était un peu attendu, le ton monta rapidement. Le timbre de la voix de la jeune femme s'exacerba pour dévoiler la partie de feu qui bouillonnait en elle. Mais elle ne se jeta pas dans une tourmente orale soudaine. Non, cela se prononça lentement mais sûrement, commençant par une petite brise piquante du Désert, d'où on retrouvait ces désagréables grains de sable qui vous piquent les yeux en plus de s'insinuer partout, vous démangeant la peau. Oui, c'était le début d'un de ces vents chauds et légèrement sableux qui sont les prémices d'une forte tempête de sable, dangereuse, voir mortelle pour les novices...ou les imprudents.

Le début de feu qui s'était embrasé dans le coeur la Fëalocë se faisait de plus en plus. Peddyr demeurait dans le silence, l'écoutant avec attention comme il demeurait attentif aux possibles réactions brutales de l'Ardente. Car, il avait l'impression de se retrouver plus de dix ans en arrière. A un détail près : elle ne lui avait pas sauté dessus pour le bombarder de coups de poing pour réclamer justice face à son égo froissée. Non, là, elle se tenait sur la détente musculaire, telle une vipère des sables.

Malgré le risque de recevoir une offensive vengeresse de la part de l'Ardente, il se contentait de demeurer serein et détendu sur sa chaise, même s'il s'était redressé lui aussi, le dos droit, les épaules hautes, dardant sur elle un regard de son bleu acier, comme pour chercher à la sonder. Elle poursuivant toujours son élan fiévreux verbal, mettant en avant autant un progrès notable dans le contrôle de son caractère impétueux et violent que de sa méconnaissance dans quelques domaines que tout lié partageait, peu importait son Kaerl d'appartenance. A ceci près que chacun était juge de sa vision du Don qui unissait l'âme d'un dragon à son bipède. L'influence du Màr pouvait aussi, après tout, jouer un peu sur l'avis qu'on pouvait en avoir. Puis, il n'afficha qu'un simple rictus souriant sur l'apanache que les hommes pouvaient se donner.. pour leur outillage naturel. Elle s'était un peu trop clivé dans un certain cliché typiquement masculin. En même temps, comme il lui avait fait remarquée, elle avait eu une certaine éducation qui relevait plus du conditionnement que d'une véritable capacité à réfléchir de par soi même et avec entiereté. Peut être que cela lui viendra après tout. A elle de briser le miroir des facettes...

Une allure fantomatique était apparu derrière la jeune furie qui montait en pression, prête à l'éruption. Peddyr ne l'avait pas vu se glisser derrière sa liée, tellement qu'il avait veillé à demeurer attentif sur Runa. Si cette dragonne sous forme humaine l'avait voulu, elle aurait pu agir contre lui et mortellement. Mais ici, à Loméanor, devant témoins et qui aurait été plus vicelard que noble, cette menace était réduite à presque rien. Donc, il ne fut guère mis sous pression par l'arrivée de l'Incarnate. Et l'Ardente se leva de sa chaise. On sentait la tension musculaire bien qu'elle montrait la posture digne propre à des jeunes élevées au sein de riches familles. Elle était sur le départ.

Peddyr s'était attendue qu'elle prenne simplement le large avec un profond mutisme dédaigneux. Non, au lieu de cela, l'Ardente avait frappé comme la foudre, lui jetant le reste de son hydromel à la figure, le prenant totalement au dépourvu. Il demeura figé pendant que la Chevalière Incarnate se dirigeait vers la porte, avec un port altier et superbe, comme toute noble fière d'être ce qu'elle était.

Le Maître Brun passa une main sur son visage pour retirer comme il put le délicieux breuvage qui avait inondé ses yeux et son visage, collant déjà dans les poils de sa barbe. Quel gâchis, un hydromel qui était de bonne qualité pourtant. Il tourna sa tête vers le duo d'Ardentes partant hors de l'auberge. Il croisa le regard laiteux de la dragonne sous l'emprunt humain. Il sentit sa présence mentale. Il sentit bien le message silencieux qu'elle lui transmettait. Mais elle, de ce qu'elle pourra percevoir de l'esprit du Céleste ne sera qu'un gouffre abyssal, glacial. Un abîme où on pourrait aisément se perdre si on décidait de braver ses frontières. Un froid à faire frémir... comme s'il n'y avait plus d'âme... Juste du vide. Tel l'interstice. Et cela ne paraissait pas être qu'une simple barrière mentale.

Une fois les deux femmes définitivement parties, il termina de se débrouiller un peu. Il sentait quelques regards peser sur lui, guettant la suite des conséquences de ce jeté de breuvage mielleux. Peddyr afficha un sourire dépité.

''Les femmes... Elle ne voulait pas payer l'addition. ''

Cela déclencha quelques rires, puis chacun repartit dans ses discussions ; certaines abordaient ce qui s'était passé, avec quelques répliques assez.... graveleuses, sur un bon ton de plaisanterie.

Peddyr se leva, laissa la somme de toutes les consommations, avant de sortir à son tour.


L'âme s'envole vers les cieux par les ailes des dragons
[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Peddyrsignfin-46ce4af[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Logo_b15
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[RP] Redécouverte de Lòmëanor  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Redécouverte de Lòmëanor    [RP] Redécouverte de Lòmëanor  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Redécouverte de Lòmëanor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Tol Orëa - Reste du Continent :: Lòmëanor-
Sauter vers: