Le deal à ne pas rater :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de dinosaures
49.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [RP] Bureau des objets trouvés

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bureau des objets trouvés Empty
MessageSujet: [RP] Bureau des objets trouvés   [RP] Bureau des objets trouvés Icon_minitimeDim 8 Mar 2020 - 20:56

06 Ouranosku 919, au soir

Bonjour,

J'aurais besoin de vos talents

Non. Selon la rumeur, Orobas était un ancien voleur. Si elle parlait juste de ses talents, il en déduirait qu'elle avait un truc louche a lui faire faire. Ce qui était tout sauf vrai.

Bonjour,

J'aurais besoin de vos talents Magiques.

Mieux.

Pouvez-vous me retrouver au Cygne et L'épée le 08 à midi?

Merci d'avance,

Dakarai, Chevalière de la Dorée Chishongo

Ça ne risquait pas d'être un peu impressionnant? On le disait timide, le jeune homme. Mais comment s'identifier, sinon? Et si elle ne disait pas son identité.... Non,  ce serait ridicule. Et puis, une liée de Reine ne passait pas assez inaperçue à son gout. Si ça se trouvait, il savait déjà qui elle était.

Bon. Elle n’allait pas passer deux heures à écrire ce satané message. Il était très bien comme ça, na ! Elle le glissa dans une enveloppe et la scella.

Elle renfila ses chaussures à la va-vite et sortit dans le dédale des couloirs des spires. Elle les arpenta un moment avant d’arriver à la porte qui l’intéressait. Elle glissa le mot sous la porte, et s’éclipsa.

08 Ouranosku 919, au soir

Elle était à l’heure, voir un peu en avance. Elle avait commandé un plat du jour à la Taverne et attendait, un petit paquet enveloppé dans un tissu de soie posé sur la table.

*Tu t’ennuies.*

*Mais non.*

*Mais si.*

*J’attends, je ne m’ennuie pas.*

*Hum...*

La dubitative Chishongo n’avait pas tort. Mais ce n’était pas tant le fait d’attendre qui ennuyait Dakarai que le fait qu’elle n’était absolument pas sure que son interlocuteur viendrait. Elle aurait dû toquer directement chez lui, l’autre jour. Et lui en parler directement, ç’aurait été plus efficace.

Mais de ce qu’elle savait d’Orobas, c’était une personne très craintive et timide. Elle avait préféré ne pas le brusquer et donc le laisser se préparer a l’entrevue. Mais du coup, maintenant, elle attendait sans savoir s’il viendrait. Et elle s’ennuyait peut être un peu. Mais elle avait besoin de lui. Donc elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Persée Garaldhorf
Chevalier Errant
Chevalier Errant
Persée Garaldhorf


Date d'inscription : 31/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 173
RPs : 58
Race : Elfe-Fëalocë
Âme-Soeur : La Bleue Vraël
Fonction : Ex-Ancalikon
Affiliation : (Maison Amberle)
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bureau des objets trouvés Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bureau des objets trouvés   [RP] Bureau des objets trouvés Icon_minitimeLun 16 Mar 2020 - 16:32

[RP] Bureau des objets trouvés Hod1 [RP] Bureau des objets trouvés 8xlu
Orobas Shiôn & Haagenti
Chevalier sans emploi


Caché sous ses draps, dans un lit qu’il avait envié toute sa misérable vie, Orobas s’usait les yeux sur la lettre qu’il avait trouvée glissée sous la porte de son appartement deux jours plus tôt. Roulé en boule près de lui au milieu des oreillers, un dragonneau d’un noir mat, minuscule par rapport à ses pairs adultes, le fixait sans ciller de ses opales brillantes. Le regard du jeune neishaan dérivait régulièrement vers son Lié avant de se plisser de nouveau sur la courte lettre. N’y tenant plus, il geignit :

- Arrête de me regarder comme ça ! Je n’irai pas. Je ne sais pas ce qu’elle me veut et je ne veux pas y aller ! Je ne volerai rien pour une inconnue…

Haagenti se contenta de cligner des yeux.

° Je ne pense pas qu’elle parle de tes talents d’ancien voleur… Et elle n’est pas si inconnue que ça. Sa Liée est née quelques mois avant moi. Les nouvelles Dorées ne passent pas inaperçues. °
- Pourquoi veut-elle mon aide ? Je ne sais rien faire ! Comment a-t-elle appris mon existence ?
° Peut-être parce que Maîtresse Kendrak a fait de toi un bon Aspirant, puis un bon Chevalier. Peut-être parce que maintenant ta maison est ici, que ces gens sont ta famille et qu’il faut aider sa famille quand elle est dans le besoin. °

Les calmes paroles du petit Noir apaisaient peu à peu le rythme cardiaque élevé du neishaan, bien contre son gré. Il avait beau lutter, armé de toute sa peur, toute sa défiance, il ne parvenait pas à endiguer la marée de sages et douces pensées dont Haagenti le submergeait d’une envolée mentale autant que d’un regard. Enfin, Orobas se décida à poser la question qui lui brûlait les lèvres :

° Comment cette Chevalière Dorée a-t-elle appris que j’ai de la magie en moi ?
Tu n’es pas aussi discret que tu le souhaiterais à ce sujet, si tu parles de toutes les fois où Maîtresse Kendrak a dû t’emmener d’urgence à l’infirmerie parce que tu avais vomi après avoir tenu la chope d’un autre… °

Les yeux d’Haagenti scintillaient d’un éclat cristallin mêlant l’azur et le sinople. Avec un soupir résigné, Orobas rendit les armes.

***

Tremblant de la tête aux pieds à l’idée de rencontrer un personnage d’importance du Màr, le jeune Chevalier Shiôn franchit la porte de l’auberge en jetant des coups d’œil nerveux à droite et à gauche. Sa tignasse désordonnée tombait sur son visage, masquant ses yeux où se nichait en permanence une lueur apeurée. Reposant dans ses bras, lové contre son maigre torse, Haagenti posait un regard curieux sur ce nouvel environnement. Ce fut lui qui repéra la fëalocë qui patientait à une table et la reconnut comme autant la Liée de sa jolie aînée Chishongo.

Orobas masqua tant que bien un instinct de repli, trébucha en voulant amorcer un mouvement de recul puis se figea, telle une statue de sel. Il ne fut pas surpris de ne pas voir la jeune reine près de la Chevalière Dakarai Tapiwa – l’auberge n’était pas assez vaste pour accueillir une dragonne, même encore juvénile -, cependant il le regrettait. Les dragons, son instinct le lui clamait envers toute raison, ne mentaient pas. Ils avaient beau posséder naturellement un arsenal d’armes létales, ils lui paraissaient bien plus dignes de confiance que leurs homologues bipèdes.

- Ma dame… Euh, Chevalière Tapiwa, salua-t-il d’une petite voix en s’asseyant sur le bord de son tabouret face à la fëalocë, Haagenti toujours serré dans ses bras.

Le dragonneau roula des yeux réjouis à l’intention de la jeune femme. Il tâta le terrain mentalement en quête de la présence de Chishongo dans l’espoir de percevoir sa présence solaire dans les environs, tandis qu’Orobas renchérit :

- Je suis venu. C’est pour faire quoi ? Ça ne mettra personne en danger ?


Dernière édition par Persée Garaldhorf le Mar 5 Jan 2021 - 14:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bureau des objets trouvés Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bureau des objets trouvés   [RP] Bureau des objets trouvés Icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 15:14

Plusieurs fois, Dakarai eut l’espoir de voir arriver son interlocuteur en voyant arriver des blonds. Mais à chaque fois, choux blancs. Ce n’était pas lui.

Mais finalement, un jeune homme portant un petit noir  dans ses bras comme s’il portait un talisman ou un doudou arriva. Il la salua et elle se leva pour le saluer à son tour.

« Chevalier Shiôn. Enchantée. Et je vous en pris, appelez-moi Dakarai. »

Elle lui indiqua la chaise vide et tira une seconde chaise pour qu’il puisse, s’il le voulait, poser son doudou dragon

« Merci d’être venu. Et non, ne vous en faites pas, il ne s’agit de mettre personne en danger, juste de rendre service a quelqu’un. »

Pendant ce temps, Chishongo, étendue au soleil un peu plus loin capta le contact curieux du jeune noir.

*Saaaaaalut ! Ça va ? Tu es Haagenti, c’est bien ça ? Enchantée, je suis Chishongo.*

La Reine retint ce qu’elle aurait voulu ajouter, à savoir « Tu peux m’appeler Chichi ». Il paraissant que ce n’était pas digne d’une reine. Parfois, c’était pas drôle d’être une Reine.

Elle tapota le paquet enveloppé de soie puis le poussa vers le jeune chevalier. Elle repoussa délicatement le mouchoir pour faire apparaître un petit carnet. Elle l’ouvrit pour le feuilleter. Il contenait de magnifiques aquarelles.

« J’ai trouvé ceci il y a deux semaines dans les jardins. J’ai posé des affichettes pour en retrouver le propriétaire, j’ai fait tourner l’info, j’ai fait tout ce que je pouvais, mais personne n’est venu chercher son carnet de dessin. J’étais un peu à court de solutions quand on m’a parlé de vous. Accepteriez-vous de m’aider à rechercher le propriétaire de cet objet ? On m’a dit que vous ressentiez  la personne à qui appartient un objet. »

Elle sourit chaleureusement au jeune homme et laissa échapper un peu de sa grande confiance en elle. Le jeune homme semblait en avoir besoin. Mais elle s’arrêta bien vite, ayant oublié qu’elle était en présence d’un dragon nouveau né donc sensible.

« Donc vous voyez. Ça ne mettra personne en danger. Le pire que nous puissions faire, c’est de déranger un artiste qui avait décidé de se débarrasser de son carnet. Même si à ce moment-là, je devrais le gronder. On ne laisse pas trainer ses ordures dans un jardin. Même d’aussi jolies ordures que ce carnet. »

Elle haussa les épaules puis dévisagea le chevalier puis le dragon

« Alors qu’en pensez-vous ? Vous êtes partants ? »
Revenir en haut Aller en bas
Persée Garaldhorf
Chevalier Errant
Chevalier Errant
Persée Garaldhorf


Date d'inscription : 31/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 173
RPs : 58
Race : Elfe-Fëalocë
Âme-Soeur : La Bleue Vraël
Fonction : Ex-Ancalikon
Affiliation : (Maison Amberle)
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bureau des objets trouvés Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bureau des objets trouvés   [RP] Bureau des objets trouvés Icon_minitimeLun 23 Mar 2020 - 22:18

[RP] Bureau des objets trouvés Hod1 [RP] Bureau des objets trouvés 8xlu
Orobas Shiôn & Haagenti
Chevalier sans emploi


Cela avait beau faire un an, voire davantage – il perdait la notion du temps dans ce milieu surprotégé par le climat étrange du vortex -, le Chevalier Shiôn ne mettait pas de côté ses anciennes habitudes. De bons réflexes de survie, dans la jungle urbaine envahie de prédateurs mille fois plus dangereux qu’une disette ou la dysenterie. Son regard, à demi caché sous de folles mèches blanches, ne cessait d’aller et venir dans la salle, à la recherche de la plus petite échappatoire si jamais les choses tournaient mal. Sin instinct le guidait, plus fort que le destin ou la volonté des dieux et c’était à lui-seul qu’il devait sa survie. Il n’allait donc le laisser de côté, même maintenant que sa vie avait radicalement changé – en bien, dans l’ensemble. Il n’y avait bien qu’Haagenti pour lui prodiguer un peu de sérénité car, désormais, chacune de ses solitudes et de ses peurs avaient pour réponse les yeux brillants de son Lié. Tout l’univers se résumait à ce regard curieux et confiant niché dans ce petit corps de monstre céleste.

Haagenti salua gaiement sa sœur aînée – même si pas de la même couvée. Il était toujours enchanté de faire la connaissance d’autres dragons. Pour un Noir, même nouveau-né depuis quelques mois, il se montrait étonnamment sociable. Tout l’inverse de son Lié, en tous les cas.

° Oui, c’est bien moi ! Dis, est-il vrai que les Dorées sont les plus grandes et les plus belles des dragonnes ? J’ai encore peu de souvenirs de mes aïeux et Orobas n’aime pas trop les gens donc… Ça ne t’embête pas que je te pose des questions ? °

Orobas ne croyait pas un mot de ce que lui racontait la Chevalière Tapiwa. Ou Dakarai, comme elle voulait qu’on l’appelle. Même si elle ne voulait blesser personne, même avec les meilleures intentions du monde, on pouvait aisément faire le mal. « Le mal, c’est quelque chose de toujours possible. Et le bien, quelque chose d’éternellement difficile. »* Ces paroles lui venaient d’un accès de sagesse partagé par la Verte Hinarii, la Liée de son ancienne tutrice. Jamais, au grand jamais, il ne les oublierait.

Ses yeux louchèrent un instant sur les aquarelles et il se pencha légèrement en avant, comme happé par les magnifiques couleurs. Elles lui rappelaient la beauté des vitraux dans les vieux temples, ou les enluminures dans les vieux ouvrages des Archives du Kaerl. Secouant la tête pour reprendre ses esprits, il reprit sa position initiale. Une telle beauté pouvait vous faire perdre la tête. Mais c’était indéniablement du gâchis. Pourquoi vouloir se débarrasser de telles merveilles ? Orobas n’en revenait pas. Il s’agissait pratiquement d’un sacrilège !

Il s’apprêta à poser sa main sur le carnet d’un air décidé, prêt à le prendre en mains pour le voir de plus près, lorsqu’il vacilla soudain sur son tabouret. Il hoqueta, se recroquevilla sur lui-même, terrifié par ce brusque accès de témérité – de folie dirait-il. Haagenti se tortilla dans ses bras, alarmé et braqua des opales ocre sur son Lié, avant de s’aviser que Dakarai n’était peut-être pas exempte de tout soupçon. Loin de lui en faire reproche, il préféra se lover plus étroitement contre le maigre torse du neishaan et de chercher le réconfort auprès de Chishongo.

° Ta Liée aussi fait de la magie, n’est-ce pas ? C’est magnifique ! J’adore la magie ! °

Orobas n’en menait pourtant pas large. Le souffle court, les yeux écarquillés, il reprenait pieds dans la réalité et contemplait soudain avec un tout autre regard la jeune femme face à lui. Ses paroles lui arrivaient à travers un brouillard confus. Il ne fallait définitivement pas sous-estimer la fëalocë. Derrière son sourire solaire, sous cette tignasse d’or rouge et ce regard perçant se cachaient d’étranges pouvoirs. Malgré l’effroi et la sensation d’être pris au piège, un inattendu sentiment de soulagement gagna le jeune Chevalier Noir. En quelque sorte, Dakarai et lui étaient semblables.

Ce fut cet instant que choisit Haagenti pour quitter ses bras et sauter sur la table. Du museau, il poussa un peu les aquarelles, les renifla. Puis darda un regard encourageant sur son Lié. Orobas soupira. Il ne pouvait pas lui résister.

- Je… Je vais essayer.

Lentement, il ôta son gant gauche. Ces gants de vieux cuir, offerts par son ex-Maîtresse, Pyreinth Kendrak, il les portait presque à chaque instant de sa nouvelle vie ici. Ils lui rendaient son quotidien plus facile. La seule chose qu’il acceptait et prenait volontiers plaisir à toucher, à sentir dans toutes les fibres de son être, avec ou sans vision intempestive, était Haagenti.

- Il est possible que rien ne se passe, vous savez… C’est très… Aléatoire. Je ne le contrôle pas. Je ne sais pas à quoi ça va ressembler… (Soupir) Désolé s’il m’arrive de m’évanouir.

Le bout de ses doigts approchait timidement mais inexorablement du carnet.


* Anne Rice


Dernière édition par Persée Garaldhorf le Mar 5 Jan 2021 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Bureau des objets trouvés Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bureau des objets trouvés   [RP] Bureau des objets trouvés Icon_minitimeDim 3 Mai 2020 - 11:45

Mentalement, Chishongo rit au compliment indirect du petit noir, puis elle entreprit de lui répondre :

Nous sommes les plus grandes - normalement - pas de doutes là-dessus. Les plus belles? J'ai envie de te répondre oui, car je suis Dorée et que je suis belle. Mais soyons honnêtes, ton chevalier par exemple te trouve sans doute plus beau que moi. C'est ton chevalier, tu dois l'éblouir plus que je ne peux le faire avec mes écailles brillantes.

Chichi gloussa d'un rire cristallin:

Pose toutes les questions que tu veux! J'adore parler!


Pendant ce temps là, le chevalier se tâtait de prendre le carnet. Dakarai ne résista pas a lui laisser ressentir une pointe de confiance en elle, qu'elle réprima bien vite en se rappelant de la présence du jeune dragon.

Oui, c'est sa magie. Elle ne devrait pas en faire en ta présence parce que c'est mauvais pour toi.

Dakarai soupira, elle se sentait un peu morveuse. Ah il serait fier Nalesean, s’il l’avait senti se comporter de la sorte. Il lui avait pourtant dit et répété de ne pas répandre ses émotions sur les bébés dragons.

"Chichi à raison. J'ai merdé. Tu as l'air si peu sûr de toi, j'ai voulu te donner un peu de confiance en toi. Je n'aurais pas dû, surtout en présence de Haagenti. Ça partait d'une bonne intention, mais c'était stupide. Je te présente mes excuses."

Néanmoins, malgré sa gaffe, Dakarai vit soudain la situation se débloquer quand le petit dragon monta sur la table et s'approcha du carnet. Le bipède accepta d'essayer.

"Oh merci! Merci!"


Dakarai écouta attentivement la mise en garde du jeune homme. Elle hocha la tête.

"Si tu tombes dans les pommes, je fais quoi? Je t'allonge? Je te remets tes gants? Ou j'évite à tout prix de toucher tes mains? Et si tu ne vois rien, ce n'est pas grave, on n’aura rien perdu!"

La jeune femme réfléchit quelques instants.

"Je n’avais pas pris en compte que tu puisses tomber dans les pommes. Peut être que nous devrions faire ça ailleurs. À un endroit où tu pourrais t’allonger, pour ne pas risquer de tomber et de te faire mal. Un banc dans le jardin, par exemple? Je ne sais pas. Qu’en penses-tu ?"

La jeune femme ne voulait pas mettre son interlocuteur mal.

"En fait, si tu risques un évanouissement, on ne devrait juste pas le faire. Je n’avais pas idée que ce soit si violent pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Persée Garaldhorf
Chevalier Errant
Chevalier Errant
Persée Garaldhorf


Date d'inscription : 31/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 173
RPs : 58
Race : Elfe-Fëalocë
Âme-Soeur : La Bleue Vraël
Fonction : Ex-Ancalikon
Affiliation : (Maison Amberle)
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Bureau des objets trouvés Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bureau des objets trouvés   [RP] Bureau des objets trouvés Icon_minitimeJeu 7 Mai 2020 - 17:25

[RP] Bureau des objets trouvés Hod1 [RP] Bureau des objets trouvés 8xlu
Orobas Shiôn & Haagenti
Chevalier sans emploi


Orobas n’en menait pas large. Cependant, avec le fatalisme des âmes qui avaient déjà connu les plus froides et obscures nuits d’hiver, il venait timidement se brûler au chaud soleil d’été, incarné ici par la Chevalière Dorée, parce que le choix qui lui restait ne valait pas mieux qu’un autre. Il était un rat, déterminé à survivre. Et entre le choix de ne rien faire et attendre les coups ou descendre directement dans le trou à la suite du lapin blanc… Mieux valait s’épargner de faux espoirs.

Dakarai avait avoué avoir utilisé sa magie sur lui. Sa méfiance redoublait d’intensité à son égard, car il ignorait tout de ses pouvoirs. Mais il ne parvenait pas totalement à occulter le sentiment de familiarité qui le liait à elle, dorénavant. Tous deux possédaient un don de Mystra à double tranchant dont il fallait user avec parcimonie et prudence. Ils n’étaient libres de faire ce qu’ils voulaient.

- Ce… C’est pas grave, souffla-t-il lorsqu’il fut sûr de ne pas trop bredouiller.

Lové contre son Lié, pesant sur ses genoux, Haagenti mémorisait les sages paroles délivrées par Chishongo avec toute l’attention d’un élève bien élevé. Il aurait aimé rejoindre la jeune reine, pour jouer avec elle en plein air et la bombarder de questions… Mais Orobas avait besoin de lui. Il se mussa plus étroitement contre l’efflanqué neishaan qui était devenu son Âme Sœur et resserra sa prise chaleureuse sur le mental de ce dernier.

° La magie d’Orobas ne me laisse pas indifférent non plus, tu sais. Il évite autant que possible de l’utiliser car il pense que plus un handicap qu’autre chose. Et il ne veut pas que je voie, ou que je sente, ce qu’il voit et ressent en touchant les objets… C’est pareil avec ta Liée ? Elle a l’air de mieux maîtriser sa magie, elle ! °

Parvenu à quelques millimètres du carnet, Orobas hésita. Dakarai s’agitait, enfiévrée et inquiète, face à lui. Elle ravivait malgré elle le serpent glacé de la peur qui lui étreignait constamment les entrailles. L’angoisse resserrait ses anneaux dans son ventre et venait piquer son cœur jusqu’à provoquer un tremblement dans ses mains. Il ferma alors résolument les yeux et manqua interrompre la jeune femme lorsqu’elle eut fini de tergiverser.

- Ça va aller ! dit-il un peu fort, les yeux toujours fermés en espérant retrouver son calme. Je ne m’évanouis pas souvent… Si ça arrive, vous pouvez… M’allonger par terre et attendre. Ne touchez pas mes mains ! Ni ma peau, en fait… Laissez faire Haagenti : il a appris comment remettre mes gants.

A la vérité, le petit Noir n’était pas très habile avec ses serres et ses crocs pour remettre un gant en place, même sur une main inerte. Et sans abîmer lesdits gants. Néanmoins il se débrouillait. C’était l’essentiel. Il saurait empêcher quiconque de le toucher avant qu’il ne s’éveille de lui-même – ce n’était jamais long jusqu’à présent – ou qu’un guérisseur assermenté ne soit mandé.

Haagenti, lui, n’avait en cet instant d’yeux et d’oreilles que pour sa nouvelle amie rutilante d’or.

° Oh dis, dis ! Je pourrai voler avec toi, un jour ? °

La question était parfaitement innocente. Plus chaste qu’un moine ou qu’un enfant coupé du monde depuis longtemps, le dragonneau s’imaginait déjà suffisamment fort pour effectuer un vrai vol en compagnie d’autres dragons. Il agita ses ailes, quoiqu’embarrassantes encore à son âge. Il avait hâte d’y être !

Orobas effleura le coin des pages puis les tourna. Suspendu au-dessus d’une aquarelle aux teintes azurées, il posa sa main à plat dessus et se laissa submerger par la charge mémorielle du carnet.

C’en est trop ! Beaucoup trop douloureux… Chaque image ravive ma peine. Chaque croquis me rappelle sa présence, son parfum, son rire… Je n’en peux plus. Il faut que cela cesse ! Maudit carnet ! Tu me tortures !

Le neishaan rouvrit brusquement les yeux. Tremblant de la tête aux pieds, un filet de sueur lui coulant dans les yeux, il resta ainsi quelques secondes, le temps de retrouver son souffle. Haagenti posa la tête sur sa main, tandis qu’il se reculait et laissait le carnet ouvert sur la table. Les derniers souvenirs du propriétaire, surchargés d’émotions, lui avaient laissé un goût amer.

- Je… Je ne suis pas certain que le propriétaire veuille récupérer son bien, en fait… Il était malheureux. Le carnet racontait sa relation avec une personne qu’il aimait beaucoup mais qui a… Disparu, ou l’a quitté sans prévenir, je ne sais pas… Il a jeté ses œuvres en espérant que ça calmerait sa peine.

Il baissa les yeux avec un air penaud. Il ne sut pas pourquoi il le dit mais il le fit :

- Désolé…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[RP] Bureau des objets trouvés Empty
MessageSujet: Re: [RP] Bureau des objets trouvés   [RP] Bureau des objets trouvés Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Bureau des objets trouvés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Menel, le Kaerl Céleste :: La Grand'Place-
Sauter vers: