Le Deal du moment :
Kingston A400 – SSD interne – ...
Voir le deal
80.90 €

Partagez
 

 [RP] Exaltation

Aller en bas 
AuteurMessage
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste
Heryn Amlug


Date d'inscription : 08/02/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 219
RPs : 35
Race : Demi-Fëalocë
Âme-Soeur : La Dorée Rintrah
Fonction : Dirigeante
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Exaltation  Empty
MessageSujet: [RP] Exaltation    [RP] Exaltation  Icon_minitimeDim 5 Juil 2020 - 19:10

(Ce texte relate/ellipse le séjour de Renàto chez les Svalganskèl, les guerriers berserkers sacrés de Haskèl au Nurdhlàm (à l'extrême nord-ouest du Vaendark) et son dur apprentissage pour parvenir à contrôler son propre don Berserk.)



[RP] Exaltation  Renato-de-leysse-tolorea__[RP] Exaltation  Cyngar-le-blanc-dragon-tolorea
Renàto de Leysse & le Blanc Cyngar

Theme Song :
Yggdrasil – Forndom


~ 1er jour d’Ouranosku 919 ¤ Nouvelle Lune ¤

Au dessus de moi, le ciel nocturne est piqueté de diamants. Iolya est invisible, muette, et il n’y a guère que le croissant rougeoyant d’Eurilya, moqueur et libertin, pour trancher sur le dais obscur. La voûte céleste paraît si vaste et infinie à cet instant que je sens un vertige me saisir, me faisant vaciller sur mes pieds. La nuit est si profonde, en dépit de l’éclat des étoiles, que je crains de m’y perdre, simplement en la fixant trop longtemps. Un souffle s’échappe de mes lèvres, s’élevant pour créer un nuage paresseux, vite balayé.

Est-ce le rugissement de mon propre sang, de plus en plus menaçant, qui emplit mes oreilles, couvrant le crépitement des brasiers ? Je sens leur chaleur dévorante mordre ma peau nue, y faisant ruisseler une sueur qui vient geler aussitôt sous l’effet du vent, hurlant et glacé. Comme si Ouranos se refusait à abandonner son emprise sur le pauvre mortel osant venir prétendre l’affronter.

Mais ce n’est pas vers lui que vont mes pensées. Ô Haskèl, Dieu de la Guerre et des Combats. Ce soir, que je vive ou que je meure, ce sera en ton nom. Je suis ton humble serviteur. Je m’offre à ta volonté. Quelle qu’en soit la conclusion. Mon expiation ...

Mon regard se trouble et je baisse les yeux. J’aperçois les tatouages rituels qui ornent mon corps tout entier, s’étirant et s’entrelaçant sur ma poitrine, sur mes bras et mes mains, sur mes jambes et mes pieds. Sang et cendre mêlés. Runes infusant la force du dieu en moi. Et lorsque je me mets soudain à trembler, je ne sais si c’est de peur ou d’excitation, de froideur ou de fièvre. Tout autour du cercle de terre brûlée, quatre bûchers tendent leurs flammes avides vers le ciel. Un pour chaque âme touchée, marquée par celui dont ils chuchotent respectueusement, presque craintivement le nom. Skèl. Moi, et trois autres, de jeunes hommes prêts à mettre leur vie dans la balance pour l’honneur d’être reconnus dignes de la divinité qu’ils vénèrent. Les Svalganskèl. Improbable communauté aux coutumes barbares.

Les tambours commencent à résonner, lentement, leur fracas se gravant dans chacun de mes os. Là-bas, dans l’ombre régnant en dehors du Cercle, je le devine, se tient Hrafenkelr. Il n’y a guère que ses yeux, anormalement brillants, pour ressortir dans son visage buriné et mangé par une barbe épaisse. Il sourit. Satisfait. Quel que soit mon sort, après tout, il aura accompli la volonté de son Dieu.

Lorsque je l’ai rencontré, il y a de cela … bien longtemps désormais, une éternité peut-être ? Il n’avait pas paru surpris. Se levant simplement de la pierre où il était assis, m’annonçant dans son commun plus qu’approximatif qu’il m’attendait. Un large sourire fendant son visage, révélant de nombreux chicots manquants ou noircis.

Ce soir, je ne suis pas Braen, pas plus que je ne suis Renàto. Suðrænn. Celui qui vient du sud. C’est le nom par lequel ils m’ont baptisé. Mais aussi Krakki. Enfant. Quand, de sa voix rocailleuse, mon maître se laisse aller à rire de moi, à se moquer de ma faiblesse si criante, de mes craintes et de mes angoisses. Je ne suis pas comme eux. J’en ai bien conscience. Mais je me plais à penser qu’avec le temps ils ont fini par … me tolérer ou m'accepter, d'une certaine façon.
Hrafenkelr ne m’a pas rendu les choses plus aisées ou plus simples sous prétexte que je n’avais pas grandit sur les terres désolées du Nurdhlàm. Au contraire. Se contentant de m’exposer aux éléments. Le froid. Le vent. La pluie, puis la neige, la glace. Le feu. La faim. Attendant, patiemment, de voir si la nature impitoyable du Vaendark briserait ma volonté. Tout à fait prêt à m’y abandonner si je me révélais incapable d’y résister. Malgré la douleur, malgré la souffrance et l'épuisement, je n’ai jamais fléchi.

J’ai confié Cyngar à Asgeir et Styrandil. Le fait de savoir qu’ils veillent sur lui m’ôte un poids certain de la poitrine. Le pauvre. Il ne comprend pas, je le sais. Mais le connaissant, il doit avoir tenu à assister au rituel, inflexible jusqu’au bout sur le sujet. Avec moi jusqu’à la fin, mon frère. Je t’en suis reconnaissant.

Alors, pour lui, pour ceux qui m’attendent peut-être au Màr Menel, je réalise enfin que cette nuit ne peut pas être la dernière. Je veux vivre. Je veux être digne de la confiance que l’on m’a si généreusement offerte. Je veux revoir la blancheur aveuglante du Kaerl Céleste, fouler à nouveau son marbre virginal. Je veux me dresser, la tête haute et digne face à mes détracteurs. Je veux exorciser mes cauchemars, sécher mes larmes, vaincre mes démons, une bonne fois pour toutes. Je veux racheter mes péchés. Je veux ...

Le rythme des percussions s’accélère, et je sens mon sang y répondre. Une brume rouge vient obscurcir la périphérie de mon champ de vision, et mes poumons s’emplissent et se gonflent de l’air nocturne. J’en savoure la saveur, feu de bois, sève de pin, roche glacée, et sueur âcre. Je suis prêt. Envolée ma peur, ma réserve. Mes jambes se fléchissent, solides et fortes, tandis que mes lèvres s’étirent en un sourire. Je suis ici pour combattre, toute la nuit durant, pour offrir le plus beau spectacle au Dieu Haskèl. Berserker. Fou de guerre. Les trois autres sont, comme moi, des apprentis. Au matin un seul sortira du Cercle. Tous en sont conscients. Moi le premier.

Je m’élance, les doigts serrés sur mon poignard d’os maladroitement taillé, au son plaisant, soyeux, du froufrou des plumes de corbeau ornant ma chevelure. Je suis plus grand, plus fin, plus vif. Je virevolte, pare, m’écarte, soulevant la poussière à chacun de mes pas. La lutte sera longue. Interminable. Sanglante. Mais il n’y a pas de haine, pas de jalousie, ni de violence dans leur regard. Rien que le vide et la détermination, sous le terrible masque des favoris de Haskèl, déformant leur visage tout autant certainement que le mien. Une grâce surnaturelle anime nos gestes, et des heures durant, nous combattons, insensibles à la fatigue, insensibles aux multiples coupures qui affaiblissent nos muscles. Le premier tombe rapidement, mais pas de ma main. Et là où j’aurais pu en éprouver un soulagement fugace, je ne ressens rien. Rien d’autre que la volonté d’en finir. De survivre. Soif de sang soigneusement contrôlée pour ne pas lui laisser l’emprise de mon âme. Rage de vaincre.

Mais déjà l’un de mes adversaires, enhardi par sa victoire, se rapproche, certain d’avoir une proie facile. Nouvelle envolée de poussière, dans cette mortelle danse aux pas exaltés. Eurilya poursuit sa course folle dans le ciel, lorgnant de son œil lubrique la débauche des corps qui s’affrontent. Nous nous toisons, haletants, bêtes sauvages prêtes à s’entre-déchirer. Il s’avance et se fend, mais d’une torsion je lui échappe, et ma lame tranche sa gorge. Le sang jaillit, rivière pourpre aux flots tumultueux, et il s’effondre à mes pieds, heurtant lourdement la terre, qui boit alors son fluide vital avec avidité. Repose en paix, camarade. Que Skèl accueille ton âme dans le Hall Etincelant d’Ørnos, que les Valkyries chantent ta bravoure et ton courage pour toute l’éternité. Dans quelques mois ou même années, quelque chose de beau poussera-t-il ici, nourrit par la vie qui s'échappe inexorablement de ton corps ? Ton sacrifice ne sera pas vain, je t'en fais le serment.

Les étoiles pâlissent. Nous ne sommes finalement plus que deux. Les coups pleuvent et je suis bien incapable de tous les esquiver, de tous les parer. Fort de sa carrure plus importante, l’autre dispose encore d’une bonne réserve d’énergie. D’un mouvement ample, il fait sauter mon arme, et je me retrouve, démuni, face à lui. Malgré ma sérénité apparente, je suis bien résolu à lutter jusqu’à mon dernier souffle. Peut-être l’a-t-il perçu, car, m’adressant un sourire grimaçant, sans doute un rien suffisant, il jette son poignard à terre, et dressant les poings, s’avance vers moi pour en découdre et m'achever.

J’encaisse du mieux que je peux, cherchant une ouverture dans sa garde. Mais l’autre est bâti comme un ours, et rien ne semble l’atteindre. Je fauche ses jambes et nous roulons à terre, nous empoignant l’un l’autre. Là, ses mains viennent enserrer mon cou, et je sens me secouer un sanglot convulsif de désespoir, difficilement ravalé et contenu. Même la folie berserk semble vouloir m'abandonner. Haskèl, non ! Pas comme ça ! Pas maintenant ! Je veux vivre, je veux vivre, je veux …

L’obscurité m’avale alors qu’une aube rouge sang se lève lentement, le disque aveuglant de Solyae peinant à franchir l’horizon derrière la crête rocheuse. Que va-t-il se passer maintenant ? Ma dernière pensée est pour Cyngar. Pardonne-moi, mon frère. J’ai échoué, j’ai échoué …


Dernière édition par Heryn Amlug le Sam 18 Juil 2020 - 12:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org/index.php
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste
Heryn Amlug


Date d'inscription : 08/02/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 219
RPs : 35
Race : Demi-Fëalocë
Âme-Soeur : La Dorée Rintrah
Fonction : Dirigeante
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Exaltation  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Exaltation    [RP] Exaltation  Icon_minitimeLun 6 Juil 2020 - 13:35

[RP] Exaltation  Renato-de-leysse-tolorea__[RP] Exaltation  Cyngar-le-Blanc-human-tolorea
Renàto de Leysse & le Blanc Cyngar

Theme Song :
Valravn – Gealdýr

Lorsque je refais surface, mon corps perclus de douleur se rappelle à moi. Dans cet instant de panique qui suit mon éveil, je suis renvoyé des lunes auparavant … A ces jours sombres qui ont suivi mon emprisonnement, puis cette parodie de procès, au Màr Tàralöm. Le souffle coupé, j’ouvre brutalement les yeux, me débattant inconsciemment contre le poids que je sens peser sur moi.
La première chose qui me vient ensuite à l’esprit est que ce toit de branchages et de terre glaise séchée m’est familier, de même que cette forte odeur de peau tannée qui agresse mes sens. Sous mes doigts glacés, je sens le contact rude et réconfortant d’une fourrure, avant que mon regard ne rencontre celui, soucieux, de mon Lié, penché sur moi.

« Cyngar ! »

Seul un croassement s’échappe de ma gorge et je me tais. Le Blanc, trop pâle même sous la frêle forme humanoïde qu’il emprunte, acquiesce et me serre le bras. Tu es en sécurité, c’est ce que son geste semble dire. Alors seulement, la mémoire de la nuit passée se rappelle à moi, et je laisse échapper un gémissement inarticulé. Je suis en vie. Par quel miracle ?

**Comme vous étiez tous les deux encore en vie lorsque Solyae s’est levé, il a été décidé que vous seriez tous les deux acceptés parmi les Svalganskèl. Tu as réussi, Ren !**

Mes paupières se referment malgré elle, tandis qu’au soulagement se rajoute une profonde fatigue, et je me sens sombrer à nouveau, cette fois dans un sommeil réparateur.

***

J’ignore combien d’heures se sont écoulées lorsque je m’éveille à nouveau, mais, vigilant et protecteur, Cyngar est toujours à mon chevet. Une vague anxiété me saisit lorsque je songe que cela fait maintenant bien trop longtemps qu’il maintient sa forme humanoïde, mais il lui suffit d’un regard opiniâtre pour me faire comprendre que je ne suis pas en mesure de lui faire la leçon. Je ravale donc mes paroles, et accepte avec gratitude la tasse fumante qu’il me tend. Contre toute attente, je suis vivant. Et je sens brasiller en moi, toujours vive, la nouvelle résolution qui y est née lors du rituel de la nuit dernière. J’avais réussi les épreuves que Haskèl et Flarmya avaient placé sur mon chemin, en triomphant de la mort et apprenant à comprendre la transe guerrière des berserkers. Hrafenkelr accepterait-il de me laisser partir à présent ? L’hiver se profilait lentement ici, et les températures étaient déjà difficilement supportables, tant pour moi que pour mon frère d’âme. Quant à Asgeir, à la fois guide et gardien, il ne pouvait décemment rester éloigné du Màr Menel trop longtemps.

« Quand partons-nous ? »

Un simple chuchotis de sa voix de Neishaan suffit à attirer mon attention sur lui. Instinctivement, je lui fais sentir toute mon affection, la laissant se diffuser par le Lien, réconforté par l’écho immédiat résonnant dans l’esprit du dragon. Avant de quitter le Vaendark, si cela nous était autorisé, il me resterait encore certaines choses à accomplir … Comme un dernier adieu symbolique à ces terres rudes et stériles qui m’avaient accueillies pendant ces trois lunes.

« Bientôt. Je te le promets. »

Dans un mouvement prudent, je dépose à terre la tasse encore à demi pleine, faisant jouer mes muscles pour en évaluer la résistance. Je me sens faible, aussi faible qu’après une longue maladie, conséquence directe, je le sais, d’une utilisation trop prolongée du don d’Haskèl. Mon état n'est guère reluisant.

La mine réjouie, un sourire barrant son visage barbu de part en part, mon maître paraît alors que j’examine d’un œil critique mon corps et ses innombrables plaies, soigneusement badigeonnées d’un épais mélange d’argile et de plantes.

« Suðrænn ! Toi réveil ! Manger ? »

Dans l’écuelle grossière qu’il tient, des morceaux de viande crue, d’origine inconnue. Je grimace ouvertement, songeant qu’il vaut mieux pour moi que je continue d’en ignorer la nature. La veille déjà, il m’avait forcé à manger le cœur encore frémissant d’un corbeau, riant de l’horreur qui s’était affichée sur mon visage.

« Hrafn. Corrrrbeaux ? » De son doigt noueux, il était venu tapoter ma tempe, l’air grave. « Klár. Malins. Voler. Entendre. Voir. » Poursuivant ses mimiques, il avait pointé ses oreilles, ses yeux puis sa bouche, avant de sourire largement. « Eux parler. Ørnos écouter. Ça bon. Donner force. Toi manger ! »

Au souvenir du sang chaud coulant dans ma bouche, la nausée me soulève le coeur, et je me précipite dehors pour vider le contenu de mon estomac, sous le regard dubitatif de Hrafenkelr.

« Krakki. » m’énonce-t-il simplement en secouant la tête, tandis que je m’essuie la bouche, les yeux rouges à force de tousser comme un perdu. J’ai beau avoir réussi leur rituel, visiblement à ses yeux, je reste encore un enfant. Je soupire. Mon maître possède un statut spécial au sein de la communauté sacrée des guerriers de Skèl. Helskanskèl. Celui qui a maîtrisé la rage. Bien peu sont ceux qui parviennent à ce rang, ceux qui parviennent à sublimer leur don suffisamment pour y survivre. Et ils en deviennent d’autant plus révérés.

« Nei, takk meistari. » ("Non, merci maître" - ici meistari désigne un professeur, un mentor, une personne très compétente dans son domaine)

J’agite les mains en signe de dénégation face au présumé repas qu’il me propose et il rit, de sa voix rocailleuse comme un roulement de tonnerre.


Dernière édition par Heryn Amlug le Lun 6 Juil 2020 - 22:29, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org/index.php
Heryn Amlug
Dame du Kaerl Céleste
Dame du Kaerl Céleste
Heryn Amlug


Date d'inscription : 08/02/2014
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 219
RPs : 35
Race : Demi-Fëalocë
Âme-Soeur : La Dorée Rintrah
Fonction : Dirigeante
Affiliation : Maison Dalneÿs
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Exaltation  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Exaltation    [RP] Exaltation  Icon_minitimeLun 6 Juil 2020 - 14:33

[RP] Exaltation  Renato-de-leysse-tolorea__[RP] Exaltation  Cyngar-le-blanc-dragon-tolorea
Renàto de Leysse & le Blanc Cyngar

Theme Song :
Grá – Wardruna

Assis en tailleur à même le sol, exposant mon dos dénudé aux mains expertes de la Seiðkona, prêtresse de la Déesse Stra - autrement dit Mystra -, je m’efforce de garder une respiration calme sous la morsure de l’aiguille d’os. Mes poings sont serrés néanmoins, vaine tentative pour contenir la douleur, enflant à chaque nouvelle piqûre. En mon fort intérieur, je me répète les noms de ceux qui ont périt de ma main, leur offrant en sacrifice ma souffrance et mon sang qui coule, rouge grenat, comme la marque rituelle qui ornera bientôt ma nuque. Acte de pénitence et d’expiation, tout autant que souvenir indélébile de ce que j’ai été, de ce que je me suis juré de ne plus jamais être. Un meurtrier. Un traître à sa lignée, à sa famille, à son clan.

Dans l’atmosphère feutrée et embrumée de la tente de la Seiðkona, le silence règne en seigneur absolu. Je suis livré à mes seules pensées. Styrandil a réussi à convaincre Cyngar de venir chasser avec lui, bon gré mal gré, et Asgeir patiente à l’extérieur. A travers les épaisses parois de peau, sa voix grave me parvient comme un ronronnement lointain tandis qu’il dialogue calmement avec Hrafenkelr.
Ce tatouage runique, personne ne me l’a imposé, et c’est de mon propre chef que j’ai décidé de m’y soumettre. J’ai saisi, pourtant, le regard approbateur du meistari, lorsque je lui ai annoncé ma décision. Seuls les hommes faits se marquent ainsi, ceux qui sont capables de reconnaitre et d’admettre leur manquement à l’honneur. Déconcertante société que celles des Svalganskèl, si codifiée, si loyale, si … noble même, sous ses dehors brutaux et barbares. Qui aurait cru que je ressentirai un jour un tel sentiment d’appartenance envers eux ?

Les larmes coulent à présent librement sur mes joues et je m’en sens comme étrangement purifié. Hrafenkelr, une fois encore, n’a pas paru surpris lorsque je lui ai annoncé mon désir de retrouver la terre de mes ancêtres. Tol Orëa. Mon âme, dans toute sa dualité, se languit de te revoir. Avec son sempiternel sourire, mon maitre m’a arraché la promesse, inattendue, de revenir le voir pour poursuivre mon apprentissage, lorsque la longue nuit d’hiver serait terminée. Il me reste encore beaucoup à apprendre sur cette transe guerrière dans laquelle se plongent les berserkers, j’en suis bien conscient. Mais désormais j’en sais suffisamment pour cesser de craindre de perdre le contrôle de moi-même, de plonger dans une folie sanguinaire ne reconnaissant plus ni amis ni ennemis. Plus jamais. Ni bénédiction, ni malédiction, à la manière d’une épée, la véritable nature du don de Haskèl ne dépendait que de l’utilisation qu’on en faisait.

Même s’il n’en a rien dit, il est clair pour moi qu’Asgeir aurait préféré partir immédiatement, et qu’il considère ce tatouage comme un risque inutile. L’hygiène ici étant plus qu’approximative, il y avait toujours une malheureuse probabilité qu’une infection se déclare, laquelle serait alors extrêmement complexe à soigner.
Mais, sans réellement pouvoir me l’expliquer, je suis confiant, satisfait. Quelque obscure intuition me souffle que ce que je fais est … juste, peut-être ? La douleur, exquise et implacable, croit encore, et le feu emplit mes veines, mon immobilité crucifiante me donnant envie d’aller crier à la face des cieux mon désir de vivre.

Pour tout le mal que j’ai pu faire par le passé, qu'importe qu'il ait été volontaire ou non, justifié ou non, je me fais le serment que j’accomplirai dix fois, cent fois plus de bonnes actions. Je refuse de me voiler plus longtemps encore la face. Il est temps pour moi d’être honnête avec mon cœur, avec mes sentiments. Plus de mensonges. Plus de faux-semblants. Je veux vivre. Je veux vivre ! Je veux ...


-- FIN --
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org/index.php
Contenu sponsorisé



[RP] Exaltation  Empty
MessageSujet: Re: [RP] Exaltation    [RP] Exaltation  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Exaltation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Rhaëg - Ensemble du Monde :: Les Continents Extérieurs :: Vaendark-
Sauter vers: