Partagez
 

 Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Tisseur de Mémoire
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Le Tisseur de Mémoire


Date d'inscription : 30/08/2013
Messages : 763
RPs : 932
Race : Einor
Fonction : Archiviste de Tol Orëa

Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Empty
MessageSujet: Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg   Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Icon_minitimeMar 26 Fév 2019 - 10:35

Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg 630884myredithtolorea Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg 969086tizzianovesari
Myredith Viel & Tizziano Vesàri
Magister de Magie et Sciences Naturelles
Magister d'Histoire, Géographie et Politique


Theme Song :
Among the Stars - Valentin Wiest

Aujourd'hui, étonnamment, ce n'était pas un, mais deux Magisters qui faisaient face aux étudiants, par cette journée d'automne ensoleillée. Chacun d'un côté du bureau, figés dans une attitude presque sévère, le regard de l'Elfe et du Neishaan passait de personne en personne. En dehors des fenêtres ouvertes par lesquelles entrait le son lointain du métal contre le métal, témoin de l’entraînement aux Arts du combat présidé par le Magister Vyman Terienh, pas un bruit ne se faisait entendre. L'ambiance était lourde, et ce n'était uniquement à cause de la chaleur. Il y avait comme une certaine forme de tension, de rivalité qui flottait dans l'air.

Suite à la guerre contre l'Ombremage, les étudiants s'étaient fait rares à l'Académie. L'énergie des habitants de Tol Orëa s'était concentrée sur la reconstruction, tant matérielle que psychologique, et les mois avaient passé. Alors, quand, il y a quelques semaines, les esprits avides de savoir avaient, petit à petit, commencé à se représenter, il avait fallu trouver de nouvelles thématiques sur lesquels les faire travailler. C'était Njàll, le jeune scribe, qui, timidement, avait proposé le sujet du jour  : les Etoiles et Constellations de Rhaëg. La parure de diamants de Kishi, Déesse de la Nuit … Un sujet inédit mais extrêmement vaste qui avait aussitôt été approuvé par l'ensemble des Magisters.

Seulement voilà, s'était vite posé la question de savoir qui allait présenter le cours, puis surveiller le devoir ? S'il était évident que ce sujet était en dehors du champ de compétence de Maitre Terienh, relevait-il plus de la spécialisation de Myredith ou celle de Tizziano ? Sciences Naturelles ou Géographie ? Aucun n'avait voulu en démordre, et seul le haussement de ton de Vyman les avait empêchés d'en venir aux mains. Il avait été conclu qu'ils présideraient ensemble le cours, se partageant équitablement le travail, selon que le chapitre touchait plus à l'une ou l'autre des spécialités.

Avec un regard en biais vers l'Elfe qui se tenait sur sa droite, tête haute et bras croisés, bien campée sur ses positions, le vieux Neishaan toussota, et leva une main pour obtenir l'attention des étudiants.

« S'il vous plait, s'il vous plait … Eh bien, jeunes gens, si vous êtes tous là, nous allons pouvoir commencer … Comme vous le savez, le devoir d'aujourd'hui portera sur le sujet suivant ... »

Il se détourna pour indiquer le tableau noir sur lequel était inscrit :

« Etoiles et Constellations de Rhaëg : entre réalité et mythologie »

Aussitôt, Myredith enchaîna, les yeux brillants d'une lueur indéfinissable.

« Voici quelques exemples de points importants à développer dans votre composition :

- Nom communément donné (comment est appelée cette étoile ou cette constellation ?)
- Aspect physique observable (un dessin est autorisé pour ponctuer la description)
- Mythologies associées (légendes associées à sa création, pouvoirs qui lui sont attribués, populations ou personnes lui vouant particulièrement un culte, lien avec d'autres divinités, signes astrologiques …)
- Utilités astronomiques (marqueur du passage des saisons ou d'autres fêtes/évènements astronomiques, propriétés de navigation : est-ce un guide, ex. l'étoile du berger dans notre univers)
- Divers (tout autre point que vous souhaiteriez ajouter et qui ne rentrerait pas dans les autres champs).


Vous pouvez librement décrire une étoile isolée, ou bien une constellation toute entière. »


Un étrange sourire étira ses lèvres, alors qu'elle échangeait un coup d'oeil lourd de sens avec le Magister Vesàri, tandis que l'atmosphère de rivalité se faisait encore plus piquante. Elle avait ses étudiants favoris, et entendait bien que leurs résultats soient meilleurs que ceux de Tizziano.

« Vous pouvez commencer … Et ne nous décevez pas. »



[HRP : Etant donné la période estivale, nous vous laissons 1 mois et demi pour vous lancer dans ce concours, soit jusqu'au 15 Septembre ! En espérant que ce sujet vous inspire autant que nous ... Les textes pourront être rajoutés au Liber Draconis ^^.

Vous pourriez en avoir besoin ... :
* La Cosmogonie : https://tol-orea.forumactif.org/t221-cosmogonie-rhaegienne
* La liste des fêtes du Calendrier Rhaëgien : https://tol-orea.forumactif.org/t199-notions-indispensables-diverses
* Le débat sur les Etoiles : https://tol-orea.forumactif.org/t246-discussion-de-rhaeg-et-ses-etoiles]


Pour rappel, voici ce que Niniel avait proposé dans le débat cité ci-dessus :

Ñiniel Iserimir a écrit:
"Cachées dans la sombre chevelure de Kishi, les sept étoiles de la Constellation du Dragon se dévoilèrent à l'Ondine. En l'observant attentivement, Ñiniel devinait la nuée de milliers d'étoiles que la constellation encadrait. Les sept plus brillantes, lorsqu'elles étaient reliées, dessinaient grossièrement un dragon en plein vol. En continuant sur la trajectoire des deux étoiles inférieures qui formaient la queue du dragon, son regard s'éloigna et tomba plus bas sur une étoile d'un ton légèrement rosé. Cette étoile, l'étoile Nordus, chère aux marins, pointait toujours le Nord et pour qui connaissait la lecture des astres de Kishi, les aidait à ne jamais perdre leur route. "


Constellation du Dragon, ou « Les Sept Brillantes »

Cachées dans la sombre chevelure de Kishi, les sept étoiles de la Constellation du Dragon étaient les plus brillantes de ses parures. En l'observant attentivement, on pouvait deviner la nuée de milliers d'étoiles que la constellation encadrait. Celles que l’on appelait communément les « Sept Brillantes », lorsqu'elles étaient reliées, dessinaient grossièrement un dragon en plein vol.

Selon la légende, il était dit que Flarmya, fille de Solyae, eut offert cette parure pour la douce Kishi pour laquelle son père avait bel amour. En effet, lorsque Solyae annonça sa décision de quitter sa famille pour rejoindre la Déesse de la Nuit, Flarmya, comme un cadeau d’adieu, offrit à son père et en souvenir d’eux, sept éclats de Soleil qu’elle tenait dans ses mains à sa naissance. Ces petits éclats, elle les avait gardés précieusement en son absence ; chacune représentait un Dieu composant sa famille; il y avait donc Ouranos et Gaïa, ses grands-parents, Eurylia et Iolya, ses tantes, Solyae, son père, et bien sûr Flarmya. La venue de Kishi fit naître la septième étoile.

Il était alors temps de les rendre à qui de droit.

Solyae, touché par l’attention de sa fille, relia en son hommage les « Sept Brillantes », de telle sorte qu’un Dragon apparaisse, puis, selon ses volontés, en fit cadeau à Kishi et l’accrocha dans ses cheveux de Nuit ;  ainsi seraient-ils tous réunis dans le ciel et pour l’éternité.

C’est ainsi que la Constellation du Dragon fût, dit-on, la première des Constellations à apparaître dans la Nuit de Kishi.


Etoile Nordus

En continuant sur la trajectoire des deux étoiles inférieures («Iolyae » et « Eurylia ») qui formaient la queue du dragon, le regard, en s'éloignant, tombait plus bas sur une étoile d'un ton légèrement rosé. Cette étoile, l'étoile Nordus, chère aux marins, pointait toujours le Nord et pour qui connaissait la lecture des astres de Kishi, les aidait à ne jamais perdre leur route. Elle n’était pas la plus brillante, certes, mais on la retrouvait facilement grâce à sa proximité avec les « Sept Brillantes ». Et en cas de doute, sa couleur rose pâle ne pouvait tromper.


Constellation du Dragon et l'étoile Nordus
Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg 314883bloggif55cb23411bbcd
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org
Le Tisseur de Mémoire
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Le Tisseur de Mémoire


Date d'inscription : 30/08/2013
Messages : 763
RPs : 932
Race : Einor
Fonction : Archiviste de Tol Orëa

Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Empty
MessageSujet: Re: Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg   Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Icon_minitimeMar 26 Fév 2019 - 10:35

Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg 885071tezca2

Une jeune femme passa le pas de l’académie. Elle avait une démarche étrange, un peu maladroite, un peu osée, mais elle était à l’heure. Elle s’installa sur le banc qu’on lui indiqua et patienta pour sa leçon du jour. Lorsque les Maîtres dévoilèrent l’intitulé de la composition, la créature se perdit un instant dans ses pensées, puisant dans un doux rappel mélancolique le passé de sa liée. Alors que d’autres s’étaient déjà mis à rédiger, elle prit délicatement sa plume et la fit danser devant son visage, scrutant les mouvements articulés par son poignet et les ombres de l’objet entre ses doigts. Tizziano fit racler sa gorge, amical rappel à l’ordre alors que l’énoncé venait d’être posé. Aussitôt, Tezca s’appliqua pour griffonner son savoir et former les lettres qu’elle venait tout juste d’apprendre à tracer.



    * Étoiles et Constellations de Rhaëg : entre réalité et mythologie *

    Nom communément donné : Onónë solor (sœur d’écume)

    Aspect physique observable : Une sirène

    Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg 136908sirene

    Mythologies associées : La sœur d’écume est une âme protectrice associée à Kainalu. Très répandue chez les populations de marins et également dans certains rites ondins. On dit que le voyage en mer se fera sans encombre lorsqu’on aperçoit toutes les étoiles de cette constellation, soit trente et une perles de mirages dans la toile sombre de la nuit. Kainalu est un esprit torturé qui aurait trouvé en cette sirène une oreille amie qui le tempérerait assez pour qu’il laisse les voyageurs naviguer en paix.

    Utilités astronomiques : Cette constellation n’est pas très éloignée de l’étoile de Nordus, mais on ne se fie pas à elle pour se diriger. Elle permet de calmer les inquiétudes des matelots et si cet ange aquatique apparaît au plus clair en la nuit du 18e jour de Néharaku, alors on dit que l’hiver ne sera pas houleux. Certains marins refusent de partir en mer s’ils n’aperçoivent pas la sœur d’écume, tant la colère de Kainalu les effraie.


Il y avait encore des ratures... mais elle était fière d'elle.

Texte by Elke On Nïksè
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org
Le Tisseur de Mémoire
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Le Tisseur de Mémoire


Date d'inscription : 30/08/2013
Messages : 763
RPs : 932
Race : Einor
Fonction : Archiviste de Tol Orëa

Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Empty
MessageSujet: Re: Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg   Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Icon_minitimeMar 26 Fév 2019 - 10:37


Étouffant un bâillement, Iniaki se saisit d'une plume et commença à griffonner quelques lignes sur son bout de parchemin. Plus vite elle aurait fini ce devoir et plus vite elle pourrait à nouveau se consacrer à des choses à son sens plus passionnantes. Sa présence ici était due à la volonté de son Maître, qui considérait que l'éducation de l'esprit était aussi importante, voir plus, que celle du corps.

~
" Étoiles et Constellations de Rhaëg : entre réalité et mythologie "

-  Nom communément donné : La constellation de Tir Nanh Beo.

- Aspect physique observable : Un pentagone presque régulier composé de quatre petites étoiles et d’une plus grande au sommet, nommée Agno. Les étoiles de cette constellation sont les suivantes, dans l'ordre croissant des tailles : Bautro, Awo, Alarko, Woreido puis Agno. Agno est non seulement la plus grande mais aussi la plus brillante des étoiles de la constellation. La constellation de Tir Nanh Beo ne possède pas de couleur particulière, mais sa géométrie quasi parfaite la rend facilement reconnaissable.

Croquis de la constellation:
 

- Mythologies associées : Pour les fidèles de la Grande Uluna, il y a deux sortes d’âmes : celles qui iront au Jardin Miraculeux après la disparition de leurs enveloppes charnelles et celles qui devront se réincarner en animal avant d’y parvenir. La réincarnation suit toujours le même ordre : L'insecte ou le mollusque, le poisson, l’oiseau, le mammifère puis enfin l'homme. Ce cycle de réincarnation se retrouverait dans la constellation du Tir Nanh Beo : L’étoile Bautro représenterait l’étape de l’insecte ou du mollusque, Awo celle du poisson, Alarko celle de l’oiseau, Woreido celle du mammifère et finalement Agno, celle de l’Homme. Agno serait la plus grande et la plus brillante des étoiles de cette constellation car l’homme serait l’aboutissement de la réincarnation.

Il est aussi dit que cette constellation a été créée à partir des larmes versées par la déesse [del]Ishani[/del] Isashani suivant Ouranos jusqu’au royaume des morts.

Sur Orën, il est dit que les enfants nés un soir où Tir Nanh Beo est bien visible auront un bel avenir tandis qu'une vie semée d'embûches attend ceux nés un soir sans elle. Ailleurs, la constellation a plutôt mauvaise réputation même si les présages qui lui sont liés varient considérablement. Certains habitants d'Undomë croient ainsi que lorsque Agno luit très fort, les mariages contractés la veille sont voués à l'échec tandis que dans la cité portuaire de Karasdorg, on raconte que les marins embarquant avec elle ne reviennent jamais.

- Utilités astronomiques : Le moment où l’étoile de l’Homme brille le plus marque le passage au mois d’Isashaniku. C'est également le jour des ancêtres et celui d'Isashani [del]et des banquets[/del]. Pour les fidèles de la Grande Uluna, il s’agit du moment où les âmes qui ont réussi à atteindre le Jardin Miraculeux viennent bénir les vivants.

-Divers : Je tiens à préciser que je ne crois pas à ces histoires de Grande Uluna, même si je viens de Tramaghel. Je ne me réincarnerais jamais en bigorneau !

~
Ayant achevé son travail avec plus ou moins de sérieux, la jeune Fëalocë posa sa plume, remis son parchemin et s'empressa de quitter les lieux en évitant soigneusement le regard des professeurs.

Texte by Iniaki Morrigane
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org
Le Tisseur de Mémoire
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Le Tisseur de Mémoire


Date d'inscription : 30/08/2013
Messages : 763
RPs : 932
Race : Einor
Fonction : Archiviste de Tol Orëa

Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Empty
MessageSujet: Re: Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg   Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Icon_minitimeMar 26 Fév 2019 - 10:39

De passage avec Asulil à l’Académie, Ñiniel délaissa son compagnon de route pendant quelques instants afin de pousser la porte de la salle des Concours. L’occasion était trop belle et trop tentante pour l’Ondine qui se délectait de l’atmosphère si particulière de ce lieu.
Comme à son habitude, elle prit place au fond, là où elle aurait le moins de chance de déranger les autres participants, et prit sa plus belle plume en découvrant le sujet. « Etoiles et Constellations de Rhaëg : entre réalité et mythologie », voilà qui ne manquait pas de la faire exulter. Elle qui aimait observer les étoiles et leur beauté nocturne avait l’embarras du choix, et se sentait à écrire des heures durant à ce sujet. Mais il fallait se résigner à n’en choisir qu’une, et il en était bien une pour laquelle elle avait une affection particulière. Avant de s’intéresser au ciel étoilé lors de sa traversée, elle se rappelait avoir chanté petite la chanson d’Aelia, petite comptine enfantine qui racontait l’histoire d’une elfe amoureuse. Ce n’est que bien plus tard qu’elle apprit que cette comptine faisait référence à une Constellation, ravivant ainsi une petite part de magie si chère aux enfants pour leurs histoires.
Elle attrapa alors sa belle plume blanche et la trempa dans l’encre noire.

"Constellation d’Aelia, ou « les amants perdus"

Histoire : Il était une fois l’histoire d’une elfe, la douce et jolie Aelia, qui était la plus heureuse de toutes à l’approche de son mariage avec son gentil fiancé. Hélas, le jour de leur union, le fiancé disparut.

La douce Aelia ne put croire à une fuite, et entreprit de parcourir le monde à sa recherche. Mais dans son monde, point de trace de son fiancé; aucune rivière ni montagne n’avait senti son passage, aucune personne ou animal n’avait croisé son chemin. Elle s’enfonça toujours plus dans les profondeurs de la terre, puis s’éleva toujours plus dans les airs, mais aucun lieu n’avait accueilli le fiancé d’Aelia.
Elle rencontra sur sa route l’étoile Nordus, guide suprême de tous les êtres terrestres, ancestral témoins des passages de chacun sur Rhaëg. Mais hélas, aussi savant qu’il fût, Nordus se montra impuissant et ne put réconforter Aelia.

Nordus tournoya alors sur elle même à la recherche du fiancé disparu, tentant se trouver la moindre trace dans tout l'univers. Aelia patienta des jours et des nuits durant, attendant que Nordus stoppe sa folle rotation et lui donne encore l'espoir de croire aux retrouvailles. Des jours et des nuits durant il continua pourtant sa course, recherchant inlassablement une réponse pour la petite elfe.
Il s'arrêta enfin après plus de jours et de nuits qu'il n'en aurait fallu à un Dragonneau pour grandir, et s'avoua tristement vaincu.

"Il reste cependant un espoir" annonça t'il à Aelia qui se raccrocha de toutes ses forces à cette dernière phrase. Elle supplia l'étoile de lui dire quel était ce dernier espoir.

"Les seuls êtres omniscients qui, si elle existe, sauront te donner la réponse que tu attends. Je te parle des Dieux eux-mêmes. Si personne ici bas ne peut te répondre, il n'y a plus qu'eux vers qui tu peux te tourner..."

Aelia se mit à pleurer et conjura Nordus de lui montrer le chemin.

Alors elle traversa les cieux et parvint jusqu’aux Dieux. Devant le désespoir de la douce elfe, il la laissèrent pénétrer en leur royaume et lui offrirent une audience. Alors Aelia les supplia de retrouver son fiancé en échange de sa propre vie. Attendris par la douceur de la petite elfe, ils lui répondirent avec tristesse que la disparition d’un fiancé le jour de son mariage était sans doute l’œuvre de leur sœur Llefelys, dont l’amour sans limite, incapable de concevoir la douleur des malheureuses fiancées, avait très certainement été attiré par le cœur pur et amoureux du fiancé d’Aelia.

Aelia se tourna vers la Déesse de l’Amour et implora de lui rendre son fiancé, mais hélas, Llefelys avait déjà oublié avoir rencontré le jeune elfe, et ne put rien faire pour elle. Son amour infini et insatiable était parti conquérir d’autres cœurs sans se soucier du mal qu’il pouvait semer derrière lui.

Kishi alors prit la parole, et montra dans sa longue chevelure plusieurs étoiles qui semblaient lentement de dissoudre dans sa Nuit; il s’agissait des amants de Llefelys, qui, piégés par son amour mortel, ne pouvaient plus vivre sans lui, et disparaissaient dans la nuit pour se transformer en poussière d’étoile. Si Aelia aimait tant son fiancé, Kishi pouvait lui ouvrir les portes de sa Nuit et réunir les deux amants à tout jamais dans sa chevelure protectrice.

Aelia accepta sans aucune hésitation la proposition de la Déesse de la Nuit et des Etoiles. Alors devant tous les Dieux, Kishi apposa sa main sur la tête d’Aelia, et peu à peu son enveloppe charnelle s’estompa. Dans un dernier sourire, Kishi l’enserra de sa noire chevelure, et Aelia disparut.

C’est ainsi qu’elle se transforma en constellation et retrouva son fiancé que plus jamais elle ne quitta. Comme un cadeau des Dieux, la Nuit de Kishi restera le sanctuaire de leur amour perdu, et conservera pour toujours l’histoire d’Aelia et son fiancé.


Description : La constellation d’Aelia est composée de cinq étoiles presque alignées de haut en bas; les trois principales dessinent les contours de la tête, du ventre et des pieds d’Aelia, et deux plus petites viennent compléter la silhouette en pointant l’ombre féminine de sa taille et poitrine. A ces cinq étoiles, une autre étoile se tient sur la gauche, reconnaissable entre les cinq autres : il s’agit de l’étoile du fiancé, qui, entourée d’une multitude d’autres plus petites, semble s’étioler dans la Nuit noire et profonde. Aelia la tient au creux de sa main, comme pour l’empêcher de se dissoudre complètement.

Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg 1473196454.8868animation3lent


Célébration
: pendant la fête de l’Amour le 14ème jour de Llefelysku, on peut apercevoir Aelia serrant au creux de sa main son amant transformé en poussière d’étoile. Il est aussi dit que si de jeunes fiancés aperçoivent la constellation quelques jours avant leur mariage, alors les deux amants seront fidèles l’un à l’autre pour l’éternité.


Chanson :
Petite Aelia était la plus jolie des elfes
Petite Aelia était la plus heureuse des elfes
Car aujourd'hui elle se mariait
Avec son charmant fiancé.
Petite Aelia était la plus triste des elfes
Petite Aelia était la plus courageuse des elfes

Car aujourd'hui le monde elle parcourut
A la recherche de son fiancé disparu
Sur son chemin une étoile elle croisa
Avec douceur la petite Aelia elle consola
Son fiancé était, pensait-elle
Partit pour un pays lointain
Dont elle sut le secret chemin
Qu'elle lui montrerait ses soeurs et elle

Petite Aelia était la plus jolie des elfes
Petite Aelia était la plus heureuse des elfes
Car aujourd'hui elle se mariait
Avec son charmant fiancé.

Petite Aelia était la plus triste des elfes
Petite Aelia était la plus courageuse des elfes
Car aujourd'hui le monde elle parcourut
A la recherche de son fiancé disparu


Elle rencontra Nordus, vieux guide du ciel
Qui, inquiet, mit en garde Aelia la belle
"Tumultueux est le chemin vers ton fiancé,
Avec mes soeurs nous pourront te guider,
Mais une fois arrivée tu devras être prête,
Bonheur et amour nous ne pouvons te promettre"

L'elfe amoureuse se mit à suivre Nordus.
Elle croisa sur sa route Déesses et Dieux
Qui sensibles à sa triste et touchante quête
Acceptèrent de répondre a sa requête.
Ils se présentèrent à Aelia dans les Cieux
Et écouterent sa plainte selon les us.

Petite Aelia était la plus jolie des elfes
Petite Aelia était la plus heureuse des elfes
Car aujourd'hui elle se mariait
Avec son charmant fiancé.

Petite Aelia était la plus triste des elfes
Petite Aelia était la plus courageuse des elfes
Car aujourd'hui le monde elle parcourut
A la recherche de son fiancé disparu


La complainte elfique dans l'émoi s'acheva
Le silence par les Dieux enfin se brisa
Et la présumée coupable se révéla
Llefelys, Déesse de l'Amour se leva
Dans les bras de la douce Aealia s'effondra
Son létal pouvoir sur le fiancé tomba

Aelia de douleur aux Dieux promit sa vie
À celui qui à son fiancé la rendrait,
Pour l'éternité les lierait, forme éthérée
Ou toute flamme lancinant sur sa bougie
Pourvu que d'Amour ils s'aiment et se consument
Et s'étendent à jamais dans la céleste brume.

Petite Aelia était la plus jolie des elfes
Petite Aelia était la plus heureuse des elfes
Car aujourd'hui elle se mariait
Avec son charmant fiancé.

Petite Aelia était la plus triste des elfes
Petite Aelia était la plus courageuse des elfes
Car aujourd'hui le monde elle parcourut
A la recherche de son fiancé disparu


Kishi, Mère des Étoiles, Reine des Nuits
Répondit à l'appel des deux amants maudits,
Enveloppa Aelia de ses cheveux noirs
D'un baiser l'emporta loin de tout inespoir
En étoile la douce elfe se transforma
Son amant de poussière astrale elle retrouva.

Et l'écho leur histoire sera pour toujours
De celles des amoureux, par delà les lieux
Qui, dans de sombres épisodes de désastres
Dirigeront alors leur regard vers les Astres
Se rappeleront que, pour Aelia même les Dieux
Ne purent rester insensibles à un tel Amour.

Ñiniel ne posa pas sa plume tout de suite et chantonna silencieusement la chanson d'Aelia. L'air doux et mélancolique raviva des centaines de souvenirs dans le coeur de l'Ondine qui s'abandonna volontiers dans ce lointain passé pendant quelques instants. Le souvenir de ses amis, sa maison, son insouciance d'antan et ces bonheurs qu'elle savait trouver n'importe où, lui soutirèrent un léger sourire. Cette chanson lui rappela qu'elle avait été heureuse enfant. Et cela la combla de joie.

Elle posa la plume sur la table et partit sur la pointe des pieds afin de retrouver Asulil à la bibliothèque, aussi discrètement qu'elle était arrivée.

Texte by Ñiniel Iserimir
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org
Contenu sponsorisé



Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Empty
MessageSujet: Re: Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg   Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Archive - [CONCOURS - Géographie, Sciences Nat'] Etoiles et Constellations de Rhaëg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [Hors RPG] Auberge de la Vouivre de Jade :: Les Alcôves Dérobées :: Le Fil des Moires-
Sauter vers: