Le Deal du moment : -30%
Maillot domicile du PSG saison 2020 / 2021
Voir le deal
62.97 €

Partagez
 

 Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr

Aller en bas 
AuteurMessage
Martel Dehlekna
Chevalier Dragon
Chevalier Dragon
Martel Dehlekna


Date d'inscription : 19/08/2020
Sexe : Masculin
Présentation : URL
Messages : 6
RPs : 2
Race : Elfe (Moredhel)
Âme-Soeur : Le Bronze Melkor
Fonction : Exilé
Affiliation : Clan Valherien
Alignement : Loyal Mauvais (Kaerl Ardent)
Ordre Draconique : Ordre Draconique d'Ombre (Kaerl Ardent)

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Empty
MessageSujet: Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr   Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Icon_minitimeSam 21 Aoû 2021 - 15:23

• { Arbre Généalogique des lignées Sui'Aerl et Do'Illisharr } •


Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Gzonzo10


• { Présentation des membres notables du Clan } •


Les Moredhels (ou « elfes noirs ») constituent une peuplade elfe peu connue, originaire du grand nord de Vaendark, et résidant principalement les contreforts des montagnes du Hjalldimm et les vallées alentours. Ils seront aisément reconnaissables grâce à leur peau cendrée et leur chevelure neigeuse, semblables à nul autre. Leurs yeux quant à eux, pourront arborer toutes les couleurs, mais seront généralement de teinte claire, bleu ou gris.
Nomades par nature, ils peuvent selon les saisons et leurs besoins parcourir chaque jour de grandes distances, comme par exemple lors des périodes de reproduction des phoques, qu’ils iront chasser sur les côtes.

Organisés sous formes de clans familiaux, ils forment des micro sociétés basées sur un système matriarcal très strict, où la lignée de la mère sera plus importante que celui du père. Les hommes se feront chasseurs et reproducteurs, tandis que les femmes se consacreront plutôt à la prêtrise et à l’art du combat, ainsi qu’à l’éducation des enfants et la direction du clan. Très superstitieux, proches de la nature et leurs ancêtres, les traditions et les rituels honorant leurs multiples déités occupent une large place dans leur vie. Il est de ce fait très rare que les Moredhels s’unissent en dehors de leur cercle familial au sens large, et les étrangers n’y seront, le plus souvent, pas regardés d’un bon œil.

_>> Pour plus d'informations sur les personnages existants, voir les fiches de :
___Martel Dehlekna (Rizzen Sui'Aerl) (clic), PJ (double compte de Heryn/Marek), Chevalier Dragon lié au Bronze Melkor, en course pour le pouvoir au Màr Tàralöm après un exil humiliant.
___Kasim Adrikan (Solaufein Do'Illisharr) (clic), PNJ personnel de Heryn, fils unique de la demi-soeur de Martel, Chevalier Dragon lié au Noir Jahangir, membre du Màr Tàralöm.
___Awenydd Dehlekna (clic) assassiné il y a peu par son propre cousin, Kasim ; ainsi que Ewen Njàll (clic), en fuite et porté disparu, sont quant à eux les deux fils jumeaux bâtards de Martel. Ils étaient Aspirants respectivement du Kaerl Ardent et Englouti.
___Vilde Lordh'Dëmon (clic), PJ, ainée des bâtards de Martel, aujourd'hui décédée (s'étant ôté la vie suite à la mort de sa dragonne), fut une Chevalière Dragon du Màr Tàralöm, liée à la Bleue Crimeth.


***

Sigil-Gálan, lié au Blanc Assa’rai
« Dague Etincelante »

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Sigil-G-lan-Kaerl-des-Glaces-Tol-Orea Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Blanc3

Dernier né d’une lignée ayant établi de longue date sa domination et son règne sur la forteresse Valherue sise en plein coeur du Hjalldimm, Sigil-Gálan en fut l’ultime souverain, y voyant le jour une centaine d’années avant le début des Guerres du Chaos. Magicien accompli quoi que guerrier passable, sa nature solitaire et réservée ne l’empêcha cependant pas de connaître de nombreuses conquêtes amoureuses. Il fut ainsi le géniteur de quelques rares sangs-purs Valherus ainsi que d’un nombre non négligeable de bâtards demi-sangs au cours de sa courte vie. Lorsque la défaite contre les Dieux apparue comme inévitable, suivant un courant d’opinion modéré au sein de ses pairs, il choisi de se retirer de la bataille plutôt que d’y risquer son âme ou bien pire encore. Usant de la magie de sang rituelle, contre l’avis de son âme-sœur, il sacrifia sa vie ainsi que celle de tous les habitants du Kaerl des Glaces pour le sceller pour l’éternité … Certain ainsi de protéger sa demeure ainsi que les inestimables secrets qu’elle recelait contre de futurs pillages … Et l’abandonnant entre les mains hypothétiques de l’un de ses futurs descendants, qui se montrerait un jour digne de mettre la main sur les trésors de ses ancêtres.
Evoqué fréquemment dans les légendes des Moredhels de l’ouest, il se raconte que le sang de Sigil-Gálan coule dans leurs veines, et que, une fois chaque génération, il honore un enfant, élu, de sa marque ‘‘divine’’, reconnaissable à ses iris pourpres, l’appelant ainsi à réaliser de grandes choses : ceux-ci sont nommés « Szarkai ».

***

Angaste Do'Illisharr (décédée)
Matriarche du Clan

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Angaste-Do-Illisharr-tolorea

Descendante en droite ligne de Sigil-Gálan, elle accéda au statut de Matriarche après l’assassinat de sa mère de sa propre main, opéré dans le plus grand secret. Elle atteint l’âge avancé et notable de 80 ans, régnant ainsi pendant une quarantaine d’années sur le Clan, usant de son esprit retors, encore vif malgré le passage inexorable du temps, pour maintenir son autorité.
Angaste partage le sang de son géniteur mâle avec une demi-sœur issue d’une autre lignée majeure proche des Do’Illisharr, celle des Sui’Aerl. C’est de cette autre lignée dont descend Rizzen (Martel), celui qui, dans une répétition ironique du destin, lui ôta la vie. La tentative de rébellion et de vengeance d’un Martel encore adolescent contre un matriarcat cruel s’acheva finalement par un échec, car en réaction au meurtre de leur guide spirituel, le Clan décida sans remord de le bannir à jamais loin de ses terres.
Elle est également grand-mère de deux jeunes femmes, Mirshann et Llythrana, dont la première, aînée femelle de sa lignée, a accédé à la tête du Clan suite à la mort de la vénérable Matriarche.
Tout comme la fille de Mirshann, Shai’ayne, Angaste fut tout au long de sa vie honorée en tant que Szarkai, détentrice des iris pourpres de leur ancêtre ‘‘divin’’.

***

Mirshann et Llythrana Do'Illisharr
Nouvelle Matriarche du Clan / Elue de Martel

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Mirshann-Do-Illisharr-grandma-Kasim-tolorea Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Llythrana-Do-Illisharr-promise-martel

Très proches durant l’enfance en dépit des années qui les séparaient, les deux sœurs suivirent un apprentissage poussé sous la houlette de leur grand-mère Angaste. Consciente des devoirs qui s’imposaient à elle en tant qu’aînée, Mirshann pris cependant bien vite ses distances avec sa cadette Llythrana, au caractère trop insouciant, et au tempérament bien trop séducteur pour son propre bien.
Suite à la disparition de la première compagne de Deshmal Sui’Aerl, neveu d’Angaste quoi qu’issu d’une lignée différente, elle s’unit à lui et mit au monde une fille unique, Shai’ayne, faisant ainsi l’honneur d’une nouvelle Szarkai au Clan … Et réparant le double affront perpétré par Deshmal : tant d’avoir mélangé son sang à celui d’une étrangère, que d’avoir été le géniteur d’un traître : son fils banni, Rizzen (Martel).
Llythrana, quant à elle, auparavant désignée comme ‘‘Elue’’ de Martel, ne devint bien évidemment pas sa compagne, et resta longtemps après son départ solitaire et satisfaite en tant que telle.

***

Deshmal Sui'Aerl et Kiÿone Dehlekna (remarié / supposée décédée)
Père et Mère de Martel

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Deshmal-Sui-aerl-paps-martel-tolorea Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Kyone-Dehlekna-mams-martel-tolorea

Enfant unique de la demi-sœur cadette de la Matriarche Do’Illisharr, héritier mâle de la lignée Sui’Aerl, Deshmal fut orphelin de mère dès sa naissance. Elevé par Angaste, il rencontra Kiÿone lors d’une chasse à l’élan l’ayant amené bien au sud des terres habituelles du Clan. Ce bref face à face entre le Moredhel et la fière mercenaire, alors grièvement blessée, suffit à convaincre Deshmal de ramener Kiÿone jusqu’au campement afin de la faire soigner. Le temps faisant son oeuvre, de manière inattendue, ils s’éprirent l’un de l’autre, et il décida de faire d’elle sa compagne, contre l’avis de son Clan, qui éprouvait bien peu de sympathie envers l’étrangère. Un peu plus d’un an après leur rencontre naissait leur fils, Rizzen, qui fut baptisé du nom de la lignée paternelle : Sui’Aerl, lui qui reprendrait plus tard le nom de sa mère, Dehlekna.
Martel fut ainsi élevé à la fois dans les traditions Moredhel et bercé par les récits d’aventure de sa mère, et vécu les dix premières années de sa vie entouré par ses deux parents … Jusqu’à ce qu’un beau matin Kiÿone ne disparaisse corps et bien, sans laisser aucune trace, ni prévenir qui que ce soit. Si Martel vécu cet abandon comme une trahison, persuadé que la Matriarche, Angaste, était derrière la mort probable de sa mère, Deshmal, quant à lui, en fut peu ou prou brisé. Lorsqu’il fut décidé que, étant encore en âge de procréer, il serait lié à une nouvelle compagne, il ne résista donc pas, encore trop éprouvé par la perte de son seul amour.
Il détourna progressivement tout intérêt de son fils, et un nouvel enfant fut bien vite conçu, une fille cette fois, Shai’ayne, qui réunirait les deux lignées rivales, Sui’Aerl et Do’Illisharr.

***

Shai'ayne Do'Illisharr Sui'Aerl et Anansi Rahal (en vie / décédé)
Père et Mère de Kasim

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Shai-ayne-do-illisharr-tolorea Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Anansi-kasimfather-tolorea

Shai’ayne était Szarkai et en tant que telle, éduquée conjointement par Mirshann et Angaste, fut toujours révérée comme un véritable miracle par le Clan. Née d’une union sans amour, la déférence et la peur que ses iris pourpres induisaient pesèrent longtemps bien trop lourd sur elle. Inutile d’espérer la moindre sincérité ou la moindre sympathie de la part des autres membres de sa famille. Aussi se tourna-t-elle, avec les années, et de plus en plus fréquemment, vers son aîné, Rizzen (Martel), qui s’il la haïssait très clairement, se montrait au moins franc et honnête avec elle. Elle développa donc une admiration certaine envers le tempérament rebelle et entier de son frère, que même la Matriarche ne parvenait pas à mater. Ainsi donc le bannissement de Martel, plus que la mort d’Angaste, fut un évènement qui la marqua en profondeur.
L’été de ses 15 ans, son Clan découvrit une galère marchande échouée sur la côte, et pensant pouvoir y récupérer certains objets difficiles à se procurer, se résolu au troc avec les marins affairés à réparer leur bateau. Un soir, avec l’intrépidité propre aux jeunes et forte d’une curiosité inassouvie envers l’interdit, Shai’ayne alla seule à la rencontre des hommes. Elle fit alors la connaissance d’Anansi, hybride Torhil-Elfe originaire d’Arsuh et bâtard criblé de dettes, devenu rameur par la force des choses. Là à l’abri des regards, il décida de la prendre de force avant de la renvoyer en la menaçant de la tuer si elle révélait quoi que ce soit. Et lorsqu’au matin suivant elle se décida à avouer sa faute au Clan, ce fut uniquement pour voir la galère qui s’éloignait déjà dans le lointain.
Neuf mois plus tard naissait un enfant, Solaufein, que seule la couleur ensanglantée de ses iris protégea d’un sacrifice rituel aux esprits. Shai’ayne éleva seule son fils, Szarkai comme elle, avec une affection farouche mais avec la plus grande intransigeante, lui racontant des histoires de son oncle disparu, Martel, et le modelant à son image.
Un jour, lui disait-elle, il deviendrait son égal, et retrouverait son géniteur, Anansi, pour venger le déshonneur de sa naissance.

***

Solaufein Do'Illisharr, lié au Noir Jahangir
Nom d'usage : Kasim Adrikan

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Kasim-adrikan-solaufein-2-tol-orea Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Logo_k10

Solaufein aurait du mourir à la naissance mais avait été protégé par les Dieux : cette certitude influença toute la construction de sa personnalité. La plupart du temps calme et rusé, croquant la vie à pleines dents, curieux de tout, il était surtout connu par son Clan pour l’état second dans lequel il entrait lorsqu’il se battait. Bien loin d’être une folie berserk, c’était plus comme une forme de concentration sauvage vouée à induire la défaite ou la mort de son adversaire. Ce fut une enfance, puis une adolescence solitaire pour lui, et en dépit de l’amour que sa mère lui portait, l’ombre honteuse que son géniteur faisait peser sur lui semblait se coller à chacun de ses pas. Développant une véritable adoration pour cet oncle inconnu que sa mère lui dépeignait, il se résolu finalement à quitter son Clan à ses 17 ans, déterminé à devenir aussi impitoyable que lui : il suivrait ses traces et tuerait son père pour lui faire payer l’humiliation de sa mère.
Il vécu ainsi 3 ans à Arsuh sous le nom de Kasim Adrikan, gagnant sa maigre pitance comme combattant des arènes tout en recherchant des informations sur Anansi. C’est au cours de l’un de ces combats qu’il fut trouvé par Martel, qui reconnaissant en lui une valeur certaine, accepta, quoi qu’à contre-coeur, de le ramener avec lui au Màr Tàralöm. Avant de quitter le Ssyl’Shar, avec l’aide de son nouveau Maître et de son réseau d’information, il retrouva son géniteur et, avant de lui trancher la gorge, le laissant s’étouffer dans son propre sang, s’assura qu’il le reconnaissait et savait qui il était.
Son arrivée au Kaerl Ardent fut le facteur déclencheur de sa magie, encore instable, qui lui permettait en quelques instants, de disparaître dans les ombres environnantes. Un an et demi plus tard, il se liait au Noir Jahangir et s’obtenait une place de Spectre des Cendres avant de rejoindre il y a peu, à 23 ans, l’organisation mystérieuse d’Oculus.



• { Moredhels et Tol Orëa : d'autres seraient-ils susceptibles d'avoir le Don ? } •

Sui’Aerl et Do’Illisharr descendent tous deux du Valheru Sigil-Gálan, on peut donc supposer que n’importe qui au sein au Clan pourrait posséder le Don, en raison des faibles métissages avec l’extérieur. En revanche, dans l’état actuel des choses, seul Solaufein (Kasim) était encore en âge de se Lier, les autres ayant tous largement dépassé la trentaine. On pourrait imaginer également que le Don se soit dilué avec le temps, jusqu’à devenir trop faible dans le sang des membres des deux familles … Nécessitant soit une union avec l’extérieur (Kiÿone), soit l’alliance des deux lignées (Shai’ayne, puis Kasim) pour être réactivé.
Il reste cependant une possibilité avec les enfants éventuels de Llythrana, qui était encore solitaire (célibataire) au départ de Martel, mais dont la probabilité qu’on lui ait trouvé un compagnon (ou qu'elle ait eu des enfants issus d'aventures d'un soir) est largement non négligeable.

N’hésitez donc pas à me contacter, si vous voulez jouer un Moredhel lié à l'une ou l'autre de ces lignées ! <3


« Que ne jure pas de marcher dans les ténèbres
Qui n'a pas vu la tombée de la nuit. »

Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Sign-martel-dehlekna-tolorea Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr Logo_m10
Revenir en haut Aller en bas
 
Lignées Moredhel : Sui'Aerl et Do'Illisharr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [Hors RPG] Auberge de la Vouivre de Jade :: Le Salon des Artistes-
Sauter vers: