Le Deal du moment :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + ...
Voir le deal
319 €

Partagez
 

 [RP] Commérages et Dégout

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeDim 8 Mar 2020 - 22:17

04 Ouranosku 919

"Tu sais, Dakarai, je dis ça pour toi. La liée d'une dorée ne devrait pas être mariée à un sans dragon. Tu t'es marié sous ta condition."

La jeune fealoce remonta ses barrières plus étroitement qu'elles n'étaient fermées, pris le temps de respirer puis répondit à ce crétin de Berand Dalneÿs, Maitre bronze de la maison Dalneÿs qui prenait un malin plaisir à la draguer depuis la naissance de Chichi. Et que le mariage n'avait pas arrêté, tant il considérait les sans dragon comme négligeable.

"Mon Mari a le don. Il est au Kaerl depuis à peine quelques semaines. Laisse-lui le temps de se lier."

"Ce n'est pas parce qu'il a le don qu'il se liera. Tu ne peux pas compter sur un espoir. Une Dorée se doit d'être en couple avec au minimum un chevalier... Les gens parlent..."

Il se rapprochait de Dak, la coinçant dans un coin. Le dégout montait dans l'esprit de la Chevalière.

"Je serais un bien meilleur conjoint..."

OK, là, il abusait. Brutalement, Dak ouvrit son esprit, bombardant le pauvre crétin de tout son dégout. Le délicat petit personnage recula, le coeur au bord des lèvres et se mit même à vomir sur le sol des archives pendant que Dak s'enfuyait en courant.

Pratique, ce don, elle n'avait même pas eu à le frapper.

Elle courut tout le long du chemin jusqu'aux spires et jusqu'à leur apparemment, leur petit nid d'amour. Elle ouvrit la porte avec Fracas et fondit sur Arjuna pour l'enlacer.

"J’en ai marre, putain, ce tous ces décérébrés qui parlent sur toi, sur moi, sur nous! J'en ai MARRE que personne ne te voit comme mon Mari! Je t'ai épousé, MERDE! Qu'est-ce que je peux faire de plus pour leur faire fermer leur claque merde!"

Dans son esprit la colère le disputait au dégout. Il était manifeste qu'elle venait de vivre une très mauvaise expérience, mais était-elle prête à en parler?

"C'est PIRE qu'avait le mariage! Putain, un voeu devant Flarmya ça veut ne rien dire pour eux? Et ça se dit Maitre Dragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Arjuna Tlaloc
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Arjuna Tlaloc


Date d'inscription : 08/08/2019
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 156
RPs : 123
Race : Torhil
Âme-Soeur : Le Bronze Athebyn
Fonction : Forgeron
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeMar 17 Mar 2020 - 20:54

Après un peu plus de deux mois au Màr, la vie d'Aru commençait à suivre une certaine routine qui, finalement n’était pas très différente de celle qu’elle suivait à Itzahuacán. Sauf que, là, sa Furie la partageait. Ils étaient mariés depuis presque deux lunes mais il lui arrivait encore de s’en émerveiller. Souvent, même, en réalité. Lorsqu’il retrouvait leur appartement, par exemple. Genre tous les soirs, à la fin de ses journées. Ces dernières, justement, se partageaient entre la forge et ses rencontres avec Peddyr. Celles-ci n’avaient pas lieu à heures fixes mais plutôt en fonction des disponibilités du Maître brun ou de ses interrogations. Et, si l’ancien ambassadeur était d’un grand secours pour certaines questions pointues, vivre avec une Reine et sa Liée et travailler avec des artisans du Kaerl lui apprenait également beaucoup sur les habitudes des dragons et les us et coutumes de sa nouvelle cité.

Mais nouvelle ou non, une cité restait une cité. Qu’elle soit magique, volante, habitée par des êtres exceptionnels Liés à des créatures de légende ou simple port marchand, en bord de mer, fondé par des humains et des torhils, il y avait des choses qui ne changeaient pas. Comme le fait que ses habitants soient friands de ragots et de rumeurs. À Itzahuacán, Arjuna savait que, en tant que fils du Conseiller Tlaloc, il était une cible privilégiée des racontars. Sa rupture avec sa famille, son attachement pour une fëalocë et son refus des convenances avaient évidemment fait jaser – et, si personne n’avait jamais osé lui dire en face le fond de sa pensée, ses amis, dont Asim, lui avaient plusieurs fois rapporté ce qu’on disait de lui. Il s’en était moqué. Mais il s'attendait à ce qu’il en soit plus ou moins de même au Màr Menel. Lui n’était plus rien à présent, mais Dak, elle, faisait partie des hautes sphères du Kaerl à cause de la couleur des écailles de Chishongo. Et, là encore, s’il n’avait pas entendu les cancans de première main, ses camarades artisans lui faisaient souvent part de ce qu’ils entendaient. La Chevalière Dorée avait commis une mésalliance en épousant un simple Aspirant, bien sûr. Le plus beau, c’était que le bruit courait même qu’il n'avait pas le Don. Que Dak et Chichi avaient triché pour le ramener au Kaerl et que le Maître Thelrand était dans la combine – ce qui, toujours d’après les médisants, n’était pas étonnant vu son passé et son retour miraculeux de l’Interstice. Ronen avait souri en lui rapportant la rumeur avant de lui flanquer une bourrade amicale dans l'épaule, assortie d'un « T'inquiètes, on accepte les Sans-Don ici, » mais Aru n’avait pas été dupe. La colère rugissait dans l’esprit du sang-mêlé presqu’aussi fort que dans celui de Dak quand elle devait affronter les mêmes rumeurs.

Comme ce soir-là, par exemple. Arjuna avait fini sa journée et mettait un peu d'ordre dans l’appartement en attendant que sa femme rentre, mais il sut qu’elle arrivait avant même qu’elle ouvre la porte. Sa colère la précédait telle une bannière aussi flamboyante que sa chevelure et le torhil eut juste le temps de prendre une grande inspiration pour essayer de maîtriser cette émotion qui n’était pas à lui – et ne pas détruire ce fichu coussin qui ne voulait pas se disposer correctement, comment osait-il ? – avant de recevoir une Furie furieuse dans ses bras. Il l'enlaça pendant qu’elle explosait.

« Calme-toi, en s’efforçant de conserver le calme qu’il prônait. Laisse-les dire, on s’en fiche. »

Ils étaient mariés, à présent. Ils avaient prononcé leurs vœux devant Flarmya et devant témoins. Personne ne pouvait les séparer, quel que soit le degré de protestation, de médisance ou de mauvaise foi dont pouvaient faire preuve leurs détracteurs.

Néanmoins, la colère qui rugissait dans l’esprit de sa sienne, et dans le sien par ricochet, ne masquait pas totalement son malaise. Comme si son estomac se rebellait à l’idée des médisants. Comme si le fait d’avoir sa Furie dans ses bras le révulsait. Sauf que ce n’était pas possible. Il avait surtout envie de la serrer fort jusqu’à ce qu’elle se calme. Il… Elle avait quelque chose d’autre qui transparaissait dans ses mots suivant, réalisa-t-il. Les fois précédentes, elle n’avait jamais mentionné de Maître Dragon. Sa raison lui soufflait que le « pire qu’avant le mariage » ne concernait sans doute que la fréquence des ragots, mais le dégoût et colère qu’il ressentait suggéraient autre chose. Quelque chose qui l’inquiétait et rendait la colère soudain beaucoup plus difficile à maîtriser.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? demanda-t-il la voix soudain plus grave, presque grondante. De qui tu parles ? »

Il réalisa qu’il avait resserré son étreinte et s’efforça de relâcher sa sienne. Il souffla par le nez mais l’effet fut quasiment nul et il scruta les traits de sa femme, les sourcils froncés.


[RP] Commérages et Dégout Logo_bronze_athebyn_2
☼ Carnet de route ☼
Alter ego : doubles comptes et PNJs
Avatar : Ryan Kinkade, par Buffshiro, modifié par Rūna Sălv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeSam 28 Mar 2020 - 14:33

L’étreinte des bras de son mari diminua la violence de ce qu’elle ressentait, sans le dissiper complètement non plus. Dans les bras d’Aru, elle se sentait protégée et sure. Elle savait toujours que les racontars étaient ridicules, mais elle en supportait mieux l’écho entre les bras de son sien.

Devant l’ordre de se calmer qu’elle reçut d’Aru, elle commença par réaliser qu’il savait subir tout ce qu’elle ressentait. Elle leva donc ses barrières. Puis les baissa, se rappelant qu’il aimait sentir ce qu’elle ressentait même quand elle n’allait pas bien. La colère et le dégout laissèrent un peu de place à la sollicitude pour l’homme de sa vie.

Mais la colère était toujours là, et elle rugit de nouveau quand Aru demanda ce qui s’était passé. Une personne plus avisée qu’elle aurait peut être gardée le silence pour ne pas lancer une querelle entre les deux hommes, mais Dak aurait trouvé stupide de cacher l’événement à son époux.

« C’est ce connard de Berand ! Il me harcèle depuis que je me suis liée !  Il fait partit de ces vautours qui ne me vois que comme un cadeau bonus rattaché aux écailles dorées de Chichi. Le moyen de l’atteindre elle et l’autorité qu’elle représente. Je HAIS la politique de cours ! »

Sa colère renouvelée par ses paroles, elle ressentit de besoin de bouger, de marcher. Elle sortit donc de l’étreinte de son sien et elle commença à faire les cent pas.

« Cet abruti m’a coincé dans un coin et je ne sais pas ce qu’il voulait essayer de faire précisément, mais je lui ai balancé a la gueule tout mon dégoût. Je crois qu’il en a vidé rendu son déjeuner. »

Elle s’arrêta une seconde pour adresser un regard diabolique à son mari :

« Genre il m’a cru sans défense, cet abruti… Et j’avais d’autres tours de prêt dans mon sac. Maitre Nalesean n’aime pas se battre, mais il sait le faire et l’apprendre crois moi. Je sais être efficace quand c’est nécessaire. Mais là ça n’a même pas été nécessaire. »

Elle se remit à faire les cent pas.

« Faut quand même que j’apprenne à mieux maitriser mon don. Je suis sure qu’il est possible de projeter des émotions que je ne ressens pas forcément. J’aurais pu le laisser tremblant de peur, ç’aurait été bien aussi. Cet abruti congénital. »

Elle respira par le nez, essayant de faire baisser sa rage.
Revenir en haut Aller en bas
Arjuna Tlaloc
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Arjuna Tlaloc


Date d'inscription : 08/08/2019
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 156
RPs : 123
Race : Torhil
Âme-Soeur : Le Bronze Athebyn
Fonction : Forgeron
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeSam 18 Avr 2020 - 20:14

La colère rugissait dans l’esprit d’Arjuna à l’idée que quelqu’un répandait encore des ragots sur leur compte et, surtout, que ceux-ci étaient parvenus aux oreilles de sa Furie. Elle avait suffisamment à gérer avec sa pace au sein du Kaerl, son rang de Chevalière Dorée, son travail auprès de l’Intendante, pour ne pas avoir besoin de se rajouter des soucis ! Ils étaient mariés, ils avaient échangé leurs vœux devant Flarmya, personne n’avait le droit de le contester ! Mais il était encore capable de garder son calme, et serrer sa sienne dans ses bras l’apaisait. Voire faisait clairement diminuer sa rage, ce qui ne pouvait signifier qu’une chose : s’il n’appréciait pas ce qu’il entendait, la majorité de ses émotions ne venait pas de lui mais de Dak. Et elle remontait ses boucliers…

… avant de les baisser à nouveau. La colère de sa femme envahit à nouveau son esprit, associée à cette autre émotion qui lui retournait l’estomac. Aru avait du mal à faire la part des choses entre les sentiments qui lui appartenaient et ceux qui rayonnaient de sa Furie, tant ils étaient proches. Il savait que sa sienne ne le dégoûtait pas, mais quand elle mentionna un « Maître Dragon, » il sentit sa colère flamber et ne put s’empêcher de demander des précisions. Dont la teneur ne lui plut pas. Du tout. La politique de cour, il connaissait. Même s’il n’était pas directement concerné, avec un père Conseiller et un frère guerrier, il avait eu sa dose à Itzahuacán. C’était d’ailleurs une des raisons qui l’avaient poussé à ne pas suivre le chemin tracé par son paternel. Son empathie excluait la voie des armes, mais c’était les intrigues politiques qui l’avaient dissuadé de se voir Conseiller un jour. Une part de lui, raisonnable, aurait donc pu lui souffler qu’il était normal que l’on cherche à s’attirer les bonnes grâces de Dak, Liée d’une Reine. C’était normal, c’était la rançon de son rang, comme les cancans et les rumeurs. Mais là, la rage qu’il ressentait ne laissait pas beaucoup de place à la raison. Savoir qu’on harcelait sa Furie, et pas seulement par des commérages douteux, déjà, c’était limite… Mais savoir que le harceleur avait essayé de s’attaquer à elle physiquement…

« Il a fait quoi ?! »

Berand, donc. Maître Dragon. Ça ne faisait pas beaucoup d’informations, mais ça devait être suffisant pour le retrouver et lui expliquer sa façon de penser.

« Tu n’aurais surtout pas dû avoir à te battre de quelque manière que ce soit ! » gronda le torhil, lorsque Dak ajouta qu’elle n’était pas sans défense et que son Maître lui avait appris à se battre.

Il ne doutait pas une seconde que sa sienne savait se défendre. Même à Itzahuacán, quand ils étaient jeunes, alors qu’elle ne maniait aucune arme, elle savait se faire respecter. Mais ce n’était pas une raison. Il y avait des choses qui ne se faisaient pas. Maître Dragon ou pas. Chevalière Dorée ou pas. Le harcèlement en faisait partie, qu’il soit verbal ou physique. Et la rage de Dak faisait écho à la sienne. À celle qui l’avait envahi quand il avait appris les machinations de son père à l’encontre des Tapiwa et sa responsabilité dans la disparition de Dakarai. On ne s’attaquait pas à Dak. Jamais. Personne.

« Ça peut être une bonne idée, oui. »

La colère dans son esprit ne lui permit pas de réaliser qu’un Maître Dragon, quel qu’il soit, avait un rang supérieur à celui d’un simple Aspirant, tout forgeron et marié à une Chevalière Dorée qu’il soit. Et que, non, songer à lui faire peur – voire pire – n’était sans doute pas une bonne idée.


[RP] Commérages et Dégout Logo_bronze_athebyn_2
☼ Carnet de route ☼
Alter ego : doubles comptes et PNJs
Avatar : Ryan Kinkade, par Buffshiro, modifié par Rūna Sălv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeDim 3 Mai 2020 - 12:40

Aru redemanda bruyamment ce que l'abruti avait fait. Elle lui répondit. Et elle commença à avoir peur. Elle ne pensait jamais avoir vu Aru si en colère. Et Dak réagissait à la peur par la colère, n'améliorant pas les choses.

"Bien sûr que je n'aurais pas dû avoir à me battre! Évidemment! Mais je sais le faire quand j'en ai besoin!"

Il approuva son besoin d'entrainement. Sa colère était très visible pour son épouse qui  respira bruyamment par le nez plusieurs fois pour retrouver le contrôle de ses nerfs. Il grondait, ses yeux lancaient des eclairs… Pas besoin d’etre empathe pour le sentir pres à exploser.

"Aru. Tu es emporté par ma colère. Je lève mes boucliers. Ce n’est pas que je ne t'aime pas. Mais je pense que tu as assez de ta colère sans t'encombrer de la mienne."

Et elle accorda les actes à ses mots. Une fois seule dans sa tête...

*Je suis là, moi. Tu n'es jamais seule dans ta tête. Et vous êtes des idiots. Ce con s'en est pris à Dak, donc a moi et on ne s'en prend pas a une Reine impunément. Je vais en parler à Lioth. Maitre Nalesean règlera cela avec lui.*

"Je refuse d'aller pleurer dans les jupes de mon Maitre au premier problème."

*Ce n'est pas la première fois que Berand t'emmerde. Aru à raison. Si tu as eu à te défendre autrement que verbalement, c'est que c'est la fois de trop. Je ne tolèrerais pas qu'on s'en prenne à ma liée sans conséquence.*

"Chichi..."

*Ce n’est pas négociable. Moi aussi, j’en ai assez de ce Berand.*

"Mais..."

*Trop tard.*

La chevalière, dépossédée du chois de demander ou non de l’aide ressentit une vague de haine incommensurable envers environ tout le monde. Berand, bien sûr, mais aussi Chichi, Aru et Nalesean. Heureusement qu’elle avait levé ses boucliers. MERDE ! Elle n’était plus une petite aspirante pour qu’on décide ainsi à sa place! Ou pire une fille à marier tout juste bonne a dire Amen(e) aux projets de mariage de ses parents! Le plus rageant était probablement que la personne qui faisait d’elle une personne d’influence au Mar, Chishongo, était celle qui lui coupait aujourd’hui l’herbe sous le pied. Maudite dragonne!

"Et de quoi j’ai l’air maintenant ? De la pauvre petite chose qui a besoin d’aide au premier problème?"

Chichi ne répondit pas, laissant les deux amoureux régler ça entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Arjuna Tlaloc
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Arjuna Tlaloc


Date d'inscription : 08/08/2019
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 156
RPs : 123
Race : Torhil
Âme-Soeur : Le Bronze Athebyn
Fonction : Forgeron
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeVen 8 Mai 2020 - 19:15

La pointe de peur ressentie par Dakarai passa inaperçu aux yeux d’Aru, masquée par la colère qui rugissait dans son esprit. Ou, plutôt, s’il ne se rendit pas compte qu’elle était là, elle aiguillonna encore sa rage. Que quelqu’un ait voulu s’en prendre à sa Furie, qu’il s’agisse d’un Maître dragon arrogant et de ses gestes qui auraient pu être déplacés ou des biens pensants du Kaerl et de leurs ragots détestables, c’était inacceptable ! Intolérable ! Mais ce n’était pas très différent de ce qui s’était passé à Itzahuacán : là-bas aussi, il y avait eu des menaces – de son père, Jayenta Tlaloc, contre les Tapiwa – et le poids des coutumes et des regards. Même si un crétin de maître dragon n’avait peut-être pas autant de pouvoir qu’un Conseiller de la Cité, une personne influente avait déjà réussi à les séparer une fois. Il ne laisserait plus jamais ça se produire ! Et si leurs vœux prononcés devant Flarmya n’étaient pas suffisants, alors il agirait lui-même ! Et…

… et Dak remontait ses barrières mentales et la colère qu’il ressentait s’émoussait d’un coup. Elle était toujours là, évidemment, mais ce n’était plus la rage furieuse qui l’empêchait de réfléchir et ne lui laissait que l’envie d’aller remettre à sa place les importuns. S’il avait voulu protester à l’idée que sa sienne le coupe de ses émotions, il était à présent capable de se rendre compte qu’elle avait bien fait. Et que les paroles de Chishongo sonnaient juste. Même s’il avait toujours envie de signifier à ce Berand qu’il y avait des façons de parler aux dames, quel que soit leur rang, et qu’il était hors de question de s’en prendre à sa Furie, et…

Conscient qu’il recommençait à s’emballer tout seul, maintenant que les sentiments de sa femme ne s’ajoutaient plus aux siens, Arjuna se força à prendre une profonde inspiration pour se calmer pendant que Dakarai et sa Reine débattaient. S’il ne maîtrisait pas parfaitement ses boucliers, il ne se débrouillait en général pas trop mal pour gérer ses émotions. Quand Dak ne le submergeait pas des siennes, c’est-à-dire.

« Non. De celle qui ne se laisse pas faire et qui sait en référer à qui de droit quand c’est nécessaire. »

Même si, en l’occurrence, c’était surtout Chishongo qui savait référer.

Le torhil se força à respirer profondément à nouveau pour continuer à faire refluer sa colère. Ça fonctionnait. Il gardait les informations qu’il possédait bien au chaud sous son crâne, prêt à s’expliquer avec le fameux Maître Berand s’il le rencontrait… mais il n’avait plus l’intention de retourner le Màr pierre par pierre pour le tirer de son trou. Il s’approcha de sa Furie qui, elle, semblait toujours furieuse.

« Chichi a raison, reconnut-il, et personne ne doute de ta capacité à te défendre. Tu le fais très bien. La preuve. »

Il lui prit les mains.

« Mais, comme ça, il aura la sanction qu’il mérite, tout Maître Dragon qu’il soit. Et ça ne te retombera pas dessus. »

De toute façon, qu’ils essaient de s’en prendre à sa sienne, pour voir !


[RP] Commérages et Dégout Logo_bronze_athebyn_2
☼ Carnet de route ☼
Alter ego : doubles comptes et PNJs
Avatar : Ryan Kinkade, par Buffshiro, modifié par Rūna Sălv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeLun 20 Juil 2020 - 22:54

La jeune fille prit sur elle , se concentrant pour se calmer pendant tout le discours de son mari. Oui oui, à l'échelle d'Aru, c'était un discours. Puis, sur sa dernière phrase, elle explosa et envoya la table valser à deux mettre de là. Celle-ci se prit dans le tapis et se renversa en un barouf très satisfaisant pour la jeune fealocé.

"JE VEUX PAS ÉVITER QUE ÇA ME RETOMBE DESSUS, JE VEUX LUI PÉTER LE NEZ!"

*IL FAIT DEUX FOIS TA TAILLE, C'EST HORS DE QUESTION*

"ARRÊTE DE ME PROTÉGER, J'AI VINGT FOIS TON AGE."

*Ça se voit...*

Majestueuse, sure de son bon droit, la dragonne dorée se leva et pris son envol, quittant les spires et l'atmosphère viciée de l'appartement qu'elle partageait avec le jeune couple pour aller Flarmya seule savait ou. Embeter Selcot, sans doute. (Ou Beith plutôt.)

Suite a la disparition de son adversaire, Dak... Fondit en larme dans les bras de son époux. Dans son étreinte étroite, elle pleura toute sa colère et toute sa frustration. Elle pleura longtemps. Elle pleura fort. Elle hurla parfois, elle sanglota silencieusement parfois. Et Aru ne sentait rien. Parce que malgré l’étroitesse du contact physique entre eux, la Furie avait relevé ses boucliers et elle les tenait bien serrés de peur de faire vivre a son cher et tendre le même maelstrom d’émotions.

Finalement, elle cessa de pleurer. Ils restèrent ainsi enlacés un moment jusqu'à ce que la furie se libère d'un mouvement d'épaule et aille remettre la table et le tapis en place.

"Pardon."

Heureusement, il n'y avait rien de cassable sur la table, tout juste une jolie nappe qu'elle remit en place également.

"Pardon de réagir avec tant d'immaturité. Pardon de fondre en larme à la moindre culpabilité. Ce n'est pas digne de toi. Ce n'est pas digne de la mère du Kaerl que sera Chichi."

Elle jeta un oeil mauvais au balcon.

"C'est digne de Chichi, par contre, elle ne mérite pas mieux."

Elle lissa la nappe et soupira.

"Je n'aime pas ces commérages. Ils me font douter de moi. Pas de nous, jamais. Mais... De ma capacité à assumer mon rôle. Quelque part, je suis encore la petite fille à marier qui cherche sa place. Partager l'Âme de Chichi n'a rien arrangé. C'est juste plus d'attendre, plus de pressions, mais... ça ne m'indique pas ce que je peux faire de ma vie. Je ne sais pas comment me montrer digne de ce que je suis."
Revenir en haut Aller en bas
Arjuna Tlaloc
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Arjuna Tlaloc


Date d'inscription : 08/08/2019
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 156
RPs : 123
Race : Torhil
Âme-Soeur : Le Bronze Athebyn
Fonction : Forgeron
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeMar 28 Juil 2020 - 15:12

Arjuna connaissait sa Furie. Les trois lunes qu’ils venaient de passer ensemble lui avait permis de la retrouver telle qu’il la connaissait avant leur séparation, deux ans plus tôt. Dak n’avait pas été surnommée « la Furie » par sa bande de gamins à Itzahuacán pour rien : ses émotions, même sans empathie dans quelque sens que ce soit, étaient toujours violentes, et la colère ne lui était pas étrangère. Mais à ce point-là, il ne l’avait pas vue souvent. Et la table volante, c’était une première – c’était sans doute pour ça qu’elle ne volait pas très bien et s’écrasait au bout de deux mètres, d’ailleurs… elle devait manquer d’entraînement.

Le torhil haussa donc un sourcil devant l’éclat de sa sienne, tout en s’efforçant de conserver la maîtrise de sa propre colère. Maintenant que Dakarai ne le submergeait plus de la sienne, c’était beaucoup plus facile… et tant mieux. S’il avait clamé que la table n’y était pour rien, ça n’aurait sans doute pas arrangé les choses. Tout comme Chishongo, malgré ses décisions raisonnables, n’améliorait pas la situation en essayant de renchérir avec la virulence de sa Liée. Heureusement, la Reine finit par quitter les lieux et Dak… fondit en larmes ?

Incrédule, ne sachant pas ce qui se passait dans la tête de sa femme puisqu’elle l’avait coupé de ses émotions, Aru sentit néanmoins sa propre colère fondre comme neige au soleil. Il n’avait aucune résistance face aux larmes de sa fëalocë et il fit donc la seule à sa portée : il la prit dans ses bras. Elle y sanglota, y cria, y tempêta, pendant un long long looooong moment. Stoïque, le forgeron ne bougea pas, laissant sa Furie se vider de son trop plein d’émotions. Mais les larmes de la rouquine ne lessivaient sa colère à lui que pour mieux révéler une pointe de détermination aussi acérée et solide que l’acier qu’il savait forger. Ce Berand, ce maître dragon dont il ne savait rien d’autre que le prénom, avait dépassé les bornes. Personne ne faisait pleurer Dak. Personne n’avait le droit de la mettre dans cet état. Et, s’il se doutait que l’opposition de Chichi et ses quelques paroles raisonnables n’y étaient pas pour rien, c’était cet inconnu qui avait initié la querelle et la crise. Il n’allait pas retourner le Kaerl pierre par pierre pour le trouver, non. Il avait suffisamment retrouvé ses esprits pour comprendre que ce n’était pas envisageable et que le maître dragon avait un statut bien supérieur au sien, simple aspirant, même s’il se conduisait comme le dernier des goujats. Mais, s’il devait se trouver face à lui, il ne se gênerait pas pour lui exprimer sa façon de penser.

Au bout d’un moment, toutefois, la chevalière finit par se calmer et, fort de sa résolution, Aru la garda enlacée, regrettant fugitivement de ne pas pouvoir la protéger aussi facilement de toutes les contrariétés de Rhaëg. Mais Dak était fière et indépendante et c’était comme ça qu’il l’aimait, aussi ne résista-t-il pas lorsqu’elle chercha à se dégager pour aller remettre la table en place. Pour se donner une contenance, il se détourna vers les coussins qu’il rangeait à l’arrivée de la fëalocë, mais toute son attention était tournée vers elle. Vers ses paroles. Vers ses excuses. Vers son ressenti.

« Tu es déjà digne de ce que tu es, répondit simplement Aru en cessant de se battre avec les coussins pour faire de nouveau face à sa femme. Tu l’étais déjà avant que Chishongo ne te choisisse et c’est pour ça qu’elle l’a fait. »

Il lui sourit gentiment, en tâchant de trouver les mots pour exprimer ce qu’il savait déjà mais que Dak avait besoin d’entendre. Les mots, c’était pas trop sa tasse de thé.

« Tu n’as jamais été une petite fille à marier bien sage, comme Pallavi ou Fungai. Tu as toujours dirigé ta vie, même quand tu ne le voyais pas. Ta bande, par exemple. Et tu es partie quand tes parents ont voulu te marier contre ton gré, ajouta le torhil sans revenir sur les regrets qu’il avait eu de l’avoir laissée seule pour affronter tout ça ou l’inquiétude qui avait suivi son retour à Qahra. Et, ici, tu as parfaitement accompli ton Aspiranat et tu t’es Liée à une Reine. Et maintenant tu travailles avec l’Intendante. Et tu travailles bien. Personne ne peut rien te reprocher. »

Les ragots et les commérages, il s’en était toujours moqué et il s’en moquait toujours. Pour lui. À Itzahuacán, il avait pris garde à ne pas trop s’afficher avec Dak, pour ne pas risquer que leur relation parvienne aux oreilles de son père et ne retombe sur la fëalocë et sa famille. Mais ici, que pouvaient faire les médisants ? Les séparer ? Ils avaient échangé leurs vœux devant Flarmya. Destituer Dak ? Elle était Liée à une Reine et remplissait parfaitement son rôle.

« Et comme ils n’ont rien à te reprocher, ils sont forcément jaloux. La seule chose qu’ils peuvent faire, c’est te faire douter de toi. »

Et ça, ça le mettait en rage. Parce qu’il ne pouvait rien faire pour les en empêcher et qu’un seul médisant semblait avoir plus de poids que tout ce que lui pouvait dire dans la balance de l’estime de soi de Dak.


[RP] Commérages et Dégout Logo_bronze_athebyn_2
☼ Carnet de route ☼
Alter ego : doubles comptes et PNJs
Avatar : Ryan Kinkade, par Buffshiro, modifié par Rūna Sălv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeLun 17 Aoû 2020 - 22:35

"Je ne comprends pas qu'elle m'ait choisi. Je m'attendais à me lier à une verte. Une créature légère, enthousiaste et speede. Comme moi. J'ai été la première surprise quand Chishongo m'a choisie. Elle m'a reproché de douter alors, j'ai fait semblant d'arrêter, mais... Je ne comprends toujours pas."

Et elle l'élevait mal. Elle s'était entichée d'un elfe. Une dragonne, entichée d'un bipède. C'était ridicule. Dakarai devait avoir mal fait quelque chose. Forcément, ce ne pouvait être que de sa faute, pas celle de Chishongo. Chishongo était une Reine!

Et si... Et si ses descendants prenaient l'habitude de s'enticher de bipèdes? Et si elle avait perverti toute une lignée? Ô, Flarmya, que n'avait-elle pas fait?

Quelles étaient les peines pour avoir perverti les enfants de la Déesse ? Que risquait-elle ? Quand cela se verrait-il ? Pouvait-elle encore fuir ? Mais fuir avec une Reine serait encore plus mal vu. Cette situation était inextricable.

Les paroles de son mari lui permirent  cependant de reprendre un peu le contrôle sur le tourbillon de panique qui menaçait de l'engloutir.

"Aller tout droit, c'est facile. Je me fichais d'ou j'allais a l'époque. Je n'ai plus ce loisir. Je dois devenir une Dame-Dorée. Rien que le mot me fait peur. C'est plus dur que de fuir une ville sans intérêt, privé de toi, ou plus dur que de diriger une bande de gosses. C'est ma vie d'adulte et j'ai l'impression de ne rien contrôler."

Elle se blottit dans les bras de son sien.

"Ils y arrivent très bien. J'ai peur. L'avenir me fait si peur."

Elle y resta un moment et commença à se calmer, comme si le Torhill absorbait sa détresse par son simple contact. Elle doutait beaucoup d'elle-même, mais elle ne doutait pas de sa famille. Sa Reine, malgré leurs différents, et le choix de mari admirable qu'elle avait faits. Dire qu'on avait tenté de le lui voler. Aru était à Elle. Tout comme elle était à Lui.

Une fois rassurée, elle serra plus fort contre elle son amoureux et baissa doucement ses barrières.

"Ça va mieux. Pardon pour la tempête."

Elle s'en voulait de faire subir a l'empathe la rage de ses émotions. Heureusement que Maitre Nalesean l'avait un minimum éduqué. Elle pouvait éviter de bombarder son sien quand elle le décidait, maintenant.

"Je t'aime"

Doucement, simplement, sans fioritures. Elle l’aimait, définitivement, comme elle aimait sa dragonne. Une Déesse n’avait certes pas lié leurs âmes, mais c’était tout comme.
Revenir en haut Aller en bas
Arjuna Tlaloc
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Arjuna Tlaloc


Date d'inscription : 08/08/2019
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 156
RPs : 123
Race : Torhil
Âme-Soeur : Le Bronze Athebyn
Fonction : Forgeron
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitimeDim 23 Aoû 2020 - 23:51

Les boucliers mentaux de Dakarai étaient toujours relevés, mais Aru n’avait pas besoin de percevoir ses émotions pour imaginer ce qu’elle ressentait. Il suffisait de l’écouter. Et, rien que ça, ça lui faisait mal au cœur. Il connaissait sa Furie en colère, triste, joyeuse, amoureuse, déterminée… mais pas hésitante. Une fois, une seule, il avait perçu ses doutes : le lendemain du bal masqué, lorsqu’elle était venue à la forge d’Oncle Rajeev pour se confronter à ses sentiments. Le reste du temps, Dak avait toujours eu une volonté de fer. Même lorsqu’elle était venue le chercher à Itzahuacán, elle n’avait pas douté. Du moins, pas comme ça. Pas d’elle-même.

« Elle a vu en toi ce que je vois aussi, » dit-il simplement.

Il ne savait pas quoi dire de plus pour la rassurer. Il n’avait jamais été très doué avec les mots, pour mettre des mots sur ce qu’il ressentait ou sur ce que les autres ressentaient. Et là, il le regrettait. Comment exprimer que Chishongo n’aurait certainement pas pu se lier à quelqu’un d’autre puisque, malgré sa stature de Reine, elle avait la vivacité et les émotions fortes qui caractérisaient également la fëalocë ? Comment lui faire comprendre qu’elle n’était pas juste légère et frivole comme une verte mais bien capable de guider les autres ? Après tout, les gamins des Cheveux-Rouges ne l’auraient-ils pas suivi jusqu’au bout de Rhaëg s’il l’avait fallu ? Dak n’avait jamais été une petite fille sage sans volonté et sans ambition… même si celles-ci ne s’exprimaient plus de la même manière que lorsqu’elle courait dans les rues d’Itzahuacán.

Inconscient de la panique qui prenait peu à peu possession de l’esprit de sa sienne, Arjuna tâcha tout de même de formuler à haute voix ce qu’il pensait. Il fut récompensé de ses efforts par la réponse de la chevalière dorée qui exprimait ses doutes à haute voix… avant de se blottir dans ses bras. Il les referma sur elle, la serrant contre lui, pendant qu’elle avouait avoir peur.

« C’est normal d’avoir peur, murmura-t-il à son oreille. Mais tu vas gérer. Mener le Kaerl, c’est pas pire que mener une bande de Cheveux-Rouges excités, ajouta-t-il en utilisant sciemment le surnom que sa bande avait donné aux gamins fëalocës dans l’espoir de la faire sourire : Il y a des foufous, des jaloux, des ambitieux… Et tu n’es pas seule. Chishongo est là, l’Intendante et les autres dames dorées aussi… Et moi aussi. »

Même s’il n’était pas d’une très grande aide dans la gestion du Màr, il était là. Parce qu’elle était venue le chercher. Et jamais il ne l’abandonnerait, quoi qu’en disent tous les Berand crétins de Rhaëg.

Il sourit alors que de nouveaux sentiments venaient soudain chatouiller son esprit. Elle avait sans doute abaissé un peu ses barrières mentales.

« Y a pas de mal, répondit-il quand elle s’excusa – même si c’était surtout dû à Chichi qu’il n’y ait pas eu de mal. Je t’aime aussi. »

Et il comptait bien la garder contre lui aussi longtemps qu’elle n’essaierait pas de se dégager .


[RP] Commérages et Dégout Logo_bronze_athebyn_2
☼ Carnet de route ☼
Alter ego : doubles comptes et PNJs
Avatar : Ryan Kinkade, par Buffshiro, modifié par Rūna Sălv
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[RP] Commérages et Dégout Empty
MessageSujet: Re: [RP] Commérages et Dégout   [RP] Commérages et Dégout Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Commérages et Dégout
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Menel, le Kaerl Céleste :: Les Spires-
Sauter vers: