Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les promos
Voir le deal

Partagez
 

 [RP] Là où les vents nous portent

Aller en bas 
AuteurMessage
Ta’imiti Roimata’toa
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ta’imiti Roimata’toa


Date d'inscription : 04/11/2019
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Carnet de route
Messages : 46
RPs : 40
Race : Ondin
Maître : Erhali Sednereï (PNJ)
Alignement : Neutre Strict (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeMer 16 Juin 2021 - 4:22

Mystraku 919

Chaque maître, Ta’imiti l’avait bien vite compris, a ses propres méthodes afin d’enseigner à ses aspirants les leçons qui feront d’eux des chevaliers dragons, mais chacun a également des objectifs propres quant à l’issue de cet enseignement. Il en résulte qu’il n’était pas deux aspirants qui recevaient la même éducation, tant par la durée que par le contenu. Ceux qui apprenaient auprès de maîtres impliqués dans la chose militaire devenaient bien vite repus au maniement des armes. D’autres, à qui enseignaient des monteurs de dragons plus philosophes, connaissaient par cœur les rayonnages des bibliothèques du Kaerl.
Pour tout sages et érudits qu’ils étaient pourtant, Sobêek et Erhali tenaient comme fort important l’art de la guerre, et il ne se passait guère deux jours sans qu’ils ne le convoquent sur les lices, pour qu’il se prête avec eux-mêmes ou avec un tiers tuteur à un rude entraînement. Et ni les piètres talents de bretteur de l’ondin, ni ses soupirs - car il goûtait fort peu le plaisir du combat - ne faisaient rien à la régularité ni à la rigueur de ces sessions, dont il repartait toujours en sueur malgré la température si douce sous le dôme. C’était fourbu, aujourd’hui encore, qu’il remonta le long escalier de la Tour de Saphir jusqu’à la porte de son logement, Sobêek s’étant fait un devoir de le pousser dans ses retranchements.

Comme les Tours jumelles étaient loin, ces temps-ci, d’être emplies, on avait laissé à l’aspirant un large choix d’appartements à son arrivée. Quoiqu’ils fussent pour la plupart similaires, ils pouvaient quelque peu varier en dimension comme en arrangement. Plus habitué à la chaumière modeste de son enfance et aux entreponts exigus, il avait opté pour l’un des plus petits logements qu’il s’était vus proposés, et même alors la plus grande partie demeurait inusitée.
La porte refermée, l’ondin se dirigea vers les quelques marches qui montaient à la chambre, sans un regard pour la vaste pièce principale. Il n’avait guère d’usage pour son confortable salon, ni n’avait ressenti d’intérêt à aller admirer la vue passé la stupeur du premier jour, si bien que dans le sable argenté au-delà des coussins n’y avait-il qu’une unique piste de pas. Sur la mezzanine étaient regroupées toutes les affaires de Ta’imiti, ainsi que quelques documents épars dont ses maîtres lui avaient confié l’étude. Il n’avait que peu aménagé l’endroit, tout à fait satisfait de ce lit suspendu qui n’était pas sans rappeler les hamacs qui étaient son quotidien en mer. Le seul aménagement qu’il s’était permis fut de tendre une large pièce de tissu grossier afin de fermer la pièce, ne goûtant que peu le balcon ouvert sur l’appartement en contrebas. L’ondin ne s’attarda cependant pas à la contemplation de ce foyer, son foyer, quand bien même le plus humble logement du Màr Luimë était d’un luxe peu courant sur les autres continents. Il déposa ses affaires, se saisit d’une chemise sèche, et redescendit afin de procéder à une toilette rapide et de nettoyer succinctement ses vêtements tâchés de sueur et du sable de l’aire d’entraînement.
S’il était à présent présentable, ses épaules demeuraient endolories par l’effort soutenu et il portait sur le flanc quelques ecchymoses, comme le dragon avait insisté sur la même faille dans la défense de son aspirant, retenant moins ses coups à chaque nouvelle erreur. Aussi Ta’imiti enfila des vêtements propres et se dirigea vers l’extérieur, car il lui restait quelques heures de liberté devant lui et il espérait trouver les bains quasiment vides à cette heure de l’après-midi.

Dans le couloir, alors qu’il remettait autour de son cou la petite clé bleutée qu’on lui avait remise lorsqu’il avait choisi son logement, le jeune ondin ne reprit pas tout de suite sa marche vers le long escalier. Les Tours joyaux, comme on l’a dit, n'étaient pas emplies, et il lui semblait que la plupart des logements de ce côté-ci demeuraient vacants. Pourtant, devant l’une des portes proches se tenaient une silhouette féminine, bien qu’elle le dépassât presque d’une main. Il aurait d’ailleurs pu la prendre d’abord pour un homme, car elle était de solide constitution, si ce n’était pour sa chevelure de jais et la façon dont était nouée l’écharpe qui la retenait. Sa peau était sombre, que cela soit due à son origine ou un sang torhil et, à y regarder plus attentivement, les traits de son visage étaient si doux qu’elle ne devait guère être plus âgée que lui-même. Ses vêtements, aux teintes nocturnes et forestières, s’avèrent plus rustiques et pratiques que les toilettes que l’on voit habituellement portées au sein du kaerl, sinon par ceux qui reviennent tout juste de quelques expéditions.
Mais elle ne semblait guère être de ceux-là, car à ses regards qui se perdaient sur les murs à demi-translucides de la Tour bleutée, il devinait qu’elle découvrait encore cette étonnante transparence qui était omniprésente sous le dôme. Alors qu’elle semblait essayer de faire jouer sa propre clé de saphir dans une serrure réticente, il se permit de glisser, aimable :

« Tu viens d’arriver, je me trompe ? »




Couleurs des dialogues:
 


[RP] Là où les vents nous portent Wave                                                                             [RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Ausra Cristea
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ausra Cristea


Date d'inscription : 07/03/2021
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 31
RPs : 23
Race : Torhille
Maître : Liâd Malkièl (PNJ)
Fonction : Aspirante
Affiliation : Apolitique
Alignement : Chaotique Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeVen 18 Juin 2021 - 14:17

Ces immenses tours avaient été bâties avec des gemmes! De véritables gemmes qu'Ausra n'avait alors vu que sous la forme de fragments taillés pour en faire des bijoux, des parures raffinées qu'elle se contentait d'admirer de loin de peur de les abîmer avec ses manières de mercenaire. Mais ici, sur le continent des dragons, on avait extrait des pierres précieuses colossales - à moins qu'il ne s'agisse de fragments assemblés ensemble? - et on en avait fait des logis. Ausra redoutait le jour où elle s'y habituerait et ne verrait dans les tours Joyaux que de simples tours où vivre et où travailler. Car cela signifierait qu'elle aurait perdu la capacité de s'émerveiller sur la beauté de ces pierres précieuses et que par conséquent le Rhaeg entier lui semblerait terne. Elle ne cesserait jamais de s'en émerveiller, ah ça non! Elle en faisait le serment. Il était donc hors de question qu'elle réprime le sourire béat que son visage affichait alors qu'elle regagnait ses nouveaux appartements.

Et quels appartements! Jamais Ausra n'aurait imaginé vivre dans un lieu aussi spacieux. Si l'on gardait à l'esprit que les appartements des tours étaient destinés à accueillir des dragons, alors tout cela devenait logique. Elle avait tellement hâte de rencontrer son dragon à elle! Cet être qui lui serait lié comme personne n'avait pu l'être. Elle avait hâte de connaître ce lien que Dasha aurait jugé dangereux et qu'Alvis aurait trouvé naïf. Mais cela n'était pas pour tout de suite. Il lui fallait suivre les enseignements de Liâd et d'Iska avant de pouvoir connaître ce que l'on ressentait lorsque l'on vivait comme elles vivaient. Etant issue d'une famille de chasseurs, Ausra avait très jeune appris les vertus de la patience. Mais chaque fois qu'elle découvrait une nouvelle merveille du Kaerl, elle en perdait un peu.

Alors qu'elle se perdait dans ses pensées, un homme l'aborda. Un aspirant, comme elle, et un ondin. Ausra en avait rencontré beaucoup lors de ses voyages par voie maritime. Elle avait croisé un peu de toutes les races qui peuplaient le Rhaeg, même si elle avait essentiellement fréquenté des Torhils comme elle ainsi que des humains. La diversité des habitants du Kaerl ne lui était pas étrange du tout. Il lui fallait juste s'habituer à ne plus être la "p'tite"

Oui! Je viens d'arriver, ou presque! Et je n'arrive toujours pas à croire que tout cela se trouve sous l'eau!

Elle fit un geste des bras comme si elle voulait englober le Kaerl entier. Son camarade aspirant avait l'allure de ceux des ondins bâtis par le travail en mer: des épaules larges, mais une silhouette à l'apparence fragile. Et il portait un drôle de foulard noir qu'Ausra aurait bien ajouté à sa collection d'écharpes.

Et même les clés ont l'air précieuses! J'ai croisé des mercenaires qui auraient pris des risques incroyables en échange d'une de ces petites clés!

Elle illustra son propos en faisant danser la clé au bout de son cordon. Ses grandes mains abîmées par les combats et les explorations avaient à peine besoin de bouger pour faire scintiller le bijou qui faisait désormais partie de son quotidien.

...et ici, nous les utilisons pour ouvrir des portes. Quel paradoxe! Hé, mais...

Ausra désigna d'un index un peu timide les tatouages de l'ondin.

Toi aussi tu es tatoué? Tu viens des tribus du nord d'Undomë, comme Liâd?

Les tatouages étaient très différents. Mais cela ne semblait pas incohérent à Ausra. Chaque tribu avait ses traditions et ses codes, après tout. De plus, la peau des ondins était différente de celle des torhils. Peut-être que l'encre habituelle des tatouages ne fonctionnait pas sur eux?


[RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Ta’imiti Roimata’toa
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ta’imiti Roimata’toa


Date d'inscription : 04/11/2019
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Carnet de route
Messages : 46
RPs : 40
Race : Ondin
Maître : Erhali Sednereï (PNJ)
Alignement : Neutre Strict (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeMar 22 Juin 2021 - 16:24

L’ondin fut pris de court par l’engouement soudain dans la voix de son interlocutrice, visiblement trop heureuse de partager son émerveillement. Comme si ces réflexions étaient demeurées trop longuement enfermées pour elle-même, elles se déversaient désormais avec énergie, si bien que Ta’imiti esquissa un pas en arrière. Il regagna pourtant rapidement sa contenance, la surprise laissant place à un sourire amusé. Il était rafraîchissant de rencontrer quelqu’un qui aimait à s’extasier de ce paysage, à l’inverse des natifs ou même des liés d’ailleurs qui passaient devant ces curiosités sans plus les voir. Peut être les plus désabusés parmi ceux-là retrouvaient tout de même un peu de l’éclat qui brillaient présentement dans l'œil de la torhil s’ils étaient invités dans un autre kaerl.

« Oui, c’est… Déroutant. Mais on finit par s’habituer même aux murs transparents, ironisa-t-il, même s’il y a plus impressionnant si tu veux mon avis.»

Il aurait été difficile pour l’ondin de dire quels éléments du Màr Luimë l’avait laissé le plus pantois. À son propre étonnement, les longues heures d’études à la Flèche comme ses nombreux passages à la Rotonde avaient fini par l’habituer même au luxe qui recouvrait les murs du kaerl, du Castel Dolen aux lieux de moindre pouvoir. La richesse était à ce point omniprésente parmi le peuple des dragons qu’elle cessait presque d’être une particularité. Seuls ses excursions à la surface, dans les taudis du Delta notamment, venaient lui rappeler que si elle était la norme des enfants des valherus, l’opulence ne l’était pas pour tous sur ce continent.

« Ça change de nos vies d’avant, en tout cas. On croirait que tout le monde est né noble.»

Sans en donner trop l’air, l’ondin détaillait l’aspirante. Si sa toilette était simple et fonctionnelle, le tissu semblait solide, la couture bien faite, et l’usure celle des gestes plutôt que des ans. Celle qui portait pareils habits ne les avait pas hérités, comme c’est souvent le cas parmi les indigents, mais n’y avait pas porté tant de soin que l’aurait fait une femme mieux née. C’était une tenue d’un voyageur bien loti, l’un de ceux qui parcourent les routes par profession et non par nécessité. Une mercenaire, supposa-t-il, car elle portait le fer comme ornement. Intéressants mystères que ces gens-là, car les voyages tendaient à diluer, sur leur apparence, les indices de leurs origines, et leur langue souvent pendue l’était tout autant pour les affabulations que pour la vérité. Pour les marins tels que lui, ceux-là étaient comme leurs cousins de l’intérieur des terres : par bien des aspects semblables et dont on avait bien des peines à comprendre tant on s’opposait sur d’autres.

« Toi aussi tu es tatoué? s’enquit la demoiselle, interrompant l’analyse de Ta’imiti. Tu viens des tribus du nord d'Undomë, comme Liâd?

- Tatoué, oui. Mais rien à voir avec Undomë. Ou Liâd, qui que ce soit. »

Alors, le regard toujours souriant, il lui tendit sa main ouverte en guise de présentations.

« Je m’appelle Ta’imiti. Je suis Yssien et, apparemment, ton nouveau voisin. »


[RP] Là où les vents nous portent Wave                                                                             [RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Ausra Cristea
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ausra Cristea


Date d'inscription : 07/03/2021
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 31
RPs : 23
Race : Torhille
Maître : Liâd Malkièl (PNJ)
Fonction : Aspirante
Affiliation : Apolitique
Alignement : Chaotique Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeLun 28 Juin 2021 - 23:42

Que pouvait-il y avoir de plus impressionnant que des tours en joyaux?

Ausra réfléchit rapidement, mais ne trouva que les dragons eux-mêmes. L'ondin parlait forcément des acrobaties aériennes des dragons, ou d'autre chose qui se rapportait aux magnifiques créatures magiques dont les histoires l'avaient bercée de rêves pendant toute son enfance. A moins que... se pouvait-il que l'homme ne soit déjà accoutumé à la beauté du Kaerl et que ses standards n'en soient devenus trop élevés? L'émerveillement était comme la lame aiguisée d'une hache qui s'émousserait à l'usage. Ausra était encore affûtée comme un rasoir tandis que l'ondin commençait peut-être à perdre de son tranchant...

Et encore! Je doute que les nobles Undoméens dorment dans des châteaux de gemmes! s'esclaffa Ausra.
Peut-être ailleurs dans le Rhaeg on rivalisait d'opulence avec ces tours. Mais Ausra n'avait pas encore réalisé tous ses rêves de voyage, et ne pouvait donc le savoir avec certitude. Elle nota cette interrogation dans un coin de son esprit et décida qu'elle se renseignerait à ce sujet auprès de Liâd, Iska, ou simplement en fouillant dans des livres. Des connaissances sur l'architecture dans le Rhaeg lui seraient certainement utiles à l'avenir. Un jour, il lui faudrait peut-être indiquer à son futur dragon lié la partie la plus stable d'un édifice pour se poser, par exemple.

La torhile haussa un sourcil lorsque l'ondin admit ne pas connaître Liâd. Elle occupait le poste d’Âme du Kaerl pourtant! Ne faisait-elle pas partie des gens dont tout le monde connaissait au moins le nom? Mais Ausra se garda de faire la moindre remarque. Elle-même avait du mal à se souvenir des noms des personnes haut placées du Kaerl. Si l'ondin l'interrogeait pour se venger, elle se ridiculiserait.

Liâd Malkiel, expliqua la jeune femme. Celle qui a la malchance de m'avoir comme apprentie!l
Elle s'esclaffa et ajouta:
Elle vient du nord d'Undomë, je crois qu'elle est presque Akitaas! Et elle porte des tatouages sur son visage, c'est courant dans les tribus.

L'ondin se prénommait donc Ta'imiti. Un joli prénom violet irisé, comme le pétale d'une fleur reflétant la lumière de Iolya. Elle serra vigoureusement la main de son nouveau voisin, en prenant toutefois garde de ne pas faire craquer ses os délicats d'ondin.

Ausra, ravie de faire ta connaissance!

Même annoncé avec une voix enjouée, le prénom d'Ausra restait désespérément gris-noir comme le reflet sur une aile de corneille. Avec d'autres accents, il prenait d'autres teintes mais ces dernières étaient souvent laides ou criardes. Si le Kaerl était peuplé de gens d'origines variées, alors peut-être qu'un des accents qu'elle entendrait au Kaerl parviendrait à lui donner une plus jolie couleur. En serait-il de même avec son surnom?

Je viens du nord d'Undomë moi aussi. Et si tu n'arrives pas à prononcer mon prénom, tu peux m'appeler "P'tite"! C'est comme ça qu'on m'appelle en général, parce que je ne suis pas très grande pour une torhile.

Ausra fit glisser son écharpe de ses cheveux vers son cou, libérant sa tresse noire ainsi que les mèches qui s'en échappaient.

J'ai passé un peu de temps à Ys! J'aurais tellement aimé pouvoir aller plus loin, mais l'occasion ne s'est pas présentée. Et toi, tu as voyagé beaucoup? C'est pas les voies maritimes qui manquent dans l'Archipel!

Si Ta'imiti était de ces gens qui préféraient la sédentarité à l'aventure, la déception serait grande pour la jeune femme. Mais il avait un physique de marin, et Ausra n'avait encore jamais entendu parler d'un marin dont le rêve était de ne jamais quitter son port d'attache.


[RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Ta’imiti Roimata’toa
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ta’imiti Roimata’toa


Date d'inscription : 04/11/2019
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Carnet de route
Messages : 46
RPs : 40
Race : Ondin
Maître : Erhali Sednereï (PNJ)
Alignement : Neutre Strict (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeJeu 29 Juil 2021 - 22:43

Surprise par l’ignorance manifeste de son interlocuteur devant ce qui lui apparaissait pourtant une évidence, la jeune femme s’empressa de préciser sa pensée, le sourcil haut.

« Oh, tu es l’aspirante de Dame Malkiel ? Je vois de qui il s’agit, du coup. Quoique de loin, quoi. Je n’avais pas entendu dire qu’elle avait pris une apprentie, répondit-il en feignant ne pas remarquer sa surprise, car la demoiselle sans doute n’était pas encore au fait du complexe échiquier politique du kaerl englouti et du nombre de ses joueurs.
» Je ne connais pas trop les traditions akitaas, mais c’est vrai que pas mal d’entre eux sont tatoués. Rien à voir avec les miens, cela dit. »

Son regard glissa le long des fines lignes d’argent qui pâlissait, s’il le fallait encore, ses épaules. L’histoire des siens coulait sur sa peau autant que dans son sang, bien que la signification profonde de certains échappaient à sa compréhension, effacée des mémoires par les générations nombreuses. Un instant, il chercha dans sa mémoire le peu qu’il connaissait sur les peuplades akitaas, s’interrogeant quant à une possible origine commune de ces marquages rituels, mais il repoussa bien vite l’hypothèse de son esprit. Les ondins n’étaient pas des plus courants dans ces régions, ce qui rendait peu probable que les traditions aient pu être échangées. Qui plus est, le style pictural chez les gens du Nord était très éloigné, tandis ce que des motifs identiques se retrouvaient parfois chez tous les ondins du Rhaeg.

Le poigne de la demoiselle était ferme, quoiqu’il devinât une maîtrise qui trahissait qu’elle était très consciente de sa propre force et qu’elle savait la doser convenablement. Les callosités dans le creux de ses mains trahissaient que celles-ci connaissaient le manche d’un outil, mais n’était pour autant pas usée par son usage à longueur de journée. C’était là autant d’indices qui renforçaient les suspicions du jeune homme quant à l’occupation, passée tout du moins, de la torhile en tant que femme d’armes. Peut-être le destin la guiderait vers les rangs des crocs d’argent dès son empreinte confirmée.

« Ausra, demanda Ta’imiti qui avait l’oreille pour les accents et tâcha d’articuler le nom de la demoiselle au mieux, je pense que je peux le retenir. Quant à ton surnom… Ce sont des choses étranges que les surnoms, je ne questionnerais pas le tien. »

Un sourire rieur, bien qu’éphémère, se dessina sur son visage. La jeune femme était bavarde, questions et observations s’enchaînant sans discontinuer, et il se demandait si c’était là son caractère au quotidien ou si cela traduisait la nervosité de la découverte du Kaerl. Telle sa chevelure, sa curiosité semblait ne point connaître de fin.

« J’ai été marin pendant longtemps, répondit-il simplement, « donc j’ai vu du pays. A Ys et ailleurs, dans des ports plus lointains.
» Et qu’est-ce qui t’a amené dans l’archipel à l’époque ?, ajouta-t-il, car contagieuse était cette naïve curiosité.

« Mais j’y pense, tu n’as peut-être pas envie de rester causer dans le couloir. Tu as déjà pu visiter le dôme ? Je me rendais aux bains, je peux te montrer un peu les alentours en chemin, si tu veux. »


[RP] Là où les vents nous portent Wave                                                                             [RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Ausra Cristea
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ausra Cristea


Date d'inscription : 07/03/2021
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 31
RPs : 23
Race : Torhille
Maître : Liâd Malkièl (PNJ)
Fonction : Aspirante
Affiliation : Apolitique
Alignement : Chaotique Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeMar 3 Aoû 2021 - 21:58

Effectivement, les fines lignes tatouées sur le visage de Ta'imiti ne paraissaient pas avoir de point commun avec les dessins sombres inscrits sur la peau des gens des steppes. Cependant, Ausra savait que beaucoup de choses pouvaient se ressembler sans en avoir l'air. L'eau pouvait prendre la forme de liquide tout comme elle pouvait se transformer en neige. De la même manière, il n'était pas impensable que le sens de ces tatouages si différents puissent se ressembler. Mais quelle que puisse être la signification de ces belles lignes argentées, Ausra serait bien incapable de la déchiffrer. Dans son peuple à elle, on ne se tatouait pas. On considérait même cette pratique comme primitive. Les siens préféraient décorer leur corps de bijoux. Elle avait longtemps partagé ce point de vue, jusqu'à ses premiers voyages et ses premières rencontres avec des gens qui portaient d'innombrables énigmes sur leur peau.

Ausra hocha la tête en souriant. L'ondin n'avait presque pas écorché son prénom. En revanche, sa curieuse manière d'envisager les surnoms lui arracha un petit rire. Qu'est-ce qu'un sobriquet pouvait avoir d'étrange? Seul un surnom mal adapté l'était. Le sien pouvait sembler bizarre à un humain, un fealocë ou un neishaan, mais pas à Ta'imiti dont la taille était proche de la sienne.

Si tu avais vu celle qui m'a donné ce surnom, tu ne le trouverais pas étrange! Elle est grande comme...comme ça je dirais!

Un bras dressé en direction du plafond, les doigts dépassant en altitude le haut de son crâne, voilà qui devait être une estimation plutôt correcte de la hauteur de Dasha. Tant pis si c'était exagéré, cela jouerait en faveur de la réputation de son ancienne mentor.

En fait, j'ai toujours voulu visiter Qahra depuis que je sais que ce lieu existe!


Elle poursuivit son explication en nouant son écharpe autour de son cou, de manière davantage décorative que pour se protéger du froid. De toute façon, il ne faisait pas froid, et cette écharpe en tissu ne lui aurait pas tenu bien chaud.

C'est pour ça que j'ai voulu partir à Ys, en guise de première étape! Alors j'ai payé mon passage en travaillant sur un bateau. C'était un navire rempli d'humains, et ils ont souvent du mal à soulever les charges lourdes, donc ils sont toujours contents d'avoir des torhils avec eux. Mais une fois arrivée à Ys, j'ai compris que je m'y étais rendue au mauvais moment. Il n'y avait aucun vaisseau en partance ou en provenance de Qahra avant plusieurs mois. J'ai eu le choix entre attendre et vivre sur mes fonds déjà maigres et accepter d'assurer la sécurité de ce marchand qui partait pour le Vaendark. Et....

Elle reprit sa respiration, et réalisa qu'elle se perdait dans des détails inutiles. Ses déboires financiers peinaient déjà à l'intéresser elle-même, pourquoi intéresseraient-ils quelqu'un d'autre?

Enfin, bref. J'ai donc passé un peu de temps dans l'Archipel des Tempêtes. J'ai même failli adopter une de vos plantes rebelles, celles qui se fichent du vent et des eaux salées!

La flore d'Ys avait fasciné Ausra qui n'avait alors jamais rien vu de tel. Qui aurait pu croire que des plantes si épatantes puissent sortir d'un sol aussi sec et salé que celui des îles d'Ys? Elle avait appris que certaines de ces plantes gardaient des réserves d'eau dans leurs feuilles. Ainsi, même une sécheresse ne pouvait les assoiffer.

Eh bien j'ai visité rapidement les lieux. Mais je n'ai certainement pas tout vu!
Elle avait été "surprise" alors qu'elle regagnait ses appartements pour s'y reposer un peu. Mais elle pourrait toujours se reposer plus tard. Et puis un peu de marche dans le Kaerl Englouti, c'était aussi une forme de repos.
D'accord, je te suis!


[RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Ta’imiti Roimata’toa
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ta’imiti Roimata’toa


Date d'inscription : 04/11/2019
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Carnet de route
Messages : 46
RPs : 40
Race : Ondin
Maître : Erhali Sednereï (PNJ)
Alignement : Neutre Strict (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeVen 20 Aoû 2021 - 15:16

Ta’imiti rit de bon cœur à l’explication d’Ausra, alors qu’elle s’agitait pour faire démonstration de la hauteur de sa mentor. Et pourtant, derrière le rire, une part de lui ne put que rester sagement pensive, s'émerveillant de la taille étonnante des torhils. Et dire que lui-même était généralement considéré comme grand, il faisait bien pâle figure en comparaison. Il n’avait qu’assez peu côtoyé ceux de la terre, car ils n’étaient pas légion dans les îles qui l’avaient vu naître, et moins encore à avoir le pied marin. En vérité, si l’on rencontrait régulièrement des torhils dans tous les ports du Rhaëg, la plupart oeuvraient comme débardeurs, soulevant avec aisance des cargaisons qui demandaient habituellement pour être transportées la force de deux ou trois hommes. En pleine mer, en revanche, si leurs muscles étaient bienvenus, leur grande taille s’avérait plus souvent un défaut qu’avantage, et plus courants étaient donc les demi-sangs.

« Dans ce cas, effectivement, ton surnom fait plus de sens que le mien. »

Puis, alors qu’ils se mettaient en route, avançant d’un pas tranquille dans les couloirs opalescents et s’engouffrant dans les interminables escaliers de la Tour, l’ondin prêta une oreille attentive au récit de la nouvelle aspirante. Voilà donc pourquoi elle l’avait interrogé sur ses voyages : la jeune femme semblait ne pas tenir en place et vouloir aller toujours plus loin, découvrir toujours plus. Une âme de l’air, tout comme lui, logée dans un corps de pierre. Comme les divins pouvaient être joueurs lorsqu’ils soufflaient la vie dans un nouveau-né.

« Ah, tu as découvert l’archipel à la saison des orages, c’est ça ? Ce n’est pas son meilleur jour, effectivement. »
* Encore que ce soit sa plus belle musique... * se dit-il en lui-même.
« Mais ça reste plus vivable que Qahra, crois-moi. La chaleur y est suffocante et l’humidité partout… Au moins, à Ys, le soleil réchauffe et la pluie réchauffe, mais à tour de rôle. Le temps n’y est pas si différent que celui que l’on a par ici, en tout cas dans la baie. »

Il lui plaisait de discuter ainsi de ses îles natales. Quelques yssiens vivaient bien au kaerl englouti, mais ils étaient soit indifférents à ces récits, soit en parlaient comme lui avec plus de nostalgie que de joie. Ausra, quant à elle, voyait l’archipel comme le regardait un enfant qui n’aspire qu’à retourner courir dans les champs et à grimper les falaises. Son engouement était rafraîchissant et détournait l’attention de l’ondin de ses muscles endoloris. L’aller-retour dans les escaliers risquait d’ailleurs de ne rien arranger à ses courbatures.

« Qui ne craint ni le vent, ni l’eau de mer ? Tu sais que ça décrit à peu près n’importe quelle plante, bestiole ou personne des îles, ironisa-t-il alors qu’ils arrivaient à la racine des tours. Et puis si tu comptes rester ici, il va falloir t’habituer à ces aspects là aussi, parce que le vent marin souffle dans la baie au dessus de nos têtes. »

Ce qui tenait lieu de racine aux Tours Joyaux s’enfonçait effectivement sous la surface du kaerl englouti, et ils pouvaient apercevoir au dessus de leurs têtes les allées agitées de l’agora et les spires qui s’élançaient vers le dôme et la lumière du soleil qui perçait à travers. Sous leurs pieds, un fin sable d’argent crissait à chacun de leur pas, comme s’ils avaient atteint les profondeurs océaniques. Si le hall était d’une taille impressionnante, des tentures le découpait en autant de salons plus modestes où d’aucun discutaient ou lisaient sur les confortables canapés. Dans un coin, une sorte de lice semblait avoir été aménagée où s’entraînaient effectivement une poignée de chevaliers. Si l’endroit était relativement peu peuplé à cette heure-ci, Ta’imiti n’avait pas particulièrement envie d’y rester plus longtemps, comme il y avait déjà passé la première partie de son après-midi avec son maître. Il aspirait plutôt à un endroit où s’affranchir un instant de la civilisation : ici plus que partout ailleurs dans le kaerl, l’absence de la mélodie du ciel lui pesait.

« Tu ne dois pas encore être familière des tunnels Cìrban Telemna, reprit-il en se dirigeant vers l’une des rares sorties à ne pas déboucher sur des escaliers, alors ne va pas t’éloigner. On a vite fait de se perdre dans ce coin du kaerl. »

Et ce disant, Ta’imiti la mena à travers ce passage qui allait s’élargissant. Et tandis qu’ils s’éloignaient de la ville translucide, l’océan les entourait comme sur le chemin le sable se faisait corail à mesure qu’ils se rapprochaient du bouillonnement du rideau d’argent, la cascade titanesque qui refermait le ravin marine à tous sauf aux dragons.


[RP] Là où les vents nous portent Wave                                                                             [RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Ausra Cristea
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Ausra Cristea


Date d'inscription : 07/03/2021
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 31
RPs : 23
Race : Torhille
Maître : Liâd Malkièl (PNJ)
Fonction : Aspirante
Affiliation : Apolitique
Alignement : Chaotique Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitimeDim 29 Aoû 2021 - 13:51

Pourquoi les gens faisaient-ils toujours cela? Chaque fois qu'Ausra évoquait ses rêves de voyages, il lui semblait que quelqu'un intervenait toujours pour doucher son enthousiasme. Quand elle avait parlé du Vaendark, quelqu'un l'avait mise en garde contre le froid. La première fois qu'elle avait évoqué Ys, elle s'était retrouvée face à un exposé détaillé sur les dangers des voyages en bateau dans l'archipel. Et Ta'imiti n'était pas les premier à lui parler de la chaleur et l'humidité de Qahra. Comme s'il s'agissait d'une raison suffisante pour ne pas y aller! Des désagréments, des dangers, il y en avait partout. Si l'on devait les éviter à tout prix, alors personne ne voyagerait jamais. Le commerce entre les contrées, entre les continents, n'existerait plus. Les bateaux resteraient à quai. Même le fait de se lier à un dragon serait trop dangereux.

Je le sais bien! répondit Ausra en réprimant un soupir. Je sais qu'il me faudrait bien garder mes cheveux noués dans mon écharpe, par exemple, et investir dans un onguent pour repousser les moustiques si je me rends près des marais...

Elle pressa un peu le pas et se retourna pour faire face à Ta'imiti. Continuant de marcher en reculant, elle poursuivit, le regard soudain illuminé:
Mais il y a aussi des fleurs de toutes les couleurs! Des forêts denses, des bosquets où les arbres ont les pieds dans l'eau, des ruines recouvertes par les végétaux alors que jadis elles étaient de grands temples, peut-être aussi impressionnants que ce que l'on peut voir ici au Kaerl! Franchement, ça ne vaut pas le coup de risquer de tomber sur un bah'lir?
Pour la jeune femme, la question était purement rhétorique. Les temples anciens de Qahra valaient tous les face-à-face avec un bah'lir. Elle reprit sa place à côté de Ta'imiti, cessant de marcher à reculons.

Il lui avait également semblé que le climat à la surface du Kaerl ressemblait à celui d'Ys. Ausra n'avait pas grandi en bord de mer, mais elle avait appris à s'y adapter. Ce n'était pas le milieu le plus hostile qu'elle avait eu à affronter, loin de là. Pour l'instant, cet honneur revenait aux Djevelens Tenner. Le sable paraissait si fin que la jeune femme se sentit coupable de l'écraser avec ses bottes. Du coin de l'oeil, elle repéra les chevaliers qui s'entraînaient. Elle devrait certainement les rejoindre un jour où l'autre, même sans avoir son propre dragon. Il fallait qu'elle garde sa condition physique. Cependant, elle était davantage éclaireuse que combattante. Comment pourrait-elle adapter son entraînement  à cette activité? Lui faudrait-il se reconvertir en guerrière pure et dure, comme ces chevaliers?

Se perdre? Dans les tunnels du Kaerl? Personne ne les a cartographiés? C'est étrange...
Tout en suivant Ta'imiti, elle réfléchit à une manière sûre d'explorer ces tunnels. Il y avait toujours la méthode de la corde attachée à un piquet à l'entrée, mais quelqu'un pouvait la détacher ou la trancher. Tracer des repères sur les murs pouvait également être salutaire, mais on la punirait si elle vandalisait ainsi le Kaerl. Elle pourrait aussi simplement prendre un parchemin et explorer au hasard, en traçant au fur et à mesure les chemins. C'était dangereux, mais au moins elle pourrait explorer à sa guise. Et puis si les tunnels n'étaient pas cartographiés, il fallait bien que quelqu'un le fasse!

Le son de l'eau autour d'eux avait la couleur du sable sur le sol. Une telle harmonie du son et du paysage était plutôt rare, et Ausra se sentit enveloppée de quiétude. Elle savait qu'elle reviendrait dans ce passage, juste pour s'y promener.
Les bains sont derrière cette cascade?
Ausra roula son écharpe en boule et la cacha de son mieux dans la poche de son pantalon, par-dessus laquelle elle prit soin de rabattre sa tunique...


[RP] Là où les vents nous portent Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[RP] Là où les vents nous portent Empty
MessageSujet: Re: [RP] Là où les vents nous portent   [RP] Là où les vents nous portent Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Là où les vents nous portent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Luimë, le Kaerl Englouti :: Les Tours Joyaux-
Sauter vers: