-54%
Le deal à ne pas rater :
Colle Pattex « Ni clou ni vis » – Tube 52 g à 2,95€
2.95 € 6.35 €
Voir le deal

Partagez
 

 [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]

Aller en bas 
AuteurMessage
Loïkim Malkièl
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Loïkim Malkièl


Date d'inscription : 26/07/2021
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Messages : 19
RPs : 16
Race : Torhil-Elfe
Maître : Dušan Bakhtiyar (PNJ)
Affiliation : n/a
Alignement : Loyal Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeVen 30 Juil 2021 - 23:26

1er d'Isashaniku 920

Flânant au milieu de l’allée des idoles, Loïkim jouait entre les statues austères qui avaient bercé son enfance, totalement indifférent à l’angle étrange de leur ombre ou au sentiment oppressant que pouvaient ressentir certains nouveaux venus à cet endroit. Au contraire. C’était un espace de liberté, de flânerie avec cette excitation de l’interdit. Il s’y passait des trucs louches, disait-on. Lui n’avait jamais rien vu de la sorte mais au milieu de toutes ces silhouettes célèbres et sans âge, il s’imaginait un héros romanesque planifiant un « coup » d’il ne savait trop quoi mais ce serait certainement cool. Ou alors il se disait qu’il pouvait peut-être par hasard surprendre un complot contre le Kaerl et donc il pourrait donner l’alerte et il serait un héros lui-même et un jour il aurait sa statue ici, celle d’un gamin et sa mère serait tellement fière de lui. Parfois aussi – mais pas aujourd’hui – il se demandait si son père pouvait avoir sa place dans les ombres et si ce serait bien ou pas pour sa mère. Grande question qu’il chassait d’un haussement d’épaule pour reprendre son jeu du moment : Voir s’il arrivait, en courant, à passer trois statues les yeux fermés avant de les rouvrir pour savoir s’il avait réussi. Jusqu’ici, le test n’était pas concluant.

Il était donc en pause entre deux courses lorsqu’un lézard de feu, pépiant, entra dans son champ de vision. Au début, le garçon se contenta de regarder avec envie ce qu’il assimilait à un mini-dragon. Il n’était pas habitué à avoir des missives mais lorsque la créature lui tendit le parchemin, il était tellement content qu’il en oublia presque d’offrir au messager la friandise d’usage. En réalité, il ne s’en rappela que parce que l’animal tapota sa poche. Il ouvrit le message.

« MAMAAAAAAAAAAAAAN »

Maman n’était pas là, c’était bien normal, à cette heure, maman était dans leur appartement.

ISKAAAAAAAAAAAAAA ! J’AI UN MAITRE !! J’ARRIVE !!!

C’est les yeux bien ouverts que l’adolescent partit en sprint (puis en course moins rapide parce que c’était loin) et arriva tout essoufflé dans la pièce familiale, inconscient du chaos qu’il avait peut-être provoqué.

« Maman !! J’ai un maître !! Je vais être aspirant pour de vrai ! C’est… » il s’interrompit, il n’avait pas pris le temps de lire la suite. « Dušan. Trop cool ! Un bronze ! Mais…il avait pas Poisson avant ? » Cela faisait quelques temps qu’on n’avait pas entendu parler de la poiscaille mais bon, hein, il ne suivait pas toujours tous les ragots et puis fallait pas oublier que c’était une fille et les filles, c’est bien connu, ça fait n’importe quoi. Peut-être que Poisson avait changé de Kaerl, comme Selcot, qu’elle était devenue Céleste. Ou PIRE, qu’elle avait été enlevée par les Ardents et obligée de se lier là-bas parce que hein, qui voudrait aller de son plein gré chez des gens pareil, je vous le demande. Inquiet, il chercha le regard de sa mère pour se donner du courage.

Bon, de toute façon, c’était pas son problème, Poisson, et si les gens du Kaerl avaient décidé qu’il fallait qu’il ait Dušan en Maître, et bien ils savaient probablement ce qu’il faisaient, hein.

Ptet qu’ils allaient la chercher quand même.

Ptet qu’ils l’avaient trouvée et qu’elle était punie.

Ptet que Dušan était puni et qu’il était la punition.

Il se frotta la tête et s’auto-donna une petite claque. N’importe quoi. Et puis c’était un bronze. Peut-être que ça voulait dire qu’on le pensait capable d’avoir un bronze ! En vrai, n’importe quelle couleur lui irait. Kÿreñ, c’était bien connu, était le meilleur dragon du Kaerl. Après Iska. Et puis… Iska était LA meilleure dragonNE. Donc Kÿreñ pouvait être LE meilleur.

Il lu la suite, du coup.

« J’dois aller le voir. Tu saurais où il est, Iska, s’il te plait ? »

Il allait courir le rejoindre quand un regard de sa mère l’arrêta. Il était plein de terre et de sueur, dans des habits de tous les jours, avec les cheveux en bataille en épis sur le dessus, collés de sueur au niveau du front et de la nuque. Pas terrible pour une première rencontre. Surtout qu’il ne connaissait pas vraiment très bien l’homme qu’il allait rencontrer et qu’il fallait respecter ses professeurs. Il soupira, connaissant la rengaine.

« Oui maman. »

Comme il n’était pas une fille, il se changea rapidement, passant une tunique verte jolie mais pas neuve, solide mais pas vieille, décorée mais pas de fête, sur un pantalon brun un peu court aux chevilles mais qu’on pouvait cacher avec les bottes, ça allait. Pour les cheveux il les essuya vite fait avec sa tunique sale et on pouvait dire qu’il était prêt. Presque. Sa mère lui lissa sa tunique et remit tout bien.

Quelques minutes plus tard, il arrivait, essoufflé, devant les Combes. Cet havre de verdure n’était rien qu’un jardin pour lui qui n’avait connu que la vie sous-marine et l’ombre des poissons jouant sur son ciel de verre et d’eau. Il attendit pour reprendre son souffle et avoir l’air plus cool, cherchant du regard la présence désirée. Il l’aperçu finalement et se força à marcher (presque) tranquillement vers son aîné.

« Bonjour Maître. On m’a dit que c’était vous qui avez été choisi pour m’enseigner à me lier à mon dragon. Merci. Euh… je suis Loïkim. Je viens juste d’avoir l’âge et je suis le fils de Liâd, liée à Iska. C’est une bleue. » Il s’arrêta net, il ne savait pas s’il devait ajouter des choses ou non. Ca pouvait faire moulin à parole. Mais si jamais il avait d’autres questions…


[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Oracle Tol Orëanéen


Date d'inscription : 16/02/2019
Présentation : Voir PNJs
Messages : 149
RPs : 143
Race : Dragon Primordial
Fonction : Compte PNJs

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeSam 31 Juil 2021 - 19:44

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Dusan-bakhtiyar-tolorea__[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Kyren-vava-dragonbronze-tolorea
Dušan Bakhtiyar & le Bronze Kÿreñ

Theme Song :
Lydžiu Laide – Gyvata

Le chuchotis hypnotique des calices floraux, carillonnant doucement sous la caresse d’une brise fantôme, se haussait et disparaissait tour à tour, hantant son esprit, comme le son des vagues venant s’écraser sur la grève. Sous l’ombre de sa paume, il lui paraissait plus intense qu’à l’accoutumée, sans qu’il ne puisse toutefois le saisir pleinement. Une certaine excitation paraissait agiter leurs feuilles, faire frémir leurs pétales, courbant leurs corolles les unes en direction des autres, à l’image de têtes penchées pour échanger quelque secret inaudible. Leur parfum, lourd et riche, emplissait ses sens, le pressant de s’abandonner à leur chant, de venir s’allonger là, parmi eux, reposer sur l’herbe grasse, oublieux de tout et de tous.

Dušan ne connaissait que trop bien le danger d’y céder. Lentement, avec langueur, ses paupières s’abaissèrent puis se relevèrent, clignant des yeux pour éclaircir sa vision soudain embrumée. Une profonde inspiration, creusant ses côtes, et il s’attacha à s’ancrer à nouveau dans l’ici et le maintenant, forçant son pas pour sortir au plus vite de la prairie fleurie. Toute magie pouvait se révéler à double tranchant si on n’apprenait pas à la maîtriser, et la sienne tout autant qu’une autre, fut-elle le résultat d’une bénédiction des Dieux, et de Flarmya en particulier.

Kÿreñ, le demi-sang le sentait, était distrait, sans quoi il n’aurait jamais laissé de ‘‘vulgaires végétaux’’ venir lui disputer son âme-sœur. Plongé dans les marasmes de ses remords, d’une mordante déception entremêlée de culpabilité, le Bronze n’avait guère quitté son nid dans la Combe, ces jours-ci. Ses doigts s’enroulèrent fermement autour de la petite sculpture de bois reposant au creux de sa poche, comme pour s’assurer qu’elle n’en avait pas disparu, sentant son poids rassurant dans son vêtement.

Il avait néanmoins une nouvelle importante à lui transmettre, et s’il rechignait au début à venir troubler le dragon drapé dans son malheur, il ressentait maintenant le besoin urgent de venir percer sa bulle de martyr une bonne fois pour toute. Deux semaines que leur Aspirante avait officiellement été déclarée disparue, après des jours et des jours passés sans rentrer au Màr Luimë, ni donner de nouvelle. Perlina avait-elle renoncé à son apprentissage au sein du Kaerl, à remettre son âme et son destin entre les mains de Flarmya ? Avait-elle seulement fugué, ou bien avait-elle été capturée par quelque personnage mal intentionné, comme le pensait Kÿreñ ? A moins qu’elle ne se soit blessée et qu’incapable tant d’appeler au secours que de se déplacer, elle n’ait trouvé sa fin dans un recoin oublié de Tol Orëa. Le continent était vaste, et la jeune fille pouvait se trouver n’importe où.

Ses sourcils se froncèrent tandis qu’il contemplait une nouvelle fois ces pensées, incapable de trancher en faveur de l’une d’entre elles. L’adolescente avait dès le départ fait preuve d’un caractère fantasque, imprévisible, pour ne pas dire excessivement rebelle. D’une indépendance d’esprit à toute épreuve, en dépit de son jeune âge. Quoi qu’il soit advenu d’elle … Il ne pouvait malheureusement pas dire que lui et son Lié ne l’avaient pas, par le passé, maintes fois mise en garde.

Un soupir, et le blond leva les yeux sur la paroi, couverte de lierre et de glycine, qui marquait l’emplacement de la petite grotte dans laquelle le Bronze aimait à cultiver son ‘‘jardin secret’’ … Et ses trop fréquentes bouderies.

« Kÿreñ. »

Rien, rien d’autre que le silence, à peine troublé par le crissement reconnaissable d’écailles sur le sable. Dušan ferma les yeux, ses lèvres se pinçant brièvement. Il était las de répéter sans cesse la même conversation, de rejouer la même scène. Cela n’avait pas plus de sens que de se complaire ad nauseam dans cette foutue tristesse absolument vaine et non productive.
Saisissant entre ses doigts les plantes grimpantes, avec une aisance née de l’habitude, le demi-sang se hissa jusqu’à l’ouverture de la grotte, époussetant distraitement la terre humide qui s’était accrochée à ses vêtements. Roulé en boule sur lui-même, en une masse bronze indistincte, son dragon lui tournait le dos. Les poings sur les hanches, projetant du bout du pied quelques gravillons dans sa direction, il l’apostropha sans ménagement.

« J’ai décidé d’accepter la proposition de Nealyan ... »

Et cela même si un éclat de rire incrédule avait tout d’abord accompagné la demande de la vieille femme. Dans son hilarité incontrôlable, un profond cynisme enduisant ses mots, il en avait bien failli en oublier tout le respect qu’il devait à la Maîtresse Guérisseuse. « Confier un fils des Hautes Sphères à une Triade qui a réussi à égarer sa toute première Aspirante on ne sait où ? C’est une plaisanterie ?! Qui serait assez fou pour ça ? »

Loïkim Malkièl. Le fils unique de l’Âme, la Grande Prêtresse de Flarmya au sein du Màr Luimë. L’expression paisible, Nealyan Shamar s’était contentée de l’observer sans répondre, longuement, jusqu’à ce que son rire ne meurt sur ses lèvres et qu’un bredouillement inintelligible ne vienne le remplacer. Alors seulement, portant sa tasse d’infusion à ses lèvres comme si de rien n’était, elle lui avait énoncé l’identité du garçon. « Liâd est une amie de longue date, et une personne que je tiens en haute estime. Elle est venue me demander conseil et j’ai eu à cœur de répondre à sa demande. »

Son sourire bienveillant caché par le rebord de sa tasse, elle s’était tue, lui laissant le temps de faire le tri dans les pensées qui se bousculaient en lui.

« Pourquoi moi ? » fut finalement tout ce que le demi-sang était parvenu à articuler, simplement pour se voir rétorquer : « Et pourquoi pas ? », une expression malicieuse venant alors adoucir les rides au coin des yeux de la vieille femme.

« ... Kÿreñ. Ce n’est pas en restant là à te morfondre que tu l’aideras, où qu’elle soit maintenant ! » Patience et empathie, lui avait conseillé Naevys lorsqu’il s’en était ouvert à elle. Plus aisé à dire qu'à faire. C’était la jolie barde également qui avait suggéré que prendre un nouvel Aspirant sous son aile pourrait aider Kÿreñ à surmonter son chagrin, son humiliation, ou sa honte, quelle que soit l’émotion incompréhensible qui le poussait à se renfermer ainsi.

**Étrange retournement de situation, tu ne trouves pas ? Quand je pense qu’il y a quelques mois c’était toi qui refusait catégoriquement de prendre un Aspirant.**

S’asseyant le dos contre la paroi intérieure de la grotte, une jambe pendant dans le vide et sans tout à fait regarder le Bronze, le grand blond garda le silence, ses doigts venant jouer nerveusement avec la statuette cachée dans la poche de sa houppelande. Il avait originellement prévu d’offrir la sculpture à Perlina en guise de présent pour la nouvelle année, la taillant lui-même, à ses heures perdues, dans un morceau de bois de la Sylve. Dušan soupira à demi. Il lui paraissait plus juste que ce soit son Lié qui en ait la garde, à présent.

Aussi la déposa-t-il délicatement dans le sable entre lui et Kÿreñ, la pulpe de ses doigts suivant les sillons modelant les écailles de bois, caressant les courbes des vagues qui épousaient le corps de de la créature aquatique. Un saumon. L’idée de choisir ce totem pour la jeune fille lui avait semblé adéquate. Pour sa volonté inépuisable et son esprit allant toujours à contre-courant de ce que la logique voulait.

Son attention soudain attirée par une silhouette à la crinière rousse flamboyante se dirigeant visiblement vers lui, le blond haussa un sourcil étonné à l’entente de ses salutations. Le gamin n’avait pas perdu de temps, lui-même ayant seulement été prévenu dans la matinée de son affectation officielle au sein de leur triade. Se redressant, il se laissa glisser le long de la paroi pour venir atterrir souplement aux pieds du garçon, ses iris d’un bleu hivernal le détaillant attentivement. Torhil, comme sa mère, mais avec une once d’un sang étranger. A l’aube de son adolescence, le garçon promettait déjà de faire honneur à sa lignée maternelle. Encore tout essoufflé, et à moitié échevelé par sa course ... Impatient sans doute de venir se présenter.

« Dušan Bakhtiyar, lié du Bronze Kÿreñ. Je connais ta mère. »

De réputation, uniquement, quoi qu’elle ait été elle aussi Aspirante sous l’égide de Nealyan. Le Maître Bronze inclina la tête en direction de Loïkim, un mince sourire approbateur venant étirer ses lèvres, dans sa voix calme résonnant encore le souvenir des Steppes Akitaas de son enfance.

Plus haut, la petite sculpture avait été promptement rangée avec le reste du bric à brac – coquillages, plumes, cailloux aux formes originales et autres – éparpillé de ci de là dans la grotte (un désordre artistiquement organisé, s’il fallait en croire le Bronze), et une tête curieuse surplombait désormais les deux Torhils.

**Bonjour Loïkim. Je suis Kÿreñ. En quoi penses-tu pouvoir être meilleur que notre petit Poisson fugueur ?**

En un bond, le dragon se réceptionna au sol, se glissant derrière Dušan, dardant un regard inquisiteur aux nuances boudeuses sur leur nouvel Aspirant … Et ignorant le froncement de sourcils contrarié que lui adressait son Lié. Depuis ce dernier quand se souciait-il de l’opinion des gens à son égard ?

*Depuis que Nealyan en personne nous a expressément demandé de former ce garçon.*

« Ne fais pas trop attention à lui, il peut se montrer soupe-au-lait, mais habituellement c’est le plus agréable de nous deux. »

Un éclat amusé brilla fugitivement dans ses iris hivernaux, sans que l’on ne puisse réellement définir s’il plaisantait ou non.


L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter
***

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Sign_oracle_tol_oreaneen
Revenir en haut Aller en bas
https://tol-orea.forumactif.org/t202-pnjs-liste-non-exhaustive
Loïkim Malkièl
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Loïkim Malkièl


Date d'inscription : 26/07/2021
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Messages : 19
RPs : 16
Race : Torhil-Elfe
Maître : Dušan Bakhtiyar (PNJ)
Affiliation : n/a
Alignement : Loyal Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeDim 1 Aoû 2021 - 21:13

Le visage du garçon ne montra aucune surprise. Evidemment que le chevalier bronze connaissait sa mère, tout le monde connaissait l’Âme du Kaerl, tout comme lui-même n’avait pas eu de doute sur l’identité de l’homme en face de lui. Mais c’était ça la politesse. On disait à voix haute des paroles inutiles sur des évidences – évidemment que merci et encore heureux que de rien, et y avait bien que chez les ardents qu’on devait souhaiter un mauvais jour aux gens qu’on croisait – et il fallait le faire quand même. Au fond, Loïkim trouvait assez stupide toutes ces conventions sociales dont l’intérêt ne lui était pas encore apparu. Il obéissait cependant pour ne faire honte ni à sa mère/Iska, ni aux volontaires qui l’avaient éduqué toute sa vie. Et puis y avait des gens qui se fâchaient vite quand on oubliait. Tant qu’il ne connaissait pas mieux l’adulte à qui on l’avait confié, il voulait ne surtout pas donner de raison de se faire réprimander ou de décevoir.

La question du bronze, elle, n’était pas du tout polie. Les dragons devaient avoir une politesse à eux. Iska aussi était un peu…brutale des mots, parfois. S’il avait du s’en formaliser, il n’aurait jamais réussi à apprendre à marcher alors ce n’était pas une question pareille qui allait le déstabiliser. Il offrit un sourire éclatant au saurien et répondit à voix haute.

« Je pense pas être meilleur que Poisson. Je sais pas où elle est. Moi, je peux être LE meilleur si vous voulez et Poisson elle est LA meilleure. Comme ça je prends pas sa place. Moi aussi ça m’embête de me dire qu’on sait pas et tout mais je me dis, si on m’a dit de venir vous voir, doit y avoir une raison et puis c’est sûr que je disparaitrais pas. Moi je me dis, si on a décidé qu’on devait travailler ensemble c’est que c’est vous qui allez me rendre meilleur, comme ça, quand j’aurais mon dragon qui se sera lié avec moi, il ne sera pas déçu et on pourra aider le Kaerl grâce à tout ce que vous m’avez appris. Je pense que les meilleurs c’est ceux qui peuvent faire devenir les meilleurs même ceux qui ne sont pas meilleurs avant, tu vois ? »

Le visage du garçon s’illumina encore plus de fierté d’avoir réussi à sortir toute cette tirade sans broncher et d’un coup. Il était d’autant plus heureux qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il allait bien pouvoir répondre quand il avait ouvert la bouche. Finalement, il avait pas trop géré la partie « jolie » de la tirade mais il avait bien expliqué tout ce qu’il en pensait. Et il n’avait même pas sursauté quand l’immense bête bronze s’était délicatement posée (non) derrière son lié. Il salua poliment Dušan.

« Je comprends, je me suis posé la même question sur Poisson. Moi aussi, si j’avais un dragon fée et qu’il disparaissait et qu’on m’en donnait un autre en me disant « c’est pareil » je serai pas content. Je ferai de mon mieux pas pour vous la faire oublier mais pour être à la hauteur de l’aspirant qui vient après l’aspirante Poisson. J’ai vraiment envie d’apprendre. Je sais que c’est parfois difficile de former un jeune, j’ai vu mam…ma mère lorsqu’elle avait des aspirants sous sa responsabilité. Déjà, je sais des choses sur les dragons, un peu. Je n’ai pas peur, je ne pense pas que ce soient des animaux, je ne me dis pas que je suis meilleur qu’eux, surtout pas qu’un bronze et je connais les règles du Kaerl. Est-ce qu’on peut se dire que ce sont de bonnes bases ? Je veux bien me faire tatouer un poisson si ça peut vous apaiser, vous faire plaisir. » Il secoua la tête. C’était pas ça qu’il avait voulu dire au début. Il inspira un bon coup.

« Je suis désolé je parle beaucoup, je suis un peu stressé, j’avais peur de pas avoir assez de Don. De toute façon, quand je m’y mets, parait que je peux rendre aimable les portes alors je veux bien tenter avec vous. Deal ? » Une lueur amusée teintée de défi scintilla dans ses yeux d’or fondu. Chez lui, il n’y avait pas à se tromper. Il était à la fois très sérieux et conscient des plaisanteries. A choisir, il avait décidé de partir du principe que son Maître avait tenté une plaisanterie. Et il était pas assez fou pour repousser ce genre de main tendue. Ce n’était pas une question de politesse cette fois. Mais de communication entre êtres humains. Si Dušan était triste ou qu’il aimait pas les gens, c’était dit, Loïkim le rendrait meilleur ! Personne ne lui résistait !


[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Oracle Tol Orëanéen


Date d'inscription : 16/02/2019
Présentation : Voir PNJs
Messages : 149
RPs : 143
Race : Dragon Primordial
Fonction : Compte PNJs

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeSam 7 Aoû 2021 - 22:21

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Dusan-bakhtiyar-tolorea__[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Kyren-vava-dragonbronze-tolorea
Dušan Bakhtiyar & le Bronze Kÿreñ

Theme Song :
Flower Maiden – Dzivia

Pas décontenancé ni par la réponse laconique de Dušan ni par l’apostrophe acide de Kÿreñ, le garçon avait gardé une expression égale, se tenant face à eux d’un air volontaire. Visiblement peu effarouché, il ne transparaissait pour autant pas de son attitude de quelconque provocation ou contrariété. Bien au contraire. Cela parut au demi-sang de bonne augure pour l’entente future de leur Triade. Ni trop aventureux, ni trop rebelle.
Se tournant vers le dragon – prouvant qu’il n’avait eu aucune difficulté à percevoir ses mots – Loïkim lui avait même adressé un sourire des plus rayonnant … Avant de se lancer dans un flot de parole ininterrompu et quelque peu décousu, argumentaire improvisé et quelque peu maladroit répondant aux interrogations du Bronze.

Haussant des sourcils perplexes, le blond sentit frémir sur ses lèvres les prémisses d’un sourire plus franchement amusé lorsque le garçon lui adressa un signe de tête à la fin de ses explications. Impavide en apparence, Kÿreñ se contenta quant à lui de le fixer sans rien dire, le bout de la queue ondulant avec humeur. Difficile de deviner ce qu’il en pensait réellement si on ne le connaissait pas un tant soit peu.
Loïkim ne s’en doutait probablement pas, mais son petit discours avait pourtant fait son effet, touchant le dragon sur sa corde sensible, avec une innocence prouvée par son visage juvénile ravi, irradiant de fierté. Son Lié refuserait certainement de l’admettre si on lui posait la question, mais Dušan était dès à présent convaincu que son opinion à l’égard de l’Aspirant ne tarderait pas à s’adoucir … Nealyan leur avait-elle confié la mission d’éduquer le fils de l’Âme en prévoyant l’étonnante compatibilité qui se présageait entre entre le dragon et le garçon ?

« J’ignore si on pourra faire de toi le meilleur d’entre tous –  il inclina la tête en direction du dragon dressé dans son dos, ponctuant ses doutes à mi-voix – mais nous tâcherons en tout cas de te faire ressortir le meilleur de toi-même. »

Mais déjà Loïkim poursuivait sur sa lancée, dans un second exposé tout aussi improbable que le premier, vantant à présent ses mérites et comparant Perlina à un dragon-fée que l’on aurait perdu et que l’on chercherait à remplacer … Avant de conclure en proposant de se faire tatouer un poisson pour leur faire plaisir. Pour leur faire plaisir ?!
Le demi-sang le dévisagea un instant, incrédule. Était-ce à cause du ton très sérieux sur lequel l’adolescent avait dit ça, ou bien de sa réplique gouailleuse sur l’amabilité des portes ? Toujours est-il que l’hilarité devenant trop forte pour être contenue, le blond éclata de rire sous le regard accusateur de son Bronze, lequel jugeait qu’il cédait bien trop facilement. Dušan n’aimait pas juger les gens à l’emporte-pièce, mais il appréciait d’ors et déjà le mélange de naïveté et de fantaisie qui animait l’Aspirant.

*Ose seulement prétendre qu’il ne te plaît pas et que n’as aucune envie de t’occuper de lui. Tu l’as entendu. Il n’est pas là pour remplacer Perlina … Poisson. Il est temps pour nous d’avancer, mon frère.*

Détournant le regard d’un air malheureux, le dragon soupira tandis que son Lié tendait au garçon une main à la large paume calleuse, l’expression plus chaleureuse.

« Marché conclu. Bienvenue officiellement dans la Triade de Kÿreñ, Loïkim Malkièl. Marchons un peu, veux-tu ? »

Aucun commentaire sur la nervosité manifeste que l’adolescent avait lui-même admise, l’esprit du Maître Bronze étant déjà tourné vers des considérations bien plus pratiques. En tant qu’Enfant du Kaerl, Loïkim devait déjà posséder de bonnes connaissances de base, que ce soit sur les dragons ou l’histoire du Màr Luimë et de Tol Orëa … Il pourrait même être présenté comme Candidat à l’Empreinte en quelques mois seulement, selon sa rapidité d’apprentissage et son aisance. Son front se plissa soucieusement. Par quel bout devaient-ils commencer exactement ?

Leur emboîtant le pas, tête basse et les herbes hautes bruissant doucement sur son passage, le Bronze étudiait les silhouettes jumelles de leur Aspirant et de son frère d’âme, luttant contre les flots d’émotions contradictoires qui couraient sous son manteau d’écailles.

Irrésistiblement, sans pouvoir s’en empêcher, il comparait le rouquin à Poisson, presque jaloux de voir la sympathie quasi instantanée que Dušan avait développé pour Loïkim … Alors que la jeune fille et son Lié n’avaient jamais véritablement réussi à trouver un point d’équilibre et d’apaisement dans leur relation toujours chaotique. Son demi-sang lui paraissait tirer un trait sur elle beaucoup trop rapidement. Peut-être était-il secrètement soulagé de ne plus avoir à s’occuper d’elle, à ne plus devoir fournir d’efforts pour la comprendre ?

*Serais-tu satisfait si je te promettais de partir à sa recherche ?*

Un grondement sourd accompagna sa question.

**Pourquoi ferais-tu ça ?**

*Parce que ce garçon, là, compte sur toi pour lui apprendre tout ce que doit savoir un futur Chevalier. Parce que moi comme lui avons besoin de toi pour ça, et que je veux avoir le fin mot de l’histoire sur ce qu’il est advenu de Poisson.*

**Je ne supporte pas l’idée d’être bien tranquillement installé au Kaerl alors qu’elle est peut-être perdue quelque part, en train de souffrir dans l’ignorance et l’indifférence de tous ici !**

*Je sais.*

Ils cheminèrent ainsi en silence pendant quelques minutes, avant que Dušan ne marque un arrêt, scrutant attentivement le visage du garçon, comme s’il cherchait en lui les réponses à ses multiples questionnements.

« Quelles sont tes connaissances en ce qui concerne les dragons ? Leur anatomie, leurs besoins, leurs personnalités et coutumes ? »

Aaah, non, c’était une perte de temps. Le blond secoua la tête et leva une main pour le stopper avant qu’il ne puisse répondre. Loïkim était le fils de la Grande Prêtresse de Flarmya, il était bien certain que sur le plan théorique son savoir devait déjà être passablement étayé … Et le Maître Bronze ne voulait pas lancer l’adolescent dans une nouvelle tirade interminable. Il lui adressa donc un mince sourire en coin, désignant son Lié d’un geste du menton.

« Attends. Je te propose plutôt de répondre à toutes ces questions de manière plus … concrète. Es-tu à l’aise en vol ? »

Le Bronze releva alors la tête d’un air surpris, ses prunelles chavirant d’un gris cendre vers un vert printemps mêlé d’un orangé hésitant, l’expression soudain coupable, comme s’il s’était trahi en exprimant un enthousiasme qu’il avait lui-même reproché à son frère d’âme.

« Qu’en dis-tu Kÿreñ ? Ne dit-on pas que le véritable cœur des hommes se révèle à dos de dragon ? N’est-ce pas le meilleur moyen pour toi de savoir si vous vous entendrez ? »


L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter
***

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Sign_oracle_tol_oreaneen
Revenir en haut Aller en bas
https://tol-orea.forumactif.org/t202-pnjs-liste-non-exhaustive
Loïkim Malkièl
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Loïkim Malkièl


Date d'inscription : 26/07/2021
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Messages : 19
RPs : 16
Race : Torhil-Elfe
Maître : Dušan Bakhtiyar (PNJ)
Affiliation : n/a
Alignement : Loyal Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeVen 13 Aoû 2021 - 22:27

Le dragon faisait toujours la tête. Tant pis, il avait fait son possible et puis on verrait plus tard ? Tant que ça n'était pas rédhibitoire, c'était pas si grave. La loyauté était une des choses que Loïkim respectait le plus au monde et il était presque rassuré de voir que le bronze n'oubliait pas si vite sa première protégée. Ca voulait dire que s'il lui arrivait un truc, il l'oublirait pas non plus. Le jeune garçon avait très peur d'être oublié. On parlait si peu de son propre père. Il n'avait même pas de statue. Il hocha la tête, se calmant un peu lorsque son Maître reprit la parole. La joie, le soulagement et la fierté se reflétèrent sur son regard avec d'autant plus de visibilité qu'il n'essayait absolument pas de les cacher.

"Je vous en suis reconnaissant, Maître Bakhtiyar, Dragon Kÿreñ. Je ferai de mon mieux pour vous rendre la tâche la plus facile possible."

Et ce fut tout. Il ne voulait pas non plus qu'on le prenne pour un moulin à paroles. Il pouvait l'être. Sûr. Surtout quand il était stressé mais Liad lui avait aussi appris à écouter. Il n'était pas assez intelligent pour tout piger de suite et avait compris, avec le temps, que, souvent, la réponse à la question venait si on n'interrompait pas le prof. Le dragon détourna le regard. Il décida de ne pas s'en émouvoir et ne pas laisser ce petit truc assombrir son humeur radieuse. Il serra la main tendue. C'était fait. Il faisait partie d'une triade. Il allait pouvoir apprendre plein de trucs, ennuyer les vieux qui débarquaient dans le kaerl et travailler à avoir son propre dragon à lui.

Il emboita le pas au blond, le dragon marchant derrière eux. Pendant un moment, il y eut un silence que l'enfant se garda bien de rompre. Il était conscient des usages du Kaerl. Il regardait autour de lui, imaginait ce que ça ferait d'avoir un grand saurien marchant derrière lui sans arrêt. Kÿreñ était quand même bien plus imposant qu'Iska. Et plus...et bien plus viril aussi. Une présence plus forte et pourtant Loïkim savait bien qu'il ne fallait pas ennuyer la bleue. Lorsqu'enfin le Maître reprit, il leva la tête vers lui, s'apprêtant à réciter ce qu'il savait des dragons.

Ses mots lui restèrent dans la gorge. Le signe de main était clair. Le sourire qu'on lui adressa était rassurant et le demi-sang y répondit d'un autre, plein de bonne humeur.

"J'ai volé avec Iska, mais elle fait toujours attention quand je suis avec elle, même quand je vole seul. Elle est protectrice, Iska. Sinon, dehors j'ai aussi volé ave Bethiz... Beth. La verte de Selcot. C'est un ancien d'ici qui a passé l'empreinte au Kaerl Céleste. Avec elle j'ai fait des loopings parfois mais toujours avec Selcot derrière. J'aime bien voler. Je suis plus à l'aise ici que dehors par contre. J'aime pas trop le ciel. Il est si...vide. Il a pas de fin. Ici, le ciel c'est jusqu'aux poissons. Les vrais, pardon. Dehors...des fois je me dis qu'on peut tomber vers le haut. Mais c'est stupide. Mais en même temps comment il tiendrait le Kaerl Céleste sinon ? Enfin voilà. Tu accepterais de voler avec moi, Kÿreñ, s'il te plait ? Je serai sage."


[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Oracle Tol Orëanéen


Date d'inscription : 16/02/2019
Présentation : Voir PNJs
Messages : 149
RPs : 143
Race : Dragon Primordial
Fonction : Compte PNJs

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeMar 17 Aoû 2021 - 18:45

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Dusan-bakhtiyar-tolorea__[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Kyren-vava-dragonbronze-tolorea
Dušan Bakhtiyar & le Bronze Kÿreñ

Theme Song :
Shadows – Dzivia

La main tendue fut promptement serrée, la Triade nouvellement formée se mit en marche, fendant les herbes hautes le long des parois rocheuses, le Bronze fermant la marche, toujours renfrogné. Dušan secoua la tête en signe de dénégation face à la politesse du garçon. Quoi que le respect qu’il leur témoignait fut aussi agréable que flatteur, il n’était pas de ceux à se donner de grands airs sous prétexte d’un rang supérieur. En tant qu’ancien Chevalier comme en tant que Maître, il aspirait à la simplicité et souhaitait que cela transparaisse dans sa relation future avec son Aspirant.

« Tu peux m’appeler Dušan, tout simplement. Et appeler Kÿreñ par son prénom aussi, même s’il n’en dit rien, il t’en sera certainement reconnaissant. »

Dans un silence méditatif, uniquement troublé par les chuchotis du vent à travers la végétation, ils marchèrent durant quelques minutes, pendant lesquelles l’échange muet entre le demi-sang et son dragon parut quelque peu apaiser les peines du jeune mâle. Sans que cela soit officiellement formulé, il était désormais entendu qu’ils partiraient à la recherche de Perlina, lorsque leurs responsabilités le leur permettraient … Et qu’ils emmèneraient avec eux Loïkim, Dušan jugeant peu souhaitable de disparaître à son tour en laissant le garçon en plan. Il s’était engagé à le former, et il irait jusqu’au bout de la tâche avec le sérieux qui le caractérisait.

D’autant plus que, respectant visiblement son désir de silence, ce dernier prouvait qu’en dépit de sa nervosité et de son excitation il était capable de tenir sa langue. Les iris hivernaux du blond dérivèrent sur leur Aspirant, puis sur le Bronze derrière eux. Il savait quelles pensées nourrissait Kÿreñ : si déséquilibrée ait été leur Triade avec Perlina, si elle avait réellement besoin d’aide, elle ne méritait pas qu’il se désintéresse de son sort. Il ne pouvait désapprouver totalement. En revanche … S’il devait advenir qu’elle ait réellement fugué, alors, quoi qu’en pense le dragon, il respecterait son choix, et n’insisterait pas pour qu’elle rentre au Kaerl.

**Je ne peux pas croire qu’elle nous ait abandonné ainsi ! Elle aimait bien trop les dragons ...**

‘‘Et elle m’aimait moi aussi’’ semblait vouloir dire la défense plaintive du Bronze, et Dušan soupira sans un mot, n’ayant pas à cœur de contredire son Lié.

Mais une fois encore, ressasser le passé ne leur apporterait aucune réponse qu’ils n’aient déjà, et leur jeune Aspirant, quoi que patient, attendait poliment que leur attention se reporte sur lui. Tâchant de remettre ses pensées en ordre, et de déterminer par quel sujet commencer, il opta pour une évaluation intuitive de ses capacités et connaissances. Il espérait qu’un vol partagé dériderait Kÿreñ et le convaincrait de se pencher sur le cas de Loïkim, qui présentait toutes les caractéristiques d’une jeune âme que le dragon ne pourrait manquer de trouver à son goût.

Momentanément désarçonné par sa main levée pour le stopper dans son élan, l’adolescent parut rassuré par le léger sourire qu’il lui adressa et c’est plein d’énergie qu’il lui répondit, quoi qu’avec un peu plus de mots que cela n’aurait vraiment été nécessaire. Le blond hocha néanmoins la tête d’un air approbateur, l’encourageant à poursuivre.

« Alors nous veillerons à ce que notre premier cours se passe en extérieur. Pour t’habituer. »

Difficile pour l'Akitaas de concevoir le malaise qui étreignait Loïkim à l’idée de se trouver sous le ciel infini … Lui qui avait tendance à se sentir si rapidement étouffer loin de la nature. Même si cette sensation tendait à s’atténuer lorsqu’il était au Kaerl, il ne se sentait vraiment lui-même que lorsqu’il était pleinement libre de ses mouvements, lorsqu’il pouvait parcourir à sa guise les grands espaces de Tol Orëa et d’ailleurs. Les végétaux ici étaient bien trop chargés de magie, de pouvoir ancien, et cela finissait toujours par peser sur son inconscient.

La Sylve, peut-être ? Entre les troncs argentés et les feuilles poudrées d’or, le ciel paraîtrait sans doute moins impressionnant au garçon.

« Mais pour l’heure, je te propose de voler plutôt dans la Combe, si Kÿreñ accepte, bien sûr. Sans harnais, donc pas d'acrobatie ou de pirouette. »

Tout deux se tournèrent vers le Bronze, l’adolescent allant même jusqu’à assortir sa demande d’un ‘‘s’il-te-plaît’’ qui acheva de convaincre le jeune mâle. Le dragon laissa échapper un gémissement de frustration, visiblement tiraillé entre son instinct qui lui renvoyait toute l’admiration de ce petit bout de Torhil, et la peine qu’il avait accumulé durant les semaines passées à faire le deuil de son Aspirante.

**Très bien, lâcha-t-il finalement, pas entièrement à contre-coeur, avant de s’abaisser au sol pour lui faciliter la tâche. Mais dans ce cas nous ne volerons que tous les deux, toi et moi.**

Kÿreñ jeta à son Lié un regard qui se voulait accablant mais qui ne pouvait cacher les nuances d’orgueil et de malice qui venaient subrepticement s’y installer. Dušan eut un rire léger, posant une main affectueuse sur le flanc du Bronze.

« C’est d’accord. Je te fais confiance pour prendre soin de lui. »

Puis, à Loïkim :

« Tu l’as entendu. Je te laisse t’installer. Si tu as besoin d’aide ou que tu hésites sur ta posture, n’hésite pas à demander à Kÿreñ, il saura te guider. »


L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter
***

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Sign_oracle_tol_oreaneen
Revenir en haut Aller en bas
https://tol-orea.forumactif.org/t202-pnjs-liste-non-exhaustive
Loïkim Malkièl
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Loïkim Malkièl


Date d'inscription : 26/07/2021
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Messages : 19
RPs : 16
Race : Torhil-Elfe
Maître : Dušan Bakhtiyar (PNJ)
Affiliation : n/a
Alignement : Loyal Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeMer 25 Aoû 2021 - 12:52

Il se sentait fier. Fier de lui, fier de savoir des choses que les plus grands ne savaient pas en arrivant. Fier de se dire qu’on parlait déjà de vol alors qu’il venait de commencer. En même temps il se disait que c’était normal, tous les enfants de Kaerl étaient comme lui, il n’était pas spécial. N’empêche qu’il était fier quand même. Il espérait qu’il saurait rendre le duo d’adultes fier aussi. Même s’il avouait ses faiblesses parce qu’il savait qu’il n’était pas parfait et qu’il avait beaucoup à apprendre. Il ne pêchait pas par orgueil. Il en avait vu défiler des aspirants adultes trop fiers d’eux qui pensaient tout savoir et qui se faisaient recaler aux Empreintes et tout. Il écouta donc attentivement son Maître.

Voler dehors. Pour l'habituer. Il y eut une lueur d'hésitation dans le regard franc du garçon. Il n'avait pas très très envie de s'habituer, c'était pas agréable quand même. Mais il savait qu'être grand, et encore plus être un grand chevalier, c'était aussi de faire des trucs durs et désagréables pour les autres et pour progresser aussi. Un dragon c'était pas que un super compagnon et une âme soeur et les autres trucs chouettes. C'était pas que voler. C'était aussi un lien et si jamais son lié il aimait le ciel, il devait être capable de le lui fournir. Alors il hocha la tête. Même si le premier cours... c'était maintenant, non ?

Non. Fallait croire que non. Il avait le droit à un vol pré-premier-cours qui serait dans les combes. Immédiatement rassuré, la légère ombre quitta les yeux dorés du garçon qui retrouva sa lumière habituelle. Certes, plus tard il irait dehors mais comme plus tard était indéfini, ça pouvait aussi bien ne pas arriver. Il se concentrait sur l’instant présent. Et à présent, il entendait Kÿreñ qui s’abaissait à son niveau. C'était trop cool. Il fit un premier pas pour s'installer mais s'arrêta net en réalisant qu'il n'avait pas encore la permission du blond.

Elle ne tarda pas. Il hocha la tête.

"D'accord. Merci Dušan pour ta confiance. Merci Kÿreñ pour ta proposition, je suis honoré de voler seul avec toi."

Il s'approcha, luttant un peu pour escalader le dragon. Malgré sa "haute" taille de Torhil, il n'avait pas fini sa croissance et le mâle était plus grand que les femelles qu'il utilisait habituellement. Il s'installa entre les crêtes de son mieux, tentant de rester stable dans son assise, sans géner le vol. Il ne savait pas si c'était bien. Il n'avait jamais volé sans harnais. Pas question d'avoir peur.

"Je ne te gêne pas, Kÿreñ ?" Il se tourna vers son maître. "C'est la première fois sans harnais mais je crois que c'est bien ?" Peut-être que ses jambes n’étaient pas assez serrées, peut-être que son dos n’était pas assez droit, peut-être qu’il s’était trompé d’endroit. Il y avait plein de raison de se tromper. Et puis c’était un bronze, c’était ptet pas comme une bleue. Et puis chaque dragon était peut-être difficile. Iska et Beith, il avait tellement l’habitude qu’il ne réfléchissait pas. Il s’installait dans le harnais et puis boum. Il tenta quelque chose vers le dragon. Quelque chose de totalement impoli.

« Tu m’entends si je te parle comme ça ? » Même avec Iska, il n’avait pas osé. Mais maintenant, il faisait partie d’une Triade !


[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Oracle Tol Orëanéen


Date d'inscription : 16/02/2019
Présentation : Voir PNJs
Messages : 149
RPs : 143
Race : Dragon Primordial
Fonction : Compte PNJs

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeMer 8 Sep 2021 - 18:00

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Dusan-bakhtiyar-tolorea__[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Kyren-vava-dragonbronze-tolorea
Dušan Bakhtiyar & le Bronze Kÿreñ

Theme Song :
Leap of Faith – Audiomachine

La fierté évidente du garçon à l’idée de démarrer officiellement son Aspiranat faisait indéniablement plaisir à voir. Nul doute que pour un natif du Kaerl, ce moment était de ceux qui marquaient le passage à un stade supérieur de l’existence, comme un premier pied posé dans le monde des adultes, sans toutefois totalement quitter celui de l’enfance … L’occasion de prouver sa valeur et de s’intégrer définitivement dans les rouages bien huilés qui organisaient la vie des Doués au Màr Luimë, là où auparavant, on ne pouvait que se contenter de l’observer de loin.

**Évidemment !**

L’orgueil du Bronze n’était pas feint, faisant écho de manière bien amusante à celui de l’adolescent, sans que Kÿreñ ne paraisse s’en rendre compte. Dušan esquissa un sourire, glissant un regard mi affectueux mi soulagé sur son Lié. Il préférait le voir comme ça, à manifester ses anciens ‘‘excès’’ plutôt que de sentir le poids de sa culpabilité sur leur conscience partagée.

*Tu tiens peut-être là l’occasion de réaliser ton rêve, dragonnet.*

Mais le jeune mâle détourna la tête, soufflant d’un dédain et d’un désintérêt, qui, le sang-mêlé le savait pertinemment, était en grande partie feint. Reportant son attention sur leur Aspirant, il ne manqua pas de remarquer la brève hésitation qui vint assombrir ses iris à la mention de voler à l’extérieur … Mais cela ne vint que renforcer sa décision de l’y emmener le plus tôt possible pour l’y habituer. Un Chevalier Dragon devait être à l’aise en toutes circonstances : Loïkim n’était plus, désormais, de ces civils qui pouvaient se contenter d’une vie protégée et sans écueils sous la bulle engloutie. Le monde du dessus se montrerait sans pitié pour lui s’il n’apprenait pas à le connaître. Il ne pouvait pas se permettre de le ménager.

Sans rien laisser paraître de ses pensées, il se contenta de hocher la tête, accusant réception des remerciements polis du garçon. Au moins n’avait-il manifesté aucune difficulté à s’adresser à eux directement par leur nom. Le Bronze s’était abaissé, la tête reposant calmement sur ses pattes avant, quoi que ses prunelles soient à présent chamarrées d’un orangé vif. Cela faisait trop longtemps qu’il ne s’était pas dégourdi les ailes, et l’excitation de Loïkim était contagieuse.

**C’est parfait comme ça. Tu as bien appris tes leçons.** Il n’y avait rien de plus qu’une once de dépit dans la voix de Kÿreñ, comme s’il avait espéré que ce ne soit pas le cas. Mais Loïkim était un Enfant du Kaerl, et en tant que tel les dragons faisaient partie de sa vie depuis son plus jeune âge.

**Avec ou sans harnais, la posture de base reste toujours la même. Ensuite, ce sera à toi d’accompagner mes mouvements une fois en vol, mais ne t’inquiète pas, j’irai doucement.**

« Il est préférable selon moi d’apprendre à voler sans harnais au départ, pour t’habituer aux sensations et être parfaitement détendu. Le harnais doit devenir une simple sécurité, et non une béquille. Même après des heures de vol, la vigilance doit rester de mise. »

Il adoucit ses propos d’un signe de tête encourageant, qu’il accompagna d’un mince sourire. Bien sûr les choses seraient différentes lorsqu’il aurait son propre dragon, sa moitié d’âme, comme une autre partie de lui-même. Dušan ne cherchait pas à impressionner l’adolescent, mais tenait à ce que les choses soient clairement dites dès le départ.

« Et même si tu glisses, Kÿreñ te rattrapera avant qu’il ne t’arrive quoi que ce soit. Plus tard dans ton Aspiranat, nous nous entraînerons à ce genre de manoeuvres : encore une fois, pour que si un jour cela devait t’arriver par accident, tu ne paniques pas. »

Ses iris hivernaux scrutant le visage du garçon à la recherche de la moindre trace de peur, il ignora le regard passablement réprobateur de son Bronze. Le jeune mâle avait beau avoir accepté bon gré mal gré Loïkim dans leur Triade, il désapprouvait l’attitude de son Lié. A quoi bon effrayer leur Aspirant avant même le début de son apprentissage ? Et surtout, ce ne serait pas Dušan qui devrait faire face à la fureur d’Iska si jamais son jeune protégé se blessait d’une quelconque façon. La Bleue n’avait pas la réputation d’être très commode.

Alors, soufflant des ondes apaisantes et chaleureuses en direction de l’esprit de l’adolescent, Kÿreñ eut un grondement doux.

**Je t’entends très bien, oui. Bravo à toi, une fois encore. Est-ce que tu es prêt à décoller maintenant ?**

Après s’être assuré de l’assentiment de Loïkim, le Bronze s’élança en direction de la rivière, et après quelques longues foulées souples, déploya toute la voilure de ses ailes pour s’arracher à l’attraction du sol. C’était étrange, songeait-il tout en s’élevant lourdement vers la voûte au dessus d’eux, que de sentir quelqu’un sur son dos, et de voir Dušan toujours au sol, une main dressée devant son visage pour se protéger du vent. Il supposait qu’il finirait tôt ou tard par s’y habituer, mais en attendant ...

Ses prunelles se teintant d’un vert émeraude joyeux, le dragon glissa alors au garçon :

**Que dirais-tu de voir si nous pouvons dérider ton Maître trop sérieux ? Tiens-toi bien !**

Puis, laissant échapper un rugissement tonitruant, criant à tous que le Bronze Kÿreñ, fils de l’Argentée Serenah, avait désormais reformé sa Triade, il réduisit soudainement son altitude, repliant ses ailes et augmentant sa vitesse pour venir frôler de très près le sommet du crâne de son Lié.


L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter
***

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Sign_oracle_tol_oreaneen
Revenir en haut Aller en bas
https://tol-orea.forumactif.org/t202-pnjs-liste-non-exhaustive
Loïkim Malkièl
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Loïkim Malkièl


Date d'inscription : 26/07/2021
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Messages : 19
RPs : 16
Race : Torhil-Elfe
Maître : Dušan Bakhtiyar (PNJ)
Affiliation : n/a
Alignement : Loyal Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeJeu 16 Sep 2021 - 22:20

*Iska est une bonne professeure* répondit avec joie le garçon plus qu'heureux de sentir ce lien qui n'était pas aussi fort qu'avoir son propre dragon mais était un super début. Et puis être félicité par un bronze c'était trop la classe. Il se pencha soudain et fit un bisou sur les écailles aux reflets métalliques. Ca n'avait pas été prévu, et encore moins calculé. C'était une impulsion d'enfant bien dans sa peau, élevé avec infiniment de tendresse et qui ne craignait pas d'exprimer par des actes lorsque ses mots n'étaient pas assez forts.

Et comme c'était parfaitement normal pour lui, il se concentra sur la suite des leçons, hochant la tête. Il n'avait pas peur. Il avait confiance. Il savait que les accidents arrivaient mais si on craignait les accidents alors on ne faisait plus rien et il n'était pas casse-cou là. Il était entre de bonnes griffes. Aucune raison de s'inquiéter.

"Je comprends. Qui peut le plus peut le moins. Mam... Dame Liad veut toujours que je mette un harnais par sécurité mais maintenant que je vais voler de façon plus régulière, je dois savoir comment tout faire." Maintenant , je suis grand. Je suis un adulte. Voilà comment il le comprenait. L'idée de tomber. Même de s'entrainer à tomber ne l'effrayait pas. Tant que c'était une chute vers le bas. Il réfléchit et se gratta la nuque.

"Je sais pas si je paniquerai pas mais je promets que même si je tombe, je remonterai. Et puis je ferai de mon mieux."

Il avait eu des copains escaladeurs qui s'étaient écrasés suite à une mauvaise prise. Ils avaient survécu. Même si c'était super haut. En vrai, ce qui l'inquiétait le plus dans cette histoire, c'était la réaction d'Iska. Mais il était grand. Elles allaient devoir s'y faire. Il les préviendrait. Faudrait pas que ça lui coute son dragon quoi.

Et ils partirent. Et le vent et l'adrénaline emplirent la poitrine du garçon qui s'agripa d'abord pour relâcher progressivement sa prise pour une pince solide des jambes et une main plus détendue.

*Oh oui Kÿreñ ! Vas-y je te suis* . et, comme il l'avait dit, suivant l'exemple du saurien, il cria, de toute la force de ses poumons "JE SUIS LOIKIM, ASPIRANT DE LA TRIADE DU BRONZE KŸREÑ, FILS DE L’ARGENTEE SERENAH. "

Sa voix, hésitant entre aigu enfantins et grave d'adulte se perdit bien sûr dans le rugissement de la bête mais c'était pas l'important. Ils descendirent alors en plongé. Il se coucha sur l'encolure et, tandis qu'ils frôlaient les mèches blondes du Maître, il écarta les bras, ersatz d'ailes supplémentaires, son rire franc et joyeux l'entourant de bonne humeur.

*C'était tellement bien ! T'es le meilleur ! Tu crois que tu peux t'élever assez haut pour qu'on touche le plafond ? Ce serait trop bien !*


[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Oracle Tol Orëanéen


Date d'inscription : 16/02/2019
Présentation : Voir PNJs
Messages : 149
RPs : 143
Race : Dragon Primordial
Fonction : Compte PNJs

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeDim 26 Sep 2021 - 14:07

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Dusan-bakhtiyar-tolorea__[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Kyren-vava-dragonbronze-tolorea
Dušan Bakhtiyar & le Bronze Kÿreñ

Theme Song :
Greatest Day – Audiomachine

Sous le regard surpris du demi-sang, l’adolescent s’était spontanément penché vers Kÿreñ pour déposer un baiser léger sur ses écailles, manifestation encore enfantine de sa joie et de son plaisir à être félicité par lui. Sans qu’il ne puisse s’en empêcher, un sourire doux vint frémir sur les lèvres de son Lié. Cela ne faisait que quelques minutes qu’ils se connaissaient, et pourtant il lui était difficile de nier l’évidente alchimie qui se tissait tranquillement entre le garçon et le dragon. C’était … comme deux âmes qui se seraient reconnues à travers un miroir. A la fois très semblables et subtilement différentes. Un ronronnement grave fit vibrer la lourde carcasse du Bronze et il se tint tranquille le temps que Loïkim s’installe sur son dos.

Aucune crainte n’irradiait de son jeune esprit, et Kÿreñ laissa quelques volutes approbatrices venir caresser ce dernier. C’était là l’étape la plus importante à passer lorsque l’on intégrait une Triade : avoir confiance en ses Maîtres, avant même d’avoir confiance en soi. Savoir qu’ils étaient là pour aider l’Aspirant à se dépasser et à grandir, afin de pouvoir un jour rencontrer sa propre âme-sœur sur les sables d’argent du Kaerl, et devenir un Chevalier Dragon digne de ce nom.

**Ce n’est peut-être pas Poisson, mais je crois que je l’aime bien finalement. C’est un bon petit. Il me fait un peu penser à toi.**

Il n’y eut qu’un reniflement ironique pour toute réponse, et Dušan claqua affectueusement sa main sur l’antérieure du Bronze, l’incitant à se re-concentrer plutôt sur l’adolescent.

« Je ne remets pas en question les choix de Maîtresse Malkièl. » Une ombre passagère embruma ses iris hivernaux, et il haussa une épaule faussement désinvolte. Il était bien naturel qu’une mère aimante cherche à protéger sa progéniture. « Mais je ne suis pas ta mère et tu n’es désormais plus un enfant, Loïkim. »

Le blond lui adressa un clin d’oeil et Kÿreñ se redressa lentement, étirant ses ailes de tout leur long avant de les replier soigneusement sur ses côtés. Il était temps de passer aux choses sérieuses à présent.

**Dušan te fera passer de nombreuses heures à démonter et remonter son harnais de vol, ne t’inquiète pas pour ça, jusqu’à ce que tu sois capable de le faire les yeux fermés. Le vol libre et le port du harnais ne sont pas mutuellement exclusifs, bien au contraire.**

« Kÿreñ et moi-même sommes ici et en ce jour témoins de ton serment : toujours faire de ton mieux. Nous n’en attendrons pas plus, pas moins de toi, sache-le. »

Son ton s’était fait plus sérieux, et l’éclat de ses yeux, fixé sur le jeune rouquin, plus intense, avant que le demi-sang ne hoche la tête, donnant le signal du départ à son Lié, qui s’élança en direction des eaux bondissantes en contrebas. Après une brève course au sol, il s’arracha à l’attraction terrestre pour s’envoler, ses grandes ailes claquant dans le vent comme les voiles d’un navire. Une fois suffisamment haut, son allure se stabilisa, et il plana durant une longue minute, offrant l’opportunité à Loïkim d’admirer la vue sur la Combe. Verdoyante et paisible quelque soit la saison, il y régnait une température douce et agréable, et l’endroit, plus que tout autre au Kaerl – l’exception peut-être de la Galerie des Miroirs – vibrait d’une magie qu’il sentait presque envelopper ses écailles. Il était ici chez lui … Tout comme le garçon sur son dos.

Leurs cœurs chantant à l’unisson d’une même allégresse, le Bronze piqua en direction de Dušan et quoi que le cri de l’adolescent fut couvert par son rugissement, Kÿreñ en mêla la mélodie et la brillante fierté à ses pensées, qu’il projeta à tous les autres dragons alentours. Une promesse, et un défi. Il ne s’en fallut que de peu, à peine plus d’une paume, pour que le jeune mâle ne renverse son Lié, et son rire ravi résonna dans l’esprit de ce dernier, qui s’était instinctivement baissé pour éviter une collision.

« Kÿreñ ! »

Hésitant entre protestation et reproche indulgent, l’appel provoqua en retour une œillade amusée, jetée par dessus son épaule, et le dragon s’éleva à nouveau paresseusement, jusqu’à venir frôler la voûte de pierre au dessus d’eux. Si Loïkim tendait la main, il pourrait certainement maintenant toucher le plafond, du bout de ses doigts.

**Silence petit homme, j’apprends à notre Aspirant les bonnes choses de la vie.**

Il n’allait tout de même pas gâcher le ‘‘baptême’’ de leur nouvel apprenti par des considérations aussi terre à terre que la bienséance ? Et puis le blond n’avait même pas été décoiffé. Ou si peu. Ce n’était pas comme si son Lié allait soudainement commencer à s’en soucier.

**Je suis content que ça t’ait plu. Nous aurons de nombreuses occasions de voler ensemble dans le futur ! Mais tu verras, le faire là-haut à l’extérieur, sans aucune limite pour nous arrêter, c’est une toute autre sensation, bien plus grisante.**

Volant en cercle au dessus de Dušan, profitant sans effort des courants aériens, il transmit à son frère d’âme son appréciation de la posture du garçon. Le dos bien droit, la tête haute et les cuisses contractées, tout en gardant les hanches souples pour accompagner ses mouvements. Même sans harnais, Loïkim se débrouillait plutôt bien, l’avantage, une fois encore, d’avoir toujours vécu aux côtés des dragons. Tout ceci était de très bonne augure pour la suite ... Surtout s’ils quittaient prochainement le Kaerl sur une longue durée, pour partir à la recherche de Poisson.

**Où voudrais-tu aller à présent ? Est-ce que Iska t’as déjà fait traverser la cascade du Cirban Telemna ? Ne te fais pas de soucis pour Dušan, nous le rejoindrons après ça.**


L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter
***

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Sign_oracle_tol_oreaneen
Revenir en haut Aller en bas
https://tol-orea.forumactif.org/t202-pnjs-liste-non-exhaustive
Loïkim Malkièl
Aspirant(e)
Aspirant(e)
Loïkim Malkièl


Date d'inscription : 26/07/2021
Sexe : Masculin
Présentation : Fiche
Messages : 19
RPs : 16
Race : Torhil-Elfe
Maître : Dušan Bakhtiyar (PNJ)
Affiliation : n/a
Alignement : Loyal Neutre (Kaerl Englouti)
Ordre Draconique : Ordre Draconique Neutre (Kaerl Englouti)

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeMer 29 Sep 2021 - 21:26

Un serment. Devant témoin. Devant un chevalier, non, un Maître Dragon et son lié. C'était quelque chose de terriblement solennel qui lui était venu tout seul. Il se sentit soudain la poitrine serrée. Pas de peur. Pas de regret mais de cette impression de quitter un peu plus l'enfance, comme une frontière invisible qu'il aurait franchie sans le faire exprès. Il ne pouvait plus faire marche arrière. Il serait un défenseur. Un protecteur. Et cette idée, jusqu'ici un peu floue, s'ancrait en lui avec la détermination sourde de tenir sa promesse. De toujours faire de son mieux. D'être quelqu'un de bien. Pas quelqu'un de bon, ça c'était pour les céleste. Il voulait être une personne sur laquelle on pouvait compter. Quelqu'un de capable d'être dur s'il le fallait. De voir le "mal" en face. De le faire si c'était nécessaire. Mais toujours faire au mieux.

Si le mieux était l'ennemi du bien, alors c'étaient eux les véritables adversaires de Selcot et ses camarades.

Il espérait quand même qu'il ne serait pas utile d'en arriver là. Que d'ici la fin de son apprentissage, les tensions se seraient apaisées. Il hocha la tête. Il ne savait pas quoi dire. Alors il ne dit rien.

Heureusement la boule se dissout d'un coup dans l'euphorie du vol et de la farce qu'ils faisaient au Maitre. Et ils montèrent, montèrent, jusqu'au frontières de cristal entourées d'eau. Serrant les genoux, l'enfant tenta de s'élever au maximum, touchant la surface du bout des doigts, avec le gout délicieux de l'interdit. Son rire n'avait rien à envier en clarté aux gouttes projetées à la surface par le saut des dauphins. Il hocha la tête. Avec Kyren, il avait presque envie d'aller dehors. S'ils volaient jusqu'en haut, qu'arriverait-il à toucher ? Les nuages étaient-ils solides ? On disait que c'étaient que de l'eau bizarre, sorte d'écume qui se serait solidifiée. Ca lui faisait peur. Et en même temps, il était curieux.

*"C'est vrai que les nuages sont en eau ? Il y a des poissons de nuages tu crois ?"*

Se concentrer sur ses questions calmait l'angoisse rampante à cette idée. Il la chassa. C'était pas pour aujourd'hui. Aujourd'hui, il était invincible.

*"Mais nan ! J'ai jamais fait la cascade ! Tu pourrais ? Ce serait tellement génial, Kyren ! Si tu fais ça, promis je te...euh...je te fais un truc pour te faire plaisir genre lustrer tes écailles ou je sais pas quoi ! D’ailleurs qu’est ce que tu aimes ? Je sais que tous les dragons sont différents mais toi je ne te connais pas encore et je veux tout apprendre de toi !"*

Si le duo était passé Maître c’est qu’ils avaient reçu leur regard de Flamrya. Ca au moins c’était clair. Avec sa mère au temple, il ne pouvait pas ne pas savoir ça. Il se demanda ce que c’était comme pouvoir. Le sien n’avait pas grande utilité malheureusement.

*"Après si tu vas près de l’eau je pourrais te montrer un truc moi aussi, si tu veux. Mais c’est secret. Que pour nous trois. "*


[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Aspirant5
Revenir en haut Aller en bas
Oracle Tol Orëanéen
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Oracle Tol Orëanéen


Date d'inscription : 16/02/2019
Présentation : Voir PNJs
Messages : 149
RPs : 143
Race : Dragon Primordial
Fonction : Compte PNJs

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitimeSam 16 Oct 2021 - 19:25

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Dusan-bakhtiyar-tolorea__[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Kyren-vava-dragonbronze-tolorea
Dušan Bakhtiyar & le Bronze Kÿreñ

Theme Song :
Take Flight – Audiomachine

Les dernières appréhensions secrètes qui auraient pu subsister dans le cœur du garçon s’étaient finalement dissipées, évanouies dans l’ivresse de ce vol partagé. C’était comme si chaque nouveau battement d’ailes venait renforcer sa confiance, le poussant à redresser fièrement la tête. Son cri avait résonné de concert avec celui du Bronze, et ensemble ils avaient annoncé à tous que leur Triade était désormais complète.
Un rire joyeux, aussi pur que le ruissellement de la rivière en contrebas, s’était échappé de ses lèvres, glissant et bondissant le long des écailles du jeune mâle, faisant enfler en lui, encore et toujours plus, une irrépressible affection à l’égard de cette âme libre et lumineuse. Comme l’adolescent l’avait demandé, le dragon s’était rapproché autant que possible de la bulle protectrice, et d’une caresse paraissant presque timide, son passager l’avait effleurée, visiblement ravi.

Les couleurs de son esprit étaient certes bien différentes de celles de Poisson, mais il semblait à Kÿreñ qu’elles pouvaient s’accorder aux siennes tout aussi bien. Les deux Aspirants partageaient ce même appétit de vivre, même si la personnalité de Loïkim était nuancée par un sens des responsabilités et une forme de sagesse spontanée que la petite Humaine n’avait pas possédé.

Enfin, c’était là l’analyse qu’en faisait Dušan, son Lié ne perdant pas une miette de leurs péripéties aériennes, son regard bleu acéré posé sur eux. Le Bronze lui ne voulait pas s’égarer dans de telles considérations. Il aimait, ou n’aimait pas, il n’y avait pas d’entre-deux. Soit leurs valeurs et façons de penser s’accordaient, soient elles ne s’accordaient pas. Chacun était libre de vivre comme il l’entendait, et le dragon le respectait, mais il savait pour autant très bien si leur relation pourrait dépasser le stade des échanges polis. Du moins … En général.

A sa proposition d’aller voler au dehors, un prochain jour, d’infimes résurgences d’angoisses étendirent leurs vrilles sur l’esprit du garçon, et Kÿreñ les repoussa avec douceur, émettant un ronronnement grave, écartelé entre amusement et apaisement. Des nuages de poissons ? Voilà une idée particulièrement originale !

**Il existe des baleines volantes, si tu veux tout savoir, même si elles ne ressemblent qu’assez peu à nos baleines à nous … Mais je ne crois pas qu’elles se déplacent en nuages, enfin, en banc plutôt.**

Il avait beau fouiller sa mémoire ancestrale, il n’avait pu trouver la réponse à cette question. Quant à déterminer si les nuages étaient bien fait d’eau, lui-même n’en avait aucune idée, et son Lié n’étant pas très porté sur les considérations scientifiques …

**Si les nuages peuvent donner de la pluie, c’est bien qu’ils doivent contenir de l’eau. De toutes fines, minuscules, petites gouttes d’eau, comme l’écume qui se forme quand le torrent coule si vite qu’il saute par dessus les rochers ... Quand on traverse les nuages, on en ressort toujours un peu humide !**

Le Bronze s’ébroua à ce souvenir. Bientôt Loïkim pourrait faire cette expérience inoubliable lui aussi !

**Heureusement, je peux compter sur les souvenirs de ma lignée : je ne comprends pas comment c’est possible, mais je peux t’assurer que les nuages sont effectivement constitués d’eau.**

Et puisqu’on parlait d’eau, il se trouvait que personne n’avait jamais fait traverser la cascade au garçon. Quelle tragédie ! Malgré ses vaillants efforts pour se contenir, Kÿreñ eut un gloussement amusé, qui ne tarda pas à se teinter d’orgueil, à la pensée qu’il serait donc celui grâce auquel ce souvenir viendrait se graver dans l’esprit de l’adolescent.

**Parfait, alors en avant, Aspirant Malkièl, ouvre grand tes yeux et accroche-toi bien !**

D’un mouvement d’ailes vif, le dragon obliqua en direction de la paroi montagneuse aux multiples tunnels, dédiés au passage des bipèdes, avant de se glisser par un passage en hauteur, entre deux arches aériennes.

**Rejoins-nous à la cascade petit frère, Loïkim a quelque chose à nous montrer.**

Ce n’était là qu’une fraction de la vérité, mais il se doutait bien que Dušan ne serait pas dupe. Il ne pouvait rien lui cacher après tout … Et puis quel maître dragon digne de ce nom ne voudrait pas conclure ce premier vol par un moment spectaculaire tel que la traversée de la cascade ? De mémoire de dragon Englouti, ce passage faisait toujours son effet sur les Aspirants fraîchement arrivés … Le garçon se montrant d’ors et déjà enthousiaste, Kÿreñ était certain de son choix. D’autant que c’était sans danger – on ne savait jamais, si Iska rôdait dans les parages pour veiller sur le fils de sa sœur d’âme.

Souplement, profitant de sa taille encore peu imposante – il comptait bien gagner en force et en prestance au fil des années ! - le Bronze se faufilait par des voies que n’auraient pas pu emprunter des dragons plus corpulents. Autant faire profiter du voyage à son jeune passager, le temps que son Lié ne fasse le trajet à pied.

**Ooh, un secret ? Dušan et moi seront très honorés que tu le partages avec nous. Et je compte bien te prendre au mot : séance complète de brossage et huilage des écailles la prochaine fois.** Un rire léger le secoua et il reprit à peine plus sérieusement. **Nous pourrons ainsi évaluer tes talents dans ce domaine. Quant à ce que j’aime … J’aime les belles choses. J’aime ce qui vient du cœur. J’aime mon frère d’âme et j’aime par dessus tout l’embêter !**

Au loin, le fracas de l’eau commençait à se faire entendre, un grondement familier pour tout dragon venant trouver le repos au Cirban Telemna.


L'on rencontre souvent sa Destinée
Par les chemins que l'on prend
Pour l'éviter
***

[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Sign_oracle_tol_oreaneen
Revenir en haut Aller en bas
https://tol-orea.forumactif.org/t202-pnjs-liste-non-exhaustive
Contenu sponsorisé



[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Empty
MessageSujet: Re: [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]   [RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Un jour je serais le meilleur [dresseur]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Màr Luimë, le Kaerl Englouti :: Cìrban Telemna-
Sauter vers: