Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 

 [RP] Le recueil de nos souvenirs

Aller en bas 
AuteurMessage
Yarvin Lisroc
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Yarvin Lisroc


Date d'inscription : 13/11/2020
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 24
RPs : 20
Race : Humain-Torhil
Maître : Eníredis Chantevent (PNJ)
Fonction : Herboriste
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Le recueil de nos souvenirs Empty
MessageSujet: [RP] Le recueil de nos souvenirs   [RP] Le recueil de nos souvenirs Icon_minitimeMar 27 Juil 2021 - 21:09



10ème jour de Isashaniku, année 920

Yarvin marchait le regard vif courant tout autour de lui hanté par une peine hurlante, arpentant les longs couloirs qui jouxtaient les impressionnantes et précieuses archives du Kaerl le cœur serré. S'il s'était au début émerveillé de la richesse des gravures, de la finesse des sculptures ou de la générosité des tableaux reposant sur les murs sans fin de cet édifice, à présent il n'en n'avait que cure.
Ce n'était pas la première fois pour cet apprenti fraîchement accueilli aux sein du Kaerl Lumine de s'aventurer ainsi dans les longues artères de ce temple dédié à la culture et au savoir. Depuis plus d'une semaine il appréciait venir en quête de question, venir s'y perdre pendant de si nombreuses heures trop courtes à son goût afin de compulser en toute quiétude, et finalement repartir l'esprit encore plus encombré de questions lui brûlant les lèvres d'envies.
Il était nullement nécessaire pour son mentor de s'inquiéter du sérieux de son apprenti quand au suivit de son cursus. Yarvin l'avait après tout suivit car celle-ci lui avait fait miroité -à juste titre- l'alléchante promesse d'un domaine gardien d'une infinité de connaissance. Et jusqu'à aujourd'hui il savourait la douce saveur de cette délicieuse vérité s'offrant à lui. Mais les choses ne pouvaient aller aussi simplement indéfiniment sans que l'erreur ne le guette, son attention complètement happée étant incapable alors le protéger de ses étourderies.

Ainsi Yarvin furetait sur ce chemin qu'il s empruntait quotidiennement, le nez rivé en direction du sol à la recherche de ce qu'il avait si négligemment égaré plus tôt -probablement- dans la matinée. Son livre de dessins, celui là même offert par Liode durant la dernière année qu'ils avaient tout deux partagés, n'était plus dans le baluchon dans lequel il l'avait rangé aux première lueurs du soleil.

Son cœur se voyait rongé de remords tandis qu'il errait  sans trop savoir où aller ni vers qui se tourner. Comment pouvait-il ainsi perdre un des derniers présents offert par l'amour de sa vie se demandait-il chagriné à l'idée de ne parvenir à remettre la main dessus. Il avait fouillé de fond en comble la pièce dans laquelle il étudiait jusqu'alors puis avait entreprit de remonter sa propre trace mais hélas, ses efforts se voyaient bien maigrement récompensés. Sous ses pieds s'étalait un sol froid et inerte sans vie et sans paroles. Il avait bien essayé de tendre l'oreille, d'écouter les mots de  vérité de l'outre sol mais étant aussi loin de Gaïa celui-ci se murait dans un morne silence qui ne laissait  que deviner l'écho des pas appartenant aux proches voisins. Lui qui avait si durement cru en son indépendance vis à vis de ce troisième œil découvrait en ce moment même qu'il reposait bien plus dessus qu'il ne voulait bien l'admettre. Yarvin constatait ainsi bien malgré lui la limite de ses yeux d'humain, ceci se heurtant impuissant sur la robuste peau de marbre donnant corps au somptueux édifice dans lequel il errait.

Ses mains se serraient de colère, celle-ci nourrit aux braise de son inconscience. Puis les passa sur son front tout en inspirant profondément cherchant à noyer le feu ardent qui rugissait dans son épaisse poitrine. L'effort ne fut pas simple, ses pensées persistant à voltiger telles des esprits frappeurs furieux, Yarvin dut fournir un effort certain pour apaiser ses démons. Finalement le calme revint en lui, une courte minute de silence les yeux clos apporta à ce garçon tourmenté un œil nouveau, la vision profonde d'un plan d'eau limpide au reflet puissant rejetant au garçon sa propre image. Enfin il se reconnaissait de nouveau. Ses yeux s'ouvrirent de nouveau dévoilant un nouvel éclat, étincelle de cette nouvelle flamme qui venait de s'allumer en lui.
Brièvement il l'avait vu dans la brume de ses songes,  se dessiner le sourire malicieux qu'arborait l'ange de sa vie au travers de ce grand miroir. Il l'avait vu se moquer de ce vulgaire tas de papier relier alors qu'il se voyait noyé par tant d'autres.

Il allait le retrouver qu'importe le temps que cela lui prendrait. Il y avait encore tant de lieux que Yarvin souhaitait graver entre ses pages et tant qu'il n'osait envisager. Il le savait, un jour il regarderai de nouveau cet ouvrage, recueil de son long voyage et il l'espérait en serait fier. Puis il était dommage que Liode ait encore une fois le dernier mot.

Il repartit de nouveau dans son inspection.


[RP] Le recueil de nos souvenirs Logo_a10
Revenir en haut Aller en bas
Persée Garaldhorf
Chevalier Errant
Chevalier Errant
Persée Garaldhorf


Date d'inscription : 31/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 173
RPs : 58
Race : Elfe-Fëalocë
Âme-Soeur : La Bleue Vraël
Fonction : Ex-Ancalikon
Affiliation : (Maison Amberle)
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Le recueil de nos souvenirs Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le recueil de nos souvenirs   [RP] Le recueil de nos souvenirs Icon_minitimeVen 30 Juil 2021 - 15:48

[RP] Le recueil de nos souvenirs 8xlu
Haagenti le Noir


Des pas martelaient incessamment le plancher. Le son, d’abord timide, se répercutait en échos de plus en plus furieux, à cet étage déserté à cette heure. Le silence fuyait les rayonnages et s’échappait vers l’escalier à vis. La quiétude pliait face aux capricieux et irritants bruits de pas.

Laissant échapper un souffle par les naseaux, soulevant un nuage de poussière, un Enfant de Flarmya émergea lentement de sa somnolence. Couché dans une alcôve, il étira le plus prudemment possible ses membres avant de formuler un bâillement bruyant qui résonna sous la haute voûte de marbre. Il peinait à quitter ce petit havre de tranquillité, où nul archiviste n’aurait eu l’idée de le déranger. Avec un regard chagriné à son refuge, il trottina vers la source du bruit.

Il se glissa sinueusement le long des étagères, tous ses sens aux aguets. L’étage paraissait vide de toute présence, mais cette illusion ne durerait pas. Tandis qu’il louvoyait dans ce décor gigantesque, l’échine courbé par la révérence pour ce lieu autant que par crainte de casser quoi que ce soit, il laissa son esprit voler vers celui de son Lié. Celui-ci semblait occupé, aussi n’osa-t-il pas le déranger. Lorsqu’il aurait trouvé quelque chose d’intéressant, le jeune dragon le lui ferait savoir.

A la clarté des vitraux, il aperçut enfin une silhouette humanoïde, qui se découpait en ombres sur le sol. Flairant sa piste, il ralentit le pas et la suivit. Il parvint alors face à un étrange spectacle. Ce qui semblait être un jeune homme arpentait les rayonnages avec la détermination inscrite sur le visage et dans son allure. Le dragon ne le connaissait pas, mais son affliction sincère lui serra le cœur. Le cou baissé et les ailes soigneusement repliées, il s’avança doucement dans la lumière du jour, à la rencontre de l’inconnu.

° Bonjour. Tu cherches quelque chose ? Je peux peut-être t’aider ! °

Non loin de l’Aspirant venait d’émerger de la pénombre la silhouette racée d’un dragon pas encore adulte. Bien qu’il atteigne la taille d’un modeste cheval, Haagenti, fils de Rintrah, marchait prudemment dans ces larges couloirs, entouré de livres par milliers, comme s’il essayait de se fondre dans le décor. Solyae révéla l’éclat mat, obscur et sans nuances, de ses écailles ébène, de même que l’éclat serein de ses prunelles azurées. Il fixait le nouveau venu, celui qui plus tôt l’avait réveillé, avec bienveillance et curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Yarvin Lisroc
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Yarvin Lisroc


Date d'inscription : 13/11/2020
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 24
RPs : 20
Race : Humain-Torhil
Maître : Eníredis Chantevent (PNJ)
Fonction : Herboriste
Alignement : Neutre Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Le recueil de nos souvenirs Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le recueil de nos souvenirs   [RP] Le recueil de nos souvenirs Icon_minitimeLun 6 Sep 2021 - 22:24

Tandis qu'il soulevait la toile d'un épais rideau de velours tombant le long d'un encadrement d'une des fenêtres décorant l'immense couloir, Yarvin sentit une présence caresser les barrières de son esprit alors en pleine ébullition. Le contact se fit avec douceur, comme si un doigt imaginaire s'approchait pour parcourir avec délicatesse les aspérités de son subconscient, comme pour l'évaluer.  Ainsi surpris, Yarvin suspendit son geste pour finalement tourner toute son attention vers ce nouveau venu. Puis il entendit sa voix : celle d'un individu de prime abord jeune, à la volonté innocente. Il s'agissait là de la proposition d'une main tendue pour aider à guérir le motif de sa peine, une âme charitable qui se présentait à lui que Yarvin n'avait osé espérer. Il se félicita alors pour ne pas avoir, une fois de plus, sursauté et calfeutré ses pensées comme à son habitude depuis son arrivée au Kaerl.
Pour une raison qu'il ignorait, entendre ainsi ces paroles le rassurèrent, lui qui à son habitude aurait probablement préféré éviter la conversation avant de s'enfuir, hanté par ses démons profonds. Il n'était cependant pas sans savoir ce qu'impliquait un tel contact, après tout, les humanoïdes comme lui préféraient l'usage de mots plus « tangibles ». Et c'était sans compter le son des cliquetis distinctifs des griffes, frappant mollement les dalles résonnant alors sous les arches du bâtiment.

Yarvin redressa finalement le bout de son nez avant de faire volte-face et ainsi se retrouver confronté à un étonnant et jeune dragon d'onyx au regard aussi brillant que le plus étincelant des saphirs. Sage et, semble-t-il, curieuse, la bête se situait à quelques pas de lui la tête légèrement baissée. Ce qui frappa en premier le garçon fut sa taille plutôt modeste au regard de ses congénères rencontrés jusqu'à présent. La seconde surprise quant à elle le concernait directement. Il se tenait en présence de l'une de ces incroyables bêtes, mais n’éprouvait pourtant aucune crainte que ce soit. Sans dire qu'il se serait jeté à son cou pour l'enlacer, la voix de ce jeune représentant draconique résonnait encore dans les recoins de sa pensée, douce et rassurante mélopée.
Peut être était-il quelque peu troublé par son aura, sinistre et ténébreuse émanant de ses sombres écailles. Bien que celle-ci pouvait se voir atténuée par ses yeux ,qui eux, trahissaient une profonde gentillesse. Après avoir croisé la route de Ihintza, il estimait plus facilement pouvoir déceler la malveillance ou la fourberie dans la lueur d'un de leurs iris.

Malgré tout, rassuré ou non, il avait à faire à une créature mythique qui — il n'y a pas si longtemps — n'existait pas dans sa restreinte conception du monde. Qu'il soit encore de forme juvénile ,ce qu'il ignorait au passage, n'empêchait pour Yarvin d'éprouver pour lui grand sentiment de respect — son regard s'attardant sur sa cuirasse d'ébène — pour ce qui allait devenir plus tard l'une des bêtes les plus redoutables de Rhäeg.  Il fit face à ce dernier puis, entrepris de se présenter dignement.

« Bonjour. Toutes mes excuses si je vous ai dérangé, je suis nouvel apprenti ici. Je me prénomme Yarvin. » exprima-t-il à voix haute. Il le salua en inclinant légèrement la tête.  « Je suis à la recherche d'un livre de dessin que j'ai perdu en venant aux archives, et qui m'est précieux. Je pense l'avoir fait tomber sur le chemin. Je peux me débrouiller seul. Je ne souhaite pas vous déranger avec mes problèmes. »

Comme à bien des fois, sa main droite glissa machinalement derrière son crâne pour finir par le gratter, signe si évident pour ceux connaissant l'herboriste en herbe du trouble de ce dernier.  Yarvin pesta intérieurement peu fier d'être ainsi surpris à égarer aussi maladroitement ses affaires. Il n'était pas réellement soucieux de ce que les gens pouvaient penser de lui ou de ses habitudes, ceux-ci étant plutôt prompts à le juger avec méfiance et sévérité là d’où il venait. Mais il ne voulait pas que Kissare sache, surtout par d'autres, que le nouvel apprenti qu'il était pouvait à tout moment égarer les ouvrages sous sa responsabilité, à plus forte raison si cela se faisait même avec ceux ayant de l'importance à ses yeux.  

Il se serrait bien éloigné pour reprendre ses investigations, le cœur toujours alourdi par le poids de son erreur absurde. Sauf que pour étrange raison — qu'il aurait bien été en peine d’expliquer —, il ne pouvait se détourner se ce curieux et petit dragon. Comme si, aussi dangereuse il pouvait être, il s'apprêtait à abandonner derrière lui un candide enfant, le regard illuminé par ce qu'il pensait être une étincelle de pure innocence.


[RP] Le recueil de nos souvenirs Logo_a10
Revenir en haut Aller en bas
Persée Garaldhorf
Chevalier Errant
Chevalier Errant
Persée Garaldhorf


Date d'inscription : 31/08/2013
Sexe : Féminin
Présentation : URL
Messages : 173
RPs : 58
Race : Elfe-Fëalocë
Âme-Soeur : La Bleue Vraël
Fonction : Ex-Ancalikon
Affiliation : (Maison Amberle)
Alignement : Chaotique Bon (Kaerl Céleste)
Ordre Draconique : Ordre Draconique de Lumière (Kaerl Céleste)

[RP] Le recueil de nos souvenirs Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le recueil de nos souvenirs   [RP] Le recueil de nos souvenirs Icon_minitimeMar 5 Oct 2021 - 14:29



Les naseaux frémissants et les yeux plus bleus qu’un ciel d’été sans nuages, le dragon observait le sans-écaille face à lui comme s’il s’agissait d’un spécimen rare. Ce qu’il était, à n’en point douter, pour lui qui côtoyait peu les bipèdes et s’émerveillait sans cesse de leur extraordinaire diversité. Ses congénères étaient beaux, bien sûr, d’une beauté terrible à contempler, et aucun dragon ne se ressemblait. Cependant, ce n’était rien aux yeux du Noir comparé à la fabuleuse palette, l’infinité de couleurs et d’odeurs, qui caractérisaient les humanoïdes. Fasciné, Haagenti se perdait dans cette myriade de sons, de nuances et de fragrances qu’incarnait cet inconnu. Le parfum de l’Ailleurs.

Son Lié lui avait appris à mieux calfeutrer son esprit, pour empêcher ses pensées de divaguer lorsqu’il se perdait dans une de ses énièmes rêveries, et il lui en fut gré une fois de plus. Orobas était de loin plus prudent – et plus savant – que lui en matière de contacts avec d’autres humanoïdes. Le petit dragon n’ignorait rien du passé de son Âme Sœur. S’il en acceptait les fêlures et comprenait que la noirceur pouvait revêtir plus d’un visage, il ne cautionnait pas le triste renfermement qui en résultait. Un serment de toute éternité le liait à Orobas, qui n’était ni de sang ni de magie, mais d’amour. Au-delà du secret de l’Empreinte, où Flarmya avait réuni leurs moitiés d’âme, Haagenti avait promis de tout faire pour rendre heureux son Lié. Avec le temps, il guérirait ses plaies. Ainsi, tous pourraient enfin voir à quel point Orobas Shiôn était magnifique.

Cet autre au parfum inconnu était beau, également, à sa manière. Fouillant dans sa mémoire qui s’éveillait peu à peu aux souvenirs de ses aïeules, il ne parvint pas à lui donner un nom. Reprenant pieds dans l’instant présent, il redressa le museau, dardant ses prunelles claires dans celles du bipède. Ces yeux-là quémandaient son aide plus sûrement que des mots. Sa posture hésitait, il donnait l’impression de vouloir fuir, mais il n’y avait rien à craindre. Comme lors de sa naissance, le Noir n’était guère conscient d’inspirer l’effroi, ou la méfiance, encore moins le respect. Il se voyait d’égal à égal avec toutes les créatures vivantes qui respiraient l’air de Rhaëg.

° J’espère que je ne te fais pas peur… °

Haagenti amorça un mouvement de recul, et manqua culbuter une frêle étagère avec son arrière-train. Ses serres glissèrent sur le plancher, avant qu’il ne reprenne son équilibre, les ailes tout juste écartées pour que leurs couperets reposent sur le sol. Il lança un regard contrit à l’inconnu, peiné de se montrer ridicule. Sa croissance inachevée le rendait encore un peu pataud sur terre, et bien trop audacieux – d’après Orobas – dans les airs. Fier de son rétablissement, il tenta une révérence pour imiter celle dont l’avait gratifié son interlocuteur.

° Enchanté, apprenti Yarvin. Je suis Haagenti, fils de Rintrah. °

Son museau toucha presque le sol et ses yeux roulèrent des teintes limpides de lagon d’Ys. Il se remit d’aplomb du mieux qu’il put, avant de se redresser tout-à-fait. Il s’aperçut qu’il dépassait en hauteur le jeune homme. Une fois encore, il s’étonna de la richesse des teintes chez les sans-écailles. Là où Orobas évoquait un perce-neige, le dénommé Yarvin était couronné de feu. Ses doigts l’intéressaient tout particulièrement : ils paraissaient plus robustes et moins effilés que ceux de son Lié. Des doigts qui devaient sculpter la matière et le papier avec adresse ! Haagenti aimait observer le travail des intendants et des archivistes, depuis qu’il avait pris l’habitude d’errer dans le Màr pour se trouver de petites alcôves où faire la sieste. Il cligna des yeux en se souvenant du discours de Yarvin.

° Tu cherches un livre ! Je peux t’aider ! Je dors souvent dans cet endroit, tant que ma taille me le permet. Je ne suis pas encore trop grand ! A quoi ressemble ton livre ? On va le chercher ensemble ! Tu viens souvent ici ? Tu dessines beaucoup ? °

Haagenti se réjouissait de s’être trouvé un nouvel ami. L’impatience de partir à la chasse au carnet à dessin le taraudait, mais un sursaut de bon sens l’empêchait de s’ébrouer derechef dans toutes les directions. Les Archives était un endroit d’ordinaire très bien rangé, qui confinait au calme. On n’appréciait pas beaucoup les dragonneaux qui semaient le désordre. De plus, il attendait les directives de Yarvin. C’était lui, le chef de l’expédition. Oh, comme il aurait aimé que son Lié soit là ! Il se promit de tenter à nouveau d’attirer Orobas quand le moment serait venu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



[RP] Le recueil de nos souvenirs Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le recueil de nos souvenirs   [RP] Le recueil de nos souvenirs Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Le recueil de nos souvenirs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Menel, le Kaerl Céleste :: Les Archives-
Sauter vers: