Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 

 [RP] Bavardages et Taciturnité

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeVen 23 Aoû 2019 - 17:22

23 Eurilyaku 919

Bon. Chishongo venait de dévorer un bœuf, elle avait du sang coincé entre les écailles de tout le museau. Comme prévu. Mais heureusement, en plus du repas de Madame, aujourd’hui, Dakarai avait prévu un tour aux Thermes pour débarbouiller tout ça. Et pour joindre l’utile à l’agréable, elle avait proposé à Zoran et Ayzehl de partager ce moment avec elles. Dakarai, longtemps obnubilée par la nécessite de marquer vite pour ne pas trop faire attendre son bien-aimé, ne s’était pas lié à son groupe de couvée aussi étroitement qu’elle l’aurait voulut. Souffrant du manque d’Arjuna, elle s’était un peu isolée de ce qui aurait put être ses amis. À la place, ce n’était pour le moment que ses camarades. Mais il n’était pas trop tard pour bien faire et ce bain serait une bonne occasion.

Chishongo entra dans les Thermes et trottina joyeusement vers sa majestueuse sœur de couvée, qui trempait déjà dans un des bassins en compagnie de son lié :

*Ayzehl ! Ayzehl ! Ça y est ! Je suis assez grande ! Demain, avec ma liée, on va chercher son amoureux !*

« … Chichiiiii… La discrétion, bon sang… »


*La Quoi ?*


Bon… Ce n’était un secret pour personne que Dakarai espérait ramener au Mar son fiancé pour l’épouser. Ou plus précisément, c’en avait été un. Puis elle s’était lié. Et Chishongo était bavarde, mais Bavaaaaaaaarde… Alors qu’en plus d’un an, Dakarai avait gardé son secret, en deux jours, il fut éventé et toute la couvée avait appris que Dakarai avait un amoureux, qu’elle l’aimait et qu’un jour, Chishongo et elle allaient aller le chercher sur Qahra.

« Bonjour Zoran ! Tu vas bien ? Désolée pour Chishongo, elle est toujours aussi... »

*Enthousiaste ! Hein, je suis enthousiaste ? Comme toi, Dak !*

« Ouais, on va dire enthousiaste... »

*Je sens comme une critique dans ton ton...*

« Moi ? Critiquer ma propre liée ? C’est pas mon genre... »

*Mouais…*

Dakarai offrit un sourire d’excuse au Zoran. Elle ne savait pas trop comment se comporter face a ce camarade si calme quand elle ne l’était pas du tout. Bien sûr, elle avait l’habitude du calme d’Aru et de Nalesean, mais c’étaient des calmes chaleureux. Zoran était un calme froid. Ce n’était pas une critique envers lui. Au vu de ses relations avec Ottilia et Iniaki, avec qui il formait un groupe soudé, il devait y avoir plus en lui que cet aspect froid, elle en était persuadée. Mais elle n’avait pas encore eu l’occasion de percer sa carapace. En tout cas, elle espérait que son enthousiasme et celui de Chichi ne leur pesait pas trop à lui et Ayzehl.
Revenir en haut Aller en bas
Zoran Cynfelyn
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Zoran Cynfelyn


Date d'inscription : 19/02/2019
Présentation : URL
Messages : 37
RPs : 31
Race : Fëalocë
Âme-Soeur : L'Impératrice Noire Ayzehl
Fonction : Itinérant de Mystra
Affiliation : Aucune
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeDim 25 Aoû 2019 - 16:32

Ayzehl avait tant grandi. Au bout de six Lunes, Zoran s’était enfin décidé à aller trouver l’Intendance pour leur faire part du problème de place qu’apportait la croissance interminable de l’Impératrice Noire. Il avait eu honte de demander des appartements adaptés à la taille de sa Liée, lui qui avait toujours vécu en tentant de prendre le moins de place possible. Ayzehl s’était sentie coupable, évidemment ; du bout de ses pensées, Zoran l’avait surprise à se demander si sa présence n’était pas indésirable. Malgré le Lien qui devait les unir et leur foi respective envers les Dieux, la relation entre le Fëalocë et la jeune Dragonne était instable, maculée de doutes qu’ils étaient tous deux trop prudes pour oser exposer en pleine lumière, entachée par la peur et la distance qui leur était imposée.

Zoran, alors, avait demandé de l’aide à son ami et confrère, le Chevalier Ciryandil – tout en sachant pertinemment quel serait le discours du Neishaan. Le cristal du garçon restait un mystère aux yeux du Cartomancien, et, sûrement, seuls ses créateurs sauraient apporter des réponses à toutes les questions qui le tenaillaient. Un jour ou l’autre, il lui faudrait retourner au Grand Temple d’Orën pour interroger ses anciens maîtres, et l’idée lui laissait dans la gorge un goût âpre de poussière et d’amertume.

Mais ce n’était pas encore le bon moment. Iniaki et Ottilia avaient pris leur envol, et leurs rencontres se faisaient de plus en plus rares. Parfois, un vague sentiment de jalousie venait pincer son cœur, et Zoran préférait se réfugier dans une isolation religieuse, conscient du regard opalescent et silencieux qui pesait sur lui. Laéïa, avec toute l’indélicatesse qui la caractérisait, lui avait conseillé de pratiquer avec Ayzehl toutes les activités communes à deux jeunes Liés, afin peut-être de renforcer leur Lien et de ne pas laisser la Dragonne s’éloigner sur son propre chemin d’incertitudes et de solitude. Aussi, quand, sortie de nulle part, le jeune Fëalocë reçut l’invitation de la Chevalière Dakarai Tapiwa, accepta-t-il sans hésiter de se joindre à elle et à sa Liée pour une après-midi aux Thermes.

Il connaissait très mal la Fëalocë, mais, de tous ses frères et sœurs de couvée, la petite Dorée était la préférée d’Ayzehl. D’elle, elle n’avait pas peur, et un lien invisible semblait les rapprocher. Dans la moiteur de leur coquille, peut-être avaient-elles partagé un rêve ? Quant à Dakarai, Zoran savait qu’elle avait été l’Aspirante de Maître Nalesean avant l’Empreinte, mais ils n’avaient jamais eu l’occasion de discuter ou de faire plus ample connaissance.

Premiers arrivés sur les lieux, Zoran laissa sa Liée goûter timidement l’eau avant d’entrer dans le bassin à sa suite. Comme à chaque fois qu’il se dévêtait devant elle, il sentit l’inquiétude que lui procurait la vision de son corps malade et faible, et il fit de son mieux pour ne pas laisser l’embarras le gagner. Avec prudence, il posa une main sur les larges écailles d’obsidienne qui tapissaient le flanc de la Dragonne. De l’autre, il attrapa une brosse aux poils drus et commença à frotter. Malgré ses bras tremblants, ses gestes étaient doux et prévenants. Ayzehl l’observait de ses yeux beaucoup trop grands, et, dans l’espace que partageaient leurs âmes, il discernait son envie de communiquer. Cependant, elle ne lui offrit qu’un silence opaque, et le Fëalocë serra les dents, incapable de concevoir quels mots seraient à même de le dissiper.  

Une petite voix éclatante comme l’aube transperça alors l’ombre de leurs esprits, et les deux Liés tournèrent la tête en direction des nouvelles venues. Le Fëalocë battit des cils, sa vue éclaboussée d’or, et il ne put s’empêcher de sourire en posant son regard sur Chishongo. Une sorte de grondement affectueux faisait vibrer la poitrine d’Ayzehl tandis qu’elle étendait ses pensées vers sa sœur.

° Bonjour, Chishongo. Ta Liée est chanceuse d’avoir une Dragonne aussi belle et aussi courageuse. °

« Bonjour Dakarai, bonjour Chishongo. » fit Zoran en s’arrachant enfin à la contemplation de la petite Reine, penchant la tête pour saluer sa consœur. Quelque chose dans sa silhouette et dans son attitude flamboyante lui rappelait Iniaki, et la chaleur amicale qu’elle dégageait était suffisante pour le mettre en confiance.

Il avisa le sang séché qui souillait le museau de la Dorée, et désigna le nécessaire de toilette qui reposait sur les dalles autour du bassin. « Il va falloir nettoyer tout ça ! Tu ne veux quand même pas que l’amoureux de ta Liée s’évanouisse en te voyant ! » plaisanta-t-il, une fugace lueur d’amusement étincelant au fond de ses iris sombres.

Aurait-il un jour l’audace de faire comme Dakarai ? D’aller retrouver Arianwyn sur le dos de sa Liée et de le ramener auprès de lui, sur Tol Orëa ? Il secoua doucement la tête pour échapper aux mains avides de ses vieux démons et recommença à frotter les écailles d’Ayzehl, laquelle, si elle avait seulement perçu le trouble de son Lié, resta sagement en retrait.

« Alors ça y est, tu vas retrouver ton fiancé. Comment penses-tu qu’il réagira en voyant Chishongo ? » demanda-t-il doucement, franchement curieux.


[RP] Bavardages et Taciturnité Sign_1_3-505ef54   [RP] Bavardages et Taciturnité Noir310
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeDim 25 Aoû 2019 - 17:38

La jeune dorée roucoula de plaisir aux compliments de sa sœur.

« Et ton lié est chanceux d’avoir une Dragonne aussi grande et gentille. Tu vas bien ? »


En effet, ça se voyait particulièrement quand on mettait cote à cote les deux sœurs de couvée, Chishongo était nettement petite pour une Reine, ou pour une Impératrice. La dorée et sa chevalière espéraient que bientôt, une poussée de croissance lui fasse rattraper son retard. D’après les guérisseurs, il n’y avait pour le moment rien d’inquiétant. Mais Chishongo complexait sur sa taille, et Dakarai ne savait pas comment la consoler.

Pendant ce temps, le prêtre de Mystra la saluait en retour. La chevalière ne put s’empêcher de noter le corps malingre du chevalier noir. Il n’avait déjà pas toujours l’air en forme habillé, mais là, c’était pire. Mais ce n’était pas a elle de faire une remarque.

Il plaisanta sur le museau ensanglanté de Chichi, et Dakarai gloussa en attrapant une brosse dure :

« Elle s’en met toujours partout ! On est obligées de passer ici après chaque repas. On m’avait dit que les Reines étaient élégantes et raffinées, ben vu comment mange Chichi, je pense qu’on m’a menti ! »

*Hey !*

« Ose dire que c’est faux, ma grande. »

*Gna gna gna.*

« Fait voit ton museau au lieu de Gnagnater. »


La dorée s’exécuta et tendit le nez vers Dak qui commença à la brosser vigoureusement, la faisant plonger la tête dans l’eau plusieurs fois pour ramollir le sang séché. Elle brossait encore quand la curiosité de Zoran fit avancer la conversation :

« Je sais pas… C’est ce qui me fait un peu peur. J’ai… Bon en plus, on ne s’est pas vu depuis deux ans et demi. Il peut s’en passer des choses en deux ans et demi. Imagine il est marié ? Le malaise… Mais en admettant que tout va bien, qu’il est à Itzahuacán, célibataire et tout… Va falloir que je lui présente Chishongo, qui n’est pas une personnalité plus facile que moi... »

*On est difficiles ?*

« On est… Enthousiastes, ma chérie. »

*Ce n’est pas bien ?*

« Si… Mais y a des gens qui trouvent ça fatiguant. Bref. Pour répondre à ta question, Zoran, je ne sais pas du tout comment il va réagir. C’est quelqu’un de flegmatique et calme, donc j’espère que ça se passera bien, mais… Je sais pas, imagine qu’il ai peur ? Je sais pas toi, mais j’étais pas rassurée, moi, la première fois que j’ai vu un dragon. »

*Pourquoi tu as eu peur ? Y a pas de raisons. Tu voulais pas de mal à son Lié, hein ? Moi je ferais pas de mal a un bipède qui ne t’en aurait pas fait, tu sais. Hein Ayzehl qu’il y avait pas de raisons ?*
Revenir en haut Aller en bas
Zoran Cynfelyn
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Zoran Cynfelyn


Date d'inscription : 19/02/2019
Présentation : URL
Messages : 37
RPs : 31
Race : Fëalocë
Âme-Soeur : L'Impératrice Noire Ayzehl
Fonction : Itinérant de Mystra
Affiliation : Aucune
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeSam 31 Aoû 2019 - 21:26

La remarque de Dakarai quant à l’élégance supposée de sa Reine arracha un rire franc à Zoran, bien vite estompé par la confusion qu’un tel sentiment inspirait à Ayzehl. Si le Fëalocë riait assez facilement dès lors qu’il se trouvait en société, la Noire était plus habituée à leur solitude – et jamais encore elle n’avait eu l’occasion de susciter l’hilarité de son Lié. Le cœur tordu par une appréhension ambigüe, le jeune Chevalier interrompit son brossage et laissa un instant peser un regard curieux sur la masse écailleuse qui trempait à ses côtés. Retenant un vague soupir, il préféra reporter son attention sur ses comparses.

« Elle grandira. » affirma-t-il, avant de se fendre d’un sourire. « Mais un Dragon restera toujours Dragon ; on ne reproche pas à un tigre d’être tigre. »

Lui avait été surpris de déceler autant d’humanité chez des créatures d’apparence si sauvage, et Ciryandil lui avait expliqué que le Lien avait sûrement eu une influence sur l’évolution des enfants de Flarmya. Encore une fois, être le témoin d’interactions si légères entre la Chevalière et la Dorée s’accompagnait d’un désagréable arrière-goût de jalousie. Il lui tardait d’enfin atteindre une telle complicité avec la Dragonne qui partageait son âme. Il ne voulait pas heurter sa Liée, qu’il sentait toujours à l’affût en bordure de sa conscience, aussi laissa-t-il ces considérations de côté pour se concentrer sur ce que Dakarai lui confiait sur son fiancé.

Deux ans et demi… Tant de choses auraient pu changer durant ce laps de temps, et il comprenait sans peine l’inquiétude de la Fëalocë. Il hésita à évoquer Arianwyn, toutes les choses qu’il avait dû laisser derrière pour venir ici. Il s’était à peine écoulé plus d’un an depuis son arrivée et, chaque jour qui passait, grandissait en lui la crainte de ce qu’était devenu son ancien mentor. Il avait dû se sentir tellement abandonné, trahi, lui qui ne supportait pas qu’on lui tourne le dos. Avait-il pensé que Zoran l’avait quitté sans regret ? Avait-il cru que tout était sa faute ? Par Mystra, il n’avait même pas eu l’occasion de lui dire…

« J’espère aussi que tout se passera bien. » déclara-t-il simplement, songeant qu’il aurait peut-être importuné la jeune femme en lui assénant l’un de ses grands discours mystiques sur le sens de l’existence.

Sollicitée par sa sœur, Ayzehl releva le museau et promena autour d’elle un regard nébuleux où tournoyaient toutes les nuances de l’opale. Afin de lui laisser le temps de transformer ses pensées en mots, un exercice encore périlleux pour la Noire, Zoran répondit le premier.

« Il aura peur et il sera surpris. Ce sont sans doute des réactions naturelles… Mais une fois mis devant l’évidence, il n’y a pas d’autre choix que d’accepter ce qu’on a sous les yeux. Et puis, tu seras avec elle, Dakarai. Ça devrait suffire à le mettre en confiance. »

° Le premier sentiment qu’un bipède ressent face à ce qu’il ne connait pas est souvent la peur. Certains n’aiment pas l’inconnu ; pour d’autres, cela ressemble plus à un instinct de survie. Tout pourrait être une source de danger, tant que le contraire n’a pas été prouvé. Rien de personnel. °

Zoran battit des cils, décontenancé par le long discours qu’Ayzehl avait réussi à produire, elle qui était si avare de paroles. Pour une raison qu’il ne s’expliquait pas, la froideur de son raisonnement lui nouait le ventre et un étrange malaise se répandit dans ses veines. Il n’aurait jamais prêté à sa Liée de mauvaises intentions, ou même la capacité d’user de sarcasme – pour autant, il n’arrivait pas à ne pas se sentir visé par ce que ses mots impliquaient.  

« Je suis sûr que tout ira bien. » reprit le Fëalocë après avoir longuement contemplé son Âme Sœur, sans pour autant avoir trouvé la réponse à ses questions. « Et même si ça ne devait pas se dérouler comme prévu… Toi et Chishongo en sortirez grandies. C’est difficile de véritablement avancer quand des chaînes nous retiennent à notre passé. »

Sa voix charriait plus de mélancolie qu’il ne l’aurait voulu, et il baissa rapidement les yeux, se mordant les lèvres tandis qu’il essayait de trouver un moyen de faire dévier le sujet. Autour de son âme, la présence d’Ayzehl s’était faite plus insistante, mais il aurait été bien en peine de comprendre ce qu’elle souhaitait.


[RP] Bavardages et Taciturnité Sign_1_3-505ef54   [RP] Bavardages et Taciturnité Noir310
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeJeu 5 Sep 2019 - 22:49

Zoran rit, puis s’arrêta brusquement en regardant son Impératrice. Dakarai ne put s’empêcher de s’en inquiéter :

« Ça va ? »

Il se reprit et affirma que Chishongo grandirait. La Chevalière soupira lourdement :

« Ouais, j’espère bien… Elle aime pas être petite. »

*Je suis une Reine ! Je devrais être Grande !*

« Mais tu parlais plus de maturité, je le sais. Bref... »

Il espérait que ça se passe bien. Dak aussi. Elle priait un peu tous les dieux que ça se passe bien depuis des mois. Elle avait tout prévu minutieusement. Ses vêtements, son trajet dans la ville, ce qu’elle dirait et a qui… Et elle etait certaine que rien ne se passerait comme prévu. Forcement.

« Moi aussi… J’ai essayé de prévoir l’imprévisible. Mais je me doute que mes beaux plans voleront en éclats à la première occasion. »

Chishongo interpella directement Ayzehl, trouvant sans doute qu’elle ne participait pas assez à la conversation. La dorée n’aimait pas laisser des gens a l’écart de la conversation, donc elle avait probablement inclus la timide noire à la conversation volontairement. La Noire leva la tête, l’air un peu perdu, puis Zoran lui coupa la parole. Puis enfin elle pris la parole. Sa remarque, aussi sombre que ses écailles, plomba la conversation quelques minutes. Avant que la bavarde Chichi ne dissipe la gêne :

*C’est vrai pour toi, vu tes écailles, tu pourrais être de n’importe quel Kaerl. Mais moi, on voit en me voyant que je suis du Kaerl Céleste. Y a pas de raison que j’attaque sans provocation.*


« Mais Ayzehl a quand même pas tord. Arjuna ne connaît rien aux dragons. Vous êtes grandes et pleines de dents. C’est suffisant pour avoir peur. »

Zoran suggéra que tout pouvait « ne pas se dérouler comme prévu ». Oui, ça pouvait. Il pouvait la rejeter. D’une manière ou d’une autre. Être déjà marié, avoir cédé à son père, l’avoir oublié. Oui, il y avait plein de raison pour lesquelles il pourrait la rejeter. À cette idée, le cœur de la chevalière de sera, et une nausée la pris. Oui. Oui, c’était possible.

« Je sais pas… Je sais pas comment je le vivrais s’il me rejetait. Il a promis de m’épouser. Mais bien sûr, c’était dans une autre vie, je le sais, mais… C’est pas une chaîne, tu vois. C’est… un soutien précieux. »

Et c’était pour lui qu’elle s’était rebellée. Sans lui, elle aurait accepté le mariage décidé par ses parents et jamais Chichi ne l’aurait trouvé en sortant de son œuf.

« Et toi ? Tu as des gens que tu as laissé derrière en venant ici ? Des gens que tu aimerais revoir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Zoran Cynfelyn
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Zoran Cynfelyn


Date d'inscription : 19/02/2019
Présentation : URL
Messages : 37
RPs : 31
Race : Fëalocë
Âme-Soeur : L'Impératrice Noire Ayzehl
Fonction : Itinérant de Mystra
Affiliation : Aucune
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeMer 18 Sep 2019 - 15:54

En dépit de l’optimisme pétulant et évident qui semblait animer Dakarai, et dont Zoran, même sans connaître la jeune femme, avait souvent croisé la chaude lumière dans les couloirs du Màr, ses paroles étaient assombries par un sentiment de doute qui ne lui allait pas et qu’il aurait aimé être en mesure de dissiper. Il se demanda alors si la Chevalière, avant d’être Chevalière, lorsqu’elle tenait encore secrète l’existence de son fiancé, avait tout de même eu l’occasion de se confier à une oreille amicale – ou bien si cette rencontre était sa première opportunité de s’épancher.  Le Fëalocë se mordit nerveusement la lèvre en laissant son regard s’égarer ; depuis l’Empreinte, il n’était même plus sûr de pouvoir compter sur la compagnie de Ciryandil. Peut-être était-il aussi temps pour lui de créer de nouveaux liens ?

La remarque de Chishongo concernant la couleur de ses écailles lui arracha un petit rire, et il observa la Dragonne avec affection :

« Les gens qui ne connaissent pas Tol Orëa ne savent pas qu’il y a différents Kaerls, et encore moins qu’il existe des Reines spécifiques à chaque Màr. Tu pourrais tout à fait être une créature sanguinaire ! »

Dakarai ajouta que le physique assez peu délicat des Dragons n’inspirait pas nécessairement la confiance, et Zoran hocha vigoureusement la tête pour acquiescer. Écailles et cornes, griffes et crocs, haleine ardente… Ils avaient plus d’une raison d’inspirer la peur, et cela sans même parler des multiples légendes à leur sujet qui couraient à travers Rhaëg. Il se souvenait d’hommes encapuchonnés, qui allaient par deux dans les rues de son village natal et qui contaient à qui voulait bien l’entendre comment ils allaient mettre un terme à l’existence des Enfants de Flarmya.

° Le second sentiment qu’un bipède ressent face à ce qu’il ne connaît pas, après la peur, est le désir de détruire celle-ci ; sa source. °

° Ou de l’asservir. ° considéra le Chevalier Noir d’une pensée distraite, faisant tourner entre trois doigts le cristal lourd de sens qu’il portait autour du cou, ignorant les insinuations de sa Liée, réelles ou imaginées. Les mots de la Dragonne laissaient dans sa propre bouche un goût de fer, et il déglutit difficilement, la gorge soudain sèche. Ayzehl ne le regardait pas, mais il pouvait voir dans son esprit les deux yeux de la Noire qui le fixaient, le scrutaient avec insistance, sans arrêt, qui tentaient si désespérément de comprendre – ces deux yeux froids et brûlants dont l’immensité le rendait fiévreux, et qu’il se surprenait de plus en plus à craindre.

Avant de s’abandonner aux vertiges, la voix de Dakarai le ramena au présent et Zoran prit une profonde inspiration, inhalant l’air comme un assoiffé aurait bu l’eau d’une fontaine. Elle lui parla de la promesse d’Arjuna, et du fait qu’elle ne considérait pas cela comme une chaîne. Le Fëalocë rougit doucement, constatant que la jeune femme s’était méprise sur le sens qu’il avait voulu donner à ses paroles. Il ne se sentait pas encore assez à l’aise pour argumenter, aussi se contenta-t-il d’opiner doucement et de sourire.

« Alors, garde cette idée en tête. Si tu te concentres sur ce qui est bon, alors le bon viendra à toi... » Il pencha la tête en direction de Chishongo. « … Mais pas toujours sous la forme à laquelle on aurait cru. »

Et puis, conformément à ses appréhensions, la Fëalocë en vint à s’intéresser à lui. À sa question, un voile de peur et de tristesse vint obscurcir le temps d’un instant les iris déjà bien sombres de Zoran, puis s’envola rapidement dès que le jeune homme laissa échapper un « Non ! » un peu trop sonore et empressé. Il rougit de plus belle, balbutia quelques mots dans son patois natal en agitant mollement les bras dans l’eau, puis poussa un soupir face au spectacle ridicule qu’il devait offrir. Il leva les yeux vers le plafond pour se calmer.

« Non. Enfin, je veux dire… Quand je suis entré au service de Mystra, j’ai abandonné ma famille. Et quand j’ai choisi l’Itinérance, j’ai renoncé à la possibilité d’en fonder une. » expliqua-t-il, faisant s’entrechoquer les innombrables bracelets à ses poignets. « Maintenant, ma maison est ici ; même si ça va à l’encontre de ma vocation. »

Parfois, il sentait bouillonner en lui l’appel de la route. Les voyages lui manquaient tant ; Arianwyn lui manquait tant. En rêve, le vent sifflait dans ses cheveux et dans les arbres, ses lèvres avaient le goût des embruns. Des braises crépitaient dans la nuit, dans le silence. Le reste, il ne pouvait pas le dévoiler. Il peinait désormais à imaginer que tout cela pourrait être un jour de nouveau possible, en particulier avec Ayzehl à ses côtés.

« J’aimerais revoir mon mentor. » avoua enfin Zoran du bout des lèvres, incapable de prononcer son nom. « Ne serait-ce que parce que je n’ai jamais eu la chance de lui dire adieu, ou de lui expliquer pourquoi j’ai disparu. »


[RP] Bavardages et Taciturnité Sign_1_3-505ef54   [RP] Bavardages et Taciturnité Noir310
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeSam 5 Oct 2019 - 12:20

*C’est pas vrai ! Je ferais pas de mal a une mouche !*

Par contre, elle la prenait très bien, la mouche. Boudeuse, la jeune reine posa sa tête entre ses pattes, hors d'atteinte de la brosse de Dak.

« Ton menton, chérie. »

La dorée émit un grognement boudeur mais souleva néanmoins la tête pour que sa chevalière la brosse.

Zoran opina aux paroles de Dak et l’encouragea doucement. Et fit remarquer que le bon venait parfois de manière surprenante. Dak couva sa Reine d’un regard tendre et approuva :

« Si tu savais ce qui aurait été différent, dans ma vie si on avait pas eu cette promesse, Aru et moi… Je serais sans doute une bonne petite femme au foyer dans ma ville natale. Et Chichi… Grand dieux, ma pauvre Chichi... »

Elle réfléchit une seconde.

« Non, j’aurais pas été une bonne petite femme au foyer. J’aurais probablement régenté ma maison et mon Mari qu’il le veuille ou non… Et p’tet que j’aurais des enfants… Quoi que la quête m’aurait p’tet trouvé quand même. Mais aurais-je accepté de venir ? Je sais pas. Je sais pas. Bref. »

Puis, poliment, elle redirigea la conversation d’elle vers son interlocuteur. Et il réagit assez violemment.

« Okay… Je voulais pas te brusquer, excuse moi... »

Puis, finalement, il continua. Elle approuva de la tête quand il nota que son empreinte allait a l’encontre de sa vocation.

« Flarmya t’a choisi pour une de ses filles. J’ai envie de dire que c’est à elle de voir avec Mystra. Même si bon, tu as une Impératrice. Si tu as envie de voyager un peu, d’explorer ensemble, qui vous en empêchera ? J’ai même envie de dire, vous êtes libre d’explorer le monde entier. Et de dormir dans votre lit le soir. Vous avez le meilleur des deux mondes. »

Il devint un moment pensif. Et Dak aussi. Liée à une Reine, elle se sentait d’autant plus liée au Mar. Mais ce qu’elle disait s’appliquait aussi à elle même. Elle pouvait voyager partout et être tout de même à la maison la nuit…

Il évoqua enfin ce qui semblait être le cœur de son mal être.

« La personne qui t’a trouvé ne t’a pas laissé dire au revoir ? C’est pas sympa. Moi il m’a laissé une nuit pour me décider. Quand à revoir ton mentor… Qu’est ce qui t’en empêche ? Vas-y. Cherche-le, trouve-le, et explique-toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Zoran Cynfelyn
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Zoran Cynfelyn


Date d'inscription : 19/02/2019
Présentation : URL
Messages : 37
RPs : 31
Race : Fëalocë
Âme-Soeur : L'Impératrice Noire Ayzehl
Fonction : Itinérant de Mystra
Affiliation : Aucune
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeMer 13 Nov 2019 - 14:11

La simple idée d’imaginer la Chevalière Dorée Dakarai Tapiwa en "bonne petite femme au foyer" … Non, en réalité, il n’était même pas capable d’envisager une chose pareille. Même sans la connaître réellement, Zoran aurait pu sans crainte affirmer que jamais la Fëalocë n’aurait accepté de se laisser faire aussi facilement. Comme elle l’avait d’ailleurs annoncé finalement elle-même, après s’être accordée quelques courts instants de réflexion. Le jeune Chevalier avait doucement hoché la tête – bien sûr qu’un membre de l’Ordre aurait fini par la trouver.

Il n’avait jamais pensé à la vie qu’il aurait eu, si Ciryandil n’était pas venu le chercher, ce soir-là – ou en tout cas, jamais sous un autre angle que celui où il n’avait pas été séparé d’Arianwyn. Se serait-il réconcilié avec sa famille ? Aurait-il continué à arpenter les hospices et les Temples, accueillant en lui toute la misère des souffrants ? Rien de tout cela ne semblait vraiment préférable à ce que lui avait offert le Màr Menel.

Quand Dakarai évoqua les innombrables possibilités de voyage qui venaient avec son Lien, Zoran baissa les yeux et passa de l’autre côté d’Ayzehl pour continuer sa toilette.  

« Je pourrais, oui… Pour un temps. » Selon lui, il valait mieux que Flarmya et Mystra évitent de se pencher sur la question ; les deux Déesses étaient réputées pour être des entités capricieuses. « Mais lorsque je deviendrai un Maître, je ne pourrai pas concilier mes deux devoirs. »

Un lourd sentiment, mélange de solitude et d’abattement, fit alors ployer les épaules du Fëalocë sous son poids. Ses doigts effleuraient les écailles noires de son Âme Sœur, grattaient doucement pour retirer la crasse révélée par la brosse. Il savait, même s’il n’était pas en mesure de le ressentir, que la Dragonne se croyait fautive. Mais ce n’était pas elle, la coupable – c’était ce Don qui coulait dans ses veines. Ce cadeau des Dieux était le deuxième dont Ils lui avaient fait la grâce. Zoran avait tout sacrifié pour le premier, qu’exigerait-on de lui maintenant ? D’une main, il rinça le flanc d’Ayzehl puis observa vaguement les impuretés couler au fond du bassin.

« Non, le Chevalier Ciryandil m’attendait depuis plusieurs jours déjà. Il a… disons, des capacités de prémonition. » Les sourcils du Fëalocë se froncèrent tandis qu’il repensait à toutes les fois où le Neishaan avait utilisé cette même excuse pour s’amuser aux dépens des autres. « Il savait que j’accepterai, à ce moment-là. Et il savait aussi qu’il valait mieux pour moi que je ne regarde pas en arrière. »

Fidèle à son caractère, Dakarai l’enjoignait maintenant à aller retrouver Arianwyn – comme si tout était aussi simple, aussi évident. Ce qui l’avait empêché de quitter Tol Orëa et de parcourir Orën à la recherche d’Arianwyn n’avait pas tant été la crainte de réaliser que le Sang-Mêlé l’avait oublié ou avait tourné la page, mais d’autres raisons plus obscures. Zoran n’était pas tout à fait sûr que l’ampleur de ses sentiments ait été réciproque. Il n’avait aucune preuve capable de le rassurer, capable de lui faire envisager qu’il ait pu représenter plus pour Arianwyn qu’un simple réconfort opportuniste.

Il n’était plus tout à fait sûr, non plus, que l’influence de son mentor ait été saine – il refusait encore d’y penser.

« Je n’ai pas l’impression que ce soit vraiment aussi facile, Dakarai. » déclara finalement le Fëalocë d'un ton lugubre, en totale contradiction avec ce qu'il lui avait pourtant soutenu, plus tôt. « Je ne pense pas être prêt pour ça. De toute manière… C’était son travail, de récupérer des jeunes comme moi. Il m’a sans doute remplacé, à l’heure qu’il est. Ou oublié. »

Il ne le remarque pas immédiatement, mais ses mains tremblaient tellement qu’elles finirent par lâcher la brosse. Il tourna vers la Chevalière un visage rendu blafard par la peur et, les yeux écarquillés, il bredouilla : « Ou pire, peut-être que je l’ai tant déçu qu’il a renoncé et brisé ses vœux. Oh, par Mystra, si c’était le cas… »


[RP] Bavardages et Taciturnité Sign_1_3-505ef54   [RP] Bavardages et Taciturnité Noir310
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeDim 19 Jan 2020 - 17:46

Dakarai ne voyait pas tellement ce qui empecherait un Maitre Dragon de voyager avec son aspirant. Les voyages formaient la jeunesse, comme on disait. Mais bon, Zoran avait l’air sur de son fait, elle ne voulait pas le contrarier. Elle commencait a toucher du doigt que Zoran etait extrêmement buté sur certaines choses. Cela ne vallait pas la peine d’insister.

« Prémonition ou pas, il aurait pu te laisser te retourner, je trouve. Tu as l’air d’avoir laissé beaucoup trop de choses derrière toi. C’est pas une bonne chose. »

Mais apparemment, ce n’était pas aussi simple. Bien sûr, le contraire aurait été étonnant.

« Que tu ne t’estimes pas prêt, c’est une chose. Ok. Mais n’insulte-tu pas ton mentor en supposant qu’il t’ait oubli. Il t’a consacré du temps, tu étais quelqu’un d’important pour lui. Tu es quelqu’un d’important pour ton maitre dragon, non ? Alors pourquoi pas pour ton précédent maitre ? »

Il commença à trembler, a l’abri de sa dragonne donc Dakarai ne le compris pas tout de suite. Jusqu’au plouf de la brosse tombant à l’eau.

Dakarai contourna les sauriens et posa les mains sur les épaules de Zoran dans un geste qu’elle espérait rassurant :

« Si c’est le cas, c’est sa décision. Tu en es peut être l’instigateur, mais pas le responsable. Chacun est responsable de ses actes. Calme-toi. »

Elle lui frotta affectueusement l’épaule, puis allé se recula et le lâcha.

« Tu as vraiment quelque chose à exorciser vis-à-vis de ton passé. Je serais toi, je partirais à la recherche de cet homme pour mettre les choses au point. Pour être fixée. Après, je ne suis pas toi, mais je pense que tu as besoin de bases plus saines dans ta vie. »

Elle haussa les épaules.

« C’est un peu ce que je vais faire demain. Je n’ai pas vu Aru depuis 2 ans. Je peux m’attendre à tout. Et s’il me rejette… »

Je suis là, ne t’en fais pas. 

« Oui, bien sûr, j’aurais toujours ma Chichi. Mais ça risque de piquer sévère. Et c’est pas inenvisageable. Mais je pense qu’il faut affronter les problèmes, pas s’en cacher. C’est ma vision de la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Zoran Cynfelyn
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Zoran Cynfelyn


Date d'inscription : 19/02/2019
Présentation : URL
Messages : 37
RPs : 31
Race : Fëalocë
Âme-Soeur : L'Impératrice Noire Ayzehl
Fonction : Itinérant de Mystra
Affiliation : Aucune
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeMar 21 Jan 2020 - 13:53

Qu’aurait vu Zoran, si Ciryandil l’avait laissé retourner chez lui ce soir-là ? Les mains fantomatiques d’Isashani et de ses nymphes, qui étiraient le visage de sa mère jusqu’à ce que la nuit puisse faire de ses joues autrefois roses et de ses yeux autrefois brillants son royaume ? Aurait-il fait le choix de rester à son chevet, alors, pour l’accompagner lors de sa lente marche vers la mort ? Ou bien aurait-ce été, encore une fois, l’éclat de l’argent béni et les mystères de la pourpre qui l’auraient retenu ? Une partie de lui le savait, désormais, ou peut-être l’avait toujours su. S’il avait dû annoncer son départ à Arianwyn, il n’aurait jamais pu le quitter. Jamais.

Les paroles de Dakarai s’étaient embrouillées dans son esprit, s’étaient perdues dans le brouillard qui occupait chacune de ses pensées, ne laissant la place qu’aux sentiments brûlants qu’il s’efforçait d’enterrer toujours plus profondément. Il ne comprenait pas tout ce qu’elle tentait de lui dire. Pourquoi Arianwyn ne l’aurait-il pas oublié ? Où étaient Laéïa et Tiona, maintenant qu’il avait passé l’Empreinte ? Était-il réellement si important ? Ils n’avaient fait qu’accomplir leur devoir. Personne ne leur avait jamais demandé plus ; lui-même, il ne leur avait jamais demandé plus. Le regard vague, fixé sur un point minuscule qui semblait contenir toutes les pires images que son imagination était capable de produire, Zoran laissa la brosse couler à ses pieds.

Il ne revint tout à fait à lui-même que lorsque la Chevalière Dorée posa les mains sur ses épaules, lui intimant de se calmer. Docilement, il fit ce qu’on attendait de lui, et prit plusieurs profondes inspirations jusqu’à ce que les battements de son cœur reprennent un rythme cohérent. Les pommettes échauffées par l’embarras qu’il ressentait maintenant, il évita le regard de jade de la jeune femme, bafouillant des excuses sans queue ni tête et reculant pour prendre appui contre le flanc, certes familier mais guère rassurant, de sa Liée. Sa consœur s’était éloignée également, et avait repris la parole. Cette fois, le Fëalocë prit sur lui pour garder les idées claires et l’écouter attentivement, flattant du plat de la main les écailles d’Ayzehl tandis qu’il acquiesçait silencieusement.

« Oui, tu as raison. Je devrais m’y préparer, mais je n’ai fait que repousser le moment de partir depuis qu’Ayzehl est en âge de me porter… J’ai tellement peur. » Il se frotta nerveusement le bras, la tête baissée comme un enfant forcé d’admettre sa bêtise. « Je t’admire. Tu as beaucoup de courage, ce n’est pas étonnant que Chishongo t’ait choisie. » finit-il par déclarer, se redressant afin d’offrir aux deux Liées un sourire lumineux qui acheva de chasser les ombres dans ses iris.

« Merci de m’avoir écouté et de m’avoir aidé. Cela faisait longtemps que je n’avais pas… Enfin, j’avais presque oublié à quel point cela pouvait faire du bien ! »

Il récupéra la brosse et la posa au bord du bassin, sur les carreaux couleur d’ivoire. Tout contre son âme, il sentait celle de l’Impératrice qui serpentait lentement, qui s’enroulait autour de ce précieux sentiment de sérénité et de reconnaissance, comme un reptile autour de sa proie pour l’étouffer. Mais la barrière résistait, et elle ne pouvait pas encore saisir les émotions du Fëalocë. Sa réflexion quant à l’Empreinte de la Reine Dorée avec cette Dakarai la plongeait dans un état de perplexité ; les Dragons choisissaient-ils leur Lié ? Avait-elle eu le choix, lorsque son regard avait croisé celui de Zoran, sur les Sables ? Elle garda son questionnement pour elle-même, cependant, laissant l’inquiétude la presser un peu plus contre les paumes de son Âme Sœur si lointaine.

De son côté, Zoran avait pris deux décisions. La première était de ne plus retarder son inévitable voyage en Orën. Dakarai disait vrai, et il devait oser affronter son passé s’il voulait continuer à avancer. Et puis, il se fit également la promesse de renouer ses liens avec Ciryandil. Les discussions philosophiques et les fumées d’encens, l’ombre des livres et la présence en demies-teintes du Neishaan et de son Blanc lui manquaient. Certes, il avait prouvé aujourd’hui qu’il était capable de sortir de ses appartements pour partager des moments de confidence avec d’autres personnes, mais cela lui demandait trop d’efforts, et ces occurrences restaient trop rares. Ciryandil était plus qu’un ami, à ses yeux ; c’était un confrère. Il ne mesurait pas encore tout à fait la chance qu’il avait eu de trouver un membre de son clergé, aussi loin de son ancienne vie.  

« Je suis sûr que tout ira bien pour toi, demain. » réitéra le jeune Chevalier en se détachant d’Ayzehl. « Et si par malheur ce n’était pas le cas… Tu sais où me trouver. »


[RP] Bavardages et Taciturnité Sign_1_3-505ef54   [RP] Bavardages et Taciturnité Noir310
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitimeSam 29 Fév 2020 - 22:50

"Il y a un dicton, chez moi, qui dit qu'il faut faire une chose terrifiante par jour. Je pense donc que les trouillards sont vachement favorisés. Et que certaines choses terrifiantes comptent pour plusieurs jours. Faire face à son passé, ça compte au moins quelques semaines. Retrouver d'anciennes personnes importantes pour soi aussi. Imagine, tu vas être tranquille pour un moment, comme ça!"

Elle détourna cependant le regard quand Zoran approuva le choix de Chishongo. Chacun a ses faiblesses et c'était là une de celle de Dak. Elle ne comprenait pas ce qui avait poussé Chishongo à être une Reine. Elle n'avait aucun doute sur leur association, elles étaient parfaitement accordées, mais... Elle? Les épaules d'une Dame dorée? Elle ne le croyait pas. Non. C'était ce qui l'avait poussé pendant une période à se replier sur l'éducation de sa Reine, sans se laisser entrainer par les différents courants politiques, très désireux d'incorporer la nouvelle chevalière dorée.

"Je suis toujours disponible pour écouter un ami. Hésite pas."

Il lui fit la même proposition. Nerveuse, elle avala sa salive et approuva de la tête.

"J'espère que je pourrais plutôt te le présenter. Et que tu danseras à notre mariage!"

Les deux sœurs et leurs liés continuèrent de brosser leurs âmes sœurs encore un moment. Souvent Dakarai pesta contre la tendance de Chishongo à se mettre du sang jusque sous les écailles. Ils continuèrent a discuté a bâton rompus en lavant leurs dragonnes, mais la conversation resta dans un registre plus léger et impersonnel. Ils ne parlèrent plus de choses aussi profondes que leurs quêtes respectives.

Finalement, au bout du troisième rinçage, Dakarai décréta Chishongo aussi propre que possible. Elle lui fit ensuite la leçon sur l’importance de ne pas se salir avant la rencontre avec Aru, parce qu’elle devait être aussi belle que terrible et qu’on ne peut pas être belle, terrible et sale. Ça dépend, répondit la dorée, le sang, ça fait encore plus terrible. Mais c’est pas beau, avait répondu la Fealoce. Elles saluèrent Zoran et Ayzhel , puis elles sortirent en se chamaillant joyeusement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[RP] Bavardages et Taciturnité Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bavardages et Taciturnité   [RP] Bavardages et Taciturnité Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Bavardages et Taciturnité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Menel, le Kaerl Céleste :: Les Thermes de Naira-
Sauter vers: