Tol Orëa, la Terre de l'Aube

Le Ciel est notre Empire ... pour Vaincre ... ou pour Mourir !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:05

Posté par Ohiro

Nous volions, moi au commandes cette fois. Histoire que je puisse, pour une fois, profiter du vol depuis l'extérieur. L'intérieur n'a rien de paisible, ni d'heureux. Enfin, Ce n'est pas grâce à mon charisme indéniable, mais pour le peu de cas que fait Ohiro des bois et forêt. Alors vous pensiez bien, un jungle! Il m'a donc, temporairement, laissé prendre le devant.

Nous en profitons, avec Errya, pour en parler des derniers évènements. Et nous en arrivons à la même conclusion, à savoir pas grand chose... Nous n'arrivons pas à savoir si Meilan-Lavok nous ment, ou s'il nous dissimule la vérité. Ni même s'il est totalement franc. Cette histoire de prophétie, de fin du monde... tout cela ne me plait pas. Pas du tout. Je n'ai jamais aimé les prophétie, les devinettes et autre voyances dans le même style. La plupart du temps, elles sont tellement emberlificotée qu'on peut leur faire dire tout et n'importe quoi.

Il n'empêche que celle-ci était particulièrement claire. Notamment concernant les objets de pouvoirs... Je sais quelle idée a traversé la tête d'Ohiro en entendant cette partie -forcément, vu que je vis dedans vous allez me répondre- et, malgré le prix à payer, je dois avouer qu'elle est tentante. Avec de tels objets, je pourrais retrouver un corps.

Au prix du monde entier.

Idée qui refroidit grandement mes ardeurs. Et celles de mon frère, du moins je l'espère. Sentant son intérêt faire surface à une telle idée, je change de sujet de pensée, et l'oriente vers les personnes qui nous accompagneront dans cette prétendue quête. Mêler un ardent, un céleste et un englouti dans l'espoir qu'ils sauvent le monde n'était peut-être pas de la plus grande subtilité. Aussi je m'interroge, de même que mes deux autres moitiés.

C'est un céleste faiblard et un englouti peureux pas foutu de prendre une décision, comme tous les autres.

Je remarque comme toujours ton incroyable manque de subtilité Ohiro.

D'autant plus qu'il y a au moins un ardent capable de se battre non? Combien de temps la blessure de cet Istvan t'a-t-elle fait souffrir?

Ce n'est qu'un cadavre marchant. Et une exception.

Évidemment...


Cette discussion se coupa sur un atterrissage sur une côte pour le moins... verdoyante. Deux mètres à peine après le bord de l'eau, la jungle prenait déjà ses aises et lianes ainsi qu'arbres de belle tailles foisonnaient. Pénétrer là-dedans avec des dragons risquait d'être d'une certaine difficulté...

Je pourrais prendre ma forme humaine.

Et combien de temps tiendrais-tu? Une journée? Une demi-journée? Je doute que cela suffise à trouver ce dont nous aurons besoin, et tu seras trop fatiguée par la suite que pour faire quoi que ce soit... Il nous faut trouver autre chose. Nous demanderons aux autres quand ils arriveront.


Je me demande bien comment ils arriveront d'ailleurs. L'un d'eux est un aspirant. Un aspirant! Bon dieux, mais à quoi jouons nous donc? N'est-ce là qu'amusement à leur yeux? Quoi qu'il en soit, il me faut maintenant attendre. Et, lorsqu'ils arriveront, nous aurons à parler.

Et puis, nous entrerons dans cette forêt hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:05

Posté par Peddyr

Sveargith sortit de l'interstice. Après un souffle dans ce passage sombre, froid et sans vie, il apparut dans le ciel au-dessus de l'immense jungle. La verdoyante forêt appelait à venir se poser pour venir l'explorer, à condition de pas oublier qu'il y avait la chaleur, l'humidité et les dangers inhérentes à ces bois tropicaux. Mais ce n'était pas le soucis premier. Là, Peddyr frisonnait. Il détestait passer par l'interstice. C'est glaciale et vide de tout, sans profondeur. Pourtant, c'était le seul moyen de se déplacer rapidement d'un point à un autre, en quelques battements de coeur. Heureusement que l'humain connaissait quelques points de cette partie du monde : il y était passé quand il s'était exilé de son pays natal. Par la pensée, le dragon avait pu venir ici et désormais ils volaient pour rejoindre la troisième personne liée à la quête. La Triade Rubis pourra bientôt se former et faire sa missions de ce pourquoi elle avait constituée : trouver l'un des Trésors perdus. Cela promettait déjà...

Des chevaliers de tous les Kaerls s'étaient réunis dans le manoir pour former ces triades et aller chacune dans les recoins du monde pour trouver les pièces qui permettraient d'empêcher le périple qui leur tombait dessus. Toutes devaient réussir. Et pour la part de Peddyr, il était là maintenant avec un jeune aspirant neutre : le jeune Siegfried. Il était parti avec lui dès qu'il était revenu le lendemain de l'annonce du péril pour l'embarquer sur Sveargith. Juché derrière lui, le jeune homme avait de quoi s'accrocher et de toute manière, le dragon brun n'allait pas faire de manouevres sans prévenir. Pour le moment, il n'y avait pas de danger.

Lentement, le saurien volant entama sa descente pour arriver sur une clairière. Peddyr espérait vraiment que l'autre personne de la Triade soit là.

°Je vois un dragon et son lié°

Cela confirma donc leurs présences. Peddyr soupirait. Hier encore, il était dans les bras de sa douce. Maintenant comme lui, elle devait être sur le dos d'un autre dragon pour mener à bien sa voie pour la sauvegarde du Rhaeg. Pourvu que rien ne lui arrive. Il cessa de penser au pire et adressa un regard assurant à son jeune passager. Même s'il ne le connaissait pas vraiment, tous devront s'unir quelques soient leurs moeurs et mentalités pour vaincre le péril en approche.

Sveargith se posa dans la clairière et déjà son chevalier descendit en souplesse de son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:05

Posté par Siegfried

Enfin le jour J... La mission se passait sur une terre que Siegfried n'avait jamais foulé, Qahra. Certes, il ne s'était jamais attendu à découvrir de nouveaux mondes avant d'avoir pu être lié à un dragon mais cela était toutefois une bonne opportunité.

Chevauchant sur Sveargith, le compagnon du céleste Peddyr, il se cramponnait comme il pouvait même si le maître dragon le prévenait autant de fois qu'il le fallait à chacune de ses manœuvres. Siegfried y voyait ainsi un nouvel apprentissage : celui du vol sur le dos d'un dragon. Quel délice de voir le paysage des terres situées à des milliers de pieds en dessous d'eux, des nuages formant des îles blanches et grises lorsqu'ils les survolaient.

Siegfried n'avait pas vraiment parlé au céleste durant le trajet, bien trop occupé à admirer toutes ces visions qui s'offraient à lui et à se cramponner à sa place pour ne pas tomber et s'écraser à des milliers de pieds plus bas.

Bientôt, il vit la jungle et comprit qu'ils étaient bientôt arrivés à destination. Étrangement, l'ancien soldat eut un pincement au cœur, il se rendit compte qu'une fois à terre il ne verrait plus toute cette beauté que voulait bien lui dévoiler le ciel et qu'il devrait se consacrer entièrement à sa mission.

Il ne connaissait pas les capacités martiales de ses compagnons mais à l'armure de Peddyr, il en avait conclu que ce devait être un homme ayant déjà eu une bonne expérience dans les armes aussi il ne se faisait guère de soucis pour lui. Cependant, il ne connaissait que très peu de choses sur le dernier membre de la triade, un ardent. Son maître lui avait parlé des principaux fondements sur lesquels se basaient les Kaerls et Siegfried se disait que son compagnon devait avoir un maniement des armes bien différent mais tout aussi efficace que le sien.

Le moment était à présent venu d'atterrir. Encore une fois, Peddyr prit la précaution de prévenir l'aspirant avant de s'engager. Confiant à présent, Siegfried obéit aux recommandations du maître et se laissa aller.

Bientôt, Peddyr se retourna vers lui et lui adressa un sourire bienveillant, sourire auquel l'aspirant ne tarda pas à répondre.

Au bout de quelques instants, il vit enfin un autre dragon ainsi qu'un homme l'accompagnant. Siegfried se doutait que Sveargith avait déjà du les repérer depuis déjà un petit moment. Après tout, les dragons avaient des sens plus aiguisés que la majorité des êtres vivant sur le monde de Rhaëg. A cette pensée, Siegfried eut un frisson : le dragon avait-il ressenti quelque chose en lui sur le trajet ? Il espérait bien que non. Seul son maître connaissait ses secrets et il estimait que les autres n'avaient pas forcément besoin de savoir, du moins pour le moment.

L'atterissage terminé, Siegfried descendit du dragon et s'étira afin de réveiller tous ses membres endormis lors du trajet puis observa son second co-équipier. Ainsi, il était avec deux maîtres, voilà bien une bonne nouvelle.

En observant, le troisième membre de la triade, il remarqua ses traits humains malgré ses cheveux blancs. Mais bien sûr, Siegfried avait souvent vu des hommes dont les cheveux avaient blanchi du jour au lendemain suite à de profondes inquiétudes. Il n'était pas sûr que cela soit la véritable raison de cette couleur atypique chez la race humaine mais si cela était le cas, il pouvait se réconforter quant à la valeur de son compagnon.

Observant les membres présents, il commença à parler.

"Bien, je suppose que nous n'avons pas à attendre quelqu'un d'autre pour la mission. Nous allons donc pouvoir commencer."

Il se mit ensuite à sourire.

"Je ne sais pas vraiment si cela nous sera utile pour la suite mais le mieux serait de nous présenter tous afin de pouvoir mener cette quête du mieux que nous pourrons. Je me nomme Siegfrid Vidaris, aspirant sous la tutelle de Telvan Black'Mor du Kaerl Englouti."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:06

Posté par Ohiro

Un aspirant... Un simple aspirant! Incapable de se déplacer seul! Totalement dépendant d'un maître ou d'un chevalier... Et c'est ça qui est censé nous sauver tous? Nous ne sommes pas sortis de l'auberge...

Lui au moins ne risque pas d'avoir de problèmes pour se déplacer en forêt...

Est-ce vraiment le moment pour l'ironie Errya?

Tu en vois un meilleur? Nous restons toujours avec notre problème...

Nous trouverons une solution. A six, nous devrions pouvoir y arriver...


Pas de réponse de sa part, juste un léger amusement. Elle se moque de tout, comme toujours. Être avec nous semble faire son bonheur. Quoi qu'il en soit, le gamin me regarde toujours en espérant que je lui réponde. Peut-être pourrais-je laisser la place à Ohiro. Au moins ce serait amusant. Pas très constructif, mais amusant. Mais ce n'est pas avec ce genre de comportement qu'on avancera très loin dans la suite des évènements. Avec un soupir, je lui rends son regard avant de répondre.

Nous sommes Osake est Ohiro Maïtera, liés à la verte dragonne Errya, maîtres-dragons du Kaerl Ardent. Et si nous pouvions nous dépêcher avec ces... futilités, nous pourrions réfléchir à des choses plus constructives. Comme comment faire pénétrer nos liés dans cet inextricable forêt. Ou même tout simplement comment trouver ce que nous cherchons. Par exemple.

Que t'arrive-t-il? Où diable est passée ta légendaire diplomatie.

C'est un gamin Ohiro. Un gamin!

Et alors?


Il va se faire tuer à la première escarmouche voyons!

Et alors?


...


Tu n'as pas l'air dans ton assiette.


Et je ne l'étais pas. Comment leur dire que les murmures qui peuplaient mes rêves commençaient aussi à venir me hanter éveillé. Ils n'étaient présents que rarement, seulement sous forme de chuchotis, mais ils étaient là. De plus en plus fort chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:06

Posté par Siegfried

A la réponse peu aimable de l'Ardent, Siegfried perdit son sourire. Futilités ? Cet homme croit-il vraiment pouvoir réussir une mission en équipe sans connaître les noms de ses coéquipiers ? L'ancien soldat n'avait jamais cru pouvoir rencontrer un un être aussi stupide, avec ou sans dragon à ses côtés pour abattre des ennemis potentiels.

"Veuillez m'excuser pour ma bévue, Messires..."

Cette phrase, d'une intonation pleine de sarcasmes, fut sortie de façon inattendue car le jeune homme le savait, elle comportait un risque à ce que l'homme ne lui montre aucune confiance par la suite.

Mais bon, que penser d'un homme ayant une double personnalité si ce n'est qu'il devait être instable et particulièrement dangereux pour une mission dans un environnement aussi hostile. Siegfried préférait ne pas l'imaginer et se retint tant bien que mal à ne pas lui balancer une vanne qui aurait fini par lui attirer les foudres de ses deux compagnons de fortune.

Suite à l'énonciation du problème cité par Ohiro, le jeune homme resta songeur quelques secondes avant de proposer son idée.

"Pour avoir déjà exécuté des missions dans des forêts vierges pleines de ronces, j'ai appris qu'il fallait s'aider de ses armes pour pouvoir se frayer un passage. Je propose que nos compagnons draconiques fassent de même en faisant tomber quelques arbres à l'aide de leurs griffes. Leur force et leur endurance devrait leur être suffisante si j'en crois leur capacités. J'avoue cependant que cette solution manque de finesse et de discrétion."

De nouveau, un sourire apparut sur le visage du "gamin".

"Je vois aussi la possibilité de la métamorphose mais si j'ai bien compris les dires de mon maître, les dragons ne peuvent pas rester indéfiniment sous cette forme... Trop risqué donc... Ah oui, tiens ! Une meilleure idée qui rassemblerait discrétion et nous permettrait de nous montrer nos véritables capacités sur un pied d'égalité : on pourrait laisser vos compagnons se reposer ici tandis que nous ferons notre part du travail. Qu'en pensez-vous ?"

Sur ces mots, il lança un regard noir en direction de l'Ardent.

"Je ne vois pas de meilleure solution. Peut-être qu'Osake ou Ohiro aurait une meilleure idée, à vrai dire je n'ai pas vraiment su à qui je m'adressais si ce n'est à un imbécile prétentieux qui se permet de me prendre de haut sans être fichu de trouver des solutions à ses propres problèmes."

Oups ! Finalement, tout était dit. Certes, Siegfried aurait préféré ne pas avoir eu le dire de cette manière mais il était à présent trop tard pour pouvoir revenir en arrière. Oh et puis zut ! De toute façon, la diplomatie n'avait jamais été son fort. Mais bon, à présent, tout ce qu'il lui restait à faire était de soutenir le regard du schizophrène pour bien lui montrer qu'il ne se laisserait pas intimider aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:06

Posté par Peddyr

A peine les deux hommes s'étaient retrouvés à terre que l'aspirant se présenta. Il était enthousiaste de se retrouver ici visiblement. Et chose qui suivit logiquement fut que la tierce personne se présenta, Peddyrt manqua de soulever un sourcil. Deux noms ? Pourtant, le chevalier Ohiro était seul. Il comprit rapidement... Bon sang. Cela promettait. Il n'osait imaginer ce que cela pourrait apporter si deux personnes en une n'arrivaient pas à s'accordre. Par contre, ce dernier ne tenait pas à s'attarder sur les présentations, qui paraissaient être des futilités à ses yeux. Il n'eut même pas le temps de se présenter.

°Cela commence bien on dirait°
°Tu le dis... Et en général, cela présage quelques détails peu avenant pour la quête qui nous attends°


Même l'aspirant avait sans doute compris l'allusion de pas passer du temps à se connaître mutuellement. Dans une équipée comme celle-là, si on ne se faisait pas un minimum confiance par la simple évocation de noms, pour au moins se connaître, cela promettait vraiment.

°Qu'il ne me donne pas de surnom !°
°On est pas là pour se disputer Svear... Je l'espère aussi, mais on verra le moment venu. C'est peut-être un Ardent, mais je te rappelle qu'aujourd'hui, nous faisons cause commune°


Le soucis du déplacement discret des dragons posait une problématique. La forêt était épaisse et les deux reptiles devrait passer leur temps à jongler dans les mouvements pour passer les arbres. Siegfried essaya d'apporter quelques idées. Peddyr se permit d'internevir à la fin du discours de l'aspirant.

"Si nos liés abattent les arbres la discrétion ne vaudra rien. Leur présence pourrait tout aussi bien nous protéger des prédateurs de cette jungle... Comme ils pourraient attirer l'attention dont on a pas besoin..."
°Et je ne suis pas là pour passer mon temps à ronquer. Et hors de question de rester loin de mon liée et....°
"Sveargith.... On y réfléchit justement. "

Il croisa les bras et réfléchit rapidement.

"La jungle est épaisse, mais les dragons pourront quand même y pénétrer. Ils pourraient rester à bonne distance pour ne pas nous gêner et intervenir rapidement en cas de danger..."

A condition que la nature du danger le leur permette... Puis il attendit de voir ce que l'Ardent allait proposer à son tour... Sauf s'il tenait à passer à un stade plus rapide et entrer immédiatement dans les bous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:06

Posté par Ohiro

J'avais fait une erreur, une belle, et je me devais de la rattrapper. Partir d'ici avec deux personnes qui ne m'aimaient pas serait déjà compliqué, le faire avec deux qui me haïssent ou me méprisent sera quasiment impossible. Je respirai profondément et tentai de me calmer, de bloquer mon esprit aux chuchotis en cherchant une réponse appropriée. Je n'en eu pas le temps, Errya se plaça devant nous et répondit pour moi.

Veuillez excuser mes liés. Ils ne disaient pas cela dans le but de vous insulter, mais leur inquiétude pour ce monde,ainsi que d'autre problèmes plus personnels les ont poussé à quelque brusquerie. Sans oublier évidemment que l'idée de devoir peut-être être loin de moi les choque évidemment. Il faut avouer que sans moi, ils sont tout perdus...


Errya !

Quoi ? Je ne fais que dire quelques vérités non ?


Il y aussi la façon de le dire. Et là c'était presque rabaissant.

Pour une fois que c'est toi qu'on rabaisse et pas l'inverse.


Riho, c'est pas la moment pour t'en mêler...

Ils avaient raison, évidemment, mais ce n'est pour ça que se l'entendre dire est plus agréable pour autant. Je pousse un bref soupir et secoue la tête dans l'espoir de remettre mes idées en place. Pour faire simple, disons que cela ne marche que très moyennement. Ce qui ne voulait pas forcément dire que j'ai le choix non plus. Je me plaque un sourire fort sympathique sur le visage pour le répondre, tout en réfléchissant aux solutions proposées.

L'idée de se frayer un passage de force ne l'enchantait que très moyennement. Pour la raison évoquer par le troisième, dont j'ignorais le nom. La discrétion nous serait perdue, et, par nature j'y répugne. Sans compter qu'Errya ne voudrait jamais se résoudre à cela. Quand à l'idée de voir nos deux liés tenter de se faufiler là-dedans, elle ne me plaisait que très moyennement également. En cas de problème, il pourraient fort bien être trop long de nous. Ou nous trop loin d'eux.

Ne restait qu'une solution intermédiaire.

Bien. Je vous prie de m'excuser, nous allons tenter de repartir sur une base plus saine. Sachez donc, Sieur Siegfried que je suis heureux de vous connaître, malgré les apparences contraires que j'ai pu donner. Vous également, même si j'ignore encore votre nom. Je vous serai donc grée de bien vouloir me le révéler, grand merci. Quand à moi, si cela n'était pas clair, sachez que je suis Osake. Et que je suis un imbécile prétentieux, mon frère est bien pire...

Quand à vos solutions pour notre problème, elles ont malheureusement chacune leur désavantages. Aussi vais-je me permettre d'un proposer une également à votre avis. Errya est plus fine et agile que votre propre lié, aussi je propose qu'elle même se faufile à travers les branchages. -Je me tourne et m'adresse directement au dragon- Quand à vous, si cela ne vous fatigue point trop, je propose que vous survoliez la zone où nous nous trouverons afin de voir si du ciel vous ne pouvez repérer des choses invisibles à nos yeux. Ainsi que de possibles clairières où nous pourrions nous retrouver. Qu'en pensez-vous?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:07

Posté par Siegfried

Voilà qui est déjà mieux... Siegfried regarda l'homme et la dragonne, tous deux étaient tellement différents. Lui, un homme issu d'une double personnalité et sans doute stressé par deux esprits dans un même corps et elle, calme et diplomate. C'était les deux opposés. Le jeune homme se demanda alors s'il en serait de même avec son lié.
De toutes manières, bien que le dragon avec qui il partagera sa vie sera considéré comme son âme soeur, Siegfried ne verra jamais personne d'autre que défunte soeur comme sa seconde moitié d'âme.

Un sourire apparut sur le visage de l'ancien soldat et il répondit avec une intonation plus apaisante.

"C'est une bonne idée, un dragon pour se faufiler sur terre et un autre en éclaireur dans les airs. Maintenant, j'aimerais savoir Sieur Peddyr. Jusqu'à quelle distance le lien télépathique que vous entretenez avec votre lié peut-il aller ? Si je vous demande ça, c'est simplement pour que la discrétion reste de mise et que votre compagnon puisse accourir en cas de problèmes."

Il se tourna ensuite vers Ohiro avec calme.

"Je vous prie de m'excuser Sieur Osake, je dois admettre m'être un peu emporté en vous traitant de la sorte. A vrai dire, je rencontre chacun d'entre vous pour la première fois, je ne connais donc pas vos capacités martiales et vos capacités de jugement. Ni même si je dois me permettre de vous faire confiance. Aussi j'espère que l'on pourra en apprendre plus les uns sur les autres durant notre mission."

Siegfried se recula lentement avant de s'adresser à ses quatre compagnons de fortune.

"En tous les cas, vous aurez mon entière collaboration et j'espère que vous ferez de même."

Il s'adressa de nouveau à Osake.

"Vous qui êtes arrivés avant nous, avez-vous déjà réfléchi à un plan d'action pour nous permettre de quadriller le secteur rapidement ? Je doute que l'on trouve des clairières par ici donc autant se permettre de perdre un peu de temps maintenant pour s'organiser et éviter de mourrir bêtement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:07

Posté par Siegfried

Les tensions semblaient se tasser d'elle-même. A plus juste raison que Ohiro et son autre moitié mentale se rendaient vite bien compte de la bourde qu'ils étaient en train de commettre. D'ailleurs le lié du doublon d'être en un seul corps se permeit de s'excuser en son nom, poussant en avant le fait que lemonde courait à sa destruction et que cela pouvait légèrement irrité. Les soucis personnels évoqués pareillements laissa sous entendre que l'Ardent avait du mal à mettre de côté ses a priori sur la présence d'un neutre aspirant et d'un céleste humain. Un drôle de mélange pour une quête qui allait sans doute se montrer difficile. Elle avait déjà commencé par la légère montée piquante aux timbres des voix. Puis le jeune ardent prit à ses coéquipiers imposés de lui pardonner. Il réfléchit ensuite sur les diverses propositions avant de mettre la sienne en avant.

L'humain se frottant le menton barbu. Oui, pourquoi pas. Mais les dragons se mettaient en danger dans les cieux, car on ne sait pas ce qui pouvait aussi venir du ciel, mais en volant bien haut, cela devrait suffire.

"Cela a l'air plus plausible, ce à condition que rien n'empêchera leur vol. Je ne connais pas la faune de cette région, même peut-être que vous en connaissez ses secrets... S'il n'y a pas d'autres animaux volants suceptibles de s'attaquer à nos liés."

En tout cas, Svear approuvait la proposition. Au moins, il pourra voler et non rampé comme cela avait risqué d'apparaître. Et il pourrait agir rapidement en piquant dans les canopées pour porter secours aux deux chevaliers et à l'aspirant. Puis Siegfried s'excusa encore un poil avant de se reculer pour avoir les autres membres de la Triade. Peddyr s'était mis aux côtés de son dragon. Il avait pris conscience de la parole sager du jeune apprenti. Jeune, mais il avait déjà l'expérience de la vie, cela s'entendait. Finalement, il pourrait montrer bien des surprises. Déjà se battre ne sera pas mal pour la Quête.

"Il y aura aussi de la mienne de collaboration. En ces temps troublés, nous ne pouvons nous permettre de nous quereller et comme nous sommes sur la voir d'un accord commun sur comment commencer notre mission... Je n'omis pas de me présenter bien entendu. Je suis Peddyr Thelrand, lié du brun Sveargith. "

Il s'adressa au jeune homme neutre.

"A quel portée ? Tant qu'il pourra me voir... Et comme les dragons ont une bonne vue, je pense que cela nous laisse une bonne marge de manoeuvre. A condition de pas s'égarer dans les bois de cette épaisse jungle. Les dragons pourront nous voir, mais pas au travers des feuilles....De toute manière, messire Ohiro a raison, nos liés pourront voir ce que nous ne pourrons pas voir et de plus, ils seront plus rapide à agir par le ciel que sur la terre. "

La Quête débutait à peine que déjà l'humain avait la mauvaise impression que quelque chose n'allait pas tourné rond... Non pas là... Mais plus loin. Il espérait qu'une chose. Que cela passe et qu'ils pourront atteindre leurs objectifs, à condition d'avoir plus d'éléments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:07

Posté par Ohiro
Je n'en reviens pas de  la facilité avec laquelle cette... crise dirons-nous s'est fortement simplifiée. Une ou deux paroles d'Errya, de brèves excuses de ma part et voià! Tout va bien, le monde est beau à nouveau. Suis-je donc tant habitué aux dangereux sous-entedus et à la méfiance cosntante régnant chez les ardents?

Ou alors c'est juste ce pleutre de céleste et ce gamin d'engloutit qui ont trop peur de moi que pour oser me contester.

Les solutions ne tournent pas toujours autour de toi tu sais...

Qui d'autre alors hein?

Ils ne t'ont même pas encore parlé Riho.

Ce qui prouve ma supériorité, ils me craignent sans jamais m'avoir rencontré!

Je me contente de répondre d'un bref soupir agacé. Mon frère peut parfois se montrer obscur à toute tentative de discussion. Surtout lorsque cette discussion viendrait prouver qu'il n'occupe pas le centre du monde. Enfin... on n'y peut pas grand chose je suppose. Il en me reste plus qu'à accepter ce fait et le supporter. Les prochains jours risquent d'être assez étranges. Reste que la question de Siegfried n'avait rien d'inutile. Se contenter d'avancer à l'aveuglette dans cette forêt ne servirait à rien. Sans compter que cela prendrait beaucoup trop de temps, et nous n'en avions guère.

La solution d'envoyer les dragons en éclaireurs ne me plais pas. On ne sait en effet quelles créatures habitent ici, sans compter qu'un artéfact d'une telle puissance est certainement gardé.Quand à quadriller le tout en secteurs précis... cela aussi prendrait trop de temps.

Tu sais parfaitement ce que tu dois faire, tu l'as déjà fais une fois.

Ce qui ne signifie pas que j'ai envie de le refaire. Avec des humains, c'est déjà assez pénible, mais des animaux...

Tu as déjà fais quoi avec des animaux?
C'était avant que tu ne sois avec nous. Avant même que  nous ne connaissions l'existence des dragons.

Arrête de tergiverser et fais le. On n'a pas que ça  foutre de a journée.


Je pousse un bref soupir. Encore. Il a parfaitement raison, et je le sais. Ce qui ne signifie pas forcément que j'apprécie ce qu'il me propose. Mais c'est une solution. Non, c 'est faux. C'est la solution pour parvenir le plus rapidement à notre but. Je me tourne vers mes " compagnons d'armes" et prends une profonde respiration avant de leur parler.

J'ai une solution pour nous y mener directement. Ce ne sera sans doute pas fort beau à voir ou même simplement agréable, mais ce sera au moins rapide. Mais pour ça, j'ai un léger service à vous demander. Entrez dans cette forêt je vous prie et tuez moi quelque chose. N'importe quoi, mais de préférence quelque chose qui parle, ça m'arrangerait. Un être humain, ce serait le mieux. Et une fois mort, plus vite vous me le ramènerez, mieux ce sera. Merci beaucoup.
Je m'agenouille et ferme les yeux. Puis un léger détail me revient à l'esprit, et j'entrouvre un oeil pour les regarder tous deux.

Au fait, je suis Osake. M'appeller Ohiro ne me plait pas, mais je ne ferais qu'une légère remarque. Faites la même confusion avec mon frère, et il vous tuera. Je dis ça pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:07

Posté par Peddyr

Si Ohiro avait pu dire que les deux autres compagnons étaient des lâches, Peddyr aurait pu lui montrer de quel bois il était fait. Il y avait bien une des choses qu'il ne pouvait guère entendre, c'était qu'on le traite de pleutre. Jamais encore et de ce qu'il s'en souvenait, il n'avait reculé devant la difficulté. Même le jour de l'Eclosion où il avait eu le plus de doute sur ses capacités. Maintenant qu'il était un chevalier-dragon, il devait faire face plus encore contre l'adversité. Il avait bien des périodes moroses, avant et même après son lien avec Sveargith. Mais maintenant avec cette quête... et comme il avait rencontré la douce et belle ondine... Il était prêt à tout pour elle et surtout pour l'avenir qui se réservait pour eux deux... Mais pour le moment...

L'Ardent semblait se calmer. Les tensions n'étaient pas à éclater maintenant. Si les trois s'entretuaient, le monde courait à sa perte. Les autres triades comptaient sur eux et ils ne pourraient pas faire leur quête à leur place. C'était exclus. Le temps était compté, comme l'avait précisé le Valheru... Pourtant Peddyr resta un peu sceptique, avant que son dragon le convainque de laisser un peu ses apriori

°Il faut bien faire avec et puis après tout, il est peut-être Ardent, mais on a besoin de lui et der lui de nous...°
°On verra plus tard, mais je te rejoins sur ton point de vue... On a besoin de tout le monde°


Puis quand Ohiro annonça que pour aller plus vite, pour atteindre le but de leur tâche, il lui fallait quelque chose de mort... Fraîchement tué. Il demandait quoi ? Un haussement de sourcil et il fixa brièvement l'Ardent, qui venait de se mettre à genoux, fermant un oeil. Puis il fixa le neutre. Lui ramener un être humain de préférence de mort ? Il plaisantait là ! A quel macabre dessein lui fallait-t-il un cadavre. Il serra les dents.

°Je ne vais pas tuer un être humain pour ces affaires occultes s'il s'agit de cela !°
°Calme toi... Il a dit de préférence... Après tout, dans cette jungle, ce ne sont pas les bestioles qui parlent...°
°Comment peux-tu le savoir ?°
°J'ai un peu lu aussi... et plus que toi concernant les autres continents du Rhaeg... Mais les noms étaient un peu compliqués à retenir à ce moment là... Je n'avais qu'un mois et je pensais qu'à manger °

Le dragon sourit à pleines dents

°Cela ne me dit pas ce qu'on risque de rencontrer. En tout cas, reste là. Je t'appellerai si jamais j'ai besoin de toi. Je sais que tu vas protester. Mais un dragon se sent de loin, même sous sa forme humaine.°

Le dragon se retint de protester, mais lâcha un grognement de protestation. Puis Peddyr souleva la dernière remarque de l'Ardent

"Alors précisez la prochaine fois qui est qui. Cela évitera les confusions, si vous ne tenez pas à ce qu'on vous froisse. On vient à peine de former la triade que déjà vous lancez des menaces..."

Il baissa son bras sur sa cuisse droite d'un geste précis, provoquant la fixation de son arbalète de poing sur son poignée. Il regarda d'un regard précis si elle était prête à être armée. Ses cinq carreaux étaient prêts à être tirés.

"Il pourra chercher à me tuer si cela lui chante, mais après notre quête voulez-vous. Nous ne sommes pas là pour nous quereller, mais bien pour accomplir la tâche qui nous a été confiée... Nous allons vous rapportez... Une chose qui cause comme vous le demandez "

D'un geste, il invita Siegfried à le rejoindre dans l'entrée épaisse de la jungle... Il espérait tomber sur une bestiole qui causait mais de préférence mauvaise....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:08

Posté par Siegfried

Au conseil du schizophrène, Siegfried réussit tant bien que mal à réprimer un fou rire. Son autre moitié spirituelle était-elle suffisamment stupide pour ne pas se présenter afin d'éviter tout souci ? Pourquoi ne s'était-il pas présenté pour que le neutre et le céleste puisse voir la différence ? Vraiment, cette mission n'allait pas être de tout repos, il le sentait.

Puis la demande de l'ardent était assez surprenante... Lui apporter un cadavre d'un être doué de parole et qui plus est fraichement tué ? L'ancien soldat eut quelques plaisanteries en tête pour annoncer à Osake où il pouvait se mettre son idée mais il se retint encore une fois. Après tout, il était peut-être possible de trouver des êtres différents des animaux dans cette jungle.

Puis une question lui vint en tête.

"Sire Osake, je suppose que quand vous disiez "un être capable de parler comme vous et moi de préférence", ce "de préférence" signifie donc que s'il ne parle pas, il y aura aussi un résultat mais d'une moins bonne qualité, c'est cela ? Pour être honnête, je préfèrerais éviter les confrontations avec des êtres potentiellement organisées dans ce genre d'endroit. Nous ferons de notre mieux pour vous demandez."

Puis suite à l'invitation de Peddyr, le jeune homme s'empressa de le suivre.

Une fois suffisamment loin de l'ardent, Siegfried s'adressa au Céleste avec un ton conciliant.

"Cet homme nous teste... Nous allons devoir lui rapporter un cadavre frais mais je refuse de tomber dans une embuscade à cause de ces bêtises. Donc doué de parole ou pas, je ne prendrai pas de risques, on ramène le premier butin que l'on trouve."

Sur ces mots, il s'avança partant à la recherche de traces fraiches, de plantes écrasées ou anormalement déviées.
Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas chassé, cela remonte à l'époque où il parcourait Vaendark avec Tatiana. Que de nostalgie...

Il se demandait bien quel genre d'animaux, il allait bien pouvoir trouver. D'après ce" qu'il en avait lu, il se trouvait un peuple guerrier dispersé en plusieurs ethnies et pas franchement sociables mais ce n'était pas eux qu'il redoutait le plus. Les gnolls, ça c'était nettement pire... Des bêtes sauvages assoiffées de sang aussi puissantes et organisées qu'un armée de cent soldats alors qu'ils ne se regroupent qu'en meutes d'une dizaine de sujets.

Sincèrement, Siegfried espérait ne pas les voir par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:08

La chose existait depuis des années. Elle avait surpassé l'homme qu'elle avait été avant. Elle l'avait complètement caché. Qui sait comment il avait pu venir à cet endroit, et quelles épreuves avaient transformé un jeune homme des plus normaux en ce monstre hideux et sans nom. Dégoulinant, couverts de lianes et d'une puanteur immonde il était un monstre parmi les monstre. Et, chose nettement plus inquiétante, il était en plus devenu, au fil du temps, un prédateur hors normes. Et pour ne rien arranger, armé d'un couteau de belle taille, seul restant de son humanité ancienne.

Aussi, lorsqu'elle vit s'avancer les deux hommes seul, et sans leurs monstres volants, dans la forêt -dans SA forêt- il vit une occasion de faire une réserve de nourriture. Une bonne réserve, pour un moment. Elle se passa la langue sur les lèvres, et commença à saliver, lentement. Retenant un grondement, elle s'enfonça dans l'ombre d'un arbre, attendant le bon moment, le moment de chasse. Le moment de saigner la proie. Sa proie. Il se relècha à nouveau les lèvres, et attendit.

I n'eut pas à attendre bien longtemps. Les deux proies étaient aussi des chasseurs.La chose le sentait. Au plus profond d'elle même. Elle voyait qu'ils chassaient comme elle chassait. Mais ils ne semblaient pas autant aimer ça. Tant pis, la chose s'en moquait. Elle les mangerait quand même. Lorsqu'ils furent à sa portée, la chose leur sauta dessus. Avec la ferme intention de les tuer tous les deux en leur plantant son poignard en plein cœur.


[Pour plus de description de la chose, il s'agit d'un homme d'une quarantaine d'années, maigre mais correctement alimenté, plus fort que la moyenne, mais profondément stupide -on peut pas tout avoir- armé d'un couteau de belle taille, mais sans la moindre technique de combat réelle, plutôt une fureur brute. Amusez vous]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:08

Posté par Siegfried

Durant les premières minutes, Siegfried observa tout ce qui pourrait être favorable pour la suite de cette mission. Mais à part des arbres, il n'y avait rien.

La végétation étant très dense, le jeune homme commença à faire des traces au couteau sur les arbres pour éviter de se perdre. Au moins retrouver son chemin ne lui était plus un problème.

"Il n'y a rien ici, Sire Peddyr. Je ne compte pas laisser notre... compagnon seul. Rentrons"

Le mot "compagnon" était quelque peu hésitant. Après tout, n'était-il pas resté en arrière plutôt que de les accompagner pour traquer ce qu'il leur demandait ? A croire que l'Ardent se disait déjà chef de groupe et que les autres membres de la Triades étaient ses chiens prêts à lui rapporter ce qu'il leur demandait.

Sans attendre la réponse du Céleste, il fit déjà demi-tour, agacé par cette situation qu'il ne contrôlait pas.

Brusquement, un bruit parvint à ses oreilles. Cela ressemblait à un bruissement de feuilles. Cela pouvait être le vent vu que le bruit venait des hauteurs des arbres gigantesques mais Siegfried avait appris qu'on n'était jamais trop prudent.

D'un geste de la main, il fit signe à Peddyr de s'arrêter puis il déposa lentement main sur le manche son épée. Il avança lentement sur quelques pas.

Soudain, une silhouette fondit droit sur lui sur son côté gauche, côté du bras de Siegfried tenant l'épée. Le guerrier parvint à se retourner au bon moment et à se reculer mais la lame du poignard de l'ennemi avait réussi à lui déchirer une partie du gantelet de l'ancien soldat.

Siegfried recula et puis se mit à jurer en sortant son arme.

L'adversaire semblait humain bien qu'un peu plus grand que la normale et son corps prouvait un régime strict et que l'adversaire était habitué à vivre à la dure. Vu comme il tenait son arme, la chose devait être habituée à tuer des animaux mais elle ne semblait pas avoir reçu un quelconque enseignement martial.

Siegfried regarda la déchirure sur son gantelet. Par chance, sa peau n'avait pas été entamée et et il n'y aurait donc aucun risque d'infection. La déchirure n'était pas nette comme si la lame était émoussée.

Tandis qu'il jaugeait, la chose avait renouvelé son attaque et tenta de lui planter son arme dans le cœur. Coup que Siegfried parvint à esquiver sans trop de difficulté d'un simple pas chassé. Le coup était puissant et bien calculé mais trop lent et pas assez précis pour être dangereux aux yeux d'un combattant entraîné.

"Au moins, cette bestiole connait l'anatomie." Pensa-t-il.

Maintenant, il ne restait plus qu'à savoir si ça parlait et là, le jeune homme ne savait pas vraiment comment il pourrait faire.

Tandis que la bête continuait d'attaquer sans relâche l'ancien militaire, ce dernier se mit à crier.

"Sire Peddyr ! Bougez votre fion et venez m'aider à savoir si ça cause !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:08

Posté par Peddyr

Peddyr avait suivi le neutre, pénétrant comme lui dans l'immensité émeraude de la forêt humide et épaisse. Presque immédiatement, il retrouva son attitude de combattant farouche, se fiant à ses réflexes et à ses sens. Les bois de cette jungle ne lui disaient qui vaillent, mais comme il n'était pas tout seul... mentalement, Svear l'avait encouragé à la prudence tout de même. Qui sait quel monstre immense rôdait, rampait ou volait dans cette mer verte.

"Je rejoins votre avis sur notre "ami". Il va pas nous tester longtemps, s'il tient vraiment à la réussite de notre mission. On est pas là pour se combattre les uns contre les autres"

Il ne contridit pas la remarque de Siegfried, à savoir qu'ils s'occuperaient du premier être venu sous la main pour le rapporter à l'ardent... peddyr pria la Mère des Dragons que ce ne soit pas un homme.... Oui pas un humain. et si c'était le cas, alors outre mesure, dans le cadre exceptionnel, que celui-ci les agresse. Mais quel homme vivrait dans cette humidité constante ? Malgré ses habitudes à supporter de fortes chaleurs, ici, il se sentait moite. Le désert était bien plus sec. C'était une autre forme de chaleur. Mais il n'allait pas se plaindre !

Donc la première proie... Il en grinçait des dents.

Passer un moment dans cette jungle, perdant du temps à se battre contre des arbres et des lianes pour se frayer un chemin, Siegfried marqua son impatience et avant même que le Céleste cherche à le raisonner à poursuivre un peu plus en avant la recherche, ce premier avait déjà fait demi-tour. Gardant le silence et hochant de la tête, il le suivit. Et ce fut à ce moment là qu'ils se firent attaquer.

L'agresseur fut rapide et frappa l'homme de tête, qu'il avait du prendre pour le chef du groupe. Il frappa avec une cetaine brutalité sauvage le jeune neutre, lui déchirant son gantelet de son arme rudimentaire. Peddyr eut le temps de voir que c'était bien un homme, mais qui agissait vraiment un sauvage ! Il avait tendu le bras, pour tirer un carreau, mais la présence de Siegfried devant sa cible l'en empêcha. Peddyr grommela et chercha à agir.

*Bon sang, mais qu'il s'écarte !*

Le sauvage relança son appel et Siegfrid somma Peddyr d'agir. Ne répliquant pas, Peddyr attendait son bon moment pour agir. Certes, il aurait pu prendre son épée, mais devant un fou furieux comme cette.... chose humaine ! Il trouva sa fenêtre de tir quelques secondes après la raillerie de l'aspirant neutre, provoquant le tir de son arbalète. Il savait parfaitement viser et le carreau frôla presque la jambe de Siegfried quand il fit un pas pour esquiver un autre coup. La cible fut touchée à la jambe et aussitôt, juste au moment où il allait vaciller, un autre carreau se planta devant lui, comme un avertissement.

Peddyr approcha vivement de la position de Siegfried, son arbalète déjà prête à tirer un troisième carreau. Ne savant pas si le sauvage les comprendrait, Peddyr prit son air sérieux et pointait son arme de poing sur l'adversaire.

"J'en ai encore trois autre. Bougez et je vous les plante immédiatement !"

Le bras qui avait l'arbalète fixée à son poignée était parfaitement tendu. Un seul mouvement de sa main engagerait la détente de son arme de jet. Et à cette portée si courte, un carreau transpercerait l'humain sauvageon. Peddyr grommela dans sa barre.... Un homme ! Juste un homme qui les avait attaqué ! Et l'Ardent qui voulait avoir une chose parlante. Il allait l'avoir ! Il en était écoeuré.

"Si vous avez de quoi l'attacher, faites-le, je le tiens en joue....."

Oui écoeuré... Il ne pourrait pas se résoudre à tuer de sang-froid cet homme. Certes, il aurait pu le tuer d'un seul tir, mais il ne le considérait pas comme un ennemi. Ici dans la jungle, c'était tuer pour vivre et à voir ce malheureux. Il était encore plus écoeuré de savoir que l'ardent ferait sa sale besogne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 8:08

Posté par Siegfried

Ils l'avaient eu cet homme sauvage ! Bien que Siegfried aurait pu s'en occuper sans trop de difficultés, il ne put qu'admirer la dextérité dont le Céleste avait fait preuve en neutralisant sa cible.

"Joli tir, mon ami. Je n'aurais pas fait mieux !"

Il était clair que s'il avait manqué son coup ou tiré un temps trop tôt ou trop tard, ça aurait été sa propre jambe qui aurait été touchée.

Puis, tandis que Peddyr gardait l'ennemi en joue de son arbalète, Siegfried s'approcha de l'homme pour le désarmer et l'assommer d'un coup net sur le crâne. Vu l'état de terreur du sauvageon, ce fut chose facile et de toutes manières, les menaces de Peddyr étaient faites sur une intonation suffisamment autoritaire pour que qui que ce soit comprenne qu'il valait mieux se tenir à carreau.

Se décidant à porter le corps à présent inconscient, Siegfried ne perdit pas de temps pour prendre le chemin du retour.

"Dépêchons-nous de retrouver Sire Osake ou Sire Ohiro... Enfin qu'importe, ce type fait son poids et je ne compte pas rester trop longtemps dans ce coin, il pourrait y avoir d'autres comme lui."

Continuant sa marche, il répondit à la question qu'il pensait que Peddyr devait se demander.

"Je suppose que vous devez penser de moi que je suis un rustre. Sachez que je l'ai assommé pour des raisons toutes simples. La première est que la seule corde que j'ai est celle de mon arc et que je n'allais certainement pas la gâcher pour ça. La seconde parce vous avez touché un muscle de sa jambe et qu'en marchant, il aurait fait des traces toutes fraîches jusqu'à nous avec son sang. La troisième enfin, c'est que je n'ai rien contre ce type et que si notre schizophrène de compagnon décide de le tuer, je préfèrerais qu'il souffre le moins possible. Considérez ça comme une sorte d'anesthésie générale un peu barbare, certes, mais efficace."

Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent enfin auprès de l'Ardent. L'Englouti déposa délicatement l'homme sur le sol et fixa Ohiro d'un regard froid.

"Nous voilà avec ce que vous demandiez... On vous a laissé l'honneur de l'achever vous même comme ça, le cadavre sera on ne peut plus frais pour vous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:06

Posté par ohiro

Bon bon bon... Je dois avouer que ce n'est pas tout à fait ce à quoi je m'attendais. J'aurai cru qu'il me ramènerait un oiseau. Un singe à la limite. Mais un être humain, ça c'était plutôt imprévu. Même si le titre humain en l'occurrence me semble un peu exagéré vu son état général. Mais bon, on fait avec ce qu'on a comme dirait-l'autre. Même si le fait qu'il soit toujours vivant me pose un léger problème. Je suis sans doute le seul nécromancien au monde ne supportant pas de mettre quelqu'un à mort. Heureusement pour moi que j'ai un assez bon... assistant pour ce genre de choses.

Je dois avouer que je suis... étonné Messieurs. Lorsque je parlais d'une chose parlante, je m'attendais plutôt à un perroquet. Ou à un bafouillard à la limite. Enfin, je suppose qu'on pourrait faire avec. Qui plus est, cela vous permettra de faire la connaissance de mon cher frère. Je dois vous avouer que j'ai quelques répugnances à mettre quoi que ce soit à mort, répugnances qui pour lui n'existent heureusement pas. Messieurs, je vous présente donc Ohiro.

Je reproduis le geste habituel de la tête qui nous permet de changer de place, et je me retrouve soudain au second plan, Ohiro prenant la tête. Ce qui, évidement, ce remarque physiquement. Changement de la façon de bouger, plus féline, sourire ironique plaqué sur la figure et un air possesseur clairement affiché sur le monde. Bref, mon frère en grande pompes. Il ne peut évidement pas s'empêcher de pousser un bref soupir de mépris en regardant l'homme assommé au sol.

Et bien... Même pas foutus de tuer un pauvre type dans son genre? Pffffffffff... et c'est sur ça que compte les kaerl pour sauver le monde. On n'est pas sortit de l'auberge s'il faut tout faire à votre place, fillettes.


Riho... faut qu'on reste vivant pour la réussir cette mission.

Oui et?

S'ils nous tuent, on ne sera plus vivants...


... Pas faux.Mais avec des mauviettes pareilles, je risque pas grand chose.


Soupir mental. Qu'est-ce que vous voulez que je réponde à un truc pareil? Quoi qu'il en soit, Riho eu au moins le minimum d'intelligence vital suffisant pour ne rien ajouter à voix haute. Il se contenta de briser la nuque du pauvre type d'un mouvement sec. Pas de sang. Seigneur, il avait même pris la peine de penser à moi. Il doit se passer quelque chose de grave pour qu'il soit si prévenant.


Je repasse devant et je me prépare pour les dernières touches du sortilège. Faire parler un mort à un foule d'avantage par rapport à un vivant. D'abord, plus de problème de langue. Par un phénomène bizarre, on se fait toujours comprendre et on comprend toujours. Ensuite, les morts ne mentent pas, et ils n'ont plus peur de rien, donc ne cachent rien non plus. Bref, que du bon. Cependant, refaire venir une âme n'a rien de facile, ni d'agréable. Je me remets donc à genoux, tout en commençant la série d'incantations nécessaires, tout en traçant du doigt une série de runes dans la terre molle. Au bout d'une dizaine de minutes, on peut facilement observer le résultat.

Un homme d'une quarantaine d'années, passablement transparent, nous regarde d'un air un peu... vague. S'il est plus soigné que la chose morte sous lui, ce n'est pas encore comme ça qu'il pourra rentrer dans une quelconque habitation humaine classique. Enfin... au moins il devrait savoir un peu parler. J'espère en tout cas.

Bonjour. Avez-vous un nom?

Formule de base dans ce genre de situation.

Mais absolument! Je me nomme Alkaïr Dironeraï.


Réponse absolument pas de base vu la situation. Je m'attendais, vu l'état du cadavre et de l'esprit, un nom un poil plus... primitif. De même que pour la façon de parler. Visiblement, dans la mort, il a du récupérer une ou deux facultés perdues...

Heu... Bien bien... Moi je m'appelle Osake, je suis ravi de faire votre connaissance, malgré les... circonstances. Puis-je vous poser une question?

Faites donc, je vous prie. Je tenterai d'y répondre du mieux que je le puis.


Venant d'un type qui a l'air de sortir d'un combat avec un dragon nain, cette réplique est des plus déconcertantes. Je vous l'assure.

Lorsque... Lorsque vous étiez toujours... dans cette forêt, est-ce qu'il y avait un endroit... particulier? D'où provenait une... énergie différente de ce que l'on pouvait trouver ailleurs? Un endroit que vous évitiez peut-être?

Ce genre de lieu n'est pas ce qui manque dans une jungle... Mais je suppose qu'il s'agit d'un lieu plus... particulier. Et dans ce cas, je n'en vois qu'un : les vieilles pyramides en ruines. Rien ou presque ne va jamais là-bas, et j'évitais cet endroit comme la peste.

Et où était-ce?

Plein Est à partir d'ici, vous finirez forcément par tomber dessus. Mais faites attention à...


Et il disparut. Comme ça. sans rien dire de plus, sans révocation.

Et ça, ce n'était pas normal. Pas du tout même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:06

Posté par Peddyr

Peddyr ne fit qu'adresser un pâle regard à Siegfried. Il n'avait rien à reprocher au jeune homme et il n'allait pas le rabrouer pour sa délicatesse. Pourtant, il devait convenir que le fait d'endormir par un coup bien placé le malheureux l'empêchera de souffrir pour sa mort nécessaire... Là pourtant, avant de sortir de la jungle, il adressa quelques paroles au jeune neutre.

"Je n'ai rien pensé de cela... Je pense que j'aurai fait pareil pour lui éviter une souffrance inutile. Déjà prendre un malheureux qui ne demandait rien à personne pour un acte de barbarie me répugne, peut-être tout autant que vous, mais pour sauver le Rhaeg, on doit consentir à des sacrifices... Ne pensez pas à mal de ce que je vais dire, mais dans cette quête, je pense qu'on devra faire preuve de plus de confiance. Je ne suis pas là pour vous jugez. Certains actes se justifieront d'eux-mêmes plus tard. Ici et maintenant, ce qui importe est la réussite de notre mission, même si je dois serrer les dents. Ohiro ou son autre conscience, peu importe, pourrait être considéré comme un être manquant de sentiment humain. Mais là dans notre tâche, il est un compagnon. On devra faire avec. Même si je désapprouve cette pratique. "

Il vérifia que ses autres carreaux tenaient bon encore à leur emplacement avant et sortit comme le jeune homme hors de la forêt. Et une fois arrivés dans la clairière, Peddyr remplaça son arbalète à sa place sur sa cuisse droite, avant d'entendre les paroles d'Osake... C'était la meilleure. Sur les deux entités, une ne pouvait pas supporter de donner la mort, pourtant, il avait bien demander à en avoir un frais. Il préféra se taire et put découvrir la venue d'Ohiro. Le ton de la voix et sa manière de s'exprimer. Là le vieux guerrier manqua de vraiment sortir de ses gonds face à la petite insulte.

°Peddyr calme toi ! On a besoin de tout le monde et tu le sais. °
°Il serait capable de nous tuer dans notre sommeil quand on aura trouvé ce qu'on recherche !°
°Là tu t'emportes... C'est le fait de voir ce malheureux se faire tuer sans pouvoir se défendre qui te fait réagir. Calme toi. Je peux te garantir qu'il n'a rien senti. °
°Comment peux-tu en être sûr Svear ?°
°J'ai pas senti de souffrance. Ton ami le neutre l'a bien assommé, ce qu'il fallait pour qu'il ne sente rien à ce moment. Et là tu t'emportes. C'est pas le moment crois-moi. Fais l'effort que tu suggérais avant qu'on se pose ! Qu'on prenne un peu sur nous ! °
°Oui, tu as raison. Excuse-moi....°
°Tu es un peu épuisé et cela est dur, pour tout le monde.°


Svaergith connaissait bien le problème de son lié, mais lui, il arrivait à les contenir. La présence de l'autre dragon était un problème moindre en comparaison des relations qu'entretenaient les bipèdes.

Comme Siegfried, Peddyr assista à la séance de nécromancie, manquant de reculer d'un pas et de saisir son épée devant l'apparition. Il ne connaissait pas la magie et l'avait toujours appréhendé d'une certaine manière. Mais là aussi il n'avait pas le choix. Il réussit à se reprendre. Ce n'était pas le moment de tendre des perches en plus pour l'Ardent. Et quand ils eurent enfin un vrai début d'informations, le spectre allait les prévenir d'un danger. Mais il disparut avant. Cela s'annonçait mal.

"Attention à quoi ? "

Il se montrait un peu acide sans le vouloir. L'Ardent avait voulu faire le malin avec ce cadavre, il n'avait pas pu avoir toutes les informations.

"De toute manière, il faudra se montrer plus que prudent à l'approche de ces ruines...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:06

Posté par Siegfried

Ainsi c'était lui Ohiro... Il n'avait pas l'air si terrible. Siegfried avait côtoyé des tueurs sanguinaires qui ne vivaient que pour le combat et pour être honnête, il ne voyait en l'Ardent qu'un simple roquet. Aussi, à la réplique de la personnalité sadique du doublon partageant le même corps, il réprima une envie de se moquer.

Après tout, à côté de guerriers fou au point d'oublier la souffrance et d'utiliser les jets de sang provenant de leurs moignons fraichement démembrés pour aveugler leurs ennemis, il était clair que l'homme ressemblait nettement plus à un rigolo qu'autre chose.

Dans tous les cas, le neutre ne dit rien et observa la scène en silence. Aucun gémissement ne fut poussé par l'homme et Siegfried en fut soulagé. Après tout, comme il l'avait dit avant à Peddyr, il n'avait rien contre ce pauvre gars. Mais comme avait répondu son compagnon céleste, sa mort était un mal nécessaire dans l'intérêt de la mission. De toutes manières, s'il n'avait pas fallu le capturer pour ramener un corps, le guerrier l'aurait sûrement éliminé lors de l'attaque.

La scène lui fit hausser les sourcils, certes il s'attendait à de la nécromancie mais il ne s'attendait vraiment pas à voir l'âme de l'homme apparaître devant ses yeux, et sous cet aspect en plus ! Le guerrier n'avait jamais vu de nécromancie à l'œuvre, il avait deviné qu'il s'agissait d'une chose de ce genre lorsqu'Osake leur avait demandé un cadavre mais c'était bien la dernière chose que le neutre avait envie de voir en ce moment.

L'apparition disparut en ne finissant pas sa phrase. Ce fait rapportait une nouvelle information sur l'Ardent. Ce pouvoir était limité dans le temps. Là, Siegfried ne put s'empêcher de rire.

"Eh bien, nous savons où nous devons aller mais nous ne savons pas ce que nous allons trouver... Dommage qu'un si grand pouvoir soit aussi limité. Mais bon, je ne dirais pas que nous avons perdu notre temps, ça nous évitera de prendre une mauvaise direction dès le départ, c'est au moins ça."

Il se tourna ensuite vers Peddyr en souriant.

"Comme vous dîtes mon cher ami. Prudence est mère de Sûreté. De toutes manières, je ne m'attends pas à ce que les autochtones nous fassent bon accueil, tout comme cette saleté de végétation d'ailleurs..."

Il s'adressa ensuite à l'Ardent.

"Bon, c'est qui là ? Si c'est Osake, j'aimerais que vous fassiez apparaître Ohiro. Que je voie si le crétin qui traite ceux qui ont fait son boulot de fillettes ait assez de tripes pour enterrer ce corps tout seul avant de reprendre la route."

Un rictus apparut sur le visage du guerrier qui continua.

"Tuer, c'est bien joli mais là où on voit qu'un homme n'est pas qu'une simple grande gueule, c'est quand il assume les conséquences de ses actes. Vous ne pensez pas ?"

Il posa son regard sur le Céleste d'un air entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:06

Posté par ohiro

Ils ne disparaissent pas tant que je ne les ai pas renvoyés. Ils ne peuvent pas disparaitre sans ça, ça ne s'est jamais vu. C'est proprement impossible. Quelque chose... quelque chose a du le chasser. Ou le tirer. Ou... je sais pas, mais il s'est passé quelque chose, et quelque chose de franchement pas net. Et ce n'est pas avec le pépiement de voix des deux autres que je saurai y réfléchir correctement. Ils sont donc totalement imperméable à ce qu'il se passe ici? Comment veulent-ils que je trouve une solution à quoi que ce soit avec leur foutus chuchotements?

-La ferme! Vous voyez pas que j'essaye de ...

Je me tais, en me rendant compte que ce n'était plus eux que j'entends. Que eux, ils se taisent. Qu'ils n'ont absolument aucune, mais aucune raison de parler si bas. Que leur critiques ont été faites à haute voix. Que ce chuchotis vient d'ailleurs. Mais de quelle source? QUI d'autre que nous peut chuchoter ici? Ce n'est pas...

Je sais qui ils sont. Je sais d'où ils viennent. Ce sont ces bruits que j'entends durant mon sommeil depuis plusieurs nuits déjà. Ces voix qui me hantent et m'attirent. Mais cette fois ce n'est plus dans ma têtes qu'elles raisonnent. Le visage des hommes autour de moi me suffit largement pour le comprendre. Ils l'entendent eux aussi. Mais qu'est ce que cela peut bien vouloir dire?  

La réponse vient d'elle même si l'on veut. Un bruit intense de déchirement vint rompre  mes réflexions. L'air devant nous se déforme, et la trame même de notre monde me semble être... arrachée de là où elle était auparavant. Une infinie obscure est derrière, figeant mes muscle, me paralysant le coeur. Incapable de bouger, je me contente de rester où je suis et d'attendre. Une patte, monstrueuse, fait soudain son apparition. Elle est... elle semble faite de chair écorchée, mais ce n'est qu'un début. Car rattachée à cette patte par un réseau de ligaments et de tendons se trouve son équivalent squelettique. Elle saisit le bord de la déchirure, et tire. L'horrible bruit revient, et le trou augmente de taille jusqu'à devenir monstrueux. Il faisait à peine moins que la taille d'Errya.

La deuxième patte suivit. Ainsi que tout le reste du corps de la bête. Un corps de fauve écorché, son squelette rejeté sur son dos et rattaché à son corps via tendons et ligaments.Mais comme le pire n e vient jamais seul, je ne pus retenir un bref gémissement en voyant, derrière, une seconde de ces créatures apparaître.

Spoiler:
 

Ces... ces choses, pour une raison qui m'échappent, me terrifie plus qu'elles ne le devraient. Quelque chose, au fond de moi me dit que c'est pour MOI, et pour personne d'autre. La deuxième créature, celle qui est entrée en dernier dans notre monde ( car cela ne peut être que ça. Ces choses viennent d'ailleurs. Forcément), lève la tête et respire profondément avant d'éclater de rire. D'un rire terriblement humain. Puis la créature plante ses deux yeux rougeoyant dans les miens. Et elle me voit, comme plus personne ne m'avait vu depuis bien longtemps. Non comme un morceau d'Ohiro parasitant son corps, mais comme MOI.

Osake Maïtera... Quel heureux...hasard...Que ce soit l'une des seules personnes à nous avoir échappé qui nous permette d'entrer en ce monde. Haaaaaaaaaaa... le monde des vivants.. Cela fait si longtemps que nous n'avons plus pu y poser une patte, où même une simple griffe! Et toi, toi, alors que les deux lunes approche, toi, tu tentes de faire revenir une âme, nous attirant, nous les gardiens... Ceux qui guident et confinent les morts là où ils doivent être. Enfin, maintenant que nous sommes là, autant nous payer un peu de bon temps, tu ne trouves pas? Augmenter notre troupeau, semer mort et désolation, tout ça tout ça. Je crois d'ailleurs que je vais commencer par vous cinq.

Il fait un signe de tête à son compagnon, qui n'avait encore rien dit. M'attendant à une attaque, je laisse Riho passer devant, mais non, rien ne se passe. L'autre semble juste... s'effacer, disparaissant progressivement. Ce qui ne me rassure guère... Où est-il? Et surtout... que veulent-ils nous faire?

Heureusement pour nous tous sans doute, Ohiro ne se pose pas ce genre de question. Dès qu'il est passé devant, et étant donné les menaces explicites du gardien, il passe immédiatement à l'attaque, toutes lames dehors. Ils tourbillonne, tentant de frapper avec le maximum d'acier sur la chose, mais n'obtenant à première vue rien d'autre que le crissement du métal sur de l'os. Le gardien, tout aussi agile, tourne sur lui même et envoie le squelette de sa patte avant dans la poitrine d'Ohiro, qui est propulsé en arrière, sa chemise déchirée, les traces de griffes profondément marquées dans sa chair. De mon côté, je sens Errya qui souhaite agir, mais n'ose pas de peur de nous blesser.

Hé! Les deux troufions de service! Ça vous dirait de vous bouger les miches pour essayer de nous sortir de là. Je ferais bien tout le boulot, mais on est un poil pressé.

Et de repartir à l'assaut.

[HRP] étant donné la situation, vous pouvez sans problème jouer Riho pour deux ou trois mouvements ( sinon, ce serait pas mal ennuyeux^^")Et ne rêvez pas, celle-ci, vous ne la tuerez pas u_u [HRP]


Dernière édition par Oracle Tol Orëanéen le Sam 7 Sep 2013 - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:07

Posté par Peddyr

Ce qui suivit fut sans nom. Peddyr connaissait bien des histoires sur des apparitions de monstres et autres mais... Cela restait des histoires. Rien à voir avec ce qu'il fut en train de vivre. Comme toutes conversations avaient cessé, face à la déformation visuelle qui se produisit, les compagnons de la Triade assistèrent à une chose qui prenait les entrailles dans la main de la peur. Oui Peddyr avait peur. Peur d'une chose qu'il voyait pour la première fois... Comme si le décor végétal n'était qu'un mur, la déformation s'ouvrit pour laisser apparaître une horrible patte écorchée griffue. Une autre apparut pour étendre l'ouverture et créer une porte "dimensionnelle" entre le plan de la créature qui allait apparaître. Et quand la chose sortit pour prendre pied sur le sol humide de la jungle... Peddyr crut vivre un vrai cauchemar. Pourtant c'était vrai. Depuis bien longtemps, il sentait le froid de la peur lui courir dans le dos.

Un monstre indescriptible, infâme, immonde... Tous les qualificatifs ne suffiraient pas à le nommer... Elle fixa l'ardent, parlant d'une voix spectrale... Elle le connaissait ? Peddyr ne se posait même pas la question, reculant déjà d'un pas, presque au bord de la panique. Pourtant, il luttait contre lui-même pour réagir. Hors de question de fuir ! Pourtant, il n'arrivait pas à faire bouger son corps et d'armer son arbalète en direction du monstre.

°Peddyr, remues-toi ! Ou j'arrive ! °
°Non, tu restes loin pour le moment ! °
°Si tu n'agis pas, il faudra bien que je le fasse à ta place ! °


Le fait de savoir que le dragon brun risquait de se blesser en début de mission contre une grosse bestiole d'un autre plan de ce genre là, le secoua.... Et qui connaissait l'ardent, le démon! Il devra d'ailleurs s'expliquer à ce sujet. Si la quête devait provoquer l'arrivée de d'autres de ce genre là; il faudra savoir pourquoi ! Le but n'était pas de servir de nourriture pour des extraplanaires !

Il tendit son bras, prenant cette fois sa peur d'un poing fort de volonté et visa le monstre. Il ignora les vindications de l'ardent et attendit qu'il laisse une ouverture. Deux carreaux claquèrent en direction du monstre, pour se planter dans les yeux. Il ne serait pas étonnant que cela ne fasse que le chatouiller....Il sortit son épée, se préparant à combattre. Nul doute que le neutre serait parti aussi à l'assaut. Dans ses pensées, il sentit l'envie furieuse de son lié de se jeter lui aussi dans la bataille. Mais ils étaient déjà trois à lutter contre cette chose.

Ohiro avait relancé son attaque. Le monstre était d'une vivacité impressionnante. Peddyr tira encore deux autres carreaux, visant le large poitrail avant de se lancer dans le corps à corps. Le monstre semblait gagner en vitesse. Allaient-ils vraiment le terrasser ? Il le fallait.

Peddyr sut éviter un coup de griffe et bondit en arrière. L'un des antérieurs se redressa pour frapper Ohiro. Et comme mu par un besoin de sortir une impression intérieur, Peddyr voulut hurler de faire attention à l'autre antérieur quand le monstre lança une contre-offensive sur son principal adversaire. La patte griffue frappa, non pas l'ardent, mais une barrière invisible. Un poil surprit, on entendit un grondement et Peddyr en resta médusé ? Est-ce lui ? Peu importait pour le moment, il tira son dernier carreau sur le monstre et reprit le combat au côté de ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:07

Posté par Siegfried

La première pensée qu'eut Siegfried était de chercher ce qui se passait. Il aperçut le monstre incroyablement hideux et se recula d'un bond, manquant ainsi de tomber sur le postérieur.

Jamais de sa vie, il n'avait vu telle chose. Cette créature au corps écorché à vif et au regard mauvais balayait le groupe du regard et envoya valser Ohiro comme un fétu de paille d'un coup rapide.

Sur le coup, Siegfried se sentit désemparé, incapable de faire quoi que ce soit. Tandis que, malgré les assauts de Peddyr, la Bête s'avançait vers le groupe avec une lenteur qui ne faisait que refléter son sadisme, Siegfried commençait à succomber à la peur.

Etait-ce ainsi qu'il allait mourrir ? Dévoré par cette créature dont la laideur n'avait d'égal que sa puanteur ?

Il tremblait et d'un mouvement hésitant, il chercha de sa main le pommeau de son épée mais son corps était tellement engourdi qu'il n'arrivait pas à garder prise sur son arme.

La créature s'avança vers lui, à croire qu'elle avait ressentie sa peur qui devait être plus grande que celle de ses compagnons. Déjà, il sentait l'haleine fétide du monstre.

Puis, une image lui apparut en un éclair. Il avait déjà vu cette même image la première qu'il s'était trouvé sur le front où on avait ordonné au simple bleu qu'il était de servir de chair à canons aux ennemis d'en face. Mais là, cette image n'eut pas exactement le même effet que la dernière fois.

L'ancien soldat reprit possession de ses moyens et s'avança d'un pas encore hésitant. Pourquoi lutter alors que sa raison de vivre est morte ? Après tout, il la rejoindrait plus rapidement ainsi.

Soudain, il se remémora la première discussion qu'il eut avec son Maître Telvan Black'Mor et la promesse qu'il s'était faite à son départ pour Tol. Il ne mourrait pas sans avoir eu des aventures à raconter à son aimée.

Cette pensée le fit revenir à lui à la vitesse de la lumière et il put esquiver, non sans mal, la Bête qui l'avait chargé, touchant alors le flan du jeune guerrier d'un coup de griffe.

Siegfried laissa échapper un grognement sourd et sourit en constatant que la douleur l'avait complètement sorti de ses pensées.

"Attends un peu, saloperie !" lança-t-il à la créature en serrant les dents.

La blessure, bien qu'effroyablement douloureuse, n'était pas aussi profonde que le jeune homme aurait pu le penser.

"Un peu de nerf ! Tant que la douleur est là, c'est que je suis en vie !" pensa-t-il.

Il se mit alors à contourner la bête et, ceci fait, assena plusieurs série d'épée sur le corps du monstre.

Chaque coup d'épée assené étant des plus puissants qu'il pouvait donner, l'endurance du guerrier Vidaris était mise à rude épreuve mais l'homme ne lacha. Il se disait alors qu'il pourrait se reposer autant qu'il voudrait une fois cette bestiole découpée en rondelle.

L'épée ricochant sur le corps écorché aussi solide qu'une armure d'acier, Siegfried se mit alors à hurler.

"Mais tu vas crever, bordel !"

L'armure de la créature commença à se fissurer et le guerrier y vit un encouragement pour continuer à frapper malgré la fatigue qui l'envahissait ainsi que la douleur dans sa hanche.

Soudain, du sang noir jaillit du corps de la créature et celle-ci se mit à hurler de douleur tout en faisant volte-face avant de frapper de nouveau le guerrier.

Siegfried vola et s'écrasa contre un arbre et tout devint flou autour de lui. Il perdait connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:08

Bon. On s'amuse, on s'amuse... Mais ils savaient se défendre. Et plutôt bien en plus. Non pas que cela fut réellement dangereux pour le Gardien, il était encore trop imprégné du monde des morts pour cela, mais ils devenaient ennuyeux. Et surtout, impossibles à attraper. Non pas que cela le dérange- il avait si peu l'occasion de jouer là d'où il venait- mais il n'avait pas non plus que ça à faire. Récupérer le jumeau qui aurait du être parmi les morts n'était somme toute qu'une mission tout à fait secondaire. Il pouvait rester là encore un moment. Néanmoins, le coup de griffe qu'il lui avait porté, accompagné de l'influence des deux lunes, devrait suffire à créer des effets des plus interessants.

Cependant... partir sans même en avoir tué un seul petit le peinerait beaucoup. Sans compter que cela nuirait grandement à sa réputation auprès des autres. Déjà que la blessure qu'ils lui avaient infligé-preuve que le temps passait et que l'influence de ce monde commençait à le rendre mortel- allait faire sérieusement baisser sa cote de popularité. Le type envoyé contre l'arbre suffira-t-il? Fallait l'espérer. L'appel se faisait sentir et il ne pouvait pas rester ici à s'amuser. Son frère avait lui d'ores et déjà commencé sa mission. En tout cas était-il en chemin pour y parvenir. Le gardien pivota sur lui même utilisant sa queue comme une masse gigantesque et fit tomber les deux guerrier encore debout. Il recula, mais ne put s'empêcher de les toiser une dernière fois.

Voilà qui fut fort distrayant messieurs. Je me dois cependant d'arrêter ici, d'autres affaires m'appelant ailleurs. Nous nous reverrons. J'ai encore une affaire à régler avec l'ardent, et je pense que votre compagnon là derrière ne devrait pas trop tarder à avoir besoin de nos services. Je vous souhaite une bonne journée... Hahahahahahhahaha


Et il disparu, comme son compagnon. Ils n'y avait plus rien, rien qu'une plage désolée et les blessures des hommes présents pour témoigner de la violence de ce qui s'était passé en ce lieu. Contre son arbre, Siegfried était assommé, dans un état dont on ignorait tout. Ohiro reprenait lentement son souffle, tentant de calmer les battements de son cœur. Et Peddyr lui se posait des questions. A voix haute.

C'était quoi cette chose?

A la surprise générale, y comprit celle de son frère, ce fut Ohiro qui répondit.

C'était un gardien. Un gardien des morts, chargé de prendre leurs âmes pour les mener... là où elles doivent aller. Et de s'arranger pour qu'elles y restent. Ils sont joueurs, sadiques et assoiffés de nouvelles âmes. Et de vraies saloperies à tuer. Totalement imprégnées de leur monde, il leur faut plusieurs heures dans celui-ci pour devenir mortelles.

...

... Comment tu sais ça, Riho?


Ce n'est pas le premier que je vois, c'est tout. Lorsqu'Osake est... lorsqu'à commencé notre problème, l'un d'entre eux est venu suite au sort d'Osake. Il a tenté de le reprendre, je lui ai fait comprendre qu'il valait mieux qu'il n'essaye pas. Mieux pour lui. Mais celui que j'ai affronté alors était bien plus petit. Et moins dangereux.


Il ne disait pas tout, mais les autres n'avaient pas besoin de tout savoir. Surtout pas Osake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:08

Posté par Peddyr

Le combat était dangereux. Redoutablement dangereux... Jamais Peddyr n'avait eu à affronter une telle créature et elle semblait invulnérable aux coups qu'on lui portait. Pourtant, ses chairs apparaissaient sous les coups d'épée, le sang commençait à couler. Mais sa force hors du commun devait la maintenir à un niveau de force hors limite. Elle risquait donc de les tuer tous, si le moindre faux pas était fait. Sveargith sentait la menace et voulait intervenir. Peddyr réussit à force de volonté de lui refuser son intervention. Il risquait de se mettre en danger pour rien et on ne connaissait rien de cette bête infernale ! Ohiro lui semblait en savoir quelques détails. Mais pour le moment.

Siegfried était le plus acharné des adversaires et cherchait à tout prix à tuer la créature, oubliant qu'il n'était pas tout seul. Peddyr cherchait à profiter que le jeune neutre prenne l'attention de la bête pour lui enfoncer sa lame dans les parties molles d'apparences. Son épée s'enfonça, mais sans vraiment faire quand mal. Il manqua de recevoir un coup de griffe. Un pas d'esquive au dernier moment le sauva et ce fut sa cape qui en fit les frais. Par contre Siegfried eut moins de chance. Il reçut un coup acéré sur la hanche, avant de reprendre le combat de plus belle, harangué par sa douleur et sa volonté de vaincre. Et un coup ke fit voler contre un arbre, pour le faire choix inanimé sur le sol. Les choses se compliquaient. Peddyr accordait un rapide regard inquiet à son compagnon avant de chercher à prendre sa place dans la lutte. Il ne restait que lui et Ohiro....

Soudain, le démon fit un pivot, envoyant d'un coup de queue les deux guerriers restants au sol. Peddyr étourdi cherchait déjà à se relever avant d'entendre les dires du monstre... Et ce dernier disparut.

"C'était quoi cette chose ? "

Oui c'était quoi au final ! Cela venait et partait comme cela le voulait et cela avait affaire avec Osake et Ohiro. Ohiro apporta d'ailleurs la réponse après avoir repris son souffle. Peddyr se redressa en grommelant. Le coup l'avait un peu secoué.

"Et je suppose que rien ne prévoyait un autre dans son genre ici-même ? Je crois qu'il aurait été bon de nous prévenir un peu, pour éviter de nous retrouver au dépourvu... Surtout si cette affaire vous concerne tous les deux au plus haut point...."

Il n'oubliait pas Siegfried. Il s'était déjà précipité à ses côtés pour constater qu'il n'était qu'assommé et il ne semblait avoir rien de cassé. Sa blessure par contre était assez vilaine, mais pas trop profonde. Déjà il attrapa ses feuilles pour les mastiquer et former une sorte de pâte brune pour ensuite l'étaler sur les plaies.

"On ne peut pas se permettre d'avoir des dangers de ce genre, si vous êtes le seul à les connaître. Vous avez vos raisons personnelles certes, mais cette quête est trop importante pour que nous manquions de nous faire tuer pour autre chose...."

Il prit ce qui restait de sa cape, les parties les plus propres pour en faire des bandes. Doucement, il les mit en place, avec avoir repoussé les habits, histoire de protéger au minimum le cataplasme. Il essaya d'éveiller Siegfried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Oracle Tol Orëanéen
Eminence Grise
Eminence Grise
avatar

Messages : 824
RPs : 879
Date d'inscription : 30/08/2013
Localisation : Mont Gerikor

MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   Sam 7 Sep 2013 - 9:08

Posté par Siegfried

Siegfried était dans les ténèbres les plus totales de l'inconscience, il entendait des voix venant de l'extérieur mais il ne pouvait comprendre ce langage. De toutes manières, avait-il envie de retourner là-bas ?
Il se sentait si bien ainsi : pas de peur, pas de douleur rien que les ténèbres et la solitude.

Peut-être trop de solitude. Était-ce donc à ça que ça ressemblait la mort ?

Les bruits extérieurs se firent moins forts, avaient-ils perdu contre ce monstre ? Sûrement, cette créature était beaucoup trop forte pour eux. Qu'était-elle donc ? Pourquoi était-elle ainsi apparue ? Tant de questions qui avaient leur importance lorsque Siegfried était conscient semblaient si futiles dans cet endroit...

Soudain, il se sentit tiré par quelque chose. Bientôt une voix masculine se fit entendre. Il finit par apercevoir une intense lumière au milieu des ténèbres et tandis qu'il s'en rapprochait. La voix se faisait plus forte et plus compréhensible.

Après avoir passé la lumière, Siegfried se trouva nez à nez avec Peddyr.

Une douleur au niveau de la hanche finit de le réveiller et lui fit pousser un grognement suivi d'un juron.

Soudain, l'image de la bête refit surface et il se redressa d'un coup sec. La douleur conséquente de ce mouvement fut si forte que le jeune homme se mit à gémir de douleur. Heureusement, la plaie avait arrêté de saigner. Siegfried constata qu'un onguent était étalé sur ses blessures et, voyant Peddyr en face de lui, constata que ce dernier y était pour quelque chose.

"Sieur Peddyr... Merci..."

Son regard balaya les environs, Ohiro était aussi présent. Ils avaient donc gagné ?

Sieg chercha alors des yeux le cadavre de la créature mais ne le trouva pas.

"Que s'est-il passé ? Cette bestiole n'est pas morte ? Bordel ! C'était quoi ce truc ?!"

Le guerrier fronça les sourcils et fixa Ohiro avec colère.

"Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit que vous n'y êtes pas pour rien dans cette histoire ! Vous avez intérêt à vous expliquer là-dessus, j'ai pas envie de reproduire le même schéma !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres   

Revenir en haut Aller en bas
 
V1 -[RP Officiel-Quête des Deux Lunes] Un rubis sous les arbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux lunes et un moineau [pv: Kurasa]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» nouveau supplement-non officiel?
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tol Orëa, la Terre de l'Aube :: [RPG] Rhaëg - Ensemble du Monde :: Qahra - Continent Ouest-
Sauter vers: